Nous sommes actuellement le 11 Nov 2019 21:59

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : L'Egypte au début de l'Empire
Message Publié : 02 Déc 2004 19:25 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Nov 2004 14:06
Message(s) : 47
Localisation : kekpar
1) Quand exactement et comment l'Egypte est-elle devenue une province romaine ?

2) Je crois savoir que cette province avait un statut particulier par rapport aux autres provinces : peut-on vraiment parler de son "intégration" à l'Empire, ou gardait-elle une place à part ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Déc 2004 22:13 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
1 - L'Egypte est devenue une provence en 30 avant JC, à l'issue de la guerre entre Octavien (pas encore Auguste) et Antoine. Elle l'est devenue par droit de conquête.

2 - Le statut particulier de cette province tenait notamment à ce que ce n'est pas à un sénateur (dans ce cas, l'Egypte aurait forcément été compte tenu de son importance et de sa richesse un province proconsulaire) mais à un simple chevalier qu'Octavien décida d'en confier le gouvernement.

La raison en est très simple. La richesse et le positionnement stratégique font de cette province un tremplin pour un rival. Il fallait donc que le gouverneur ne puisse pas aspirer au 1er rang et soit un obligé du futur empereur.

Il est d'ailleurs assez significatif que, quand Vespasien, alors légat de Syrie commandant la plus grande armée lors de la guerre contre les juifs, décida de se lancer dans la course à l'empire lors de la guerre civile de 68-69 qui suivit l'assassinat de Néron, il le fait en s'alliant avec le gouvereneur d'Egypte.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Déc 2004 22:32 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2003 19:40
Message(s) : 314
Localisation : Augustobona Tricassium (Troyes)
De plus (si je ne me trompe), l'Egypte était considérée comme propriété personnelle de l'empereur. Ce dernier était considéré comme le pharaon -à l'instar des Lagides auparavant. On voit d'ailleurs représentés dans certains temples égyptiens des empereurs sous les traits des pharaons, avec notamment le port du pschent.

_________________
"Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles". Paul Valéry

"C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar". Gustave Flaubert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Déc 2004 0:19 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Juin 2004 0:00
Message(s) : 454
Localisation : Montréal
En 85, Lucullus aurait pris possession, à Ptolémaïs, du testament de Ptolémée IX qui avait volé le sarcophage d'Alexandre (pour payer ses Mercenaires) et avait du fuir la vindicte des Alexandrins révulsés. Ce Ptolémée IX aurait coulé à pic au large de Chypre avec son armure d'or et une partie de ses trésors.

En 75, la Cyrénaïque, voisine de l'Égypte devenait Province de Rome

En 65, Jules César, Édile, a offert des Jeux somptueux, dans l'espoir de se voir confier la tâche (très lucrative) de transformer l'Égypte en Province.

En 62, alors que Jules César était Grand Pontife de Rome (nomination à vie), les Augures consultèrent les Oracles Sybillins et le message des Dieux éclata : "Les Légions ne doivent pas fouler les terres du Pharaon". Car en fait, les Légions de Pompée, ayant conquis la Syrie, la Judée et attaqué les Nabatéens (Arabes) menacaient d'entrer en Égypte et de s'approprier tout le butin.

En 59, Ptolémée XI Aulète, a versé plusieurs milliers de talents à Jules César pour être rétabli sur le Trône d'Égypte. Une centaine de Citoyens éminents d'Alexandrie, dépêchés comme Ambassadeurs par leur Cité à Rome afin de dénoncer la Tyrannie de ce Pharaon, furent assassinés.

En 58, le Sénat, prétextant ce testament fait en 85, ordonne à Caton de se saisir de Chypre, propriété égyptienne, et d'en faire une Province.

En 56, Ptolémée Aulète promet 10,000 talents aux Triumvirs (Jules César, Crassus et Pompée) pour reprendre son Trône que les Alexandrins avaient remis à ses filles Bérénice et Cléopâtre (l'Ultime de la Dynastie).

En 55, obéissant aux ordres de Pompée, Gabinius Gouverneur de Syrie se dirige vers l'Égypte pour permettre aux Mercenaires recrutés par Ptolémée de prendre pied dans le Delta. Mais dès le début des opérations, les Romains capturent le Général Archélaüs, nouveau Pharaon par son mariage avec la Princesse Bérénice. Ils le laissent filer, contre une petite rançon , mais surtout dans la crainte de ne pas recevoir les 10,000 talents promis pour une victoire aussi facile. Les Légions de Gabinius, sans être cautionnées par le Sénat, et malgré l'interdiction des Oracles Sacrés, entrèrent donc en Égypte, assiégèrent pendant deux mois et prirent le grand port de Péluse. Le jeune Marc-Antoine s'y distingua, particulièrement en rendant les honneurs à la dépouille d'Archélaüs, jadis son hôte alors qu'il était Théocrate de Commana de Cappadoce. Bérénice 4 fut décapitée par son père qui massacra plusieurs riches familles d'Alexandrie afin de remettre à Marc-Antoine une partie de la somme promise. La foudre s'abat sur les statues des Dieux sur le Capitole et un débordement du Tibre détruit plisieurs milliers d'habitations de Rome. La Plèbe accuse Gabinius, réprimant un soulèvement général en Judée, d'avoir outragé les Dieux et le Sénat condamne son intervention en Égypte

En 54, Cicéron (obligé de Pompée) défend Gabinius contre les accusations de sacrilège. Mais un deuxième procès condamne Gabinius à l'exil pour malversations, en fait les jurés s'estimaient offusqués de ne pas avoir été suffisamment soudoyés.

En 51, Ptolémée Aulète meurt, alors qu'il devait encore 60 millions de sesterces aux Triumvirs.

En 48, Pompée, après la défaite de Pharsale, fuit en Égypte, à Péluse, s'y fait assassiner à son arrivée et César l'y suit et se fait assiéger par la Population d'Alexandrie et par l'armée du jeune Pharaon.

En 47, César est délivré par une armée recrutée par Mithridate en Cappadoce, Cilicie, Syrie, Judée (Atipater), Arabie (Malchus), Phénicie (Jamblique). César détruit les forces et le Pharaon ennemi et proclame Cléopâtre, sa maîtresse enceinte de lui, Pharaon d'Égypte.

Après la mort de César en 44, Marc-Antoine finit par obtenir pour lui l'Orient et se couronna Pharaon. Ce fut Octave (Auguste), vainqueur de Marc-Antoine et de Cléopâtre, en 31, qui décréta que l'Égypte serait dorénavant Province de Rome avec un statut particulier qui interdisait qu'un Sénateur y pénètre, par exemple...

_________________
Spartacus avait raison ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Déc 2004 9:50 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2003 19:40
Message(s) : 314
Localisation : Augustobona Tricassium (Troyes)
Non non non, mon cher Hérodote, jamais Antoine ne se couronna (ou ne fut couronné) pharaon. En tant que triumvir en charge de l'est du bassin méditerranéen et que compagnon (ou époux, les sources ne concordent pas à ce sujet) de Cléopâtre, il avait sans doute dans les faits un pouvoir proche de celui du souverain de l'Egypte, mais en droit il ne le fut jamais. D'ailleurs, la puissance du triumvir, magistrat romain en tutelle de cette partie de l'oikoumène, étant bien plus importante que celle du pharaon. En tant que triumvir, Antoine était en quelque sorte dans une situation de suzerain vis à vis de Cléopâtre, et contrairement à l'image qu'en a laissé la propagande octavienne, il ne fut pas un jouet docile entre les mains de la reine d'Egypte, les deux personnes ayant plutôt besoin l'un de l'autre afin d'assurer et d'affermir leur propre puissance, loin de tout romantisme skakespearien.

Pour en revenir au pharaon, à l'époque d'Antoine et Cléopâtre, le couple royal égyptien "officiel" était formé de Cléopâtre et de son fils Ptolémée XV (Césarien), lequel fut le dernier pharaon d'une Egypte indépendante. Quant à César, il ne proclama pas Cléopâtre reine d'Egypte: celle-ci l'était de par le testament de son père Ptolémée XII (Aulète), en compagnie de son frère-époux Ptolémée XIII. La discorde s'installa vite entre les deux jeunes souverains. Sur ce arriva César, récent vainqueur de Pompée. Par son arbitrage il assura la royauté de Cléopâtre. Ptolémée XIII et les siens s'insurgèrent contre le divin Jules, et le jeune roi y perdit la vie, remplacé par son frère cadet Ptolémée XIV, dont sa royale soeur-épouse se débarrassa quelques années plus tard.

_________________
"Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles". Paul Valéry

"C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar". Gustave Flaubert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Déc 2004 12:56 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Juin 2004 0:00
Message(s) : 454
Localisation : Montréal
Artaxerses merci pour ces précisions ...

Je suis en train, depuis 2 ans, d'essayer de reconstituer les évènements qui ont touché de près ou de loin la Commagène.

Je suis parti de 101 avant notre Ère et j'en suis rendu à 45, n'ayant pas encore épluché à la loupe les années de l'après César ...

Le but de mon exercice est d'essayer de comprendre comment et pourquoi le Temple érigé en l'honneur des Dieux qui avaient signé un Traité avec la Dynastie de Commagène a été enterré sous le plus grand tumulus érigé par l'Homme pendant l'Antiquité, le Nemrud Dag en Turquie (Nemus Rudus = Sanctuaire en ruines).

et aussi de deviner ce que ce tumulus cache ...
http://pages.infinit.net/miallard/temoignage.doc Lien mort

_________________
Spartacus avait raison ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Déc 2004 19:49 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Nov 2004 14:06
Message(s) : 47
Localisation : kekpar
Merci à tous pour ces infos sur le sujet.
Caesar scipio, que signifie exactement "droit de conquète" ?
Je doit avouer que j'ai un peu de mal avec ce sujet :? :étant actuellement erasmus en Allemagne, je ne comprend pas tout les cours :oops:
Sur ce sujet les rares lignes que j'ai trouvé en francais pour l'instant sont celles-ci :
Tacitus, Annales, livres 59,1. :
"Car Auguste, parmi d'autres maximes d'Etat, s'en fit une de séquestrer l'Egypte, en défendant aux sénateurs et aux chevaliers romains du premier rang d'y aller jamais qu'il ne l'eut permis. Il craignait que l'Italie ne fut affamée par le premier ambitieux qui s'emparerait de cette province, où, tenant les clefs de la terre et de la mer, il pourrait se défendre avec très peu de soldats contre de grandes armées."

Pour quelqu'un qui ne connait encore pas grand chose l'Histoire ancienne, comme moi, c'est un peu mince...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Déc 2004 19:53 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Nov 2004 14:06
Message(s) : 47
Localisation : kekpar
meme si le message de caesar scipio me permet de les comprendre un peu mieux


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Déc 2004 0:20 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Bonjour Irène. Le droit de conquête, c'est une appellation du droit de la guerre. Pour les romains en particulier et pour tous les peuples de l'antiquité en général, dont la culture était guerrière, il y avait plusieurs droits.

Je vous épargne tous les détails et les différences entre romains et pérégrins, et parmi ceux-ci, entre latins, socii, ...etc. Si on s'en tient aux principales catégories, il y avait d'un côté le ius gentium et de l'autre le ius belli.

En gros, le droit des gens et le droit de la guerre.

Le droit des gens, c'était les usages admis entre êtres humains libres. En cas de guerre, c'est le ius bellum qui s'applique. Or dans la conception romaine, qui est un peu plus rude que la conception grecque, le droit de la guerre donne tout pouvoir au vainqueur sur le vaincu qui s'en remet à sa fides.

Les romains ont toujours considéré les vaincus soumis comme leur propriété. C'est le sens du mot "provincia". On retrouve la même notion dans le monde grec avec la notion de terre conquise à la pointe de la lance : "gè dorikleta".

La première des phrases de Tacite que vous citez est savoureuse et illustre en creux pourquoi le régime impérial fut pendant si longtemps exécré par la majorité de la classe sénatoriale. Vous comprenez, c'était scandaleux que les sénateurs ne puissent plus profiter de leur position politique pour s'enrichir dans une province telle que l'Egypte.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Jan 2005 19:10 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Nov 2004 14:06
Message(s) : 47
Localisation : kekpar
Ayant maintenant un peu lu sur le sujet, j'en suis maintenant à essayer de comprendre l'origine des liens entre l'Egypte et Rome.
Or, jusqu'à maintenant, je trouve comme plus ancienne trace de ceux-ci l'intervention de Rome en Égypte vers 170 av. n.-è. pour repousser Antiochos IV Epiphane, roi de Syrie.
Ma question est donc la suivante : Pourquoi une intervention de Rome à l'autre bout de la Méditérannée à cette époque ?
Pur impérialisme (le but de Rome étant plus d'affaiblir le roi syrien que de restaurer la puissance lagide) ? ou avait-elle déjà des liens avec l'Égypte avant cela, qui lui auraient donné une excuse pour intervenir ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Jan 2005 19:45 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 418
Localisation : Pas de Calais
Avant tout pour éviter un accroissement de la puissance Séleucide. A cette époque Rome essaye en fait plus ou moins de contrôler l'Orient via la diplomatie. Et c'est efficace, puisque le pauvre roi séleucide se soumet lors du fameux épisode du cercle de Popilius Laenus.
Cela montre également que les royaumes héllénistiques ne sont plus maîtres de leur politique, même quand elle n'implique pas directement Rome.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Jan 2005 23:12 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
En effet, la politique romaine en orient, après Zama (202) et plus encore après Magnésie et la paix d'Apamée (190-188), très marquée par le traumatisme de la 2ème guerre punique, prend une tournure qu'on pourrait qualifier, de manière un peu anachronique j'en conviens :wink: , de paranoïaque et impérialiste.

Autrement dit, surtout après sa victoire sur Antiochos III, Rome ne tolère tout simplement plus qu'une quelconque puissance que ce soit traite d'égal à égal avec elle.

Quant aux relations entre Rome et l'Egypte, elles sont très anciennes. Le 1er traité d'amitié entre elles remonte au 3ème siècle av JC. Comme ça, au jugé, je dirais 229, mais ça demande à être vérifié, et éventuellement corrigé.

En politique étrangère, alors comme aujourd'hui, l'amitié allait de pair avec l'intérêt. Rome n'avait évidemment pas intérêt à voir se reconstituer une puissance héllénistique telle qu'il n'en existait plus depuis la mort d'Alexandre le grand en 323. A savoir l'union de l'empire séleucide (certes amputé de toute l'Asie au nord-ouest du Taurus) et de l'empire lagide.

Diviser pour régner : devise romaine. :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Jan 2005 13:21 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Jan 2004 15:44
Message(s) : 23
Une précision, l'Egypte romaine n'était pas une propriété personnelle de l'Empereur mais une province au statut particulier. Elle ne faisait pas partie entièrement des domaines impériaux.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB