Nous sommes actuellement le 11 Déc 2019 21:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Juil 2005 18:22 
Personne n'a évoqué les Samnites qui ont été de redoutables adversaires sur une période finalement assez longue.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Juil 2005 23:05 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Fév 2005 2:11
Message(s) : 45
Peut être que le fait d'avoir laissé partir une grosse armée romaine qui capitule aux Fourches Caudines, n'est pas synonyme de résistance.

_________________
L'union fait la force


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Juil 2005 20:20 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 09 Juil 2005 20:09
Message(s) : 2
Florian a écrit :
Je ne vois pas vraiment quand est-ce que les Perses ont été ennemis des Romains? Dans votre logique, je crois qu'il vaudrait mieux citer les Parthes, mais ils sont autant des alliés que des ennemis de Rome, même s'il y a parfois eut des guerres (cf mort de Crassus).


Salut !

Effectivement, les Perses Sassanides furent bien ennemis des Romains, notamment au milieu du IIIe s. ap.J.C. où l'empereur Valérien connut une cuisante défaite face à Sapor, échec qui lui coûta la vie.

Je me joins à vous, Florian, considérant que les Parthes furent bien les ennemis les plus résistants de Rome.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Août 2005 2:54 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 31 Juil 2005 15:18
Message(s) : 9
waroch a écrit :
C'est vrai, mais quelque soient le nom des dynasties qui les dirigeaient, Rome, bien qu'elle les ait battu à plusieurs reprises, n'a jamais réussi à annexer le territoire des Perses.


Certes, mais la Perse parthe ou sassanide n'était pas un ennemi stratégique de Rome. Cette région se trouvait beaucoup trop loin du centre névralgique romain.
Rome et la Perse sassanide sétaient comme deux puissances vivant l'une à côté de l'autre et non pas l'une sur l'autre ou l'une contre l'autre. Mis à part quelques escarmouches (parfois sérieuses), ces deux empires pouvaient coexister relativement normalement.

_________________
"La France est trop noble royaume pour tomber en quenouille et être remis à femelle"

Gaucher de Chatillon


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Août 2005 3:39 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 418
Localisation : Pas de Calais
Lotharos de la Pampa a écrit :
waroch a écrit :
C'est vrai, mais quelque soient le nom des dynasties qui les dirigeaient, Rome, bien qu'elle les ait battu à plusieurs reprises, n'a jamais réussi à annexer le territoire des Perses.


Certes, mais la Perse parthe ou sassanide n'était pas un ennemi stratégique de Rome. Cette région se trouvait beaucoup trop loin du centre névralgique romain.
Rome et la Perse sassanide étaient comme deux puissances vivant l'une à côté de l'autre et non pas l'une sur l'autre ou l'une contre l'autre. Mis à part quelques escarmouches (parfois sérieuses), ces deux empires pouvaient coexister relativement normalement.


Ce que vous dites est faux. On ne peut qualifier d'"escarmouches" les multiples guerres qui eurent lieu entre Rome et la Perse, d'ailleurs, la plus grande armée rassemblée durant le Bas-empire le fut par Julien contre les Sassanides, soit 65 000 hommes ce qui est gigantesque pour cette periode précise.
De plus croyez vous que le centre nevralgique romain se situe en occident ou même en Italie? Parmi les provinces les plus riches (et les plus peuplées) de l'Empire sont l'Egypte et l'Orient, des zones menacées par les Sassanides. Ce n'est pas pour rien que l'Empire romain d'Orient a survécu 10 siècles à son pendant occidental.
Enfin, ces deux empires pouvaient ils coexister? Rien n'est moins certain, ils essayèrent de s'anéantir mutuellement pendant 2 siècles avant de se rendre compte qu'ils ne pouvaient y parvenir. Le Ve siècle seul voit une vraie coexistance plus ou moins pacifique due à la situation internationale troublée pour les deux puissances. Mais dès le VIe siècle, des guerres frontalières reprennent, jusqu'au VIIe siècle où l'affrontement atteint son paroxysme et où la guerre se livre aussi bien dans le Caucase, qu'à Alexandrie et de Constantinople à Ctésiphon.

Tout celà pour dire que ce furent les Sassanides qui exercèrent la plus grosse pression sur Rome. Une pression quasi-continue et très aggressive durant 4 siècles. Certes, aucun des empires ne pouvait triompher de l'autre, mais ils ne l'ont compris qu'après 150 ans de lutte acharnée, et même après, la guerre continue, parfois férocement (Heraclius, Justinien)pour des enjeux plus régionaux. Je n'appelle pas celà, une coexistance "relativement normale". Elle pouvait exister avec les Parthes, mais les Sassanides étaient trop aggressifs et trop puissants pour que celà puisse être le cas.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Août 2005 3:56 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 31 Juil 2005 15:18
Message(s) : 9
Le sujet était le plus grand résistant aux Romains, sous-entendu dans un pays envahi par Rome ou en voie d'envahissement.
L'empire sassanide se développait à côté de l'empire romain. Bien sûr, ils sont entrés en contact - parfois rugueux - mais il n'y a jamais eu de danger d'anéantissement pour l'un ou l'autre (rien à voir avec Carthage, Viriathe, la Gaule...)

_________________
"La France est trop noble royaume pour tomber en quenouille et être remis à femelle"

Gaucher de Chatillon


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Août 2005 4:27 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 418
Localisation : Pas de Calais
Lotharos de la Pampa a écrit :
Le sujet était le plus grand résistant aux Romains, sous-entendu dans un pays envahi par Rome ou en voie d'envahissement.
L'empire sassanide se développait à côté de l'empire romain. Bien sûr, ils sont entrés en contact - parfois rugueux - mais il n'y a jamais eu de danger d'anéantissement pour l'un ou l'autre (rien à voir avec Carthage, Viriathe, la Gaule...)


Si, allez lire mon post dans le sujet sur la Bataille de Cannes, au sujet de la bataille d'Edesse. Et encore, l'Empire fut dans une situation bien pire par la suite.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Août 2005 17:21 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Déc 2004 20:16
Message(s) : 702
Localisation : Pordic, Côtes d'Armor, Bretagne
Auelianus a écrit :
(...), d'ailleurs, la plus grande armée rassemblée durant le Bas-empire le fut par Julien contre les Sassanides, soit 65 000 hommes ce qui est gigantesque pour cette periode précise.
Si vous parlez de l'invasion de la Perse par Julien l'Apostat en mars 363, alors j'ai le chiffre de 83 000 hommes (Adrian Goldsworthy, in In the name of Rome, 2003). Mais l'auteur dit également, comme vous, que c'était la plus grande armée jamais rassemblée depuis des décennies, quantité selon lui disproportionnée par rapport aux forces romaines totales au IVème siècle: aucun général de cette époque n'avait les moyens ni l'expérience de contrôler une telle armée.

Pour rentrer dans le sujet, je pense que ce sont les Germains qui ont été les plus grands adversaires de Rome puisque c'est bien à cause d'eux, par la pression toujours accrue qu'il exercaient sur le limès "rhinois", qui ont fait s'écrouler lentement l'édifice militaire romaine, déjà saigné à blanc par les usupations et les guerres civiles déchirant l'Empire...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Août 2005 0:48 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 418
Localisation : Pas de Calais
On ne peut comparer un ensemble de peuples parfois rivaux qui pris séparément ne représentaient pas une menace insurmontable à l'Empire sassanide, qui était un Etat centralisé sous le sceptre d'un seul monarque.

Pour ce qui est du nombre exact de soldats de l'armée de Julien, il y a différentes fourchettes. Si l'on s'en tient au sources, Zosime parle de 65 000 hommes auxquels il faut ajouter les 18 000 confiés à Procope (III, 15); Ammien dit quant à lui que Procope était à la tête de 30 000 hommes (XXIII, 3, 5), dans les deux cas, André PIGANIOL, L’empire Chrétien, Paris, P.U.F., 1972, p. 158, estime qu'il ne devait y avoir que 65 000 hommes au total .
C'est à ce chiffre que se tiennent généralement les historiens français.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Fév 2006 14:36 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 01 Fév 2006 11:48
Message(s) : 17
Localisation : Strasbourg
Hannibal

Le plus tenace, le plus craint, celui qui a failli provoquer la chute de Rome.

_________________
Travailler dur n'a jamais tué personne mais pourquoi en prendre le risque?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Fév 2006 15:44 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 29 Août 2005 16:18
Message(s) : 214
Amusant que nul ne cite Hannibal ou Arminius ... ou encore Spartacus...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Fév 2006 21:15 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Blagos a écrit :
Hannibal

Le plus tenace, le plus craint, celui qui a failli provoquer la chute de Rome.


Si si. Encore qu'Hannibal ne fut pas tant un résistant qu'un attaquant.

Je ne trouve pas qu'Armionius fut le plus grand résistant.
La défaite de Teutobourg, qu'il contribua à infliger aux romains, ne fut pas la plus grave défaite subie par l'armée romaine. Et Arminius fut vaincu et tué quelques années plus tard dans des combats où les romains eurent le dessus, même si ces combats (également menés contre d'autres germains) ne leur permirent pas de rétablir leur contrôle bien précaire (et quasiment fictif) sur la Germanie entre Rhin et Elbe.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Fév 2006 9:39 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Déc 2005 13:18
Message(s) : 360
Localisation : A Sparte,et en Scandinavie et sur Xalarathros (planète lointaine)..mais en fait en France.
Salut

Je crois que vous avez oubliés les Grecs 8O .
Il y eut quand même deux sursauts: Scarphée et Leucopetra.
Où si je me trompe pas, La ligue Achéenne se bat contre Metellus.







a bat rome et vive la grèce

_________________
La Valeur Est Supérieure Au Nombre
Horns Up
Death Metal Is Life
Metal Will Never Die
Natalie Portman : The Perfect Woman..
..And Rani Mukherjee Too!
"Je m'efforce de faire le contraire de ce que vous faîtes" Diogènes le Cynique.
L-A-H-L-O-D-A.
ΧΞΣ/Jumalten Kaupunki/Sankarihauta !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Fév 2006 12:18 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 1726
Localisation : Nantes
Leonidas-Ier a écrit :
a bat rome et vive la grèce

:roll: Apprenez au moins l'orthographe : on dit "A bas Rome et vive la Grèce."

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Fév 2006 14:05 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Je ne suis pas sûr que l'exemple de la révolte de la ligue achéenne soit le mieux choisi. La dérouillée a été rapide et sévère.

Jugurtha me semble avoir été un adversaire plus coriace. Et encore ne fut-il pas aussi coriace que Mithridate.

Pour ce qui est des revers infligés aux romains, on aurait tort d'oublier les germains : avant que Marius ne soit chargé de conduire la guerre contre eux, ils ont infligé des défaites terribles aux armées romaines (Orange notamment). Des défaites qui, en termes de pertes humaines, sont comparables à la bataille de Cannes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB