Nous sommes actuellement le 22 Oct 2019 23:23

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 30 Nov 2002 21:29 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2002 9:36
Message(s) : 40
bonjour a tous
j'ai une question a vous posez:
esque Louis XVIII etait marier pendant son "regne", pendant que Napoléon etait sur l'ile d'Elbe
Merci

_________________
Linux c'est bieng, mangez en !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Juin 2003 15:31 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Est-ce que Louis XVIII était roi de France ou roi des Français? Comment était le système politique en France en 1815?
Merci d'avance pour vos réponses.
Fialin
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Juin 2003 15:42 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Juil 2002 22:33
Message(s) : 548
Localisation : N France / Marseille / Bouches-du-Rhône / Provence
Louis XVIII et Charles X étaient "roi de France"

la monarchie était censitaire et parlementaire,bienque celui avait le pouvoir legislatif partagé avec le roué.
Il y avait deux chambres:la chambre legislatif qui était censitaire et la chambre de pair qui était hériditaire (idée d'ordre ancien)
A partir de 1820, le régime s'est durci!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Louis XVIII
Message Publié : 16 Juin 2003 15:56 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2003 16:34
Message(s) : 790
Lorsque Louis XVIII monte sur le trone en 1814, il est roi de France et de Navarre comme les rois ses prédecesseurs.

Le pouvoir executif que détient le roi est considérable : il nomme directement les ministres, peux les renvoyer, dissoudre la chambre des députés, nomme les menbres de la chambre des pairs...

La "constitution" du royaume s'appelle la Charte et Louis XVIII dans ses discours du trone se nomme "roi de France et de Navarre par la grace de Dieu et la Charte".

_________________
Dominique Poulin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Juin 2003 7:00 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Merci pour vos messages, Durallo et Poulin.
Les rois étaient donc retournés à peu près au système politique précédant la Première République?

Fialin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Juin 2003 7:03 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 20 Mai 2003 15:17
Message(s) : 98
Fialin a écrit :
Les rois étaient donc retournés à peu près au système politique précédant la Première République?Fialin


C'est même exactement ça que "Restauration" veut dire :wink:

_________________
Les Anciens, on leur fait hommage d'idées qu'ils n'ont jamais eues mais que l'on n'aurait pas eues sans eux (Jean Guitton)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Juin 2003 7:33 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Juil 2002 22:33
Message(s) : 548
Localisation : N France / Marseille / Bouches-du-Rhône / Provence
sardanapallos a écrit :
Fialin a écrit :
Les rois étaient donc retournés à peu près au système politique précédant la Première République?Fialin


C'est même exactement ça que "Restauration" veut dire :wink:


"exception française" dirait on!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Juin 2003 8:41 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Mai 2002 9:54
Message(s) : 1923
C'est une grosse erreur de dire que la restauration est un retour à l'Ancien Régime !

D'abord, parce que toute la réorganisation impériale de la France n'est pas remise en cause: départements, préfets, impositions, tout continue comme du temps de Napoléon...

Les propriétaires des biens nationaux ne sont pas inquiétés, sauf à de rares exceptions.

C'est même la raison qui explique pourquoi Charles X sera si facilement balayé et remplacé par Louis-Philippe...

L'habitude sera prise de confier le vrai pouvoir à un président du Conseil, ce qui acclimatera le régime parlementaire en France.

Certes, l'influence du Roi reste importante, notamment avec Charles X qui entend faire prévaloir ses vues...

Le concordat reste le régime régissant la séparation de l'Eglise et de l'Etat: certes, il est incomplet! Mais ceci explique qu'il perdurera jusqu'en 1905 !!

Enfin, le bi-camérisme s'implante définitivement et ne sera remis en cause que brièvement en 1848 pour être abandonné en 1852 (il resurgira avec les débuts de la IIIème république, mais la "constitution" de 1875 remettra le sénat en selle...

D'ailleurs, l'organisation de la IIIème n'est guère diférente de la charte de 1814 sur le papier. C'est sa pratique "dévoyée" qui amènera la suprématie parlementaire: on parlera alors de la "république des députés"!

Il faut donc demeurer prudent avant de lancer des formules à l'emporte pièce!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Juin 2003 9:42 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Juil 2002 22:33
Message(s) : 548
Localisation : N France / Marseille / Bouches-du-Rhône / Provence
Roy-Henry a écrit :
C'est une grosse erreur de dire que la restauration est un retour à l'Ancien Régime !

D'abord, parce que toute la réorganisation impériale de la France n'est pas remise en cause: départements, préfets, impositions, tout continue comme du temps de Napoléon...

Les propriétaires des biens nationaux ne sont pas inquiétés, sauf à de rares exceptions.

C'est même la raison qui explique pourquoi Charles X sera si facilement balayé et remplacé par Louis-Philippe...

L'habitude sera prise de confier le vrai pouvoir à un président du Conseil, ce qui acclimatera le régime parlementaire en France.

Certes, l'influence du Roi reste importante, notamment avec Charles X qui entend faire prévaloir ses vues...

Le concordat reste le régime régissant la séparation de l'Eglise et de l'Etat: certes, il est incomplet! Mais ceci explique qu'il perdurera jusqu'en 1905 !!

Enfin, le bi-camérisme s'implante définitivement et ne sera remis en cause que brièvement en 1848 pour être abandonné en 1852 (il resurgira avec les débuts de la IIIème république, mais la "constitution" de 1875 remettra le sénat en selle...

D'ailleurs, l'organisation de la IIIème n'est guère diférente de la charte de 1814 sur le papier. C'est sa pratique "dévoyée" qui amènera la suprématie parlementaire: on parlera alors de la "république des députés"!

Il faut donc demeurer prudent avant de lancer des formules à l'emporte pièce!


heu... elle était démocratique! mais c'est vrai il y a quelques ressemblance! comme a dit René Raymond se fut "une constitution orléaniste"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Nature du régime monarchique
Message Publié : 17 Juin 2003 16:28 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 09 Juin 2003 10:17
Message(s) : 23
Localisation : Asnières-sur-Oise
Bonjour, cher Fialin!

Je précise que Louis XVIII s'est considéré roi de France depuis la mort de son neveu Louis XVII, en 1795. C'est pourquoi la charte de 1814 est datée de la dix-neuvième année du règne.

Précisons aussi que la Restauration est une royauté constitutionnelle et non parlementaire! En effet, les ministres sont choisis par le roi et son responsables devant lui. :)

Amicalement!

_________________
On n'impose pas la vérité. Elle s'impose à nous.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Juin 2003 8:44 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Mai 2002 9:54
Message(s) : 1923
Il est vrai que la charte de 1814 organise une monarchie constitutionnelle et non pas une monarchie parlementaire.

Mais, le discours du trône, le vote de l'Adresse, le vote du budget vont permettre à certaines techniques des parlementaires (députés et pairs de France) de se mettre en place et de s'affiner...

Elles se perpétueront sous la monarchie de Juillet qui est -elle- une monarchie parlementaire...

Le chef du gouvernement -choisi par le Roi- doit désormais disposer de la confiance des députés: il n'est plus seulement responsable devant le monarque mais devant les députés également!

Pourtant, la différence entre les 2 textes est minime: la charte de 1830 ne comporte que peu de différences avec celle de 1814...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Juin 2003 9:48 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Juil 2002 22:33
Message(s) : 548
Localisation : N France / Marseille / Bouches-du-Rhône / Provence
Roy-Henry a écrit :
Il est vrai que la charte de 1814 organise une monarchie constitutionnelle et non pas une monarchie parlementaire.

Mais, le discours du trône, le vote de l'Adresse, le vote du budget vont permettre à certaines techniques des parlementaires (députés et pairs de France) de se mettre en place et de s'affiner...

Elles se perpétueront sous la monarchie de Juillet qui est -elle- une monarchie parlementaire...

Le chef du gouvernement -choisi par le Roi- doit désormais disposer de la confiance des députés: il n'est plus seulement responsable devant le monarque mais devant les députés également!

Pourtant, la différence entre les 2 textes est minime: la charte de 1830 ne comporte que peu de différences avec celle de 1814...



La tradition parlementaire commence sous la Restauration!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Juin 2003 1:29 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6148
Localisation : Provinces illyriennes
Non, la définition du parlementarisme c'est la reponsabilité du gouvernement devant le Parlement. Or en 1814, on ne peut pas dire que ce soit le cas...

duc de Raguse.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Juin 2003 8:51 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Juil 2002 22:33
Message(s) : 548
Localisation : N France / Marseille / Bouches-du-Rhône / Provence
duc de Raguse a écrit :
Non, la définition du parlementarisme c'est la reponsabilité du gouvernement devant le Parlement. Or en 1814, on ne peut pas dire que ce soit le cas...

duc de Raguse.


J'ai dit commence! ce n'est qu'un début! c'était plus "parlementaire"que sous le premier empire!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Juin 2003 10:59 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6148
Localisation : Provinces illyriennes
Dans les faits oui, car on n'était pas sans arrêt en guerre sous Louis XVIII, mais en théorie, le principe est le même : la chambre basse est une simple chambre d'enregistrement.

duc de Raguse.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB