Nous sommes actuellement le 04 Août 2020 11:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : L'armée en 107 avant JC
Message Publié : 03 Mai 2006 18:56 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 535
Quelqu'un pourrait-il me résumer un peu se que fut vraiment la levée révolutionnaire de Maruis en 107 avant JC et en quoi consistait la réfome de l'armée la même année ?

Par ailleurs, j'ai entendu parler de "latifundium" (excusez si il y a des fautes d'orthographe j'ai aucune idée de comment ça s'ecrit). Qu'est ce que c'est ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Mai 2006 21:31 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Déc 2004 13:55
Message(s) : 346
Localisation : Pas loin du rond-point du Petit Clamart (92)
Citer :
j'ai entendu parler de "latifundium
:

Définition donnée par le "Dictionnaire Latin de poche" de B. Auzanneau et Y Avril :
latifundium = grande propriété.

_________________
Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes : Ils peuvent se tromper comme les autres hommes.
Pierre Corneille, Le Cid


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Mai 2006 12:32 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2005 17:22
Message(s) : 535
Merci :D


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'armée en 107 avant JC
Message Publié : 04 Mai 2006 16:34 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2006 8:59
Message(s) : 581
Adélaïde a écrit :
Quelqu'un pourrait-il me résumer un peu se que fut vraiment la levée révolutionnaire de Maruis en 107 avant JC et en quoi consistait la réfome de l'armée la même année ?

Marius pas Maruis sans doute ? :wink: (faute de frappe).
Citer :
Marius (et sa réforme militaire)
Jusqu’au consulat de Marius en 107 avant notre ère, seuls les citoyens des cinq classes censitaires (les plus riches, autrement dit ceux qui ont les moyens de s’équiper et de se nourrir) font partie de la légion.

Avec l’accroissement des campagnes militaires de Rome au u siècle avant notre ère, une armée de cette sorte est insuffisante. Au moment de s’engager en Afrique contre Jugurtha, Marius lève des troupes en recrutant tous les prolétaires, citoyens les plus pauvres qui étaient écartés jusque-là de l’armée. Très rapidement, cette incorporation des prolétaires ,suffit au recrutement, et les citoyens les plus riches s’abstiennent de leurs obligations militaires. Ainsi se forme une armée de métier, pour laquelle la guerre devient un moyen de vivre. L’armement des légionnaires est uniformisé, car c’est maintenant l’État qui fournit l’équipement et la nourriture. Chaque légion comporte désormais dix cohortes de 600 hommes chacune.

Enfin, Marius donne la même enseigne à toutes les légions :une hampe surmontée d’une aigle d’ar­gent tenant dans ses serres un foudre. L’aigle romaine devient ainsi un signe de ralliement et un symbole religieux protégeant les soldats.


Le Pilum à la Marius
En prévision de la bataille de Verceil, Marius modifie l’agencement du pilum, le javelot du légionnaire. jusque-là, la hampe de bois était maintenue à la pointe métallique par deux rivets de fer. Marius fait remplacer ces rivets par une cheville de bois se brisant facilement. Ainsi, lorsque le javelot se fiche dans le bouclier de l’adversaire, la cheville rompt, la hampe se courbe et traîne par terre tout en restant attachée au bouclier par sa pointe tordue ; elle embarrasse ainsi la marche de l’ennemi, qui ne peut l’arracher de son bouclier.



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Mai 2006 16:36 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2006 8:59
Message(s) : 581
Pour Wikipedia :

Citer :
Réforme marianique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La réforme marianique a été introduite par le consul Marius et concernait les légions romaines.



Aspects tactiques
C'est, d'une part, une réforme de l'organisation des légions. Celles-ci passent d'un effectif variant de 4200 à 5000 légionnaires à un effectif fixe de 6000. Elles se divisent désormais en dix cohortes de six cents légionnaires chacune, chaque cohorte comprenant trois manipules de deux cents hommes. De plus, au lieu d'être divisés, comme auparavant, en hastaires (ou hastati), principes et triaires (ou triarii), les légionnaires furent désormais équipés uniformémént. Aux 6 000 légionnaires s'ajoutaient de la cavalerie et des vélites, normalement 1200 vélites et 300 cavaliers.

La légion marianique se déployait traditionnellement en quinquonce ; une première ligne de quatre cohortes, une seconde de trois, une troisième de quatre. Les cohortes se formaient sur 8 rangs de profondeur et 50 de longueur ; il y avait 90 cm entre chaque légionnaire d'un même rang, et 120 cm entre chaque rang. Chaque ligne de cohortes était séparée de 35 mètres, et les espaces vides dans les lignes correspondent exactement aux positions des cohortes de la ligne précédente ou suivante. La cavalerie, comme d'habitude chez les Romains, se tenait aux ailes.

Cette réforme tactique était destinée à obtenir des légions plus flexibles, plus mobiles, plus adaptables, plus homogènes dans leur composition, qui correspondraient mieux aux buts impérialistes de la République, alors qu'auparavant les légions étaient destinées seulement à la défendre.


Aspects politiques
Mais surtout, la réforme marianique changea le mode de recrutement. Auparavant, les légions étaient constituées par convocation, une fois l'an, des petits propriétaires, qui avaient les moyens de s'acheter leur équipement de légionnaires et constituaient une armée de guerriers-citoyens. Cette classe avait été atteinte au cours du IIe siècle av. J.-C., et le recrutement changea. Désormais, on recruta parmi toutes les classes, et en particulier parmi les prolétaires, à savoir les classes les plus pauvres. Ceux-ci tenaient auparavant les rôles les plus subalternes, porteur de bagages ou rameurs sur les galères. Désormais, lorsqu'un général levait une légion (suite à l'autorisation adéquate, délivrée par le Sénat) il cherchait des volontaires parmi ces défavorisés. L'équipement était désormais fourni, et une solde était garantie au légionnaire. Surtout, le général lui promettait l'occasion de s'enrichir par le butin, et s'engageait à fournir un lopin de terre aux vétérans une fois leur service terminé. En contrepartie, le soldat s'engageait sur une longue durée, ce qui facilitait les longues campagnes loin de Rome, et permettait d'avoir une armée réellement professionnelle.

On passa ainsi d'une armée de conscription, constituée de citoyens, à une armée professionnelle composée d'hommes soldés, et motivés essentiellement par l'appât du gain. Les conséquences de cette réforme furent graves pour la République. Désormais, les légions étaient plus enclines à servir les intérêts de leur général, qui correspondaient aux leurs, qu'à servir la République. C'est ce type de légion qui permit les guerres civiles entre des généraux ambitieux tels que Marius et Sylla, ou Pompée et Jules César. Cependant, seule une armée professionnelle engagée à long terme pouvait être utilisée pour les longues et lointaines guerres menées par Rome pour étendre et maintenir son empire. La réforme marianique marque le passage de l'armée républicaine à l'armée impériale ; il s'agit d'une étape essentielle dans la disparition de la République romaine.

Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Juin 2006 12:34 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Juin 2006 12:26
Message(s) : 12
Citer :
Elles se divisent désormais en dix cohortes de six cents légionnaires chacune


Citer :
La légion marianique se déployait traditionnellement en quinquonce ; une première ligne de quatre cohortes, une seconde de trois, une troisième de quatre.


???


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Juin 2006 12:58 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2006 8:59
Message(s) : 581
Non mais ça, c'est la cohorte fantome, elle apparait, elle disparait :lol: :lol: :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Juin 2006 13:58 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 20:03
Message(s) : 139
Localisation : Sabaudia
Les reformes de marius consitent en fait, a mieu reglementer l'armée

Avant marius, on marche par critere d'age, les plus jeunes servants dans l'armée sont les Hastatiis, qui doivent s'equiper a leur frais, et n'ont donc pour le moment que peu de moyen, et forment donc l'infanterie legere.
Puis les plus vieux, sont en fait des veterans, les Principes, deja plus experimenté, qui sont des soldats de metier, plus argentés, et qui s'equipent deja mieu, et forment l'infanterie lourde.Il y a aussi dans le meme genre, esl Triariis, les piquiers.

Ensuite avec marius, on change tout ça

_________________
"A la guerre comme en amour, seul le contact donne quelque chose" B. de Montluc

Vive l'Empereur !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Lucius Aemilius et 10 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB