Nous sommes actuellement le 16 Août 2022 4:39

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 22 Juin 2008 16:12 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2003 17:54
Message(s) : 570
Dans la bio du comte de Chambord, par Daniel de Montplaisir (Perrin, 2008), à propos du voyage du duc de Bordeaux, au printemps 1839, dans les Etats des Habsbourgs (de Trieste aux frontières de l'empire ottoman), on peut lire (page 188) :

" [...] Le lendemain, à Mezöhegyes, se presse autour de lui - [le duc de Bordeaux] - une petite colonie française, installée là depuis le XVIIIème siècle. Plusieurs villages portent des noms français : Charleville, Saint-Hubert, Seultour... Leur population, d'origine lorraine, s'y était établie en 1770, à la demande de l'impératrice Marie-Thérèse, pour coloniser la région du banat de Temeswar.
La communauté, qui a conservé une partie de sa culture d'origine, fête la venue du prince français avec des gestes d'allégeance qui le touchent : "J'ai été heureux pendant quelques heures, confie-t-il à Locmaria, je me suis cru en France ! Quel dommage que l'illusion ait été si courte !"


Quelqu'un en sait-il plus sur cette installation de Lorrains, aux frontières de l'empire ottoman, à la fin du XVIIIème siècle ? :?:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2008 16:31 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 3549
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Oui. Beaucoup de Lorrains émigrent dans les Etats Habsbourg non pas seulement à la fin du XVIIIe s., mais tout au long de ce siècle (de 1735-1736 au début de la décennie 1770).
Il s'agit au départ en partie de départs pour des raisons politiques: les Vieux-Lorrains, fidèles à leur duc et qui refusent l'arrivée du roi Stanislas comme duc de Lorraine, suivent François III de Lorraine en Autriche. Il s'agit essentiellement de gens de la noblesse ou de notables, mais à leur suite partent s'installer dans les territoires Habsbourg, en particulier "en Hongrie" (en fait la région intermédiaire entre Hongrie, Roumanie et ex-Yougoslavie que nous appelons le Banat).
Dès les années 1740,La Galaizière et le Cardinal de Fleury s'inquiètent de ces départs, qui se massifient avec la dégradation de la situation agricole et économique en Lorraine (et après la mort de François III en 1765, l'émigration est seulement économique, contrairement à ce qui est dit dans votre texte, car Marie-Thérèse n'a pas de volonté politique de les faire venir. Les départs politiques s'étaient d'ailleurs très fortement diminués après le retournement des alliances en 1756. En tout cas, François III n'est plus accusée d'encourager les départs). Il convient de noter que les départs au sein du petit peuple sont surtout de gens issus de "Lorraine allemande", c'est à dire de la Moselle actuelle (pour schématiser), à la frontière avec le Luxembourg et l'Alsace. Des agents de François III encouragent les exils lorrains et aident les Lorrains qui souhaitent partir.
La suite est plus difficile pour les Lorrains. J'ai retrouvé un papier du prince de Rohan daté de 1772 si ma mémoire est bonne, dans lequel ce prince s'inquiète du sort des Lorrains qui souhaitent revenir en Lorraine car ils ont un peu "raté" leur installation.
Les rapports et contacts entre Lorraine et Autriche au XVIIIe sont très courants et profonds. Beaucoup de Lorrains partent, un certain nombre font souche, mais le nombre des retours ne me parait pas négligeable pour autant.

Au final, il semble que la source se tarit vers 1775 (sauf si quelqu'un me démentit sur ce point, car je ne suis pas très certain pour la fin du siècle).
La plupart des familles qui font souches ont aujourd'hui disparu, la plupart du temps dans les tempêtes connues par l'Europe centrale pendant la seconde guerre mondiale. Jusqu'aux années 1940, on peut néanmoins suivre le destin de la plupart des familles et des "colonies" lorraines du Banat. A noter que les noms lorrains sont parfois germanisés (par exemple, Jacquemin est devenu Schackmin).

J'espère vous avoir un peu éclairé.

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2008 16:43 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2003 17:54
Message(s) : 570
Merci beaucoup, Alfred, pour vos éclaircissements. :P


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2008 16:47 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1592
Localisation : Lorraine
Charles Hiegel estime qu'environ 12 000 Lorrains (mais aussi des Luxembourgeois et des habitants des régions rhénans) partirent ainsi en Hongrie entre 1763 et 1774. Leur itinéraire passait généralement par Philippsbourg (Lorraine), Kehl puis Spire (sur le Rhin) puis par des villes danubiennes (Ulm et Ratisbonne), où ils se rendaient à pied ou en voiture selon leurs moyens. Là ils étaient embarqués sur des bâteaux jusqu'à Vienne, où ils étaient enregistrés, puis jusqu'à Presbourg et Pest (Budapest) d'où ils étaient dirigés vers le Banat (région de Temesvar, aujourd'hui Timisoara, en Roumanie).
Cette émigration était suffisamment importante pour que la Cour souveraine de Lorraine édicte en 1769 l'interdiction de sortir du royaume.

_________________
Sujets lorrains :
===> Bibliothèque lorraine
et aussi : Histoires lorraines sur Facebook


Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2008 16:58 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 3549
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Karolvs a écrit :
Cette émigration était suffisamment importante pour que la Cour souveraine de Lorraine édicte en 1769 l'interdiction de sortir du royaume.



Je n'ai plus les dates en tête, mais cette interdiction avait déjà été émise deux ou trois fois sous Stanislas, dont une première fois au tout début de son règne.

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2008 18:03 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2006 16:38
Message(s) : 821
Localisation : Vosges
Je voulais vous signaler cet ouvrage :
Image

Quelques extraits trouvés sur internet :
ImageImage
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2008 18:19 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1592
Localisation : Lorraine
Alfred Teckel a écrit :
Karolvs a écrit :
Cette émigration était suffisamment importante pour que la Cour souveraine de Lorraine édicte en 1769 l'interdiction de sortir du royaume.

Je n'ai plus les dates en tête, mais cette interdiction avait déjà été émise deux ou trois fois sous Stanislas, dont une première fois au tout début de son règne.

En effet, dès mai 1737 (la cérémonie de prise de possession du duché par Stanislas avait eu lieu en mars), le Conseil d'Etat du duché de Lorraine a pris un arrêt pour annuler la vente de biens immeubles faites par des sujets du baillage d'Allemagne, la Lorraine germanophone, qui voulaient émigrer. Une lettre de Raigecourt grand veneur du duc, adressée au cardinal de Fleury en septembre 1740, estimait à plus de 2000 le nombre de personnes qui avaient quitté le pays.

Pendant les années 1748-1750, une dépression agricole sévère poussa 2500 nouveaux paysans lorrains à émigrer en Europe centrale, vers le Banat, mais je n'ai pas connaissance d'un acte des autorités interdisant ces départs. (la vague démigration autour de l'année 1770 n'était pas la première.

_________________
Sujets lorrains :
===> Bibliothèque lorraine
et aussi : Histoires lorraines sur Facebook


Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2008 19:20 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2003 17:54
Message(s) : 570
Merci, Res publica, pour la référence bibliographique. :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2008 19:45 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2003 17:54
Message(s) : 570
Sur le site ci-dessous, divers liens (sur la gauche de la page d'accueil) évoquent l'histoire mêlée des Lorrains et du Banat :

:arrow: http://www.banaterra.eu/french/index.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2008 20:44 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1592
Localisation : Lorraine
Je découvre sur ce site que Robert Schumann mobilisa les moyens qui permirent à 12 000 de ces émigrés de revenir.
Dans quelles circonstances ? Pourquoi ? Que sont devenus ces 12 000 "revenants" ?

_________________
Sujets lorrains :
===> Bibliothèque lorraine
et aussi : Histoires lorraines sur Facebook


Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2008 21:04 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2006 16:38
Message(s) : 821
Localisation : Vosges
Karolvs a écrit :
Je découvre sur ce site que Robert Schumann mobilisa les moyens qui permirent à 12 000 de ces émigrés de revenir.
Dans quelles circonstances ? Pourquoi ? Que sont devenus ces 12 000 "revenants" ?


On est un peu hors période des Lumières , mais toujours extrait du livre que je citais précédemment :
ImageImageImage
ImageImage

PS : ma mise en page n'est pas très confortable pour la lecture , désolé .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juin 2008 9:45 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2007 13:33
Message(s) : 166
Localisation : Tyrol
La population germanophone du Banat est appelée en allemand "Banater Schwaben" ou "Donauschwaben", Souabes du Banat ou du Danube. Il ne s'agit pas là d'une indication de l'origine régionale de ces colons mais, comme l'a mentionné Karolvs dans une précédente intervention, ces colons qui venaient entre autres du Luxembourg, de la Lorraine et d'autres contrées riveraines de la Moselle allemande étaient embarqués notamment à Ulm, ville de Souabe à partir de laquelle le Danube était navigable. D'où leur nom.
Dans mes vertes années pompidoliennes et giscardiennes, les tracasseries administratives d'un passage spontané à travers la Hongrie par le train me contraignirent à plusieurs reprises à contourner ce pays par la Yougoslavie et le Banat roumain. C'est ainsi que j'ai eu l'occasion de me rendre dans des villages de colons "souabes", dont certains, tels Liebling, avaient conservé leur nom allemand d'origine qui n'avait jamais été traduit en hongrois ou en roumain. J'y ai eu la surprise d'entendre un dialecte très apparenté au francique mosellan tel qu'on le parle du côté de Luxembourg et de Thionville.
Et si vous avez la curiosité de jeter un coup d'oeil sur ce plat pays par l'intermédiaire de Google Earth, vous verrez s'afficher avec précision, en entrant par exemple Liebling ou Lenauheim (le village dont était originaire le poète Lenau), des agglomérations à la structure typique de villages de colons, tracés au cordeau selon un plan régulier.
A noter que le Banat, jusqu'en 1920 entièrement terre hongroise, fut partagé par Trianon entre la nouvelle Yougoslavie et la Roumanie. La partie serbe fut reconquise pendant la SMG par les Hongrois, et la population germanophone contrainte de quitter la Yougoslavie après la guerre. En Roumanie, les Allemands, qui étaient encore 800 000 en 1945, ont quitté peu à peu le pays, rachetés contre devises par la République fédérale, pour finir par un exode massif après l'ouverture des frontières de 1989-90. Aujourd'hui, il ne reste qu'à peine 100 000 Allemands en Roumanie.

_________________
Vercingétorix, né sous Louis-Philippe, battit les Chinois un soir à Roncevaux... (air connu)

HIC PATRIAE FINES SISTE SIGNA
HINC CETEROS EXCOLVIMVS LINGVA LEGIBVS ARTIBVS


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juin 2008 12:09 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4161
Localisation : Allemagne
Une anecdote à propos de ces Banater. Pendant la 2° GM , le III° Reich avait importé de ces familles banates en Alsace pour en faire des fermiers. Des gens de la région d'Ensisheim m'ont dit que c'est grâce à eux que s'était développée la culture du maïs en Alsace, culture qu'ils connaissaient bien en Roumanie. Après la guerre, nombreux sont restés et les Alsaciens , il y a 30 ans les appelaient toujours "les Banates" . Quelqu'un a-t-il une confirmation ?
En ce qui concerne les Donau Schwaben, il existe au sein de l'université de Tübingen un institut chargé d'étudier le passé culturel de ces populations.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB