A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Nov 2017 2:40

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Place des républicains
Message Publié : 03 Juil 2015 17:14 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 487
Je souhaiterais savoir une chose: quelle était la place précise des républicains durant la restauration en France? Quelle était leur place dans le système politique et leur influence? Merci d'avance


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Place des républicains
Message Publié : 03 Juil 2015 19:01 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 07 Jan 2014 19:14
Message(s) : 108
Etant donné que la Restauration s'est faite en réaction à ce qui s'était produit entre 1789 et 1815, les républicains -il y en avait- ne jouissait d'aucune reconnaissance légale. Ceux qui s'affichaient comme tels étaient vite en butte aux policiers des Bourbons. C'est dire qu'ils n'avaient aucune place dans le système, du moins s'ils s'avouaient tels, sinon clandestine, et que leur influence ne puvait être que de même nature.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Place des républicains
Message Publié : 03 Juil 2015 20:39 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 487
Ok merci.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Place des républicains
Message Publié : 03 Juil 2015 21:01 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2256
Localisation : Versailles
La police n'est pas seule en cause. Le système électoral privilégiait les propriétaires fonciers(qui étaient les principaux contribuables), souvent nobles et aspirant à la noblesse. Et la double expérience de la Terreur et du Directoire ne rendaient guère il est vrai la République séduisante ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Place des républicains
Message Publié : 04 Juil 2015 11:10 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1785
On va les retrouver en 1830... sur les barricades !

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Place des républicains
Message Publié : 04 Juil 2015 17:46 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Bonjour,

bourbilly21 a écrit :
On va les retrouver en 1830... sur les barricades !

[...Dans la nuit du 27 au 28 juillet le mouvement est devenu révolutionnaire, partout des barricades se sont élevées dans la moitié Est de Paris, les jeunes républicains ont servi de cadres au petit peuple venu des faubourgs St-Antoine, guidant le pillage des boutiques d'armurerie, l'abattage des arbres des boulevards...

... L'effacement des Bourbons de la branche aînée ne profita point aux républicains, qui maîtres de la rue, souhaitaient le 30 juillet proclamer le lendemain la République en offrant la présidence au général La Fayette ; on chanta "ça ira" sur les boulevards. Le 30 juillet, une proclamation rédigée par Thiers et quelques autres avait été diffusée dans Paris : "Charles X ne peut plus rentrer dans Paris, il a fait couler le sang du peuple. La République nous exposerait à d'affreuses divisions : elle nous brouillerait avec l'Europe. Le duc d'Orléans est un prince dévoué à la cause de la Révolution. Le duc d'Orléans est un roi citoyen" ; Talleyrand, Laffitte, Béranger semblent avoir joué un rôle... dans la présentation de la candidature orléaniste.

... La révolution avait provoqué une nouvelle crise économique au moment où l'économie française commençait seulement à se remettre de celle de 1827 ; elle contribue à aiguiser le mécontentement populaire dont profitent à Paris, les petits groupes républicains mal résignés à l'issue des Trois Glorieuses. A Paris, la Société des amis du peuple qui prit naissance le 30 juillet 1830 avec Cavaignac, Blanqui, Buchez, Trélat, Raspail est à la fois républicaine et ouverte à des préoccupations sociales ; composée en grande partie d'étudiants en droit ou en médecine et de jeunes commis. Son titre qui rappelle la première révolution, son style avec de grandes réunions de plus de 1 000 personnes au manège Pellier inquiètent l'opinion et lui vaut d'être expulsée de ce local par les commerçants du quartier dès le 25 septembre 1830. Pénétrés de l'histoire de la première République, ils souhaitaient rééditer la première révolution. La démission du duc de Broglie, de Guizot et de Molé, à la fin septembre était le résultat de dissensions au sein du ministère, le départ des élément les plus défavorables au mouvement démocratique donnait à ce dernier un succès apparent plus que réel. En fait le nouveau ministère que dirigea Laffitte du 2 novembre 1830 au 12 mars 1831, ne comptait guère comme hommes du Mouvement que son chef et Dupont de l'Eure...]

- La France des notables / L'évolution générale : 1815-1848 - A. Jardin et A.J. Tudesq - Seuil

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB