A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Sep 2018 8:51

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 02 Juin 2012 11:50 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Jan 2008 23:00
Message(s) : 991
La Saussaye a écrit :
Ainsi que je l'ai évoqué plus haut, les postes de TSF et leurs opérateurs ne dépendaient pas alors des compagnies de navigation, quelles qu'elles soient, mais de deux entreprises : Marconi que j'ai cité, et l'allemand Siemens (dans lequel d'ailleurs Marconi avait des parts)


Je m'aperçois en me relisant que j'ai commis une erreur grossière : le concurrent allemand de Marconi était Telefunken, et non Siemens.

Autre erreur de ma part, l'alliance entre les deux consortiums eut lieu après la conférence internationale télégraphique de 1912, qui avait tiré les leçons du naufrage, entre autres en prohibant pour l'avenir les monopoles de transmissions. Mais nous entrons là dans la guerre économique (et politique) livrée entre Marconi et Telefunken de 1903 à 1912, avec pour le groupe allemand le soutien actif du Kaiser, soucieux d'empêcher le monopole mondial de Marconi en matière de TSF.

_________________
"Notre époque, qui est celle des grands reniements idéologiques, est aussi pour les historiens celle des révisions minutieuses et de l'introduction de la nuance en toutes choses".

Yves Modéran


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Août 2012 15:50 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 08 Mars 2009 21:18
Message(s) : 250
Localisation : Lutèce
Pour les amateurs parisiens : avant qu'elle ne ferme, allez voir l'exposition sur la postérité du Titanic présentée encore quelques jours au Musée des Lettres et Manuscrits, Bd Saint-Germain. Le propos ne porte pas tant sur le navire en lui-même que sur la présentation à travers les textes, depuis les tracts publicitaires jusqu'aux manuscrits des survivants. Les deux pièces phares de l'expo :
- un manuscrit d'une trentaine de pages écrit par une survivante qui décrit également l'insouciance à bord avant la catastrophe. En anglais, mais se lit bien. Belle lecture, qui a d'ailleurs été la source d'inspiration du film de Cameron.
- j'ai mentionné quelques posts plus haut le sort des enfants Navratil. La pièce la + émouvante est sans conteste une page autographe, assez courte, d'une écriture tremblante due sans doute à l'émotion du souvenir : le récit de la nuit terrible au travers des yeux d'un petit garçon, récit écrit bien des années après à la demande de sa famille.
Une belle exposition, bien que très courte, mais qui vaut vraiment le déplacement. Je suis revenue deux fois pour tout voir et tout lire.
J'y ai trouvé un ouvrage intéressant, traduit en français, commémorant le centenaire : B.Riffenburgh, Titanic, 1912-2012, Selection Reader's digest, 2011. (adaptation française de Titanic Remembered, publié en 2008 et 2011). Contient de nombreux plans et fac similés glissés dans des pochettes incluses dans l'ouvrage (donc succès auprès de ceux que ça ne passionne pas !), avec des textes bien écrits pour les amateurs d'histoire.

_________________
"Je souhaite que les conquérants à venir apprennent à ne pas dépouiller les villes qu'ils soumettent, et à ne pas faire des calamités d'autrui l'ornement de leur patrie"

Polybe, Histoires, Livre IX (chap.3).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Oct 2013 21:03 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Nov 2008 17:01
Message(s) : 518
Localisation : Nevers
Bravo pour cet excellent fil et pour la contribution de la Saussaye. Je l'ai lu d'un trait.
Merci.
Jean-Mic

_________________
Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de rigoler !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Oct 2013 21:46 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1880
La Saussaye a écrit :
John Astor et sa jeune épouse prennent possession de leur suite; la Renault est installée dans la cale avant (elle y est toujours et y fut retrouvée il y a quinze ans par un sous-marin).

8-| Etonnant !
Vous dites que l'absence des jumelles marines a été décisive pour ne pas repérer l'iceberg, mais savait-on si les vigies étaient concentrées ou mataient "le couple en train de s'embrasser" ?
Plaisanterie mise à part, y a-t-il eu distraction décisive prouvée de la part des vigies ?

Bravo pour ce fil que j'ai lu la gorge serrée

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Oct 2013 23:13 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6769
bourbilly21 a écrit :
Plaisanterie mise à part, y a-t-il eu distraction décisive prouvée de la part des vigies ?

Aucune des deux commissions d'enquête n'a émis cette hypothèse, alors qu'elles ont relevé l'absence de jumelles.

Bon, ce n'était pas la tradition, mais les officiers en avaient et auraient pu en mettre une paire à disposition.

Même s'il n'y avait que la lumière des étoiles, les jumelles auraient peut être permis de gagner une centaine de mètres - ou plus - sur la détection de l'iceberg, ce qui aurait pu compenser le temps de réponse trop long à virer, dû à la petite taille du gouvernail. (Le Titanic a mis près de 30 secondes avant de commencer à virer, et des essais ultérieurs sur l'Olympic, son sister ship, ont montré qu'il était effectivement lent à répondre à la barre.)

S'il y a eu distraction, seules les vigies pouvaient le dire, et ils n'allaient pas s'en vanter. Mais les vigies avaient reçu des consignes insistantes sur le risque de présence de glace et d'icebergs éventuels. Les officiers s'attendaient plutôt à rencontrer du "pack" (mer gelée en surface) qui oblige à ralentir. La rencontre d'iceberg était un événement rare, et de plus le Titanic avait reporté sa route plus au sud, précisément à cause de la météo mentionnant le risque de glace.

Un des officiers a témoigné qu'en vingt ans de service sur l'Atlantique nord il n'avait jamais rencontré d'iceberg. C'est sans doute pour cette raison que personne n'a pensé à équiper les vigies de jumelles.

Le Titanic a été victime d'un phénomène météo exceptionnel. (Au matin les survivants dans les canots ont été stupéfaits par le nombre d'icebergs qui brillaient au soleil.)

Le malheur est qu'il ait heurté le premier iceberg rencontré, droit sur sa route, alors que s'il avait évité le premier il aurait ensuite ralenti son allure. Le Carpathia qui venait à son secours a évité de justesse plusieurs icebergs pendant la nuit, mais il marchait moins vite.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Mars 2014 15:41 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Mars 2014 18:44
Message(s) : 124
Localisation : France
En consultant sur Gallica la presse d'alors, on peut lire le 16 avril 1912 que toutes les personnes naviguant sur le Titanic sont saines et sauves. Le ton a changé le lendemain.

Le Carpathia et ses rescapés du Titanic.

http://www.youtube.com/watch?v=Hvpl6Sj9wF8


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Mars 2014 20:32 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 06 Fév 2014 19:23
Message(s) : 284
Pierma a écrit :
Même s'il n'y avait que la lumière des étoiles, les jumelles auraient peut être permis de gagner une centaine de mètres - ou plus - sur la détection de l'iceberg, ce qui aurait pu compenser le temps de réponse trop long à virer, dû à la petite taille du gouvernail. (Le Titanic a mis près de 30 secondes avant de commencer à virer, et des essais ultérieurs sur l'Olympic, son sister ship, ont montré qu'il était effectivement lent à répondre à la barre.)

J'ai lu ça, ainsi que le témoignage du fait que les commandants et officiers de passerelle de l'Olympic se sont plaints durant toute sa carrière de son peu d'aptitude à la manoeuvre du fait d'un gouvernail un peu sous-dimensionné.

Je reviens sur un point technique des messages d'origine. Une hélice bien calculée, en fonctionnement normal, ne doit pas créer de cavitation. Par contre elle crée de la turbulence. Ce n'est pas pareil. La cavitation est une baisse de pression sur l'extrados de l'hélice, telle que de l'eau se vaporise, créant des bulles, lesquelles disparaissent très vite en implosant. Cette implosion crée des vibrations et une usure très rapide de la surface de l'hélice. La turbulence est un écoulement non laminaire. Si elle se produit dans la zone d'un gouvernail braqué, elle diminue l'effort hydrodynamique et donc le couple de rotation exercé sur le navire. L'idéal pour faire virer un bateau vite est de conserver un flux laminaire le plus régulier possible sur le gouvernail. Pour cela il ne faut ni mettre au maximum de puissance, ce qui crée de la turbulence, ni couper les machines, ce qui crée de la turbulence "dans l'autre sens", ni surtout mettre en arrière, ce qui crée une énorme turbulence et de plus de la cavitation, soit des tourbillons mi eau - mi bulles sur le gouvernail. Donc il faut garder une vitesse d'hélice telle qu'elle reste légèrement propulsive. En manoeuvre en port, on le pratique souvent : un petit coup de gaz pour "souffler le gouvernail". Enfin, c'est ce que j'ai appris, et mis en pratique souvent.

Donc mon intuition, si j'avais été à la barre du Titanic, aurait été "couper les deux hélices latérales pour faire frein, laisser l'hélice centrale en propulsif pour souffler le gouvernail". Mais je dois dire que mon expérience de barre se limite à des bateaux de moins de quinze mètres. Se pourrait il que les phénomènes soient très différents sur les grands navires : cela me surprendrait, mais pourquoi pas.

En tous cas, félicitations pour la précision de l'article. Cela remet quelques idées en place...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Avr 2014 6:06 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6769
crazystory a écrit :
Pierma a écrit :
Même s'il n'y avait que la lumière des étoiles, les jumelles auraient peut être permis de gagner une centaine de mètres - ou plus - sur la détection de l'iceberg, ce qui aurait pu compenser le temps de réponse trop long à virer, dû à la petite taille du gouvernail. (Le Titanic a mis près de 30 secondes avant de commencer à virer, et des essais ultérieurs sur l'Olympic, son sister ship, ont montré qu'il était effectivement lent à répondre à la barre.)

J'ai lu ça, ainsi que le témoignage du fait que les commandants et officiers de passerelle de l'Olympic se sont plaints durant toute sa carrière de son peu d'aptitude à la manoeuvre du fait d'un gouvernail un peu sous-dimensionné.

En fait les deux sister-ships du Titanic, l'Olympic et le Britannic, ont été victimes de collisions. (Le second devait s'appeler Gigantic, mais vu les circonstances la White Star a préféré changer son nom.) Je crois même que l'un des deux a terminé comme cela, en tous cas on parle de plusieurs accidents.

L'Olympic a eu entre autres une collision avec un destroyer de la Royal Navy.

Le Titanic lui-même avait failli heurter un autre paquebot à quai, au moment de son départ de Southampton pour Cherbourg.

A noter le terme de sister ship, "bateau soeur" - on dirait frères jumeaux en français - qui signale que le mot ship est en anglais un des très rares noms d'objet qui soit féminin. Un bateau est une lady. Je pense que c'est également le cas pour un avion, on le trouve sous la plume de Closterman :" I'll fly her" donc "je LA piloterai." (Dans "le Grand Cirque" on lit aussi dans les dialogues radio l'utilisation des termes de marine "babord et tribord" dans l'aviation, en parallèle du clock-code - direction midi pour l'avant, 6 heures pour l'arrière, etc... - qui est plus précis.)

Vos explications sur les effets hydrauliques des hélices sur la prise du gouvernail sont intéressants. Ils pourraient suggérer que Andrew Cunningham n'a pas fait d'erreur sur la dimension du gouvernail mais sur ses conditions d'emploi.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Fév 2015 10:10 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 30 Jan 2015 16:45
Message(s) : 20
Parmi les survivants du Titanic il y avait une personne que rien ne prédestinait à vivre une telle aventure...

C'est au cours de recherche généalogique mon papa est "tombé" sur cette histoire. La curiosité aidant il a fouillé et essaie de reconstituer petit à petit les pièces du puzzle. Il a pu rencontrer des "neveux" de cette dame qui n'a pas eu de descendance. Et voici une partie de ce qu'il a consigné.

"Rose Amélie, pour l’état civil, est née le 30 Octobre 1872 à Murs ; baptisée le 3 novembre à l’église de Murs, elle a reçue pour noms de baptême Emilie Rosa.
Amélie a fait sa première communion le 22 avril 1883 avec neuf autres filles et dix garçons. La deuxième communion a eu lieu le jour de Pentecôte le 13 mai.
Au recensement de 1886 Amélie habite toujours avec ses parents au hameau des Beylons. Elle aura passé son enfance, l’adolescence et sa jeunesse dans un petit village de 528 habitants (en 1886) à la campagne, menant une vie toute simple, rythmée par les travaux des champs, ayant probablement gardé le troupeau de chèvres ou de moutons de ses parents.
Rien ne la destinait à vivre parmi les grandes familles de ce début du 20ème siècle sur un transatlantique où ce n’était, selon ses écrits, que « fêtes, diners d’apparat d’un luxe vraiment royal, toilettes somptueuses et étalage de bijoux et de rivières de diamant ».
Et pourtant elle se retrouva, au début des années 1900, on ne sait comment, dame de compagnie d’une riche Américaine Martha STONE avec qui elle a beaucoup voyagé à travers le monde.
Elles rentraient aux Etats Unis après avoir séjourné pendant l’hiver 1911-1912 en terre Sainte et à Jérusalem, puis être passées par Paris, Londres et avoir embarqué à Southampton sur le paquebot le TITANIC le 10 avril 1912. Elles partageaient sur ce navire la même luxueuse cabine de première classe.
Le naufrage de ce paquebot dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 a été pour Amélie et pour beaucoup d’autres survivants, une épreuve terrible pendant laquelle ils sont passés par tous les sentiments humains possibles mais qui finalement les ont rapprochés de Dieu par les prières incessantes qu’ils ont fait. Amélie le montrera très rapidement par sa volonté d’offrir à l’église de son village natal une statue de Saint Antoine de Padoue.
Sa foi en Jésus sera suffisamment forte pour qu’elle surmonte la peur et continue à servir sa « Lady » et à voyager en bateau à travers le monde jusqu’en 1924 année du décès de Martha.
L’héritage que lui a laissé Martha lui a permis de vivre jusqu’à la fin de ses jours. Sa bonté et sa générosité ont cependant amoindri, au fil des ans, ses revenus. On l’a appelée Amélie puis Melle ICARD et enfin Mémé ICARD à Grenoble ou elle vécut très simplement les dernières années de sa vie. Elle décéda le 15 juillet 1964 et fut enterrée le 17 juillet dans un carré commun du cimetière Le Grand Sablon de Grenoble. Carré commun qui n’existe plus aujourd’hui."

Murs (petite commune du Vaucluse)
Martha Stone était la seconde épouse d'un cadre travaillant dans la société Bell, il me semble. Celui ci avait 2 enfants d'un premier mariage. Ils n'auront pas d'enfants ensemble. (on a retrouvé des parents de cette dame!!!)
Elles faisaient partie du canot de sauvetage n°6.
Interrogée en 1959 par "Paris Match", et aussi par une radio (année?) sur son expérience. Il existe un enregistrement audio que je n'ai pas pu écouter en entier où la vieille dame raconte. Le peu que j'ai pu entendre est très marquant.

A noter que cette dame serait une "cousine" éloignée de mon arrière grand mère. Nous ne le savions pas au départ, même si elles avaitent le même nom de famille (très courant dans la région). Il a fallu attendre un peu pour remonter cette piste et trouver des indices de parenté (il me semble qu'il y a eu des mariages entre cousins parmi les ancêtres).

Papa cherche encore des indices expliquant pourquoi cette Vauclusienne s'est retrouvée dame de compagnie d'une riche américaine....

Voilà pour ma petite contribution.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Fév 2015 11:17 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6769
Beotienne a écrit :
Voilà pour ma petite contribution.

Hé bien merci. C'est du vécu !

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Fév 2015 11:31 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2670
Très intéressant, merci.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Fév 2015 17:30 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 08 Mars 2009 21:18
Message(s) : 250
Localisation : Lutèce
Merci de même, belle lecture. Je suis toujours heureuse de voir ce sujet remonter dans le fil d'actu !

_________________
"Je souhaite que les conquérants à venir apprennent à ne pas dépouiller les villes qu'ils soumettent, et à ne pas faire des calamités d'autrui l'ornement de leur patrie"

Polybe, Histoires, Livre IX (chap.3).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juil 2015 12:01 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 11 Juin 2015 9:59
Message(s) : 4
Bravo La Saussaye pour ce récit de ce naufrage, vraiment très bien rédigé et bien informé je n'ai pu quitter ce post avant d'avoir tout lu, merci !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2015 1:01 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Jan 2008 23:00
Message(s) : 991
Merci cher Pouloss, mais je n'ai fait que reprendre et synthétiser (ou vulgariser) des études faites sur le naufrage par des auteurs et des spécialistes que j'ai lu avec passion, dont j'ai ensuite croisé les éléments, pour en arriver à mon post.

Je suis très sensible à vos remerciements ainsi qu'à celles d'autres amis du forum, mais je me dois de m'effacer afin qu'ils s'adressent à ceux qui, bien plus que moi, ont travaillé sur le naufrage du Titanic :

Walter Lord qui fit un travail unique dans les années 60 en recherchant les survivants

Philippe Masson qui travailla la question de manière scientifique et fut le premier historien, en France, à décrire les évènements en les débarrassant de leurs oripeaux romantiques

Gérard Piouffre, passionné de la question, dont l'ouvrage reste une valeur sûre

Je n'ai été qu'un lecteur passionné qui a eu l'idée de raconter ce qu'il avait lu.

_________________
"Notre époque, qui est celle des grands reniements idéologiques, est aussi pour les historiens celle des révisions minutieuses et de l'introduction de la nuance en toutes choses".

Yves Modéran


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Fév 2016 6:25 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 08 Mars 2009 21:18
Message(s) : 250
Localisation : Lutèce
Voyager sur le Titanic (version sécurisée) sera à nouveau possible :rool:
http://www.rtbf.be/info/insolites/detai ... id=9213794

_________________
"Je souhaite que les conquérants à venir apprennent à ne pas dépouiller les villes qu'ils soumettent, et à ne pas faire des calamités d'autrui l'ornement de leur patrie"

Polybe, Histoires, Livre IX (chap.3).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB