Nous sommes actuellement le 18 Oct 2019 18:05

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Prefet du Prétoire d'Afrique
Message Publié : 21 Fév 2019 21:19 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Avr 2018 0:30
Message(s) : 7
Dans la plupart des cas, on a au Bas-Empire 4 préfectures du prétoire (Orient, Italie, Gaules et Illyrie) mais on mentionne parfois une préfecture d'Afrique. Or celle-ci n'est pas censée être une province proconsulaire ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2019 4:21 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 364
Sous Dioclétien "La ville garda sa dignité, bien que la province dont elle était la capitale fut réduite à sa partie septentrionale appelée, d’un vieux nom libyque, Zeugitane ; son gouverneur fut toujours le proconsul. Mais en outre Carthage était capitale du diocèse d’Afrique, composé de sept provinces, et administré par un vicaire du préfet du prétoire."
G.C. Picard ici : https://journals.openedition.org/encycl ... 0#tocto2n6


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2019 12:48 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 397
Localisation : Belsa
A une certaine époque la préfecture des Gaules fut même étendue à la Maurétanie Tingitane, certainement afin de gagner en efficacité dans le lutte contre les incursions maritimes en Méditerranée des peuples germaniques.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2019 21:00 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juin 2008 18:11
Message(s) : 307
Localisation : Civitas vellavorum
Je ne trouve pour ma part que trois préfectures du prétoire: Gaules, Italie-Illyricum-Afrique, Orient.

Un petit rappel sur la préfecture du prétoire tout d'abord: au préfet unique du Haut Empire (puis deux) qui résidait à Rome succèdent donc au Bas Empire dans un premier temps 4 préfets rattachés chacun à un empereur (Auguste ou César) et qui résidaient dans les capitales de ces derniers; chaque tétrarque faisait équipe avec son préfet, ce qui montre la priorité des affaires militaires du moment. Nous sommes alors à l'apogée de la fonction, avec des fonctions encore civiles et militaires.

Ce serait Constantin -serait, car le sujet porte encore à discussions- qui les aurait ensuite régionalisés tels que nous les voyons fonctionner au cours du IV° siècle, et nous arriverions ainsi au nombre de trois (même si, à l'occasion, s'ajoutèrent un préfet en Afrique, en Macédoine et un second en Orient).
Constantin limite également leurs attributions à la sphère civile: par exemple, leurs responsabilités militaires sont transférées aux maîtres des milices et au maître des scholes palatines.

Les préfets avaient des vicaires régionaux, des vice-préfets du prétoire, chevaliers perfectissimes, placés à la tête de chaque diocèse (les préfets, quant à eux, seront exclusivement des sénateurs après Constantin).

Mais pour revenir à votre question, les proconsuls, -des gouverneurs-, échappaient à l'autorité des préfets car ils dépendaient directement de l'Empereur. Il n'y a donc pas d'incompatibilité entre la présence d'un préfet à l'échelle du diocèse (ou de la préfecture) et celle d'un proconsul.
Attention enfin, l'Afrique proconsulaire du Bas Empire est beaucoup plus petite que celle du Haut Empire: cette dernière a été divisée en trois provinces par Dioclétien : Afrique proconsulaire donc, Byzacène et Tripolitaine).

_________________
"On ne peut pas gouverner un pays qui offre 246 variétés de fromage".
"Un pays capable de donner au monde 360 fromages ne peut pas mourir".


Dernière édition par Vellavius le 24 Fév 2019 21:14, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2019 21:11 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juin 2008 18:11
Message(s) : 307
Localisation : Civitas vellavorum
Une des sources de cette régionalisation par Constantin est Zosime, Histoire romaine, II, morceaux choisis, avec tout son amour pour Constantin :mrgreen: et qui en voit quatre:
Ne faisant plus de guerre, comme je viens de le dire, et ne menant qu’une vie plongée dans le plaisir, il assigna au peuple de Constantinople des grains dont il jouit encore aujourd’hui, il employa les finances à des bâtiments inutiles, et il en acheva quelques-uns en si peu de temps, et en si grande hâte, qu’ils tombèrent bientôt après. Il changea la fonction des principales charges. Il n’y avait autrefois que deux préfets du prétoire qui exerçaient cette charge en commun et qui avaient sous leurs soins et amis leur puissance non seulement les troupes du palais, mais celles de la ville et des provinces frontières, car le préfet du prétoire étant le premier officier de l’empire, il avait soin des provisions, et des vivres nécessaires pour la subsistance des soldats, et punissait les désordres qu’on commettait contre la discipline militaire. Mais Constantin renversant tout ce qu’il y avait de plus sagement établi, divisa cette charge en quatre, et fit quatre préfets du prétoire. Il assigna au premier toute l’Egypte, la Pentapole de Libye, l’Orient jusqu’à la Mésopotamie, la Cilicie, la Cappadoce, l’Arménie, la côte maritime, depuis la Pamphylie jusqu’à Trébizonde, les forts qui sont aux environs du Hase, la Thrace, la Moesie, jusqu’au mont Hoemus et jusqu’à Rhodope et à la ville de Dobère, l’île de Chypre et les Cyclades, excepté Lemnos, Imbros, et Lesbos. Il assigna au second la Macédoine, la Thessalie, la Grèce, et les lies d’alentour, Crête, les deux Épires, l’Illyrie, le pays des Daces et des Triballes, jusqu’à Valérie en Pannonie, et la Moesie supérieure. Il assigna au troisième toute l’Italie, la Sicile, les lies d’alentour, la Sardaigne, la Corsique, et l’Afrique, depuis les Syrtes jusqu’à Cyrène. Il donna au quatrième la Gaule Transalpine, l’Espagne et l’île de la Grande-Bretagne.

Il ne se contenta pas d’avoir divisé de la sorte cette charge, il trouva d’autres moyens de l’affaiblir et de la ruiner. Au lieu qu’en toutes les provinces de l’empire les gens de guerre étaient commandés par des centeniers, par des tribuns et par des capitaines, qui tenaient la place des préteurs, ce prince établit des maîtres de la milice, dont l’un avait sous lui l’infanterie, et l’autre la cavalerie, avec pouvoir de réprimer les désordres et de châtier les coupables, et par là diminua encore la fonction du préfet du prétoire. Ce changement fut très préjudiciable à l’empire, en temps de paix et en temps de guerre: car tant que les préfets du prétoire levèrent les impositions publiques par le ministère des officiers inférieurs et qu’ils les employèrent au paiement et à l’entretien des armées, et que d’ailleurs ils eurent le pouvoir de réprimer les désordres, les gens de guerre faisant réflexion que celui qui leur fournissait des vivres était le même qui avait droit de les punir, demeuraient dans le devoir, de peur d’être punis et d’être privés de leur paie. Mais depuis que le soin des vivres a été confié à l’un et l’ordre de la discipline militaire à l’autre, ils disposent de tout selon leur caprice, et appliquent à leur profit particulier le fond destiné au paiement des troupes.

_________________
"On ne peut pas gouverner un pays qui offre 246 variétés de fromage".
"Un pays capable de donner au monde 360 fromages ne peut pas mourir".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Fév 2019 22:33 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Mai 2007 13:35
Message(s) : 598
Localisation : Alger, Algerie
Vellavius a écrit :
... Attention enfin, l'Afrique proconsulaire du Bas Empire est beaucoup plus petite que celle du Haut Empire: cette dernière a été divisée en trois provinces par Dioclétien : Afrique proconsulaire donc, Byzacène et Tripolitaine).

Je crois que c'est de ce point que provient la confusion, du moins si j'ai bien saisi le sens du poste initial de ce topic. Au Bas-Empire, la province d'Afrique proconsulaire (devenue Zeugataine en vérité) désigne autre chose que l'Afrique au sens large. Dans ce second cas, nous parlons plutôt "des Afriques" (per Africam) lorsque ce sont des fonctions administratives ou militaires, ce qui va au-delà de telle ou telle province en particulier, y compris la vieille proconsulaire, même si celle-ci garde une sorte de primauté d'honneur, ne serait-ce du fait qu'elle abrite la capitale administrative de l'ensemble africain à l'échelle pan-provinciale.

_________________
Honeste vivere ; Alterum non Laedere ; Suum cuique Tribuere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB