Nous sommes actuellement le 27 Mai 2020 7:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 29 Jan 2020 12:10 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 810
Bonjour. De 1945 à 1989, l'historiographie de cette guerre effroyable de la part du Japon semble globalement avoir subie un révisionnisme malgrè quelques efforts. Jean-Louis Margolin en traite dans son ouvrage intitulé "Violences et crimes du Japon en guerre 1937-1945" chez Hachette littératures dans la collection Pluriel. Voir le chapitre 11 intitulé "Les méandres de la mémoire japonaise", p.380-415. L'auteur y cite des exemples concrets de ce révisionnisme qui minimise les crimes de guerre et contre l'humanité du Japon à cette époque. Comme par exemple le discours du Premier ministre japonais Yoshida Shigeru du 7 septembre 1951 â la conférence de San Francisco qui affirmait que le peuple japonais a été de ceux qui souffrirent grandement des destructions et dévastations de la récente guerre, p. 396-397. La mention de massacres comme celui de Nankin disparut pour une vingtaine d'années à partir de 1955 à la suite d'une violente attaque du tout nouveau PDL contre les "manuscrits rouges", p. 397. Pourquoi au sein d'un État démocratique comme le Japon n'y'a t-il pas eu un certain devoir de mémoire?

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Jan 2020 12:25 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 810
Il fallait lire au cours du traité de paix de San Francisco signé le 8 septembre 1951 entre le Japon et les Etats-Unis au sujet du discours du Premier ministre de l'époque Yoshida Shigeru. Navré pour la confusion ou l'erreur.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Jan 2020 14:15 
En ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9218
Localisation : Région Parisienne
La guerre du Pacifique de Nicolas Bernard a l'immense avantage de ne pas se consacrer qu'à l'affrontement nippo-américain, mais de faire une large place au conflit sino-japonais, ce qui donne une autre perspective à cette guerre.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Jan 2020 14:48 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1698
Je ne parlerais pas de révisionnisme mais plutôt de déni. Il n’y a rien de nouveau.

Le devoir de mémoire au Japon peut prendre la forme d’une visite au sanctuaire de Yusukuni où sont vénérées les personnes mortes au service de l’empereur. Vu le nombre de criminels de guerre qui figurent parmi celles-ci, chaque visite par une personnalité officielle, le premier ministre notamment, suscite à chaque fois de vives protestations. Les empereurs n’y viennent plus depuis 1978. Le premier ministre actuel y est venu pour la dernière fois en 2013.

Les Japonais sont assez réceptifs à ce qui concerne la Shoah. Il y a ainsi une véritable vénération pour Anne Frank. Mais ils sont beaucoup moins réceptifs à tout ce qui touche aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis pendant la guerre sino-japonaise et la seconde guerre mondiale. Conserver la mémoire de ces crimes comme on le fait en Occident à l’égard des crimes perpétrés par les nazis serait peut-être perdre la face. Or, en Extrême-Orient, on ne perd pas la face.
J'ai vu dans les années 1980 un groupe d'anciens combattants japonais faisant un voyage commémoratif aux Philippines. Pas d'arrogance particulière ni de manifestation de culpabilité et d'ailleurs aucune marque de réprobation parmi les Philippins : somme toute, des touristes parmi d'autres. J'imagine mal des anciens de la Wehrmacht en pèlerinage sur les théâtres d'opérations de la seconde guerre mondiale, ne serait-ce qu'en raison de l'accueil qui leur serait réservé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Jan 2020 6:22 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 810
Globalement, l'histoire de la guerre en Asie orientale, du Sud-Est et du Pacifique de 1945 â 1989 au Japon est révisionniste pour ne pas dire négationniste. Notamment avec l'arrivée au pouvoir du parti libéral démocrate, de la droite conservatrice, nationaliste et révisionniste/négationniste â partir de 1955. Sans oublier que ce n'est vraiment qu'â la mort de l'empereur Hirohito en 1989 que des progrès d'ordre historiographiques sur les crimes de l'armée impériale pour la guerre de 1937-1945 ont été accomplis. De 1945 â 1989, la société japonaise â quelques exceptions près a vécu une amnésie collective. En remettant en cause et en dénonçant les crimes du Japon et de l'armée impériale pour la guerre de 1937-1945, certains historiens tels Saburo Ienaga, antirévisioniste et antinégationniste. Ou encore certains mangakas tels Shigeru Mizuki, Keiji Nakazawa ou encore le grand Osamu Tezuka. A travers des oeuvres telles "Hitler",' "Opération mort",' ou encore "histoire de Showa" de Shigeru Mizuki. Ou encore le manga intitulé "Gen d'Hiroshima" de Keiji Nakazawa. " L'histoire des 3 Adolf" d'Osamu Tezuka.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Jan 2020 13:59 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1698
Artigas a écrit :
Globalement, l'histoire de la guerre en Asie orientale, du Sud-Est et du Pacifique de 1945 â 1989 au Japon est révisionniste pour ne pas dire négationniste.
C’est complètement faux. Pour une approche saine de l’historiographie japonaise depuis 1945, on peut lire : https://www.cairn.info/revue-guerres-mondiales-et-conflits-contemporains-2013-1-page-33.htm

Artigas a écrit :
Notamment avec l'arrivée au pouvoir du parti libéral démocrate, de la droite conservatrice, nationaliste et révisionniste/négationniste â partir de 1955.
Droite, oui. Pour le reste, il faudrait un peu nuancer. Si elle était aussi conservatrice et nationaliste que cela, Mishima ne se serait pas suicidé. Mais surtout il ne faudrait pas confondre historiographie et discours politiques. L’expression est tout de même libre au Japon. Les historiens ne sont pas contraints d’écrire ce que leur dictent les politiciens à une certaine réserve près qui porte sur les manuels scolaires. A ce sujet, l'Etat a tout de même été condamné en justice.

Artigas a écrit :
De 1945 â 1989, la société japonaise â quelques exceptions près a vécu une amnésie collective.
Désintérêt plutôt qu’amnésie. L’amnésie est la perte de la mémoire. Or les Japonais n’ont pas perdu la mémoire. La censure pendant la guerre ne permettait pas de savoir grand-chose, ensuite la société japonaise a assez peu cherché à savoir, elle avait d’autres préoccupations. Mais cela n’implique pas que les historiens n’aient pas, eux, étudié sérieusement la période dans ses différents aspects.

Cela dit, il y a une tendance certaine, mais non unanime, à vouloir ignorer ou minimiser les faits les plus pénibles, en particulier dans les manuels scolaires dont la rédaction est étroitement contrôlée par le ministère chargé de l’éducation publique. Il est aussi un fait que, si le Japonais de la rue est assez bien informé sur la shoah, lui parler des massacres de Nankin, c’est un peu comme parler d’Alesia aux Gaulois dessinés par Gosciny.

Mais il ne faut pas mélanger :
- historiographie,
- discours et actions politiques
- sentiments du grand public
- media et littérature populaire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Jan 2020 16:06 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1698
L’article suivant, rédigé par l’historienne américaine Kathleen Woods Masalski, met en parallèle livres scolaires américians et japonais : https://spice.fsi.stanford.edu/docs/examining_the_japanese_history_textbook_controversies.

On y apprend que le contrôle ministériel sur les livres scolaires au Japon est un héritage laissé par l’occupant américain qui tenait à censurer culte de l’empereur et tendances nationalistes et militaristes. Rien n’est simple.

L’historien Ienaga Saburô, dont les manuels avaient été refusés par le ministère de l’éducation qui ne les jugeait pas assez « positifs » envers la nation japonaise, a finit par avoir gain de cause devant la Cour suprême en 1997. Celle-ci a conclu que le gouvernement devait intervenir le moins possible dans le contenu éducatifs des manuels. Le résultat de cette bataille juridique, dans laquelle Ienaga avait été soutenu par des dizaines de millliers de citoyens, ainsi que celles de protestations internationales, a été que, désormais, les massacres de Nankin, la résistance coréenne, les suicides forcés à Okinawa, l’exploitation des « femmes de confort » et les expériences médicales conduites par l’unité 731, figurent à leur juste place dans les manuels scolaires.
La conclusion de l’auteur est que l’histoire des Etats-Unis enseignée dans les manuels scolaires pourrait être réécrite au regard de la perception que peuvent en avoir les Mexicains, les Vietnamiens, les Japonais et les habitants du Proche-Orient.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Jan 2020 16:14 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 810
En toute bonne foi je m'excuse sincèrement d'avoir écrit que de 1945 â 1989 l'historiographie de la guerre de 1937-1945 au Japon était rèvisionniste pour ne pas dire nègationniste. J'ai mal tapé dans le moteur de recherche de Google et je suis tombé sur des articles qui avaient une vision historiographique révisionniste voire négationniste pour le traitement historiographique de cette guerre au Japon. Je me sens mal. L'article que vous avez posté Barbetorte est plus qu'éclairant. Cela me fera une une bonne leçon â l'avenir et prendre du recul.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Jan 2020 17:49 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1387
Artigas a écrit :
En toute bonne foi je m'excuse sincèrement d'avoir écrit que de 1945 â 1989 l'historiographie de la guerre de 1937-1945 au Japon était rèvisionniste pour ne pas dire nègationniste. J'ai mal tapé dans le moteur de recherche de Google et je suis tombé sur des articles qui avaient une vision historiographique révisionniste voire négationniste pour le traitement historiographique de cette guerre au Japon. Je me sens mal. L'article que vous avez posté Barbetorte est plus qu'éclairant. Cela me fera une une bonne leçon â l'avenir et prendre du recul.
Ecoutez, y'a rien de grave, vous n'avez insulté personne etc.
Mais il est vrai que l'Histoire, comme beaucoup d'autres domaines, nécessite une certaine expérience avant de commencer à la maîtriser (c'est pour cela que j'adore le sport, ça enseigne l'humilité :mrgreen:).

Merci pour vos interventions, Barbetorte (d'autant plus que j'adore le Japon et ses habitants).

Ca, c'est bien vu :

Mais il ne faut pas mélanger :
- historiographie,
- discours et actions politiques
- sentiments du grand public
- media et littérature populaire.

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Jan 2020 19:24 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1698
Je confirme. Je n’ai en aucune façon été personnellement attaqué. Ne faisons pas d’un forum de discussion un tribunal de la pensée. On n’attend des actes de contrition de personne et d’autant moins qu’en l’occurence l’idée de révisionnisme part tout de même d’une certaine réalité, l’affaire des manuels scolaires le montre bien.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Fév 2020 12:18 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Fév 2012 23:50
Message(s) : 49
J'ai l'impression que ce problème est surtout politique, comme très souvent. La question qui est aujourd'hui devenue très polémique, c'est celle des femmes de réconfort et les principaux conflits mémoriaux ne sont, de manière surprenante, pas tellement entre la Chine et le Japon mais plutôt entre ce dernier et la Corée.

Or, une donnée est ici trop souvent oubliée; la Corée est également un pays très nationaliste dont l’écriture des manuels scolaires a été jusque dans les années 2000 prérogative de l'Etat. Ce n'est pas seulement une question d'historiographie car beaucoup de Coréens exigent encore fréquemment des compensations financières. On l'a vu l'été dernier quand la justice coréenne a approuvé la saisie d'actifs de Mistubishi. Or, précisément, pour le Japon tout a été réglé avec la Corée depuis le traité de 1965 qui rétablissait les relations entre les deux pays et dans lequel le Japon consentait à verser "des aides au développement" en dédommagement des victimes.

Je pense que le succès de discours négationnistes au Japon peut aussi s'expliquer dans ce contexte très tendu entre les deux pays, ça devient fatalement difficile d'écrire l'histoire quand les cette dernière est de part et d'autre utilisée à des fins politiques.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Fév 2020 23:43 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Fév 2014 12:31
Message(s) : 65
Localisation : Lyon
Artigas a écrit :
Jean-Louis Margolin en traite dans son ouvrage intitulé "Violences et crimes du Japon en guerre 1937-1945" chez Hachette littératures dans la collection Pluriel. Voir le chapitre 11 intitulé "Les méandres de la mémoire japonaise", p.380-415.


Margolin n'est absolument pas une référence en la matière. Il ne faut pas lire ce livre. Reportez-vous plutôt sur la recension (violente) qui en a été faite par A. Nanta, qui permet par ailleurs de compléter la référence de Barbetorte citée plus haut : https://journals.openedition.org/cipango/361

Je conseille également le visionnage du documentaire Shusenjo de Miki Dezaki, qui porte sur les femmes de réconfort et montre que le révisionnisme vient de personnalités politiques et publiques, faisant partie ou proches du PLD, et de lobbyistes américains. Le documentaire est sous le coup de 5 procès différents et les institutions qui l'ont diffusé en France ont subi des pressions de la part de l'ambassade du Japon et du consulat du Japon.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Fév 2020 19:59 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 810
Merci Surya pour le lien vers le compte-rendu d'Arnaud Nanta sur l'ouvrage de Margolin. Trés instructif. :wink: Comme quoi, il faut parfois faire attention à la réputation de certains historiens qui peut parfois induire en erreur. Un travail en amont s'avère nécessaire avant de consulter voire d'acheter tel ou tel ouvrage jugé en apparence important dans tel ou tel thème. Surtout lorsque l'on est un néophyte.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB