Nous sommes actuellement le 07 Juil 2020 17:01

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 30 Mars 2019 14:20 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 1110
Les archéologues de l’Inrap découvrent une tombe étrusque en hypogée à Aleria–Lamajone

Citer :
Une nécropole étrusque et romaine

Située à quelques centaines de mètres de la cité antique, bordée de voies de circulation romaines, la fouille de la nécropole s’étend sur un hectare. L’état de conservation des sépultures est remarquable, l’acidité des sols en Corse entraînant habituellement la destruction des ossements. Plusieurs pratiques funéraires sont représentées : inhumations en fosse, en coffrage de maçonnerie, sépultures en coffrage de bois cloutés, bûchers funéraires, etc. Les sépultures ont délivré un impressionnant mobilier de prestige : plus de deux cents objets dont une centaine de vases complets, datés du IVe siècle avant notre ère jusqu’au IIIe siècle de notre ère.
Un hypogée

Parmi l’enchevêtrement de sépultures, les archéologues de l’Inrap viennent de mettre au jour une tombe étrusque en hypogée, une chambre funéraire souterraine, généralement destinée à des personnages de haut rang. Ce modèle de tombe à chambre avec un couloir n’a pas été mis au jour en France depuis plus de quarante ans.

...

La présence étrusque en Corse

Par sa position centrale en mer Tyrrhénienne, le long des routes maritimes entre la Ligurie et le Sud de la France, la Corse a été l’objet d’intérêts commerciaux grecs, étrusques et carthaginois. Vers 540 avant notre ère, la bataille d’Alalia (nom grec d’Aleria) change radicalement les équilibres politiques en Méditerranée occidentale (cf. Hérodote, Diodore de Sicile). Le commerce maritime, partagé entre Étrusques, Phocéens et Carthaginois, se ferme à l’intérieur de zones exclusives, désormais réglementées. D’après les sources historiques, la façade orientale de la Corse semble alors rentrer dans la sphère d’influence étrusque. Entre 500 avant notre ère et la conquête romaine de l’île (259 avant notre ère) Aleria témoigne, non seulement des relations privilégiées avec l’Étrurie, mais également de la présence stable d’une population étrusque.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2019 15:38 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4442
Localisation : Berry
Est-ce qu'un spécialiste ès Antiquité peut conseiller le livre référence sur la civilisation étrusque ?
Je dois me mettre bientôt à la Rome républicaine, pourquoi pas ne pas étendre mes lectures à l'Etrurie antique ?

Merci.
Cordialement,

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2019 21:22 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 1123
Sans être le spécialiste ès Antiquité que vous demandez, je peux juste vous dire qu'il existe le petit Que-Sais-Je de Dominique Briquel qui est un des spécialistes français... juste pour commencer, la bibliographie en fin d'ouvrage devrait vous guider si vous voulez aller plus loin. L'avantage est qu'il vient d'être apparemment réédité en mars 2018...


https://www.puf.com/content/Les_%C3%89trusques

Image

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Mars 2019 8:39 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 1123
Sinon vous avez du même deux ouvrages dans la même veine :

:arrow: Les Étrusques, peuple de la différence, collection Civilisations U, éditions Armand Colin, Paris, 1993.
:arrow: La civilisation étrusque, éditions Fayard, Paris, 1999.
(Source Wikipédia, Dominique Briquel)

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Juin 2019 7:59 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 25 Août 2008 13:42
Message(s) : 221
C'est deux ouvrages de Briquel sont en fait le même, remanié et mis à jour.

Son que sais-je est excellent et très à jour.

On peut se régaler également du Découverte/Gallimard de JP Thuilliet et sa superbe iconographie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2019 16:33 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 16 Juil 2019 13:50
Message(s) : 3
"la Corse a été l’objet d’intérêts commerciaux grecs, étrusques et carthaginois" Vous avez plus d'information à ce sujet ?

_________________
Passionné par l'histoire et l'archéologie - Commercial à domicile depuis 2007 - Disponible sur JobPhoning.com


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2019 17:30 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 1110
RomanHRP a écrit :
"la Corse a été l’objet d’intérêts commerciaux grecs, étrusques et carthaginois" Vous avez plus d'information à ce sujet ?


Il y a régulièrement des campagnes de fouilles en Corse qui montrent que ces différents peuples avaient des comptoirs dans l'Île de Beauté. Je vais voir si j'en retrouve. Mais, on trouve facilement quelques liens : bataille d'Alalia

Wikipedia a écrit :
Face aux pertes subies, les Phocéens durent se replier et abandonner Alalia (une partie des réfugiés partit fonder Élée (ou Vélia) en Italie du Sud). Les Étrusques conquirent la partie orientale de la Corse2.

Les fouilles archéologiques ou les recherches historiques ont montré une réalité plus contrastée. L'archéologie a, en effet, démontré le maintien d'une présence grecque à Alalia jusqu'à la prise de possession par Rome en 259, et une courte occupation punique d'une dizaine d'années à l'extrême fin de la période6. Cette situation a existé en dépit de la domination étrusque.

Il est probable que la cité soit devenue un centre très métissé après la bataille2.


Corse Net Infos : Archéologie : Une importante nécropole romaine et étrusque découverte à Aleria

Le site d'Alalia / Aleria en Corse.

Les archéologues de l’Inrap découvrent une tombe étrusque en hypogée à Aleria–Lamajone

Citer :
La présence étrusque en Corse

Par sa position centrale en mer Tyrrhénienne, le long des routes maritimes entre la Ligurie et le Sud de la France, la Corse a été l’objet d’intérêts commerciaux grecs, étrusques et carthaginois. Vers 540 avant notre ère, la bataille d’Alalia (nom grec d’Aleria) change radicalement les équilibres politiques en Méditerranée occidentale (cf. Hérodote, Diodore de Sicile). Le commerce maritime, partagé entre Étrusques, Phocéens et Carthaginois, se ferme à l’intérieur de zones exclusives, désormais réglementées. D’après les sources historiques, la façade orientale de la Corse semble alors rentrer dans la sphère d’influence étrusque. Entre 500 avant notre ère et la conquête romaine de l’île (259 avant notre ère) Aleria témoigne, non seulement des relations privilégiées avec l’Étrurie, mais également de la présence stable d’une population étrusque.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2019 21:33 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1260
Localisation : Corsica
Depuis la côte Est de la Corse on peut voir l’Étrurie, il est difficile de ne pas envisager des liens très étroits. Je laisse le soin aux historiens d'établir la nature de ces liens.
A cette époque le transport maritime était probablement plus efficace que de nombreuses voies terrestres.
Avec une telle proximité géographique il est étonnant que les distances génétiques ne soient pas plus réduites ?

"- Une influence modérée est visualisée avec les populations de la péninsule italienne"

Structure génétique de la population Corse
http://www.didac.ehu.es/antropo/11/11-7/Giovannoni.pdf


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB