Nous sommes actuellement le 27 Sep 2020 11:09

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 09 Mai 2005 15:20 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 13 Mars 2005 13:57
Message(s) : 187
Localisation : Bangkok
Quel a ete selon vous le plus grand resistant face a l'extension romaine?

L'un des plus tenaces a certainement ete Viriathe en Iberie:

Conquise par Scipion l’Africain, l’Espagne, riche à cette époque de mines d’or et d’argent et accablée d’exactions par des préteurs avides, s’était révoltée plusieurs fois (170 et 154-152). La puissance romaine avait rétabli les Ibériens sous le joug, lorsque surgit un jeune homme, Viriathe. Pâtre dans son enfance, chasseur, brigand ensuite, mais par dessus tout amant de sa liberté et de ses montagnes, connaissant à fond le pays et ses immenses ressources défensives, il réunit 10 600 hommes, grossit ce noyau de nombreux volontaires, et l’Espagne se soulève une troisième fois.

Quatre préteurs vaincus tour à tour (149-146) apprennent à Rome l’existence d’un terrible ennemi : le partisan est moins heureux dans les deux campagnes suivantes (145-144), mais dans celles de 143, 142, 441, il renoue une période de victoires illustrée par le combat d’Itrique (142) et par les nouvelles fourches caudines qu’il inflige au consul Fabius. Le Sénat ne vient à bout de ce redoutable adversaire qu’en l’attaquant en pleine paix et en employant la trahison : deux officiers, gagnés par l’or du consul Caepion, tuent dans sa tente le héros lusitanien (140).

Ses alliés furent fidèles à sa mémoire et soutinrent dans Numance un siège à jamais mémorable (142-133) ; les Romains, avant d’abattre ce rempart du patriotisme espagnol, durent une fois encore (138), passer sous le joug. Les talents seuls de Scipion Emilien, qui venaient de faire tomber Carthage (149-146) eurent raison de Numance (133), mais le vainqueur n’y trouva qu’une immense nécropole ; les Numantins voyant arriver l’heure de la capitulation avaient préféré se tuer que redevenir esclaves.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Mai 2005 14:42 
Cette histoire me fait penser aux zélotes de Ben Yaïr à Massada, qui se sont donnés la mort une fois la ville en passe d'être prise.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Mai 2005 19:54 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Juin 2004 0:00
Message(s) : 454
Localisation : Montréal
Mithidate 6 Eupator, Roi du Pont, qui combattit Rome pendant 44 ans et 3 guerres ...

_________________
Spartacus avait raison ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Mai 2005 20:21 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Avr 2005 21:35
Message(s) : 19
Localisation : paris
Bonjour,
Je crois qu'en terme de résistance et de ténacité les Bretons ont eu leur part de mérite. Du début (conquête par Claude, révolte des Iceni avec à leur tête leur reine Boudicca) à la fin le pays ne fut jamais totalement conquis et encore moins soumis. A part le bassin de la Tamise et une ou deux grandes villes fortifiées, ce n'était pas vraiment l'entre de la romanité :wink:. Hadrien et Antonin ont chacun fait dresser un mur pour bloquer les Picts et les Scots. En plus des groupes "Indigènes de la Grande île" qui n'abandonnaient pas leur mode de vie, les Romains eurent à faire face aux incursions des peuples habitant les autres îles brittaniques et même ils finirent finalement par être chassés par les Saxons. On peut donc dire que ces terres ne se sont pas montrer particulièrement hospitalières

Toujours dans l'idée de résistance à long terme, on ne peut pas oublier les groupes tribaux d'Afrique du Nord. Certaines tribus montagnardes ( Maurétanie Tingitane) n'ont jamais été vraiment intégrés au système romain qui boulversa leur mode de vie transhumant. Dans le sud tunisien, les Garamantes étaient tellement puissant que les Romains n'eurent que la seule solution de négocier avec eux. En pus des raids réguliers et même des guerres comme celle de Tacfarinas, certaines tribus formèrent des confédérations, dont la plus célèbre est celle des Quintagenti (en rapport avec le nombre de tribus fédérées).

Bien à vous


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Mai 2005 21:17 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Fév 2005 2:11
Message(s) : 45
A propos d'Afrique du Nord, pouvez vous me confirmer le fait suivant ?

Quand les Romains après Actium, viennent s'installer en Egypte, ils ont a faire face aux Nubiens, ou Kushites, qui entendent "libérer l'Egypte"

_________________
L'union fait la force


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2005 9:29 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 13 Mars 2005 13:57
Message(s) : 187
Localisation : Bangkok
Hérodote a écrit :
Mithidate 6 Eupator, Roi du Pont, qui combattit Rome pendant 44 ans et 3 guerres ...


Oui mais il n'a jamais vraiment resiste a Rome. C'etait une epine dans le pied de Rome car, a chaque fois qu'ils avaient le dos tourne vers un autre probleme, il reapparaissait. Mais il n'a jamais remporte une seule victoire face aux Romains, il a toujours ete battu.
Je parlais de vraie resistance militaire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2005 9:34 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 13 Mars 2005 13:57
Message(s) : 187
Localisation : Bangkok
Galiléa a écrit :
Dans le sud tunisien, les Garamantes étaient tellement puissant que les Romains n'eurent que la seule solution de négocier avec eux. En plus des raids réguliers et même des guerres comme celle de Tacfarinas, certaines tribus formèrent des confédérations, dont la plus célèbre est celle des Quintagenti (en rapport avec le nombre de tribus fédérées).


Avez-vous plus d'informations au sujet des Garamantes?
Merci


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2005 10:49 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Avr 2005 21:35
Message(s) : 19
Localisation : paris
Hérodote au livre IV des Histoires décrit de nombreux groupes tribaux d'Afrique du Nord. Il est lui-même allé sur le terrain mais n'a pas tout vu et tout entendu. En ce qui concerne sa description des Garamantes, les informations lui auraient été fourni par un membre des Nasamon dont le territoire se trouvait entre la côte est de l'Afrique et le territoire des Garamantes:

CLXXIV. Au-dessus de ces peuples, vers le midi, dans un pays rempli de bêtes féroces, sont les Garamantes, qui fuient le commerce et la société de tous les hommes : ils n'ont aucune sorte d'armes, et ne savent pas même se défendre.
CLXXV. Cette nation habite au-dessus des Nasamons.
CLXXXIII. A dix autres journées du territoire d'Augiles, on rencontre une autre colline de sel avec de l'eau, et une grande quantité de palmiers portant du fruit, comme dans les autres endroits dont on vient de parler. Les Garamantes, nation fort nombreuse, habitent ce pays. Ils répandent de la terre sur le sel, et sèment ensuite. Il n'y a pas loin de là chez les Lotophages ; mais, du pays de ceux-ci, il y a trente journées de chemin jusqu'à celui où l'on voit ces sortes de boeufs qui paissent en marchant à reculons. Ces animaux paissent de la sorte parce qu'ils ont les cornes rabattues en devant, et c'est pour cela qu'ils vont à reculons quand ils paissent ; car ils ne peuvent alors marcher en avant, attendu que leurs cornes s'enfonceraient dans la terre. Ils ne diffèrent des autres boeufs qu'en cela, et en ce qu'ils ont le cuir plus épais et plus souple. Ces Garamantes font la chasse aux Troglodytes-Éthiopiens ; ils se servent pour cela de chars à quatre chevaux.
CLXXXIV. A dix journées pareillement des Garamantes, on trouve une autre colline de sel, avec une fontaine et des hommes à l'entour : ils s'appellent Atarantes

Evidemment ces informations sont nettement antérieure à l'époque romaine et à quelquechose d'assez folkorique. Par exemple, l'anecdote des chars à faux a été placé par l'auteur dans un autre contexte que dans celui où ils étaient utilisés afinde présenter ce peuple comm très dangereux et possédant des coutumes "bizard" pour les Grecs, car je crois que c'est ce qu'il voulait faire, dépayser ses lecteurs. Le char sus-décrit en fait était un objet de cérémonie. D'autres tribus en avaient aussi : il servait à transporter la jeune fille victorieuse de batailles rituelle de purification.

Quant à leurs relations avec les Romains et les Romano-africains, j'y reviendrai si vous le souhaitez dans un prochain post car il faut que je fouille dans mes papiers dans la mesure où ma mémoire est quelque peu défaillante :oops:

Bien à vous


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2005 10:53 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Avr 2005 21:35
Message(s) : 19
Localisation : paris
Je vous indique des références de livres au cas où votre curiosité serait trop forte, j'avoue que je ne l'ai pas personnellement lu:
La Lybie : sur les traces des Garamantes de Mazard, Béatrice / X. Lejeune / 2000
The Garamantes of southern Libya de Daniels, Charles (Charles M.) / Oleander Press / 1970
Les chars rupestres sahariens : des Syrtes au Niger par le pays de Garamantes et des Atlantes de Lhote, Henri (1903-1991) / Editions des Hespérides / 1982


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2005 11:41 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 13 Mars 2005 13:57
Message(s) : 187
Localisation : Bangkok
Merci Galilea!

Galiléa a écrit :
Quant à leurs relations avec les Romains et les Romano-africains, j'y reviendrai si vous le souhaitez dans un prochain post car il faut que je fouille dans mes papiers dans la mesure où ma mémoire est quelque peu défaillante.


Si ca ne vous gene pas, oui, je le souhaite beaucoup!!! :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2005 13:34 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Avr 2005 9:03
Message(s) : 545
Localisation : Liege
Salut

Souvent en France on glorifie Vercingétorix, pourtant, il y eut bien d'autres Gaulois qui ont plus vaillamment résisté à l'avancée Romaine, notamment le peuple des Nerviens avec à leur tête Boduognat, il est vrai que pour les Français c'étaient des Belges, donc ils vaut mieux les ignorer, et pourtant, le peuple Nerviens vivaient tout autant sur le territoire Français que sur le territoire Belge actuel. (d'après le peu que je sais, je ne suis pas un bon historien, vous rectifierez le cas échéant)

Ces Nerviens, auraient pour ainsi dire combattus jusqu'au dernier, il y aurait eut bien peu de rescapés. De leurs six cents sénateurs, il n'en survécut que trois.


Il y eut aussi les Cimbres, qui ont poussé jusqu'en Italie seraient fait taillé en pièce également, et afin d'éviter de devenir esclaves des romains, les survivant auraient préféré se donner la mort. (femmes et enfants y compris)

Le Vieux qui se dit que l'on ne plus résister plus loin que la mort.

_________________
S'occuper des grands problèmes de ce monde c'est bien, s'asseoir sous un arbre et regarder les nuages passer c'est très bien aussi (L.V.)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2005 14:42 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 30 Avr 2005 11:00
Message(s) : 44
Pourquoi ne retenir que "le plus grand" des résistants ? Pourquoi se limiter ainsi ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2005 19:24 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Avr 2005 21:35
Message(s) : 19
Localisation : paris
Suite de "il était une fois les Garamantes" :D

_quelques sources littéraires, rien d'exaustif
Strabon, II, 5, 33
Pline l'Ancien, Histoires naturelles, V, 23, 26, 36; VI, 209; VIII, 142 et 178; XIII, 111.
Tite-Live, Histoires, XXIX, 33
Pomponius Mela, I,23 et 45
Florus, II, 31
Lucain, IV, 679

_Leur capitale était Garama, l'actuelle Djerma dans le Fezzan
_Ils seraient éleveurs avec une prédominance pour les chevaux. Leur cheptel était tellement abondant qu'il fallait sans cesse trouver de nouveaux pâturages d'où leur grand nomadisme.
_Parfois ils menaient des attaques contre les villes côtières des Syrtes.

_Les conflits
1) La désignation de Juba comme roi en 25 av, déclencha une révolte des Maures qui se diffusa dans toute la Berbérie (Dion cassius, LV, 28). Les Garamantes se mêlèrent de la partie en 20 av, ils offrirent sur leur vaste rerritoire refuges aux "rebelles". De là-bas ils organisaient en toute sécurité les nouvelles escarmouches contre les troupes romaines et les nouveaux rezzous (razzia) contre les fermes des colons. Leur territoire servit également à stocker et vendre le butin obtenus au cours de ces attaques. Le proconsul L. Cornelius Balbus partit vers le sud avec une légion et des auxiliaires (choisis pour leur connaissance du combat dans le désert, parmi eux étaient présents des Maures et des gétules!!!). Il divisa ses troupes et fianlement réussit à prendre Garama. Malgré cette défaite Auguste avait pris conscience du danger qui menaçait l'Africa si les semi-nomades des steppes s'alliaient avec des tribus sahariennes comme les garamantes.
2) Pendant la révolte de Tacfarinas (17-24), chef de la tribu des semi-nomades des Musulames, les garamantes furent l'un des ses partisans avec leurs voisins Pharusii et Nigritae. Le roi des garamantes lui a fourni des troupes légères, que leur terrible réputation précéda et se trouva amplifiée par la rumeur. Puis il lui permis de se servir de son territoire comme base arrière de toute sécurité (certainement contre un %age du butin que Tacfarinas venait y stocker). La résistance de Tacfarinas tient, beaucoup à la collusion qui l'entourait mais aussi à sa souplesse d'esprit. Il alterna guérilla et guerre de sièges selon les actions de l'armée romaine. De leur côté les Romains obtinrent l'appui des marchands qui à cause de l'insécurité des routes caravanières (action des Garamantes) ne pouvaient plus travailler mais surtout de Juba II, roi de Maurétanie. Dolabella parvint à tuer Tacfarinas en 23 et se fut alors le début de la fin.
3) Vespasien dut intervenir en 70 contre les Garamantes qui faisaient des razzias dans le secteur de Lepcis Magna sur la demande expresse des habitans d'Oea. Ces derniers furent vaincus par Valérius Festus, légat de la III légion Auguste. Il mena ensuite une expédition punitive qui les obligea à tenir profile bas et n'interviendront plus, comme les Cinithii et les Nasamons, dans les soulèvements menés par d'autres tribus d'Afrique du Nord.
4) A la suite de cela les relations avec les Romains furent plutôt d'ordre économique, en servant d'intermédiaires avec les marchands d'Afrique noire

Voilà, c'est la fin :cry:, mais sinon d'autres groupes tribaux d'Afrique du Nord ont été très problèmatique pour Rome...

Bien à vous


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2005 20:05 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Probablement Mithridate si on prend en compte la durée.

Mais le plus rude, le plus menaçant, me semble avoir été Hannibal. Car Mithridate n'a jamais mis la république romaine en danger de mort.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2005 22:11 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Juin 2004 0:00
Message(s) : 454
Localisation : Montréal
Car Mithridate n'a jamais mis la république romaine en danger de mort.

Même après avoir perdu sa troisième guerre contre Rome, Mithridate fuyard caressait l'Idée de rallier ses Sujets de la Mer Noire aux Sarmates et aux Thraces pour envahir l'Italie elle-même !

Il faut aussi se rappeler que Mithridate du Pont porta assistance au Gouverneur rebelle Sertorius, maître des Espagnes et de Lusitanie, et aussi au 'Pirate' Sextus Pompée. Il a tout fait pour saigner l'Empire romain et a égorgé 100,000 Romains en une seule nuit ... (30,000 selon d'autres sources).

Et il a failli parvenir à détruire Rome. Il avait conquis toute l'Asie Mineure, la Mer Égée, la Grèce elle-même. Son Général, Archélaus, avait soutenu un long siège contre Sylla à Athènes, et au Pirée.

Je pense que plusieurs générations de Romains ont été traumatisées par la menace de Mithridate du Pont ... le premier homme à régner sur toutes les rives de la Mer Noire (précurseur de l'Empire Byzantin)...

_________________
Spartacus avait raison ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB