Nous sommes actuellement le 14 Nov 2019 23:49

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 102 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Déc 2003 7:22 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2003 17:54
Message(s) : 570
J'arrive un peu tard dans la discussion mais pour moi, le duc et la duchesse d'Angoulême sont bien, de jure, souverains de France, dès lors que Charles X a signé son abdication, ne serait-ce qu'anecdotiquement pour 5 minutes, le temps que Louis-Antoine se saisisse de la plume et renonce à ses droits. :wink: :lol:

Mais visualisons un peu nos deux héros si vous le voulez bien. L'histoire n'est pas faite que de dates et de faits. Elle est surtout faite par des êtres de chair et de sang. :wink:

Image

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Déc 2003 14:11 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Mai 2002 9:54
Message(s) : 1923
Il résulte de la déclaration de Louis XVIII (qui fait fonction de préambule), que l'autorité tout entière réside dans la personne du roi, et que les droits et les prérogatives de la couronne sont conservées.

C'est une allusion explicite aux Lois Fondamentales du Royaume. On retrouve cette volonté dans certains articles de la Charte: Art 13: la personne du roi est inviolable et sacrée (...). Au roi seul appartient la puissance exécutive.

Art 15: la puissance législative s'exerce collectivement par le roi, la Chambre des pairs, et la Chambre des députés des départements.

Art 57: Toute justice émane du roi (...).

Rien qui règle la succession au trône, la régence ou autres modalités de transfert de la puissance royale. Force est donc de l'admettre: les lois fondamentales du Royaume sont toujours en vigueur.

Or, une de ces grandes règles, c'est que le roi ne dispose pas de la couronne. Charles X est en droit de désigner un lieutenant général du Royaume. Mais, il ne peut disposer de la couronne! De jure, Charles X demeure le seul roi de France. Son abdication est nulle, non avenue et de nul effet...

La question se pose: son fils succède-t-il dans ses droits en 1836, à sa mort ? Si l'on veut, d'un strict point de vue légitimiste...

Mais il transmet des droits à la couronne, pas la couronne elle-même! Louis-Philippe en est le dépositaire, imparfait sans doute, contingent, tout ce qu'on voudra...

Mais, le fait est là... En droit monarchique, le duc d'Angoulême a "régné" de 1836 à 1847. Que les royalistes le considèrent comme Louis XIX, si l'on veut...

Mais, ce n'est qu'un vain titre, une couronne de pacotille! On ne règne pas sans le consentement du peuple, fût-il implicite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Déc 2003 0:03 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2003 17:54
Message(s) : 570
Roy-Henry a écrit :

En droit monarchique, le duc d'Angoulême a "régné" de 1836 à 1847.


Le duc d'Angoulême meurt le 3 juin 1844, Roy-Henry. :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Déc 2003 19:28 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 790
J'ai remarqué que la vie du duc d'Angoulème n'a pas été présentée. Je ne compte pas le faire dans les détails, mais je vais quand meme m'efforcer de présenter une petite notice biographique.

Le duc d'Angoulème est né en 1775 au chateau de Versailles. C'est le fils du comte d'Artois, dernier frère de Louis XVI et futur Charles X et de la comtesse d'Artois, née Marie-Thérèse de Savoie, une princesse timide et effacée. Le couple princier aura 2 autres enfants, une fille qui vivra peu ous le nom de Mademoiselle d'Artois et Charles-Ferdinand, duc de Berry, né en 1778. Le duc d'Angoulème a pour prénom Louis-Antoine.

On connait mal l'enfance du duc d'Angoulème, sans doute parce qu'il n'y a pas grand chose à dire et que les enfants de Louis XVI et de Marie-Antoinette remportent toute la vedette. Un détail : le duc d'Angoulème, encadré par le duc de Sérent, son gouverneur, dira plus tard qu'il a été "élevé comme un cochon". Donc qu'il a été mal éduqué.

En 1789, à 14 ans il quitte la France avec son père. En effet ce dernier est mis à l'index par les révolutionnaires au lendemain de la prise de la Bastille, Louis XVI ordonne à la famille d'Artois de quitter le royaume. Louis-Antoine vivra donc une vie de prince exilé en Italie, en Allemagne, en Russie puis en Angleterre. Il sert dans l'armée des émigrés sous le commandemant du prince de Condé. En 1799 il épouse la fille de Louis XVI, Madame Royale à Mitau en Courlande. C'est sa cousine germaine et c'est de surcroit un mariage éminement politique. Ce mariage ne sera pas trés heureux : on a dit que le duc d'Angoulème était impuissant ! Ce qui est certain c'est que le couple n'aura pas d'enfants.
Dés cette époque, Louis-Antoine est un prince peu séduisant tant au niveau physique que psychologique : trés petit, affligé de tics, peu confiant en lui, il laisse une impression de médiocrité à beaucoup de ses contemporains. IL se distingue dans la carrière des armes, mais c'est le destin de nombre de princes de cette époque.

1814 : chute de Napoléon et retour des Bourbons. A Bordeaux, le duc d'Angoulème se fait ouvrir les portes de la ville, il est acceuilli en "héros". Pendant la Restauration, son role au sein de la famille royale est limité : il n'a guère de responsabillités qu'au sein de l'armée. Quant à ses opinions politiques, il est bien difficile de se déclarer, il oscille tantot du coté de la droite, tantot du coté des Libéraux. C'est sa femme, la duchesse d'Angoulème qui tient le devant de la scène, femme de caractère et d'esprit réactionnaire, elle a beaucoup d'influence sur son mari.
En 1824, il est chargé par Louis XVIII de rétablir le roi d'Espagne Ferdinand VII dans ses droits : cette expédition ressemblera plus à une promenade militaire qu'a un véritable conflit. Toujours est-il qu'a son retour, le roi lui réserve une entrée grandiose à Paris.

Louis-Antoine devient Dauphin de France à l'avénement de son père Charles X, mais c'est un Dauphin qui a prés de 50 ans. Lors de la révolution des Trois Glorieuses de juillet 1830, il est contraint par son père d'abdiquer ses droits dynastiques au profit de son neveu, le comte de Chambord. Pour la petite histoire, c'est "Louis XIX".

Retour à la case départ, il retourne en exil. On entendra plus guère parler de lui, Charles X puis sa femme font figure de chefs du parti légitimiste. IL s'éteint en 1844, presque dans l'indifférence générale en dehors de sa famille et des partisans de la branche ainée des Bourbons.

On peut s'étonner qu'un prince si prés des marches du trone, ait joué un role si médiocre sur la scène politique. A mon sens, il n'avait ni le caractère, ni les aptitudes pour jouer un role de premier plan.

Dominique Poulin

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Avr 2004 15:40 
MORTE EN 1851 JE RECHERCHE UNE PHOTOGRAPHIE DE LA DUCHESSE D ANGOULEME
SI QUELQU UN A UNE PISTE .....


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Avr 2004 18:49 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 31 Août 2003 18:34
Message(s) : 182
J'en recherche moi aussi une, Dr GG!

Ceci dit Louis-Auguste, je note qu'il y a une erreur manifeste sur la gravure de la duchesse: elle avait les yeux bleus.

Appuyeriez-vous sans le savoir la thèse substitutionniste :wink:

D'autre part, Dominique, comment compte-t-on la petite dernière, Melle d'Angoulême? Fille du Comte ou pas? Si c'est le cas vous ne l'avez pas mentionné.

Je précise que Louis-Antoine à été baptisé le 28/08/1785 en même temps que son frère Charles Ferdinand.

Maialen

_________________
"Le signe le plus flagrant qu'une vie intelligente existe quelque part dans l'univers, c'est que personne n'a essayé de nous contacter" Bill Watterson, Calvin & Hobbes


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mai 2004 14:55 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 790
Mademoiselle d'Angoulème née et morte en 1783 est considérée comme fille du comte d'Artois. Au plus en accepta-t-il la parernité car des bruits peut-etre malveillants ont accrédités la thèse que cette derniere fille avait été conçue avec un garde du corps de la comtesse d'Artois. Cela du relativement à la date de conception de l'enfant ou semble-t-il le comte d'Artois avait perdu le souvenir d'avoir honoré sa femme... Oubli de sa part ou raisonnement sensé ? Je n'en sais pas plus.

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mai 2004 15:05 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 31 Août 2003 18:34
Message(s) : 182
C'est simplement parce que vous ne l'aviez pas mentionnée dans la biographie du duc.

Si je le peux je mettrai l'acte de baptême du duc d'Angoulême en ligne des demain.

Maialen

_________________
"Le signe le plus flagrant qu'une vie intelligente existe quelque part dans l'univers, c'est que personne n'a essayé de nous contacter" Bill Watterson, Calvin & Hobbes


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mai 2004 17:46 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Avr 2004 18:52
Message(s) : 243
Localisation : Luxembourg
D'une manière générale, les familles princières se souciaient fort peu de s'assurer de la légitimité de leur descendance... féminine (désolé Maïalen !!!), voire puînée.

J'en veux pour preuve également à l'appui de la conduite supposée du Comte d'Artois le comportement similaire du duc de Chartres, qui se rapprocha fort opportunément de sa femme lorsque Melfort la rendit grosse de Louis-Bathilde d'Orléans, future duchesse de Bourbon. L'héritier de la dynastie (Louis-philipe-Joseph) était déjà né.

_________________
Sébastien


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mai 2004 19:05 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2003 17:54
Message(s) : 570
Madame Royale a écrit :

Ceci dit Louis-Auguste, je note qu'il y a une erreur manifeste sur la gravure de la duchesse: elle avait les yeux bleus.


Ah ! Madame ! Je ne suis pas responsable des couleurs données à la gravure, vous vous en doutez. :D

Madame Royale a écrit :
Appuyeriez-vous sans le savoir la thèse substitutionniste :wink:


:lol: :lol: :lol:
Vous vous moquez, Madame. Vous savez pertinemment que je suis aussi éloigné de cette thèse que vous en êtes proche ! :wink:
Pour moi, Madame Royale et la Duchesse d'Angoulême sont une seule et même personne. :D


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Mai 2004 14:48 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 14 Avr 2003 8:06
Message(s) : 750
Localisation : N Canada / Montréal / Québec
Montesson a écrit :
D'une manière générale, les familles princières se souciaient fort peu de s'assurer de la légitimité de leur descendance... féminine (désolé Maïalen !!!), voire puînée.

J'en veux pour preuve également à l'appui de la conduite supposée du Comte d'Artois le comportement similaire du duc de Chartres, qui se rapprocha fort opportunément de sa femme lorsque Melfort la rendit grosse de Louis-Bathilde d'Orléans, future duchesse de Bourbon. L'héritier de la dynastie (Louis-philipe-Joseph) était déjà né.


Ne leurs venaient-ils pas à l'idée que l'héritier du trône pouvait mourir,et que de ce fait,la couronne reviendrait au puîné,comme cela est d'ailleurs arrivé à l'occasion.

_________________
Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

F.Nietzsche


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Mai 2004 22:01 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 790
Monsieur de Montesson il faudrait que vous venier à ma rencontre. Ce que vous avez dit sur la naissance illégitime de Louise-Bathilde d'Orléans est interessant. Reprenons. Vous parlez de la future duchesse de Bourbon, mère du duc d'Enghien exécuté sur l'ordre de Bonaparte en 1804 n'est-ce pas ?
Si mes souvenirs sont bons la mère de Louise-Bathilde était née princesse de Conti et elle était mariée avec le duc Louis-Philippe d'Orléans dit le Gros. Ce dernier mourut en 1785, c'est le père de Philippe-Egalité.

J'ai effectivement entendu parler du comportement fort libre de cette princesse. Il est fort possible effectvement que quelques batards se soient infiltrés dans les branches princières et meme royales, personne n'est parfait. La pureté du sang n'est pas une chose facile à tenir, mais aprés tout les rois et les princes ne se génaient pas pour tromper leurs épouses et à engendrer nombre de batards reconnus ou pas. Donc dans le cas inverse les femmes avaient bien droit à quelques consolations. On ne l'entendait sans doute pas de cette oreille autrefois, ça ne fait pas de doute mais comment Louis-Philippe le Gros a t-il put faire croire que l'enfant de sa femme était de lui ? en couchant publiquement et opportunément avec sa femme alors qu'elle était déja grosse des oeuvres de son amant ?

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Mai 2004 6:16 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 31 Août 2003 18:34
Message(s) : 182
En même temps, Philippe-Egalité a bien voulu faire croire qu'il était fils de cocher... peut-être y croyait-il vraiment? :wink:

Maialen

_________________
"Le signe le plus flagrant qu'une vie intelligente existe quelque part dans l'univers, c'est que personne n'a essayé de nous contacter" Bill Watterson, Calvin & Hobbes


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Mai 2004 0:22 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 790
Non il n'y croyait pas ou il n'en savait absolument rien ! Ce prince était d'une incroyable faiblesse, il n'avait pas le courage de défendre ses opinions. Lorsqu'il vota la mort de son cousin, il rentra chez lui la mort dans l'ame. Son entourage perplexe le regarda droit dans les yeux et il avoua son vote, il avait voté la mort de Louis XVI. Et pourquoi l'a-t-il voté ? pour ne pas faire tache à ses prétendus amis à la Convention qui le méprisaient. Pensez donc, l'ancien Premier Prince du Sang... La Révolution n'avait pas besoin de lui et elle le rejeta parmi ses cadavres.

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Mai 2004 0:25 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 790
Tout de meme ! Il faut se recentrer sur le sujet en question : Louis-Antoine de Bourbon, duc d'Angoulème et Louis XIX pendant quelques minutes. Car nous avons pris d'autres chemins de route n'est-ce pas et je me suis moi-meme laissé prendre.

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 102 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB