Nous sommes actuellement le 07 Déc 2019 21:28

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : La Tétrarchie
Message Publié : 24 Nov 2005 13:00 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 1942
Localisation : Paris
Pour nous éloigner un peu des périodes républicaines et julio-claudiennes largement dominantes sur le forum, je propose d'aborder la question de la Tétrarchie mise en place par Dioclétien en 284 afin de tenter d'endiguer la crise qui secoue alors l'Empire romain.

Pour lancer la discussion, je crois qu'on peut commencer par la fin, à savoir évaluer l'efficacité de ce nouveau dispositif institutionnel tout à fait orginal, et des politiques qu'il mit en oeuvre, à commencer par la "grande persécution".

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Nov 2005 15:21 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Nov 2005 12:22
Message(s) : 1
Localisation : Jarny (54)
Bonjour, je suis 'tombé' sur ce forum à l'occasion de recherches sur l'Histoire Romaine, une de mes passions, et je m'u uis donc inscrit. Je suis justement en train de constituer une documentation sur l'Empire à partir de la 'Tétrarchie'.
C'est un sujet très complexe, beaucoup plus que la schématisation que l'on voit trop souvent. Plutôt que de me lancer dans un grand topo sur le sujet, je préfère attendre pour voir ce qui intéresse vraiment les intervenants, et la façon dont ils considèrent cette période.
Au sujet de l'efficacité des réformes de Dioclétien, il faut reconnaître qu'elle fut effectivement au rendez-vous, du moins tant que la 'Tétrarchie' était la 'Tétrarchie' originale (Dioclétien, Maximien, Constance et Galère). Après.... :oops:
En fait, ce fut comme pour beaucoup de systèmes originaux dans l'Histoire, çà n'a vraiment 'marché' qu'avec le fondateur, en l'occurence Dioclétien. C'était un système conçu par Dioclétien et pour Dioclétien. Car il ne faut pas oublier que c'est lui qui restait le 'chef' du dispositif, au-dessus des trois autres. Quand il 'prit sa retraite', il eut bien du mal à convaincre Maximien d'en faire autant. D'ailleurs celui-ci revint très vite (pour son malheur) aux affaires à l'appel de son fils.
Quant à commencer une discussion par la 'grande persécution', je ne crois pas que ce soit une très bonne idée. Premièrement parce que les historiens (même chrétiens) ne sont plus tous d'accord à ce sujet qui nécessiterait un 'thread' à lui tout seul.
Deuxièmement parce que j'ai peur que çà dérape, comme le sujet sur Constantin, et qu'on y voit intervenir des 'croisés' qui mêlent allégrement l'Histoire et leurs croyances (pour ne pas dire leur fanatisme). Et dans ce cas, çà tournerait à l'invective entre 'croyants' et 'mécréants'.

_________________
veni vidi vici


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Nov 2005 9:26 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 1942
Localisation : Paris
Ce qui est frappant, c'est l'impression "d'anachronisme" qui ressort de la figure de Dioclétien dont le comportement rappelle celui de la légendaire virtus romaine. Cette idée de tétrarchie, avec le départ volontaire qu'elle implique, l'idéal de méritocratie qu'elle contient, n'est en effet pas sans rappeler la figure d'un Cincinnatus.
D'un autre côté, il y a un caractère très grec dans ce montage institutionnel, avec toutes ses tendances "arithmético-gnostiques": turn-over mathématique, redécoupage administratif de l'Empire, réforme fiscale et monétaire, symbolique du chiffre 4 (4 gouvernants régnant pour 4 lustres, célébration grandiose des vicennale). Du côté grec également pourrait être placé le goût des Augustes pour la rhétorique et leur insistance à justifier leurs actions auprès de leurs citoyens.

Tout cela pour dire que le fait que, effectivement, ça n'a marché qu'avec Dioclétien, vient peut-être du fait que Dioclétien était un homme à part, dont les projets et les convictions étaient "décalées" par rapport à ceux de ses contemporains.

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB