A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Nov 2018 21:32

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
Message Publié : 16 Sep 2014 16:18 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6964
Pouzet a écrit :
Citer :
La vraie vie du capitaine Dreyfus, par Laurent Greilsamer, Tallandier, 2014, 224 p.


Sait-on combien de livres ont été publiés à ce sujet depuis la condamnation de Dreyfus ?
:mrgreen: :mrgreen:

Heu... vu ce qu'on a lu sur un autre fil, je dirais à peine moins que sur le passage des Alpes par Hannibal... :mrgreen:

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2015 20:13 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 27 Fév 2012 23:10
Message(s) : 128
Un petit témoignage trouvé dans un bouquin:

Citer :
Enfin, la petite soeur de grand-mère Jeanne, tante Hélène, avait épousé Edmond Zadoc-Kahn, le fils du grand rabbin de France qui avait joué un grand rôle durant l'affaire Dreyfus. Employé dans une étude d'avoué, il découvrit, dés le début, avant le colonel Picquart, que l'auteur du bordereau était Esterhazy, un client de l'étude. Averti de cette découverte, le grand rabbin Zadoc-Kahn dit à son fils: "Surtout, ne t'en mêle pas; l'armée ne peut pas se tromper." Quel aveuglement de la part de la communauté juive, qui ne pouvait imaginer que l'armée puisse faire une erreur judiciaire, et encore moins qu'elle ourdisse un abominable complot antisémite!
Bertrand Herz - Le pull-over de Buchenwald


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2015 20:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6964
supertomate a écrit :
Un petit témoignage trouvé dans un bouquin:

Quel bouquin ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2015 21:04 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 27 Fév 2012 23:10
Message(s) : 128
Bertrand Herz - Le pull-over de Buchenwald
chez Tallandier - 2015


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2015 21:15 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1415
Est-ce un fait historique ou l'imagination du romancier ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2015 21:20 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 27 Fév 2012 23:10
Message(s) : 128
C'est un témoignage. Sous-titre du livre: "J'avais 14 ans dans les camps de la mort".

L'auteur est né en 1930 et témoigne de sa déportation. Avant cela, il raconte un peu sa vie avant-guerre et situe sa famille.


Ici, ils (http://judaisme.sdv.fr/histoire/rabbins/zadoc/zadoc.htm) nous disent des choses sur Zadoc Kahn et sur cette histoire. Un extrait:
Citer :
Lorsqu'éclate l'affaire Dreyfus, Zadoc Kahn est l'un des premiers à soupçonner la campagne antisémite, mais il ne réussit cependant pas à persuader les dirigeants juifs français d'adopter une autre politique que celle du silence. La défense de Dreyfus est donc, malgré toutes ses tentatives, abandonnée aux initiatives individuelles (le même phénomène se reproduira lors des événements antisémites d'Algérie). Zadoc Kahn est certainement le personnage le plus visé de la communauté parisienne pendant l'affaire Dreyfus, en raison du poste qu'il occupe ou du pouvoir plus ou moins réel qu'on lui attribue.

Le sort veut que l'auteur véritable du bordereau qui fait condamner Dreyfus ait été, à plusieurs reprises, l'obligé du grand rabbin. Esterhazy avait reçu, par son intermédiaire, d'importants secours de la baronne Clara de Hirsch, à l'époque où il passait pour un esprit chevaleresque et philosémite (il n'était pas juif). Quand Le Matin publie le fac-simile du bordereau, le 10 novembre 1896, le fils aîné de Zadoc Kahn, alors principal clerc d'avoué à l'étude Cahen, est frappé de la similitude d'écriture, entre ce document et une lettre d'Esterhazy, envoyée à l'étude afin de demander des délais de paiement.

Zadoc Kahn, consulté, repousse cette affirmation, qu'il aurait pu étayer par la lecture de lettres d'Esterhazy reçues par lui et conservées par son secrétaire.
Ce n'est que plus tard, en 1897, qu'il verse au dossier des poursuites intentées contre l'officier faussaire une lettre reçue de lui, en juillet 1894. La presse nationaliste l'accuse alors de faire partie du "syndicat" formé pour délivrer, à coups de millions le "traître Dreyfus".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2015 22:51 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6964
Merci pour ces informations sur la source.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2015 8:57 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2008 11:47
Message(s) : 410
Pierma a écrit :
Pouzet a écrit :
Citer :
La vraie vie du capitaine Dreyfus, par Laurent Greilsamer, Tallandier, 2014, 224 p.


Sait-on combien de livres ont été publiés à ce sujet depuis la condamnation de Dreyfus ?
:mrgreen: :mrgreen:

Heu... vu ce qu'on a lu sur un autre fil, je dirais à peine moins que sur le passage des Alpes par Hannibal... :mrgreen:


Cela va sans doute vous surprendre, mais le livre de Laurent Greilsamer est seulement la deuxième biographie d'Alfred Dreyfus parue en cent vingt ans.

supertomate a écrit :
Un petit témoignage trouvé dans un bouquin:

Citer :
Enfin, la petite soeur de grand-mère Jeanne, tante Hélène, avait épousé Edmond Zadoc-Kahn, le fils du grand rabbin de France qui avait joué un grand rôle durant l'affaire Dreyfus. Employé dans une étude d'avoué, il découvrit, dés le début, avant le colonel Picquart, que l'auteur du bordereau était Esterhazy, un client de l'étude. Averti de cette découverte, le grand rabbin Zadoc-Kahn dit à son fils: "Surtout, ne t'en mêle pas; l'armée ne peut pas se tromper." Quel aveuglement de la part de la communauté juive, qui ne pouvait imaginer que l'armée puisse faire une erreur judiciaire, et encore moins qu'elle ourdisse un abominable complot antisémite!
Bertrand Herz - Le pull-over de Buchenwald


Le texte contient une erreur manifeste, car Picquart a découvert le véritable auteur de la trahison - dont était accusé à tort Alfred Dreyfus - à l'été 1896.
Un rapport soumis à sa hiérarchie en août, dans le lequel il accuse Esterhazy, existe toujours aux Archives Nationales. Or la publication du Matin est de novembre 1896, plus de trois mois plus tard.

Il faut dire que la genèse de l'accusation contre Esterhazy est compliquée à déterminer. Si le récit que l'historiographie a retenu est vrai, il est un peu bizarre. C'est en effet seulement un an après la publication du bordereau par le Matin, qu'un banquier nommé Castro, se rend compte de la similitude de son écriture avec celle d'un de ses clients. Alors qu'à sa parution le 10 novembre 1896, toute la France a vu cette reproduction.

Accuser directement un officier supérieur de l'armée sur la seule base d'une ressemblance d'écritures, c'était utiliser les mêmes armes qui avaient envoyé un innocent au bagne. Il ne paraît pas illogique de penser que le camp dreyfusard ait souhaiter muscler son dossier avant de porter une telle accusation. Ce n'est donc qu'à l'automne 1897 que Mathieu Dreyfus dépose plainte contre Esterhazy, avec le soutien de Louis Leblois, avocat de Picquart, qui avait érévélé les agissements de son client en faveur de Dreyfus à Auguste Scheurer-Kestner, vice-président du Sénat..

L'exemplaire du Matin du 10 novembre 1896 consultable sur Gallica

_________________
Je hais vos idées, mais je me ferai tuer pour que vous ayez le droit de les exprimer.
Voltaire ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2015 9:40 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6964
HEKTOR a écrit :

Cela va sans doute vous surprendre, mais le livre de Laurent Greilsamer est seulement la deuxième biographie d'Alfred Dreyfus parue en cent vingt ans.

Dont acte. Je le prends comme un indice de plus du fait que l'homme Alfred Dreyfus a été effacé par le symbole qu'il était devenu.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB