Nous sommes actuellement le 21 Jan 2020 4:53

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 31 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Juil 2003 19:33 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Mai 2003 22:05
Message(s) : 250
Localisation : N France / Lorient / Morbihan / Bretagne
Citer :
Quel fonction occupait-il ? ça m'intérresse !


Quand il fut assassiné il était dictateur à vie, et non empereur.

La dictature était d'après la loi romaine une période de 6 mois pendant laquelle un homme avait le pouvoir de prendre les décisions qui croyaent bonnes pour la cité sans avoir à se justifier, la dictature était utilisée seulement en période de danger pour Rome, de crise où il fallait un pouvoir exécutif fort, car le sénat à cause de l'inertie de ses décisions devenait incompétent pour gérer la crise. Pour prendre un exemple lors de l'invasion gauloise de Rome en - 390 Camille fut nommé dictateur pour combattre les gaulois, car la situation l'exigeait.

Dans le cas de Jules César il fut nommé plusieurs fois consul en 48, 46, 45 pendant une partie de l'année, en 44 ; (le mandat d'un consulat est d'un an). Mais vu que cette fonction ne correspondait pas à la figure politique qu'il voulait construire, il voulait une position supérieure qu'il le mettait au-dessus de tous les autres magistrats qu'il trouva dans la dictature, il la géra quelques jours en 49, puis 1 an en 48 après sa victoire à Pharsale. En 46 il fut nommé dictateur pour 10 ans, et puis en 44 à vie. On voit qu'il cumula le consulat et la dictature plusieurs années, ce qui était totalement contraire aux lois de la république, mais le régime républicain changeait doucement en régime impériale... Puis il chercha à encore accentuer l'écart entre lui et les autres membres de l'aristocratie en prenant plusieurs décisions qui dévalorisaient le consulat devenu secondaire.

Comme les fonctions du consulat et de la dictature ne lui permettait pas d'intervenir dans tous les registres de la vie civile, il obtint en 46 les compétences de censeur pour 3 ans, puis à vie en 44. En 48 il se fit donner les pouvoirs de tribun de la plèbe, et comme il était depuis longtemps grand consul il controlait les cultes. Ainsi plus aucune responsabilité de lui échappait.

_________________
Le sage n'affirme rien qu'il ne puisse prouver. proverbe latin


Dernière édition par Angkor42 le 18 Juil 2003 12:53, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Juil 2003 12:14 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2003 19:40
Message(s) : 314
Localisation : Augustobona Tricassium (Troyes)
Je crois qu'Angkor 42 a parfaitement exposé les éléments du pouvoir de César 8) Pour résumer les choses, on peut dire, comme certains historiens, que César fut en quelque sorte le vrai fondateur de l'Empire, même s'il n'en exerça pas la charge. César a sans doute été assassiné parce qu'on craignait qu'il se fasse roi (en plus de ses pouvoirs). Or la royauté était particulièrement honnie à Rome depuis la chute des Tarquins. On ne sait pas si César voulut véritablement se faire roi (peut-être envisageait-il de ceindre le diadème uniquement hors d'Italie), mais le fait est que son neveu a su retenir la leçon de la conclusion tragique de la carrière du divin Jules, en instaurant une monarchie d'un type nouveau et de forme républicaine: le Principat, c'est à dire l'Empire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Juil 2003 14:04 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Je me demande d'où sort ce titre d'empereur. Auguste, ou plutôt Octavian (Auguste est aussi un titre), en son rôle de dirigeant, était d'abord "premier citoyen", titre que lui a donné le Sénat.
Or le titre d'empereur provient du mot latin "imperator", général. On le trouvera d'ailleurs dans ce sens-là dans les inscriptions latines de l'époque impériale. "IMP" signifie -outre empereur- "général victorieux". Souvent un chiffre qui indique le nombre de campagnes victorieuses suit cette abréviation.
D'où vient donc la signification de "chef suprême d'un peuple"? Un consul est "imperator", lorsqu'il prend le commandement suprême de l'armée. Je suppose que le sens de "chef suprême" pour imperator vient donc de là.
Croyez-vous qu'au temps d'Auguste, "imperator" ait déjà signifié "empereur", au sens actuel? Ou n'était-ce que le titre pour les victoires d'Octavian et que ce titre a changé plus tard de sens?

Fialin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Juil 2003 17:16 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 1726
Localisation : Nantes
Fialin a écrit :
D'où vient donc la signification de "chef suprême d'un peuple"? Un consul est "imperator", lorsqu'il prend le commandement suprême de l'armée. Je suppose que le sens de "chef suprême" pour imperator vient donc de là.
Croyez-vous qu'au temps d'Auguste, "imperator" ait déjà signifié "empereur", au sens actuel? Ou n'était-ce que le titre pour les victoires d'Octavian et que ce titre a changé plus tard de sens?

Fialin

Oui. Il y a transformation du sens initial par abus d'utilisation. Par flatterie, les légions vont prendre l'habitude de saluer comme "imperator" un dirigeant proclamé par ces mêmes légions sans même que ce dirigeant est mené la moindre campagne militaire. Donc le chef des Romains prend systématiquement le titre d'imperator, ce que tardivement nous traduirons par empereur. A noter, il me semble, que historiquement le terme d'empereur apparaît avec les Romains : les Perses et les Babyloniens avaient un Roi des Rois (shahinshah), les Egyptiens un pharaon, les Grecs un roi ou un tyran mais aucun "empereur".

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juil 2003 11:45 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2003 19:40
Message(s) : 314
Localisation : Augustobona Tricassium (Troyes)
Le terme d'empereur apparait bel et bien avec les Romains, et pas avant. En fait, sous la République, il s'agit d'un titre glorieux, honorifique, décerné par les légions à leur général victorieux, et ce à partir de Scipion l'Africain si je ne m'abuse. L'imperium étant le pouvoir directement délégué par Jupiter, on voit la symbolique pouvant s'attacher à ce titre. Imperator fut un des prénoms que s'attribua Octave, avant même sa victoire sur Antoine et son accession seul à la tête de l'Etat. Par la suite, chacun de ses successeurs reprit ce prénom, et au bout d'un siècle, ce terme était devenu un titre désignant le souverain, ou plus exactement le premier personnage de l'Etat romain, car n'oublions pas que la fiction républicaine (avec ses magistrats, son Sénat ...) a subsisté jusqu'à la fin de l'Empire d'occident, celui d'orient s'affichant d'emblée comme plus monarchique et théocratique.
Pour répondre à Fialin, on ne peut pas dire qu'à l'époque d'Auguste le terme d'imperator avait la même signification que celui actuel d'empereur, qui signifie le plus souvent "grand roi" ou "roi des rois" (cf: Napoléon ou le Kaiser allemand), pour cause, toujours et encore, de fiction républicaine à entretenir, et donc de monarchie à masquer, en évitant par dessus tout de rappeler l'ancienne royauté honnie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Déc 2003 17:12 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 19 Nov 2003 5:24
Message(s) : 45
Localisation : Campos-Rio de Janeiro-Brésil
Plus une chose: Imperator signifie chef d'armée, non? Car Auguste reçevait ce titre principalement pourquoi, après la partage du povoir avec le sénat à 27 a.C., il prenait las provences de la frontière d'Empire, où on trouvait la plus grand part des legions. Alors, il se renait le chef des troupes, l'Imperator.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : César Impérator ?
Message Publié : 05 Mars 2006 22:26 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2006 17:19
Message(s) : 52
Pourquoi Jules César a été assasiné ? Quels était les objectifs de ses meurtriers ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2006 9:17 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Concernant l'assassinat de César, il y a :
- les supputations invérifiables et les mensonges et déformations proférés par les assassins de César (et leurs partisans) comme par les héritiers politiques de César (et leurs partisans).
- les faits.

Il y a ample matière à discussion concernant les supputations, les mensonges et les discours sur l'assassinat de César, lesquels tendaient à justifier ou condamner les assassins et leur action.

Concernant les faits incontestables, pour reprendre une phrase de Ronald Syme, je dirais que César n'avait pas besoin de projeter de se faire couronner roi pour que des nobles romains sénateurs veuillent l'assassiner. César a été assassiné pour ce qu'il était et non pour ce qu'il projetait.

Dans une république aristocratique oligarchique ou le rôle principal des institutions est de permettre à l'aristocratie d'affirmer son rang et de conforter son prestige par la compétition politique entre égaux, l'existence d'un monarque de fait, qui plus est ayant mis en place un système dans lequel il contrôlait le résultat des élections et donc contrôlait l'avenir de l'aristocratie, était insupportable.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2006 13:15 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2006 17:19
Message(s) : 52
Donc l'existence d'un monarque de fait désaventageait l'Aristocratie ?

Mais pourquoi César n'a pas pu déjouer le complot si il avait tous les pouvoirs ? Pourquoi César n'a t'il pas éliminer tous ses opposants ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2006 17:29 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 25 Mai 2004 21:35
Message(s) : 777
Localisation : Paris
Ivan a écrit :
Mais pourquoi César n'a pas pu déjouer le complot si il avait tous les pouvoirs?

Avoir tous les pouvoirs ne permet quand même pas de déjouer tous les complots. Regardez le nombre d'empereurs romains assassinés, ou même le nombre de rois et de dictateurs assassinés dans l'histoire.

Ivan a écrit :
Pourquoi César n'a t'il pas éliminer tous ses opposants ?

Parce que toute la politique de César était justement basée sur la "clémence". C'est son mot fétiche. César n'a jamais voulu être un Sylla, un dictateur régnant par la terreur. Il se présentait au contraire comme le restaurateur de la paix civile, et à ce titre a très largement pardonné à ses adversaires.
Auguste, mis en garde par la fin tragique de son grand-oncle, ne reprendra pas cette politique de cette clémence.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2006 18:21 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
L'existence d'un monarque menaçait-elle vraiment l'aristocratie ? Cela reste à discuter.

En revanche, ce qui est certain, c'est que l'existence d'un monarque était considérée comme insupportable par une bonne partie de l'aristocratie romaine.

Si on ne se berce pas de mots, qu'était la "république" romaine ?

La réponse nous est donnée par la fameuse formule Senatus Populusque Romanus : le Sénat et le Peuple romain.

Autrement dit, dans l'esprit des aristocrates romains (la noblesse patricienne puis patricio-plébéienne), la république romaine, c'est le Peuple exerçant les droits qui lui sont reconnus dans le cadre de la cité mais sous la tutelle exercée par le Sénat au nom de son Auctoritas.

Autrement dit, la cité romaine n'est pas une communauté de citoyens égaux en droits mais une cité dans laquelle l'ordre politique doit refléter correctement l'ordre social. Plus on est riche et noble, plus on a droit de participer au pouvoir.

D'autre part, idéologiquement, la république a été construite sur le refus des aristocrates d'avoir un roi.
Les ambassadeurs étrangers, grecs notamment, qui se rendaient au Sénat, disaient avoir l'impression que les sénateurs étaient les rois de la cité. Et c'était terriblement vrai : sans le dire, les sénateurs se voulaient le roi collectif de la cité.

La notion décisive, dans l'aristocratie, c'est celle de parité. Dans un régime aristocratique idéal, il ne faut pas qu'un aristocrate devienne dominant car il menace le principe de la parité ou de l'égalité aristocratique.

Quand une aristocratie détenait le pouvoir suprème et quand elle perd soudain ce pouvoir suprème, et que de surcroît, elle voit arriver au sommet du pouvoir un aristocrate qui a une puissance sans égale en raison de sa popularité immense auprès du peuple, de l'armée et des élites provinciales, et qui a une richesse telle qu'il peut acheter directement ou indirectement le résultat des élections, elle se sent à juste titre menacée dans son rôle et dans sa dignité.

C'est pour cela que l'aristocratie romaine a globalement réussi à liquider politiquement Scipion l'africain, à liquider physiquement les Gracques, a tout fait avec un succès variable pour empêcher la domination de Marius en lui opposant un imperator optimate en la personne de Sylla, qu'elle a tout fait pour liquider Pompée au point de le jeter dans les bras de César et de Crassus, et qu'enfin elle a assassiné César qui avait réussi à établir sa domination.

Et comme vous le dites justement, Antoine et Auguste feront les proscriptions en partie parce qu'ils ont tiré des Ides de mars la conclusion discutable que la politique de clémence de César avait été inefficace.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2006 18:56 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2006 17:19
Message(s) : 52
Après les Ides de mars que c'est il passé ? L'anarchie s'est installée ? La plèbe chez qui César était si populaire ne c'est pas soulevée ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2006 8:51 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Si, elle a fini par se soulever lors des funérailles publiques organisées par le consul Marc Antoine.

Mais ce n'est pas ça qui a été décisif, même si cet événement a été un révélateur et un catalyseur. Ce qui était décisif et qui était le plus gros problème pour les assassins de César, c'est le fait que l'armée romaine comptait alors 39 ou 40 légions qui avaient jusqu'alors pour chef César, auprès desquelles le dictateur était très très populaire, auquel elles étaient mêmes attachées par les liens de dépendance et les dettes de reconnaissance qui se créent entre les soldats et le général en chef qui leur a donné victoire, gloire et un immense butin, voire la citoyenneté romaine pour un nombre non négligeable.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2006 14:42 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2006 17:19
Message(s) : 52
Et donc la République est revenue ? Ou un autre à pris le pouvoir ? Il parait que tous les asassins de César sont mort d'une mort violente.
Ne trouvez vous pas que le Destin de César fut incroyable ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2006 15:24 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2006 8:59
Message(s) : 581
Il y eu un partage du pouvoir entre Auguste et Antoine,puis quand ils eurent réglés le problème des assassins de César, il s'affrontèrent et aprés la bataille d'Actium et la mort d'Antoine, Auguste instaura l'empire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 31 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB