Nous sommes actuellement le 07 Déc 2019 21:28

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 06 Nov 2005 14:56 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Relisant dernièrement des biographies d'Auguste, d'Antoine, de Cicéron et des ouvrages généraux, je suis frappé par l'exceptionnel concours de circonstances et de chance dont a bénéficié Octavien pour parvenir à balayer tous ses rivaux, césaricides comme césariens, jusqu'à devenir l'unique princeps-imperator de Rome.

Rien n'était gagné d'avance. Loin de là.

N'oublions d'abord pas que si l'assassinat de César a été possible, c'est parce que le parti césarien avait en partie éclaté probablement dès l'été 45, sans que celui-ci s'en rende vraiment compte. C'est ainsi que Trébonius et Decimus Brutus, 2 césariens de premier plan, ont joué le rôle décisif en se ralliant aux pompéiens et optimates isolés et sans moyens suffisants dirigés par Cassius. Ce sont eux qui ont pu endormir l'attention de César et l'amener au Sénat seul au milieu du groupe de conspirateurs.

Et ensuite la guerre entre césariens pendant que Cassius et Brutus prenaient le contrôle de tout l'orient romain et de toutes les légions qui s'y trouvaient.

Les 2 batailles de Philippes qui auraient certainement tourné à la défaite pour les césariens si Cassius ne s'était pas suicidé, suite à une erreur d'appréciation quant au résultat de la 1ère.

Le fait que ce soit Antoine qui emporte la mise : on oublie qu'après Philippes, étaient revenues à Antoine rien moins que toutes les provinces d'orient ainsi que les Gaules transalpine et chevelue. Octavien n'avait que les Espagnes.

Ce n'est que suite à la guerre de Pérouse que s'est produit un événement considérable et tout à fait inattendu : le ralliement à Octavien du fils du gouverneur antonien des Gaules qui firent d'Octavien le maître de l'essentiel de l'occident romain.

Il y a certes des gens qui savent aider la chance. Mais contrairement à Sylla ou à César, Octavien n'apparaissait pas comme ce guerrier invincible capable de défaire des armées innombrables.

Finalement, on comprend qu'Octavien et ses panégyristes aient pu l'estimer choisi des dieux. Parvenir à un tel résultat sans grandes compétences militaires ni grand charisme devait paraître l'oeuvre du destin.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Nov 2005 19:42 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Juin 2004 0:00
Message(s) : 454
Localisation : Montréal
Je pense que Jules César, sentant la maladie le gagner, a orchestré son suicide par Conjurés interposés. Il connaissait l'ampleur du complot, plusieurs l'en avaient informé, il a tout fait pour monter les Républicains contre lui en exigeant qu'on le nomme Roi des Romains, prétextant que les oracles sybillins (qu'il contrôlait en tant que Pontifex Maximus) avaient révélé que seul un Roi pourrait abettre les Parthes. Ou encore en frappant monnaie qui célébrait sa Dictature à Vie, ce qui exaspéra les Républicains encore plus.

Puis il a reçu la délégation du Sénat, sans même se lever à leur entrée, un insulte manifeste, qui venait lui annoncer que le Sénat l'avait divinisé mais pas couronné Roi. IL a engueulé la délégation, lui offrant son cou à trancher. Puis, au jour de son suicide, il a remercié sa garde espagnole,
et s'est présenté au Forum avec à la main la liste de ses assassins, pour bien indiquer qu'il connaissait son destin.

Il avait d'autre part, parallèlement à ces actes, préparé minutieusement sa succession. Il a transmis son mon et sa fortune à son petit-neveu favori, Octave, qui avait étudié à l'Académie de Tarse, sous Athénodore de Tarse.

Je crois qu'Octave put survivre à la mort de son Grand Oncle grâce à de puissants appuis des Clients de César qui avait dû préparer et solliciter leur intervention en faveur d'Octave. Ainsi, dans les jours suivants la mort de César, apparut Aggrippa et ses soldats pour se mettre au service du Jeune César Octavien. Puis Octavien aborda au sud de l'Italie et conquit tous par ses largesses et ses promesses de plus grandes largesses encore.

Octave a pu survivre à toutes les vicissitudes politiques de son époque sanglante en usant d'intelligence, de propagande et de contacts. Il a repris l'héritage de César de main de maître, a su s'opposer à Marc-Antoine et même le rallier dans un Triumvirat et sceller ce pacte par le mariage de sa soeur Octavie.

Il a su se maintenir en Italie, malgré la rebellion de Sextus Pompée qui en fit l'embargo. Il a su se rallier les hommes de Sextus pour finalement l'affronter et détruire ses flottes grâce à la flotte construite par Agrippa. Il s'est rallié bravement des légions de Lépide qui a dû se soumettre et fut démis du Triumvirat. Puis il dut affronter Antoine, le soudard invétéré qui par sa négligence coupable avait su se créer plein d'ennemis parmi ses propres Royaumes Clients.

Il battit Antoine sur mer parce que les troupes terrestres d'Antoine auraient retourné leurs armes contre le Triumvir d'Orient tellement ce type était devenu une calamité pour l'Orient.

Puis il a su symboliser l'État et créer autour de sa personne l'Empire Romain, grâce à son intelligence ... et à son message

_________________
Spartacus avait raison ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Nov 2005 19:59 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 418
Localisation : Pas de Calais
Hérodote a écrit :
Je pense que Jules César, sentant la maladie le gagner, a orchestré son suicide par Conjurés interposés. Il connaissait l'ampleur du complot, plusieurs l'en avaient informé, il a tout fait pour monter les Républicains contre lui en exigeant qu'on le nomme Roi des Romains, prétextant que les oracles sybillins (qu'il contrôlait en tant que Pontifex Maximus) avaient révélé que seul un Roi pourrait abettre les Parthes. Ou encore en frappant monnaie qui célébrait sa Dictature à Vie, ce qui exaspéra les Républicains encore plus.


Vous radotez mon cher Hérodote. Je vous ai d'ailleurs déjà dit ce que je pensais de cette fumeuse théorie...

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Nov 2005 20:10 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2003 19:40
Message(s) : 314
Localisation : Augustobona Tricassium (Troyes)
Et les propos de notre ami Hérodote sur Antoine ("soudard invétéré", "type devenu une calamité pour l'orient") sont tout autant fumeux, et fleurent bon le manichéisme le plus désuet (le gentil Octave contre le méchant Antoine). En tout cas, il y a au moins une chose d'exacte dans les propos d'Hérodote, c'est le fait qu'Octave ait su user de la propagande : on en a une superbe illustration, deux millénaires après, avec ce message :wink:

_________________
"Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles". Paul Valéry

"C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar". Gustave Flaubert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Nov 2005 3:54 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Juin 2004 0:00
Message(s) : 454
Localisation : Montréal
Aurelianus a écrit :
Vous radotez mon cher Hérodote. Je vous ai d'ailleurs déjà dit ce que je pensais de cette fumeuse théorie...


Pourtant des Contemporains de Jules César l'ont avancée, cette thérie du suicide de Jules César, par Conjurés interposés ...

Et je tiens cette hypothèse comme la plus vraisemblable, explicant toutes les actions surprenantes des derniers mois de César, un éminent meneur d'hommes et fin psychologue, d'une intelligence maintes fois éprouvée à la bataille comme au Forum ou au Sénat.

Jules était affligé d'un mal qui le terrassait, l'épilepsie, croit-on. Une de ces crises a été documentée dans le Palais de Cléopâtre à Alexandrie. Une autre à Rome. César a soigneusement préparé sa succession et pavé la route impériale à son petit-neveu. Puis il a tout aussi méticuleusement préparé son propre assassinat dans une Apothéose très étudiée. Ses nombreux espions à Rome, et des Conjurés repentants l'ont maintes fois averti du complot qui regroupa des CENTAINES de Conjurés.

Et, au jour dit, César répudie ses gardes espagnols et s'avance vers la mort en tenant à la main la liste des Conjurés !!!

César avait même suscité la grogne par des affronts caractérisés envers le Sénat, et avait aussi choqué le fort sentiment républicain des Romains, tellement que la première action prise immédiatement après l'assassinat fut la proclamation par Marc-Antoine, voulant éviter une guerre civile, que la fonction de Dictateur était abolie à tout jamais.

Et le choix des Ides de mars de cette année-là ne fut peut-être pas anodin car une comète éclaira le Terre pendant 7 jours le lendemain de son suicide. Le Grand Pontife Jules César, rappelons-le avait réformé le calendrier de son Époque, lui donnant sa forme actuelle (à part une dernière correction par Auguste un demi-siècle plus tard). César avait ainsi, l'année précédant sa disparition, promulgué une année de 455 jours pour corriger le calendrier négligé par des années de guerres et imposé cette réforme. Ce qui démontrait une très grande connaissance du cycle annuel planétaire. Connaissance égyptienne, peut-être, mais susceptible d'englober aussi le cycle d'une comète ...

Un fin renard ce César ! Il a même vaincu dans la mort ...

_________________
Spartacus avait raison ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Nov 2005 7:49 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Ah ! les déformations du romancier ... :wink:

Je suis sûr que vous savez, Hérodote, que la comète en question est apparue dans le ciel en juillet 44, au moment des Jeux donnés par Octavien en mémomire de César. Et non pas en mars 44.

Et surtout, l'assassinat de César n'est pas vraiment le sujet. Quoique la comète irait dans le sens du sujet que j'ai lancé : la chance exceptionnelle d'Octavien qui a vu une comète apparaître dans le ciel pendant les jeux qu'il donnait et qui lui permit de lancer la propagande comme quoi ça aurait été l'âme de César qui rejoignait celle des dieux. Confirmation d'un des points majeurs de sa propagande en tant que fils adoptif de César.

Et il ne vous aura pas échappé que les astronomes de l'époque n'étaient pas capables de prévoir l'apparition de cette comète qui n'était pas celle de Halley.

Je relance et reprécise donc le sujet : dans quelle mesure selon vous le succès d'Octavien a été obtenu grâce à une chance exceptionnelle, envers et contre toutes les probabilités et les rapports de force ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Nov 2005 10:39 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 418
Localisation : Pas de Calais
A mon avis, on ne peut pas dire qu'Ocatave ait eu de la chance, disons plutot qu'il a fait preuve d'opportunisme politique et qu'il a eu de la réussite.
Il a su utiliser les capacités militaires d'Antoine pour triompher des républicains à Philippes. Par la suite, il a fait preuve de finesse politique tout en profitant des erreurs de Lépide ainsi que des errements d'Antoine, qui, il faut bien l'avouer était un brave soldat un peu balourd, loin du cynisme et de la realpolitik d'un politicien tel qu'Octave, qui a reussi à l'obliger à livrer un combat décisif à Actium, qu'à mon avis, il avait presque déjà perdu avant d'engager la bataille. C'est la même finesse politique qui a permis par la suite à Octave de manoeuvrer le Sénat afin de se voir attribuer tous les pouvoirs, sans avoir l'air de les réclamer.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Nov 2005 10:42 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 418
Localisation : Pas de Calais
Je voulais aussi ajouter que le rôle d'Aggrippa, fidèle lieutenant, bras armé d'Octave et chef compétent fut capital dans la réussite de ce dernier.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Nov 2005 20:51 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Aurelianus a écrit :
A mon avis, on ne peut pas dire qu'Ocatave ait eu de la chance, disons plutot qu'il a fait preuve d'opportunisme politique et qu'il a eu de la réussite.
Il a su utiliser les capacités militaires d'Antoine pour triompher des républicains à Philippes. Par la suite, il a fait preuve de finesse politique tout en profitant des erreurs de Lépide ainsi que des errements d'Antoine, qui, il faut bien l'avouer était un brave soldat un peu balourd, loin du cynisme et de la realpolitik d'un politicien tel qu'Octave, qui a reussi à l'obliger à livrer un combat décisif à Actium, qu'à mon avis, il avait presque déjà perdu avant d'engager la bataille. C'est la même finesse politique qui a permis par la suite à Octave de manoeuvrer le Sénat afin de se voir attribuer tous les pouvoirs, sans avoir l'air de les réclamer.


Je distingue bien l'opportunisme et l'opportunité ou la chance, Aurelianus. :wink:

L'opportunisme et la réussite, c'est la capacité de saisir des occasions, même minces, quand elles se présentent. Et là dessus, nul doute qu'Octavien ait eu un talent exceptionnel, qu'il sentait ces moments et les décisions à prendre ou choix à effectuer.
Encore qu'il en ait loupé un certain nombre.

Je pense notamment que son triomphe politique aurait pu être beaucoup plus rapide et moins tortueux s'il avait suivi les conseils de ses jeunes amis lorsque fin mars 44, il apprit l'assassinat de César. Ceux-ci lui conseillaient de se placer sous la protection des nombreuses légions qui se trouvaient à Apollonie et attendaient l'arrivée de César pour partir en expédition contre les daces et les parthes. Ces troupes étaient prêtes à porter Octavien à leur tête et à l'appuyer politiquement avec le poids que l'on imagine. Or il a préféré, par prudence, adopter une position attentiste et aller voir en Italie comment réagissait la population italienne. Quand il est arrivé en Italie, il a alors vu l'enthousiasme et l'appui des vétérans et de nombreux italiens.
S'il était tout de suite arrivé à la tête des soldats, il aurait aurait évité bien des péripéties à l'Italie comme à lui-même.
Parce que les soldats d'orient en question seront en plus récupérés par Brutus et Cassius et seront sur le point de remporter les batailles de Philippes.

Mais pour revenir à la chance, je pense qu'il en faut beaucoup pour que se présentent les occasions à saisir qui lui ont permis de remonter un courant défavorable.

Je ne partage notamment pas votre vision d'un Antoine brave soldat, balourd et peu politique.

Antoine était un grand politique qui a commis quelques grandes erreurs.

Après Philippes, Antoine est le grand vainqueur de la guerre civile. Il commande les plus grandes armées, a sous son contrôle toutes les provinces d'orient ainsi que les Gaules. Lépide se voit cantonné à l'Afrique. Et Octavien a les 2 Espagnes, ainsi que les îles ... qui sont contrôlées par Sextus Pompée.

En plus, c'est Octavien qui doit installer les vétérans en Italie, devant assumer seul l'impopularité des expropriations qu'il faut faire subir aux italiens.

Il est sorti vainqueur de la guerre de Pérouse, mais à ce stade, Antoine domine encore.

Le coup de bol immense et imprévisible d'Octavien, c'est le décès du gouverneur antonien des Gaules. Si Octavien accepte de rendre les légions à Antoine, il récupère les Gaules.

Il y a aussi la fois où il a échappé à la mort à la suite de sa défaite cinglante contre Sextus Pompée, alors qu'il s'est trouvé obligé de se réfugier sur une île.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB