Nous sommes actuellement le 12 Nov 2019 7:58

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Acier romain ?
Message Publié : 26 Mai 2008 11:37 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2005 20:03
Message(s) : 1649
Localisation : Tournai
Je ne voudrais pas dire de bêtise ...
Les romains avaient-ils découvert l'acier ?
Si oui, avec quoi le faisaient-ils , avec le carbonne de la corne de vaches ?

_________________
A Berthold le Noir,
Et Hiram Maxim ,

L'Humanité reconnaissante !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Acier romain ?
Message Publié : 26 Mai 2008 17:48 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mai 2008 16:51
Message(s) : 3
Localisation : Lyon
Dans l'Antiquité et jusqu'à l'invention du convertisseur, on produit de l'acier en insufflant un courant d'air dans un four où le fer est en fusion. Il surnage ce que l'on appelle une "loupe" une boule d'acier moins riche que la fonte en carbone et c'est elle qui est ensuite épurée par martelage. Bien sûr la quantité produite n'est pas énorme. La dureté était donnée par la trempe.

_________________
Memento mori, homine, quia pulvis est et in pulveris reverteris...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Acier romain ?
Message Publié : 26 Mai 2008 17:55 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2005 20:03
Message(s) : 1649
Localisation : Tournai
Ok,merci .

Au Moyen-Age on faisait ça en frottant la barre de fer rouge avec une corne de vache qui libérait son carbonne par brulure .
Est ce qu'on connaissait ce procédé à l'époque romaine ?

Les têtes de pilum étaient prévues pour se plier après impact (pour emberlifiquoter plus encore les boucliers des soldats ennemis et les empecher de renvoyer le pilum) .
Je n'y connais pas grand chose en métaux .
On m'a dit que toute la tête était durcie par trempage ,
et qu'ensuite on rechauffait (sans plus la tremper ensuite) une zone de qq cm qui allait être le futur point de pliage de la tête .
Est ce que c'est exact ?

Merci .

_________________
A Berthold le Noir,
Et Hiram Maxim ,

L'Humanité reconnaissante !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Acier romain ?
Message Publié : 27 Mai 2008 12:36 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mai 2008 16:51
Message(s) : 3
Localisation : Lyon
Citer :
Au Moyen-Age on faisait ça en frottant la barre de fer rouge avec une corne de vache qui libérait son carbonne par brulure .
Est ce qu'on connaissait ce procédé à l'époque romaine ?


Je l'ignore. Il existe différents procédés pour la carburation. Peut-être a-t-on des éléments chez Vitruve ?

Citer :
Les têtes de pilum étaient prévues pour se plier après impact (pour emberlifiquoter plus encore les boucliers des soldats ennemis et les empecher de renvoyer le pilum) .
Je n'y connais pas grand chose en métaux .
On m'a dit que toute la tête était durcie par trempage ,
et qu'ensuite on rechauffait (sans plus la tremper ensuite) une zone de qq cm qui allait être le futur point de pliage de la tête .
Est ce que c'est exact ?
Cette technique me paraît vraisemblable. Nous avons du matériel archéologique, sans doute cela a-t-il été étudié. Il est parfaitement possible de tremper une pointe pour lui conférer la dureté et faire une recuisson de la hampe pour faciliter la flexion lors du choc.

Je suis désolé de ne pas pouvoir mieux te renseigner.

_________________
Memento mori, homine, quia pulvis est et in pulveris reverteris...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Acier romain ?
Message Publié : 27 Mai 2008 15:03 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2005 20:03
Message(s) : 1649
Localisation : Tournai
Merci déjà .

_________________
A Berthold le Noir,
Et Hiram Maxim ,

L'Humanité reconnaissante !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Acier romain ?
Message Publié : 27 Mai 2008 16:29 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13601
Localisation : Alsace, Colmar
Ungern a écrit :
Au Moyen-Age on faisait ça en frottant la barre de fer rouge avec une corne de vache qui libérait son carbone par brulure .
Est ce qu'on connaissait ce procédé à l'époque romaine ?


En faisant cela, on fait de la cémentation. Ce qui est un traitement de surface du métal. On ne transforme pas le métal en acier...
On modifie la couche externe de la pièce, sur une épaisseur de quelques atomes. Pas plus.


Citer :
La fabrication du fer sur le continent européen date de 1700 avant Jésus-Christ. Elle est restée la même depuis cette époque jusqu'à la fin du Moyen Âge et consistait à chauffer simultanément du bois et du minerai jusqu'à obtention d'une pâte métallique qui devait être ensuite martelée à chaud afin d'obtenir du fer à l'état brut par l'élimination des impuretés qui pouvaient encore s'y trouver. Les quantités produites étaient faibles et le travail pénible.

Puis vint la fonte...

Vers 1400 après Jésus-Christ est née la première génération de hauts fourneaux qui permit le développement du procédé de fabrication de la fonte. La fonte est un alliage dont la teneur en carbone est supérieure à 2,11% et dans lequel peuvent apparaître, avec la cémentite, des particules de graphite de formes diverses ; notamment en forme de lamelles, ce qui explique en particulier la fragilité des fontes. Ces particules peuvent être globularisées et la fonte dite à graphite sphéroïdale est alors ductile.

... Et enfin l'acier

A la fin du XVIIIème siècle, ce sont les scientifiques français Berthollet, Monge et Vandermonde qui sont à l'origine de la définition exacte de l'interaction existant entre le fer, la fonte et l'acier et qui mettent à jour le rôle tenu par le carbone au sein de cette relation. Ce n'est qu'un siècle plus tard, avec l'invention des fours de Bessemer, Thomas et Martin que l'acier pourra être produit en grande quantité.

Grâce à son caractère polyvalent, ce métal est devenu l'élément clé de la révolution industrielle.

Le premier mode de fabrication de l'acier fut celui de la cémentation, un processus qui visait à chauffer des barres de fer à l'aide de charbon de bois dans un four fermé de sorte que la surface du fer acquiert une importante teneur en carbone. La méthode dite au creuset initialement développée afin de retirer les scories de l'acier issues de la cémentation, permet de fondre ensemble le fer et d'autres substances dans un récipient (le creuset) composé d'argile réfractaire et de graphite. C'est par cette méthode que sont fabriqués les couteaux de Damas et de Toledo par exemple.


http://www.unctad.org/infocomm/francais/fer/descript.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9mentation

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB