Nous sommes actuellement le 10 Déc 2019 18:20

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Les sénateurs au Ier siècle
Message Publié : 05 Avr 2006 15:46 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 08 Nov 2005 11:07
Message(s) : 181
Bonjour ,

Je suis en première année en fac d'histoire et j'ai ce sujet " Les sénateurs au Ier siècle (de Tibère à Domitien) " . J'ai trouvé un plan que j'ai fais très rapidement , j'aimerai savoir ce que vous en penser .. La période romaine n'est pas mon fort :? .

1 ) Empire gardant des traces de la république

2 ) Senat maté par l'empereur

3 ) Sénat qui veut reprendre une place

Ma problématique serait l'évolution du statut du Sénat .


Je pensais parle dedans de Caligula qui nomme son cheval sénateur ...Je ne connais pas très bien la période car avec ses grèves :? , j'ai eu le sujet qu'hier , j'ai fais le plan rapidement :oops: .

Merci :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Avr 2006 17:29 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2003 19:40
Message(s) : 314
Localisation : Augustobona Tricassium (Troyes)
Ca me semble tenir tout à fait debout.

Concernant le 1), n'oubliez pas que juridiquement la République n'a jamais cessé d'exister.

Si vous évoquez le fameux épisode suétonien selon lequel Caligula aurait voulu nommer son cheval consul, évitez d'être trop catégorique quant à l'historicité (tout à fait discutable) de ce fait, et évoquez plutôt (là aussi sans être trop péremptoire) l'hypothèse selon laquelle Caligula aurait ainsi voulu montrer que la République n'était plus qu'une coquille vide (d'où le fait de nommer un cheval à la magistrature républicaine la plus importante) et qu'il n'avait plus l'intention de se livrer au jeu d'illusionniste par lequel les empereurs affectaient de montrer de la déférence vis à vis des institutions républicaines (jeu selon lequel l'empereur était censé n'être qu'un simple particulier, un privatus, et non pas le souverain).

_________________
"Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles". Paul Valéry

"C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar". Gustave Flaubert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Avr 2006 8:31 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1659
Je vous conseillerais plutôt d'opter pour un plan différent.

Quand on parle de bornes historiques allant de Tibère à Domitien, je suppose que cela veut dire du début du règne de Tibère à la mort de Domitien. Soit 14-96.

Les 3 points que vous évoquez sont en fait tous les 3 valables pour l'ensemble de la période.

Les données du problème ont en fait été posées dès la fondation du principat par Auguste.

Auguste a proclamé avoir restauré, restitué, la république.

Simplement, il se trouve que la république restaurée a un Princeps, qui est le premier des sénateurs (princeps), qui exerce directement l'imperium proconsulaire sur les provinces les plus stratégiques qui lui ont été confiées directement (les Gaules et les Espagnes, la Syrie, sans parler du cas très particulier de l'Egypte).
Et en plus, sa puissance tribunitienne (sans parler de son auctoritas) lui permet de contrôler Rome, l'Italie, ainsi que les provinces sénatoriales dont le proconsul où le propréteur sont des sénateurs romains.

Le Sénat se réunit donc mais délibère sous le contrôle de l'empereur et sur ce qu'ils savent que l'empereur accepte de les voir délibérer.

D'où un équilibre instable.

Avec, si je force le trait, certains sénateurs qui sont tentés de dire "bon alors, elle est vraiment restaurée ou non cette république ? Si oui, laissez nous délibérer de ceci ou de cela. Et qui s'embarquent donc dans des complots."

Et d'autres sénateurs, c'est notamment le cas sous Tibère, qui ont tellement intériorisé le rôle réel de l'empereur qu'ils n'osent pas remplir le rôle que l'empereur voudrait pourtant les voir jouer. Tibère déplorait sincèrement que pas mal de sénateurs se comportent avec servilité.

Les complots de sénateurs, il y en a donc toujours eu. Peut-être moins sous Tibère que sous les autres. Sous Tibère, c'étaient surtout les intrigues familiales qui déchiraient le sommet de l'Etat.

Je vous conseille vivement l'excellent "empereurs et sénateurs" d'Yves Roman.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Avr 2006 11:13 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 08 Nov 2005 11:07
Message(s) : 181
Merci bien de vos réponses . D'autres avis svp ? :oops:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Avr 2006 12:38 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 08 Nov 2005 11:07
Message(s) : 181
bonjour ,

Pouvez vous m'en dire un peu plus sur la République Sénatoriale sous Tibère svp ?

N'étant pas a Paris en ce moment et disposant d'une connexion défaillante , je ne peux travailler .

Merci :oops:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Avr 2006 17:58 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 25 Mai 2004 21:35
Message(s) : 777
Localisation : Paris
Dans la mesure où l'intitutlé du sujet est "les sénateurs", et non "le Sénat", il faut peut-être axer la réflexion moins sur des questions institutionnelles que sociales et anthropologiques.
Par exemple, sur la provenance des sénateurs. Y a-t-il un renouvellement des sénateurs au Ier siècle? Je crois que, malgré les efforts de certains empereurs, l'ouverture du corps sénatorial aux populations de l'empire reste très minime à cette époque.
On peut aussi se demander ce que ça signifie qu'être sénateur, en quoi on se sent né pour diriger, d'où une frustration certaine vis-à-vis du nouveau régime et une propsension au complot. Être sénateur au Ier siècle, c'est avant tout vivre dans la nostalgie d'un passé révolu et qu'on cherche à réactualiser par tous les moyens, y compris les plus sanglants.

Enfin, il faudrait justifier les bornes du sujet. En quoi les dynasties julio-claudienne et flavienne forment-elles un ensemble cohérent dans l'optique des relations entre les sénateurs et les empereurs? C'est un temps d'acclimatation du nouveau régime, et donc d'opposition quasi frontale entre les sénateurs, dépossédés du pouvoir, et les empereurs. Il faudrait dire en conclusion qu'avec l'avènement de Nerva en 96, il y a un changement radical pour les sénateurs. On pourrait parler d'un ralliement au régime : ils ont compris qu'ils ne pourraient plus revenir en arrière ; désormais, ils vont chercher à imposer l'un des leurs à la tête de l'Empire. L'Empire ne doit plus se faire contre le Sénat, mais être un Empire sénatorial en quelque sorte. Voeu pieux dans une certaine mesure, mais qu'illustre bien Pline le Jeune dans son Panégyrique de Trajan, par exemple. Et, mis à part la parenthèse d'Hadrien et le règne final de Commode, la dynastie antonine est une période d'entente cordiale, voire de collaboration, entre les sénateurs et les empereurs.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Avr 2006 20:07 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 08 Nov 2005 11:07
Message(s) : 181
Merci , je n'y avais pas pensé . Changer mon plan dans ce cas ? :cry:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Avr 2006 15:36 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 22 Oct 2005 12:54
Message(s) : 105
je conseillerai pour ma part un plan chronologique plus propice aux analyses historiques

il faut donc changer le plan je vous laisse faire vos analyses historiques
il faut intégrer non seulement l'analyse politique mais aussi sociologique, qui sont les sénateurs ? leurs richesses ? leurs influences

il faut parler du système de patronat, aux saignées de néron et calligula
ex = Néron tue 6 grands propriétaires africains pour prendre leurs énormes biens
ex = Claude nomme en masse des sénateurs gaulais malgré des rétisances

Il faut donc analyser le poids des sénateurs au I = sur la plan politique, social et économique, l'élargissement des provinces d'origine n'entache pas leurs idéologies mais témoigne de l'élargissement de l'empire et du fait que l'autorité romaine fusionne avec les élites locales

_________________
Ma vie est pour toi, mon sang pour l'Empereur et toute ma vie à l'honneur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Avr 2006 16:05 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 25 Mai 2004 21:35
Message(s) : 777
Localisation : Paris
enzolior-lassalle a écrit :
je conseillerai pour ma part un plan chronologique plus propice aux analyses historiques.

En histoire, c'est toujours mieux ; mais pour ce sujet-là, je ne vois pas bien quel plan chronologique adopter. Je vois plus de continuité que de ruptures en ce qui concerne le Ier siècle. La grosse charnière, je pense qu'elle est en 96 avec l'avènement de Nerva, justement après la borne du sujet.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Avr 2006 16:39 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 08 Nov 2005 11:07
Message(s) : 181
Certes mais que faire alors ? Conserver mon plan où faire un plan de ce type

1 ) qui sont les senateurs

2 ) leurs influence

3 ) pas d'idées

Là , je suis perdu

Merci :cry:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Avr 2006 17:42 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 08 Nov 2005 11:07
Message(s) : 181
Je remonte le sujet . J'ai besoin de votre aide svp :oops:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Avr 2006 20:26 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 10 Mars 2006 16:38
Message(s) : 8
J'ai pensé à ces livres que tu pourrais consulter

- Le Sénat romain à l'époque impériale : recherches sur la composition de l'assemblée et le statut de ses membres de André Chastagnol

ou encore celui-ci:
- Empereurs et sénateurs : une histoire politique de l'Empire romain, Ier-IVe siècle de Yves Roman

j'espère que tu pourras y trouver des infos utiles
bon courage. Ton sujet est à rendre quand ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Avr 2006 0:06 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 08 Nov 2005 11:07
Message(s) : 181
Merci . Je ne les ai trouvé a ma bibliothèque municipal , je dois aller a ma BU demain :oops: .

J'avais déjà pensé a ses livres , le sujet est a rendre pour mercredi 26 avril , j'ai le temps mais quand on en a jamais faite de dissertation :oops: . Surtout que je m'en mele les pinceaux :?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Avr 2006 14:53 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 10 Mars 2006 16:38
Message(s) : 8
Comme Hélios, vu le sujet, je te conseillerais d'accentuer sur les approches sociales et anthropologiques.
Voici qq idées jetées au hasard:
- origine sociale : ont-ils suivi le cursus honorum dans son ensemble ou nomination impériale;
- origines géographiques : le recrutement évolue-t-il ?
- qui gouverne l'Empire : il y a des provinces sénatoriales et impériales donc attention; leur pouvoir réel, leur fonction et leur attribution par rapport à l'empereur
- les relations avec l'empereur, conflictuelles ou pacifiques;

voilà pour l'instant quelques pistes de recherche. J'espère que cela t'aidera.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Avr 2006 14:56 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 08 Nov 2005 11:07
Message(s) : 181
Merci , je pensai garder mon plan d'origine tout en incluant le fait qu'on parle des sénateurs et non pas du Sénat !

C'est bon ? Et je pensais aussi parler de l'influence des sénateur sur le Ier siècle et ce que deviendra l'empire a partir de Domitien . Parler aussi des procès des sénateurs , non ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB