Nous sommes actuellement le 26 Fév 2021 10:45

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Pétain et la Nuit de Cristal
Message Publié : 03 Nov 2010 15:49 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 3549
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Décidemment, les ratures de Philippe Pétain intéressent beaucoup les historiens. Aujourd'hui c'est une "protestation morale" de 1938 qui ressort des Archives.

Source: L'Express


Citer :
Dans une pétition de 1938 condamnant la Nuit de cristal, le Maréchal Pétain s'était indigné des persécutions nazies sans pour autant désigner nommément les juifs comme victimes.

Ce document inédit, raturé et signé par le maréchal Pétain, dormait aux Archives nationales. Publié pour la première fois, il figure dans Pétain, un héros si populaire, un documentaire de Serge de Sampigny qui sera diffusé le 15 novembre sur France 3.

Le texte dactylographié, daté du 16 novembre 1938 et intitulé "Une protestation morale", est une pétition - dont les initiateurs sont inconnus - condamnant la Nuit de cristal (9 au 10 novembre 1938): durant ce pogrom nazi, une centaine de juifs allemands furent assassinés, 30 000 d'entre eux furent déportés dans des camps de concentration.

Bien qu'antisémite, Philippe Pétain s'indignait donc, en 1938, des persécutions touchant les juifs? Pas au point de l'exprimer en toutes lettres: à la première ligne de la pétition, après le mot "persécutions", le Maréchal a biffé le qualificatif "antijuives" pour le remplacer par "religieuses ou racistes"... Une rature significative selon l'historien Marc Ferro: "C'est un lapsus écrit, l'acte manqué par excellence, explique-t-il à L'Express. Pétain est choqué par la violence des persécutions nazies. Il entend protester, mais ne souhaite pas pour autant apparaître comme un défenseur des juifs." L'histoire ne dit pas si cette protestation fut adressée aux autorités allemandes ou si elle resta lettre morte.



Image

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2010 19:12 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4161
Localisation : Allemagne
A première vue, il ne s'agit pas d'un texte dactylographié, mais d'un texte imprimé et ça ressemble à une correction d'épreuve.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Nov 2010 19:49 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1427
Localisation : Lorraine
Qu'a-t-il corrigé en fin de lettre avant de se raviser ?
"...en conjurer ou en atténuer les (pires ; mot rayé) effets inhumains" ?
Quels sont les derniers mots manuscrits (coupés, sur la photo) ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2010 19:57 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2628
Sans bien connaître la vie et la personnalité de Ph Pétain, je crois qu'avant 1940 il ne s'était guère fait remarquer par des prises de position extrêmistes ou antirépublicaines - et en tout cas pas par des opinions antisémites. En revanche il semblait être resté assez germanophobe. D'ailleurs si tel n'avait pas été le cas les dirigeants de la IIIè République (qui avaient de fait écarté Foch, Franchet d'Esperey, Castelnau, Fayolle, etc ...), ne l'aurait pas gardé au premier plan si longtemps pour finalement l'appeler au gouvernement début juin 1940 puis lui confier les pleins pouvoirs ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Nov 2010 14:11 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 18 Mai 2008 12:59
Message(s) : 28
En fait, ce soutien de Pétain aux protestataires anti-nazis était connu depuis la publication des carnets du cardinal Baudrillart (décédé en 1942 ). Je n'ai plus en tête les termes utilisés par le cardinal, ayant lu le passage il y a longtemps, mais il affirmait, pour avoir été témoin des discussions, que Pétain avait immédiatement approuvé le fond du texte et appuyé résolument la démarche. Toutefois, il précisait aussi que le maréchal avait fait quelques objections concernant la forme. C'est en ce sens que la publication de ce document est intéressante. Car, outre le rejet par Pétain des violences nazies, nul ne savait de quel ordre étaient ces objections. On y voit un peu plus clair, sans qu'il soit vraiment possible d'apporter à cette modification la valeur catégorique que présente Ferro.
Il est exact que jusqu'en 1940, les déclarations publiques de Pétain sont germanophobes. Et même aux pires heures de la collaboration d'Etat, ses sentiments hostiles aux "boches" demeuraient (le vocabulaire qu'il employait en privé ne laisse pas de doute ; il les vomissait). Il restait l'officier né en 1856, marqué par la défaite de 1870 et ayant passé ses premières années d'adolescent et d'homme mûr, âges où se forme une personnalité - dans l'espoir de la "revanche" et la haine de l'Allemagne. Tel est le paradoxe.
Aussi peut-on émettre une hypothèse.
Certes, Pétain n'avait aucune sympathie pour la violence nazie type Nuit de cristal ni pour l'antisémitisme vulgaire et sauvage des nazis. Comme une bonne partie de l'opinion publique française, il était un antisémite "pépère" (cette heureuse expression est de Gilles Perrault) qui avait les préjugés de son âge, renforcés par la montée du repli sur soi xénophobe des années 1930. En revanche, cette pétition était une excellente opération stigmatisant l'Allemand brutal de toujours... et donc bonne à prendre. Par persécutions racistes, plus qu'antijuives (terme rayé), le texte pouvait viser une menace dirigée contre la France impériale coloniale (Cf dans Mein kampf les propos d'Hitler sur la France "nègrifiée") et son image. Bref, il était logique pour tout patriote français d'approuver spontanément ce texte mettant en vigueur la sauvagerie allemande. C'est ce qu'a dû se dire Pétain.
Il n'y a donc qu'un paradoxe apparent à l'affaire. La signature est anti-allemande mais pas philosémite.

Je rejoins la perplexité de Carolus sur la fin du texte, confuse. On dirait qu'il y a eu deux séries de ratures différentes. Le terme inhumain semble avoir été rajouté dans un premier temps, avant d'être supprimé par un coup de trait d'ensemble. Est-il d'ailleurs de la main de Pétain ? Et quel est le début de mot figurant à droite ? La photographie le coupe. Là aussi, est-il du même auteur ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Nov 2010 10:33 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 884
Abbé de Vermond a écrit :
Aussi peut-on émettre une hypothèse.
Par persécutions racistes, plus qu'antijuives (terme rayé), le texte pouvait viser une menace dirigée contre la France impériale coloniale (Cf dans Mein kampf les propos d'Hitler sur la France "nègrifiée") et son image. Bref, il était logique pour tout patriote français d'approuver spontanément ce texte mettant en vigueur la sauvagerie allemande. C'est ce qu'a dû se dire Pétain.


Sincèrement, je n'en suis pas si sûr que vous : Pétain craignait-il véritablement une menace allemande sur la France coloniale du "simple fait" qu' Hitler ait évoqué cette France "négrifiée" dans Mein Kampf ? Oui, c'est bien la sauvagerie allemande que l'on dénonce dans ce texte, mais le lien fait avec l'Empire colonial me semble un peu "tiré par les cheveux".

Abbé de Vermond a écrit :
La signature est anti-allemande mais pas philosémite

Là nous sommes d'accord.

Abbé de Vermond a écrit :
Je rejoins la perplexité de Carolus sur la fin du texte, confuse. On dirait qu'il y a eu deux séries de ratures différentes. Le terme inhumain semble avoir été rajouté dans un premier temps, avant d'être supprimé par un coup de trait d'ensemble. Est

Au départ il est écrit : "ou en atténuer les pires effets" ; Pétain (si c'est bien lui l'auteur des ratures) a d'abord rayé le mot "pire" et ajouter "inhumains", ce qui donnait "ou en atténuer les effets inhumains". Puis il a rayé toute la fin de cette phrase, et je pense qu'il a ajouté (si c'est bien lui), "le crime", mais si c'est le cas, cela ne veut pas dire la même chose...

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Nov 2010 10:52 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1427
Localisation : Lorraine
Barak Obamo a écrit :
Puis il a rayé toute la fin de cette phrase, et je pense qu'il a ajouté (si c'est bien lui), "le crime", mais si c'est le cas, cela ne veut pas dire la même chose...

"le crime" ou "la vigueur" ?

Dans ce cas les 3 versions successives du texte seraient : Une protestation morale contre de telles pratiques (...) peut être la préface d'une action générale pour en conjurer ou en atténuer...

...les pires effets
...les effets inhumains
...la vigueur

_________________
Sujets lorrains :
===> Bibliothèque lorraine
et aussi : Histoires lorraines sur Facebook


Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Nov 2010 11:12 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 884
Karolvs a écrit :
Barak Obamo a écrit :
Puis il a rayé toute la fin de cette phrase, et je pense qu'il a ajouté (si c'est bien lui), "le crime", mais si c'est le cas, cela ne veut pas dire la même chose...

"le crime" ou "la vigueur" ?

Dans ce cas les 3 versions successives du texte seraient : Une protestation morale contre de telles pratiques (...) peut être la préface d'une action générale pour en conjurer ou en atténuer...

...les pires effets
...les effets inhumains
...la vigueur


Vous avez une version où le dernier mot est en entier ? Car sur celle proposée par Alfred Teckel, je ne lis pas "la vigueur", tout au plus 5 lettres.

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Nov 2010 12:08 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1427
Localisation : Lorraine
Non, je n'ai pas d'autre version que celle proposée par Alfred et j'ai posé cette question dans ma première intervention ici : Quels sont les derniers mots manuscrits (coupés, sur la photo) ?

Est-on sûr que ce sont les mots "le crime" ?
"La vi(gueur) est-elle complètement exclue ?

Quel est le sens de la phrase "Une protestation morale contre de telles pratiques peut être la préface d'une action générale pour en conjurer ou en atténuer le crime" ?

Au passage, on notera la légèreté du magazine l'Express, qui a publié le fac-simili tronqué.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Nov 2010 12:35 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 884
Karolvs a écrit :
Quel est le sens de la phrase "Une protestation morale contre de telles pratiques peut être la préface d'une action générale pour en conjurer ou en atténuer le crime" ?


C'est ce que j'écrivais plus tôt, la lecture que je fais de ce mot "mystère" n'a pas de sens.

Karolvs a écrit :
Au passage, on notera la légèreté du magazine l'Express, qui a publié le fac-simili tronqué.


C'est clair... :rool: Pour pousser le lecteur à jouer au jeu des devinettes ? Ca marche ! lol

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Nov 2010 13:18 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 09 Jan 2005 18:30
Message(s) : 593
Localisation : 95 France
Il ne semble pas que la photo tronque le document, mais plutôt que la fin du mot se trouve au dos.

Sur le fond, il se confirme que Pétain est un relecteur attentif (on le savait notamment par l'éditeur de ses discours, Jean-Claude Barbas, et bien sûr par la récente intervention des Klarsfeld). Il semble qu'il ne veuille pas trop se mouiller pour les Juifs, ni apparaître "belliciste". Sans doute fait-il droit à l'idée, parfaitement nazie et servante des nazis, que la direction allemande est tiraillée entre des gens plus ou moins raisonnables et souhaite-t-il, pour éviter la guerre, que les raisonnables prennent le dessus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Nov 2010 0:46 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 18 Mai 2008 12:59
Message(s) : 28
Ce document a été présenté dans le film de Serge de Sempigny lundi 15 novembre sur France 3 : "Pétain, un héros si populaire".

A noter mercredi 24 novembre sur ARTE à 20h40, le très bon "Philippe Pétain" (inédit) de Paule Muxel et Bertrand de Sollers.
Henry Rousso en est le conseiller historique. J'ai pu le voir en dvd ; c'est de bonne facture.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Nov 2010 16:26 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 884
Abbé de Vermond a écrit :
Ce document a été présenté dans le film de Serge de Sempigny lundi 15 novembre sur France 3 : "Pétain, un héros si populaire"


Je dirais plutôt "a été évoqué".

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Nov 2010 0:27 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 18 Mai 2008 12:59
Message(s) : 28
Certes, cher Barak Obamo ! Vous avez raison. Dont acte.

Je me permets de signaler une interview d'Henry Rousso surl le site d'Arte à propos du film "Philippe Pétain" diffusé mercredi 24 novembre.
Elle est en 12 petits enregistrements video de 2 ou 3 mn chacun.

Intéressante interview où il parle notamment du document Klarsfeld (avant projet du statut des Juifs dévoilé le 3 octobre dernier) avec une analyse assez stimulante qui pourra surprendre.
http://www.arte.tv/fr/3551776.html

A voir et écouter. Bonne synthèse.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB