A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 16 Nov 2018 0:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 214 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Le Monde
Message Publié : 08 Juil 2009 15:31 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2261
Citer :
Point de vue
En défense du Père Desbois, par Serge Klarsfeld
LE MONDE | 08.07.09 | 13h54

Les critiques dont le Révérend Père Desbois a fait l'objet ne méritent de sa part que de poursuivre sereinement l'oeuvre qu'il a initiée, qu'il a conduite jusqu'à aujourd'hui et qui exige que lui et son équipe la mènent à son terme dans les meilleures conditions.
Si je me permets d'intervenir pour le soutenir, c'est parce qu'il y a plus de trente ans, j'ai entrevu en ce qui concerne la Shoah l'importance des massacres de juifs qui se sont déroulés en Union soviétique. A l'époque, dans un polycopié, j'ai réuni chronologiquement tous les rapports des Einsatzgruppen (unités mobiles d'extermination) qui m'étaient accessibles. En 1978, dans un ouvrage que Beate (son épouse) et moi avons publié aux Etats-Unis et intitulé The Holocaust and the Neo-Nazi Mythomania, nous avons inclus deux études approfondies du professeur George Wellers, directeur du Centre de documentation juive contemporaine (CDJC), l'une sur l'existence des chambres à gaz, l'autre sur le nombre des morts.

C'était un des premiers ouvrages à répondre aux allégations des négationnistes à une époque où la précision historique n'était pas le fort des porte-parole des organisations juives et où l'histoire de la Shoah se trouvait, sauf exceptions (le CDJC, Yad Vashem, Hilberg, Poliakov...), plus entre les mains d'amateurs passionnés que d'universitaires habilités à consacrer à ce sujet des thèses nécessitant des années de recherche afin que chaque page du livre tragique de la Shoah ne reste ni ignorée ni négligée.
Dans son étude le professeur Wellers avait travaillé sur les recensements en URSS en 1926, 1939 et 1959 et était parvenu à établir qu'environ 1,8 million de juifs soviétiques avaient été victimes de la Shoah. Ces statistiques ont été confirmées par les rapports des Einsatzgruppen, par le rapport du statisticien Richard Korherr choisi par Himmler (et que nous avons retrouvé en 1977), mais aussi par les rapports des commissions d'enquête soviétiques sur les crimes commis par les nazis sur le territoire de l'URSS (rapports que j'ai pu voir à Moscou dès 1984 sans avoir la possibilité de les exploiter).
Les historiens étaient au courant mais cette tuerie systématique restait ignorée du grand public, alors qu'il est capital que le grand public partage l'opinion de la communauté historienne.
L'expression "Shoah par le gaz" est juste puisque tant de juifs sont morts gazés. L'expression "Shoah par malnutrition et misère physiologique" est juste puisque tant de juifs sont morts de faim et de maladies provoquées et non soignées. L'expression "Shoah par balles" est juste puisque tant de juifs ont été tués par des tirs. L'expression "Shoah par pogroms" serait juste aussi puisque tant de juifs ont été tués à coups de bâtons ou de matraques. La Shoah est une opération unique mais les modalités de mise à mort ont été multiples et chacune d'elles nécessite des recherches particulières.
L'équipe du Père Desbois a enquêté dans plus de 260 localités d'Ukraine, dans une trentaine en Biélorussie. Elle a recueilli des centaines de témoignages qui corroborent les investigations des commissions d'enquête soviétiques et qui expliquent très précisément le déroulement de ces massacres, comment et par qui les fosses communes ont été creusées, tout en extrayant les preuves matérielles de ces crimes et qui en étaient les auteurs et en bétonnant sous surveillance religieuse les lieux d'extermination afin qu'ils ne puissent plus être saccagés. Sans la personnalité du Père Desbois et son état d'ecclésiastique, aucune équipe n'aurait pu s'engager efficacement dans une pareille entreprise et obtenir l'indispensable coopération aussi bien de la population que des autorités.
Il en est allé de même pour les noms des victimes de la Shoah que pour les fosses communes de ses victimes. Pour retrouver les noms, il fallait réussir à pénétrer dans les archives d'Etats qui avaient participé à la solution finale et qui étaient réticents à faire la lumière sur leur passé ; il fallait creuser comme des archéologues dans des archives nationales, ministérielles, départementales, municipales pour y découvrir des listes, des dossiers, des fiches, des papiers d'identité, des photographies. Aujourd'hui de tous les pays les noms, les états civils, les destins dans les ordinateurs de Yad Vashem s'additionnent par millions tandis que chaque victime dont l'existence est établie et documentée redevient un sujet de l'histoire.
Les travaux de l'équipe du Père Desbois suivent une méthode originale et rigoureuse : enquête archivistique dans les documents soviétiques et allemands et dans les études historiques antérieures, enregistrement de l'histoire orale sur le terrain grâce à une enquête de proximité, recherche balistique et archéologique. Toutes ces données sont traitées et rassemblées afin que les chercheurs puissent y accéder dans le cadre de recherches universitaires et, si besoin est, les soumettre à leur esprit critique. Il faut souligner qu'il ne s'agit pas pour le Père Desbois de mener une enquête pour rechercher qui parmi les témoins ou leurs parents aurait participé aux crimes ou en aurait pu en tirer profit. Pareille démarche menée par lui ou par tout autre aurait aussitôt mis fin à l'initiative.
Les détracteurs du Père Desbois acceptent difficilement qu'en quelques années seulement il ait acquis une véritable renommée internationale. Il la mérite pour avoir surmonté dans cette aventure historienne de très grandes difficultés matérielles, intellectuelles, diplomatiques, financières et même physiques et pour avoir rendu visible et compréhensible pour le plus grand nombre un gigantesque crime qui n'était que comptabilisé et sommairement décrit dans des ouvrages à diffusion restreinte. La foi qui le guide a peut-être plus d'exigence historique que le professionnalisme de beaucoup d'historiens.

Serge Klarsfeld est président de l'Association des fils et filles des juifs déportés de France.
Article paru dans l'édition du 09.07.09

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 08 Juil 2009 16:38 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 09 Jan 2005 18:30
Message(s) : 611
Localisation : 95 France
Ma réaction première : je retrouve mon sentiment d'il y a 12 ans, quand j'avais pris fait et cause pour les Aubrac houspillés par trois sommités en l'occurrence incompétentes, flanquées d'un jaloux nommé Cordier, et vu arriver Serge Klarsfeld à la rescousse par un papier magnifique.

Un petit reproche à celui-ci : il ne précise pas que le nombre des "détracteurs" est, cette fois, infime, tout comme leur qualification.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juil 2009 11:19 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 09 Jan 2005 18:30
Message(s) : 611
Localisation : 95 France
François Delpla a écrit :
Je propose de continuer ici nos échanges sur la mise en cause de ce travail en 2008 et surtout à partir de mai 2009 (Revue XXème siècle et émission Fabrique de l'histoire le 27).

Fil précédent : viewtopic.php?f=49&t=13192&st=0&sk=t&sd=a&start=120


Je découvre avec stupeur la disparition de ce fil.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 09 Juil 2009 11:25 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2150
Localisation : Paris
Citer :
Je découvre avec stupeur la disparition de ce fil.


Il a simplement été fusionné avec celui-ci. Il n'y avait en effet aucune raison de créer un second fil pour parler de la même chose !

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 09 Juil 2009 11:58 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 09 Jan 2005 18:30
Message(s) : 611
Localisation : 95 France
Ok, je comprends mieux. Sans approuver : l'idée, qui ne venait pas de moi, de séparer l'histoire de la SPB des vaguelettes du printemps 2009 à son endroit, n'était pas si mauvaise. Mais bon, charbonnier est maître chez lui !

L'article du Monde a donné lieu sur son site à un commentaire que je me permets de trouver intéressant :
Citer :
Nadia Babika
08.07.09 | 17h17

Merci à Serge Klarsfeld pour cette reconnaissance et cet hommage qu'il rend aux travaux du Père Desbois. Il souligne, avec juste raison, combien ces terrifiantes tueries étaient ignorées du grand public de manière précise. Il a perçu aussi la dimension spirituelle de cette démarche, qui il est vrai peut échapper aux universitaires et les dérouter, parce qu'inédite et génante à leurs yeux d'historiens. L'historien François Delpla a compris lui, et a riposté face aux accusations avec compétence.


Il semble en effet qu'en pourchassant la calomnie sur les sites qui la répercutaient tout en admettant les commentaires j'aie eu une certaine efficacité. C'est là une bonne nouvelle, en ces temps où la "culture Internet" fait l'objet de charges injustes, mêlant dans le même opprobre l'outil et son mauvais usage.

Ce sera un bienfait pour tout le monde si les fauteurs de mauvais procès internautiques prennent conscience qu'ils doivent se limiter aux sites non interactifs, faute de quoi leur sectarisme sera démontré par eux-mêmes dans leurs non réponses et leurs diverses mesures d'étouffement (à cet égard le site Idée@jour a fait preuve d'inventivité en créant une prison pour commentaires indésirables ! http://www.idee-jour.fr/Francois-Delpla ... ncois.html).

Comme le souligne Nadia, Klarsfeld a fort bien remis les pendules à l'heure, en montrant la grande valeur historique des travaux de Desbois, nullement entravée par sa motivation spirituelle. Ni elle ni lui cependant ne dénoncent clairement l'idée pernicieuse d'un différend entre Desbois et "les historiens". Il ne faut pas se lasser de dire que, malgré la présence dans leur trio du directeur de l'Institut d'Histoire du temps présent (un célèbre, important et souvent fécond laboratoire du CNRS), les historiens qui se sont prononcés contre lui n'ont à ce jour trouvé strictement aucun relais, en dehors de quelques journalistes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 09 Juil 2009 12:45 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 26 Avr 2007 19:48
Message(s) : 155
Localisation : vendée
François Delpla a écrit :
Il ne faut pas se lasser de dire que, malgré la présence dans leur trio du directeur de l'Institut d'Histoire du temps présent


MOI ça me lasse. Je ne vois pas l'intérêt de répeter dans chaque message depuis maintenant 1 mois la même chose. Je crois que c'est compris. le Père Desbois fait un travail de qualité. Pourquoi ne pas plutôt nous faire partager les avancées de ses travaux plUtôt que de répeter à chaque fois que les adversaires du père desbois ont tort. De plus vous balayer du revers de la main toutes possibilités de critiques. Cela me gêne car sur un forum de discussion nous sommes là également pour les relever.la mise à disposition à la mi-octobre etde l'ensemble des travaux du père Desbois permettera sans doute d'y voir plus clair dans le débat.

_________________
"un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre" W.CHURCHILL


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 09 Juil 2009 12:57 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 09 Jan 2005 18:30
Message(s) : 611
Localisation : 95 France
Miginiac, je ne vous comprends pas.

Vous avez l'air sérieux, et intéressé par l'histoire. Alors ? Trouvez-vous normal, par exemple, qu'une radio culturelle de service public fasse, au sujet d'un apport historique capital, une émission calomniatrice d'une heure ? Cela ne mérite-t-il d'après-vous qu'un haussement d'épaules ?

Et lorsque son animateur ose aller dénoncer sur un site interactif le prétendu refus de débattre du patron de cette recherche, puis, non content de ne pas répondre aux critiques, tolère que la direction du site efface celles-ci pour les regrouper dans un coin-poubelle, je suppose que vous n'applaudissez pas ?

Ne participez pas à cette partie de la discussion si elle vous ennuie, mais ne dites pas qu'elle n'a pas lieu d'être.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 09 Juil 2009 13:29 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5767
Mais maintenant, je pense qu'on a tous compris et qu'il n'est pas utile de répéter encore et encore, ICI, tout ce qui est arrivé.
Les auditeurs de cette radio culturelle de service public ne lisent pas PH, pour l'écrasante majorité d'entre eux.
Par contre il était intéressant de citer ici le texte de S. Klarsfeld dans le Monde puisque ce journal avait largement diffusé les thèses anti-Desbois.

Maintenant, pouce, pause, sinon, justement on fait le jeu des calomniateurs en les ramenant à la une. :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 09 Juil 2009 15:02 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 26 Avr 2007 19:48
Message(s) : 155
Localisation : vendée
François Delpla a écrit :
Trouvez-vous normal, par exemple, qu'une radio culturelle de service public fasse, au sujet d'un apport historique capital, une émission calomniatrice d'une heure ? Cela ne mérite-t-il d'après-vous qu'un haussement d'épaules ?


Je crois justement que nous avons fait plus qu'un haussement d'épaule. Nous avons montré, vous y avez d'ailleurs beaucoup participé, en quoi une médiatisation malheureuse d'un côté ou de l'autre ne permet pas de comprendre les enjeux du débat.

François Delpla a écrit :
je suppose que vous n'applaudissez pas ?


EN EFFET

François Delpla a écrit :
Ne participez pas à cette partie de la discussion si elle vous ennuie, mais ne dites pas qu'elle n'a pas lieu d'être.


ce n'est pas le sujet qui m'ennuie mais la répétition des mêmes évidences

François Delpla a écrit :
Vous avez l'air sérieux, et intéressé par l'histoire


J'essaie parfois de l'être. Je peux me tromper, et si c'est le cas je me retirerai de ce sujet de discussion comme vous me l'avez conseillé. Toutefois il me semble que l'intérêt de ce fil sur la Shoah par balle n'est pas de se concentrer sur cette seule polémique dont vous avez largement fait le tour :

pourrions nous discuter plus précisement de ces quelques points:
- le processus de mise en place de la Shoah par balle
- les modes d'actions des einsatzgruppen et des supplétifs
- l'attitude des populations locales face à l'occupant nazi
- la mémoire de cet épisode dans les pays de l'est
- bien sûr les débats historiographiques autour de cette question
- les apports du père desbois (en s'appuyant sur des exemples précis), les limites (ens s'appuyant sur des exemples précis)
...

j'aime comme vous les débats qui avancent, les précisions sur le travail du père desbois sont indispensables. Je crois que pour le servir il serait mieux d'en présenter les intérêts plutôt que de continuellement taper sur les détracteurs du père Desbois (dont certaines critiques ne sont pas dénuées de fondement).

_________________
"un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre" W.CHURCHILL


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 09 Juil 2009 15:30 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 09 Jan 2005 18:30
Message(s) : 611
Localisation : 95 France
@ Cuchlainn

Non, non et non.

Tant que vous ne me censurez pas, souffrez que je diverge !

Vous faites état de cloisons que je ne pense pas, pour ma part, si étanches. Le monde est petit. Si nous sommes passionnés d'histoire, nous ne pouvons rester indifférents au fait que France-Culture, le Monde, Vingtième siècle, l'IHTP (du moins en la personne de son directeur) et deux sites francophones à la mode (Idée@jour et L'amateur d'idées) se trompent ensemble et gravement au sujet d'une recherche historique, ni laisser sans écho et sans leçons la clarification si bienvenue de Serge Klarsfeld.

Il y a là un premier groupe de leçons à tirer : des gens qui ne sont ni nombreux ni intellectuellement bien armés peuvent jeter un trouble durable parce qu'ils disposent d'entrées dans des médias dominants et se croient sûrs de l'impunité, en termes de réputation. Il est bon de savoir cela, pour redoubler de méfiance, mais aussi de savoir que, grâce en particulier à un usage judicieux et tenace d'Internet, de simples pékins peuvent mettre la manoeuvre en échec... pour redoubler de confiance (en l'honnêteté, en l'humanité, en la bonne histoire capable de chasser la mauvaise...).

Mais il y a une autre catégorie de leçons, plus spécifique aux passionnés d'histoire. Désolé de ressasser, mais il faut rappeler que certains agresseurs se fichent de Desbois et ont pour cible Edouard Husson. Nous devons le défendre, non pas pour ses beaux yeux, mais pour ... les nôtres, je veux dire pour des raisons aussi intellectuelles que générales.

Reprenez la critique au vitriol de son dernier livre par Florent Brayard : http://www.laviedesidees.fr/Shoah-l-int ... he=brayard,
la réponse mesurée de l'auteur http://www.laviedesidees.fr/Comprendre- ... de-la.html
et ma propre analyse : http://www.delpla.org/article.php3?id_article=408

Le point commun avec la récente campagne : il s'agit de réduire à toute force le corpus sur lequel travaillent les historiens et les conclusions qu'ils peuvent en tirer. Brayard pousse jusqu'à la caricature la démarche qu'on appelle positiviste : ne rien affirmer sans un document à l'appui... moyennant quoi les documents acquièrent le pouvoir de cautionner une histoire parfaitement imaginaire ! Pour dire qu'il y a une décision d'anéantissement de tous les Juifs d'Europe, Brayard a besoin qu'elle soit noir sur blanc, ou à défaut bien visible partout dans le paysage, moyennant quoi il la situe beaucoup trop tard. Husson, à l'inverse, tient le plus grand compte de l'effacement nazi des traces, et ne se laisse pas faire, déployant toutes sortes de méthodes pour faire parler les vides. Cela ne va pas sans risques mais il faut bien se jeter à l'eau... et Brayard me fait l'effet d'un timoré qui reste avec sa brassière sur le bord de la piscine ! Il me semble évident que c'est Husson qui a, au moins sur le principe, raison mais, si tous ici ne veulent pas pour l'instant le reconnaître, tous devraient au moins convenir que ce n'est pas là une question anecdotique.

Les bêtises déversées le 27 mai (et à un degré moindre dans le Monde du 19 juin) sur les recherches de Yahad ne le sont pas davantage. On ne pose pas les bonnes questions ! On s'aveugle sur les viols des jeunes Juives déshabillées ! On ne découvre que des fosses déjà connues ! Mais ce "qui veut noyer son chien l'accuse de la rage" relève exactement de l'intégrisme, indigné d'être dérangé dans la digestion de son bon vieux corpus.

Encore une fois, j'insiste sur le caractère très limité de la diffusion des sottises (et cela me change agréablement de l'affaire Aubrac d'il y a 12 ans). Mais passer l'éponge sans tirer de leçons ? ça, non !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 09 Juil 2009 16:47 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 09 Jan 2005 18:30
Message(s) : 611
Localisation : 95 France
MIGINIAC a écrit :

Je crois justement que nous avons fait plus qu'un haussement d'épaule. Nous avons montré, vous y avez d'ailleurs beaucoup participé, en quoi une médiatisation malheureuse d'un côté ou de l'autre ne permet pas de comprendre les enjeux du débat.


mon post précédent vous aura montré, j'espère, que je ne situe pas le débat sur le plan de la médiatisation, mais bien de l'histoire du nazisme et de l'intérêt d'en multiplier les sources, à la mesure de la sournoiserie exceptionnelle de cette dictature.


MIGINIAC a écrit :
Je peux me tromper, et si c'est le cas je me retirerai de ce sujet de discussion comme vous me l'avez conseillé.

moi ? Jamais ! je ne parlais que de la partie de la discussion portant sur la polémique, à présent refondue avec l'autre, et que vous-même déclarez ennuyeuse, superflue ou que sais-je.


MIGINIAC a écrit :
pourrions nous discuter plus précisement de ces quelques points:
- le processus de mise en place de la Shoah par balle
- les modes d'actions des einsatzgruppen et des supplétifs
- l'attitude des populations locales face à l'occupant nazi
- la mémoire de cet épisode dans les pays de l'est
- bien sûr les débats historiographiques autour de cette question
- les apports du père desbois (en s'appuyant sur des exemples précis), les limites (ens s'appuyant sur des exemples précis)
...

j'aime comme vous les débats qui avancent, les précisions sur le travail du père desbois sont indispensables. Je crois que pour le servir il serait mieux d'en présenter les intérêts plutôt que de continuellement taper sur les détracteurs du père Desbois (dont certaines critiques ne sont pas dénuées de fondement).


s'il y a des fondements, parlez-en !

pour le reste, avez-vous cliqué sur le lien http://www.wmaker.net/seminaireshoah/Te ... um_r8.html ?

il pourrait offrir des bases concrètes de discussion.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 21 Juil 2009 21:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2150
Localisation : Paris
Citer :
Les évêques dénoncent un faux document attribué au P. Desbois

La Conférence des évêques de France met en garde contre un document faussement attribué au P. Patrick Desbois, directeur du Service pour les relations avec le judaïsme, et adressé ces dernières semaines à des évêques, communautés chrétiennes et médias.

Daté du 1er juillet et expédié par la poste ou par mail, ce fascicule de 28 pages intitulé « L’histoire, la foi et la Shoah à la lumière de Vatican II » a en fait usurpé la signature du P. Desbois. « Ce document est un faux. Il contient des propos à caractère antisémite et négationniste », souligne l’épiscopat dans un communiqué publié sur son site.

"Malgré l’énormité du procédé, certains lecteurs s’y sont laissé prendre et ont exprimé leur trouble devant ce prétendu revirement du P. Desbois", souligne de son côté le P. Michel Remaud sur le site Un Echo d'Israël. Il invite ceux qui ont reçu le fascicule à prendre contact avec la rédaction du site "en vue d’une éventuelle procédure judiciaire".

Source: http://www.la-croix.com/article/index.j ... rubId=4078

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 31 Juil 2009 10:44 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2150
Localisation : Paris
Citer :
Le père Patrick Desbois, directeur du Service pour les relations avec le judaïsme à la Conférence des évêques de France (CEF), a déposé plainte contre X, notamment pour usurpation d'identité, après la diffusion d'un document négationniste qui lui est faussement attribué, a-t-il dit jeudi à l'AFP.

Son avocat Me Patrick Klugman a précisé que la plainte contre X était déposée pour "contestation de crimes contre l'humanité, diffamation raciale et usurpation d'identité".

Elle fait suite à la diffusion auprès d'évêques, d'associations religieuses et de médias catholiques d'un texte de 28 pages, envoyé par courriel ou par courrier à partir du 1er juillet, intitulé "L'histoire, la foi et la Shoah à la lu0mière de Vatican II", attribué à la Direction du service des relations avec le judaïsme.

Le texte est "ouvertement antisémite et négationniste et il est très habilement rédigé en détournant des textes du Vatican, de façon que la négation de la Shoah soit mise au compte de l'Eglise catholique", a déclaré à l'AFP le père Desbois. Il dit être encore plus touché dans l'affaire par la mise en cause de l'Eglise catholique que par l'attaque contre sa personne0.

Le père Desbois enquête depuis plusieurs années sur l'extermination des juifs en Ukraine ("la Shoah par balles"). Il a été fait en mai dernier docteur honoris causa par l'université Bar-Ilan de Tel-Aviv "pour son oeuvre humanitaire en faveur du peuple juif" qui "lutte contre le négationnisme".

Il a récemment organisé un colloque à la Sorbonne sur "la filiation nazie du négationnisme".

De son côté, la CEF a mis sur son site (http://www.eglise.catholique.fr) le 16 juillet une "mise en garde concernant un faux document attribué au Service national pour les relations avec le judaïsme". "Ce document est un faux ; il contient des propos à caractère antisémite et négationniste; il a été dénoncé comme tel devant la justice", déclare-t-elle.

Source: AFP

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 31 Juil 2009 14:31 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Y a t-il une possibilité d'avoir le texte de la communication du père Desbois au colloque récent à la Sorbonne sur "la filiation nazie du négationnisme" ? Un sujet très intéressant.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La "Shoah par balles"
Message Publié : 07 Août 2009 11:15 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2150
Localisation : Paris
A lire dans Le Figaro du jour:

Citer :
Un prêtre attaqué pour ses travaux sur la Shoah

Image

Un pamphlet antisémite attribué au père Desbois, responsable des relations avec le judaïsme au sein de l'épiscopat, circule dans les milieux catholiques. Cet historien des massacres perpétrés par les nazis en Ukraine a porté plainte pour «usurpation d'identité».

Un «rûlot antisémite et négationniste a fait apparition il y a un mois dans les paroisses et les évêchés. Récemment, l'évêque d'Orléans a reçu cette missive postée de Paris, tout comme le vicaire de Blois et les responsables de radios catholiques… Vingt-huit pages qui récusent l'existence des chambres à gaz pour n'admettre que quelques milliers de morts juifs, «juste châtiment», selon l'auteur, d'un peuple qui «a tué Jésus-Christ».

Ce texte nauséabond est signé du nom du père Patrick Desbois, l'homme qui depuis des années dirige le Service des relations avec le judaïsme au sein de l'épiscopat français ! Mais le prêtre, qui a porté plainte le 10 juillet pour «usurpation d'identité, contestation de crime contre l'humanité et diffamation raciale», rejette toute paternité de ce texte. Ce curé est d'ailleurs engagé au-delà du dialogue interreligieux, puisqu'il s'est donné pour mission de retrouver dans les forêts ukrainiennes les fosses où gisent près d'un million de Juifs et de Tziganes assassinés par les Einsatzgruppen (groupes d'extermination nazis) durant la guerre.

En 2007, cet homme d'église fait connaître au grand public ce qu'il appelle «la Shoah par balles» dans un livre traduit dans plusieurs pays. Salué de toute part, fait chevalier de la Légion d'honneur en 2008, le voilà maintenant dans la tourmente.

«Je suis sidéré de rencontrer autant de haine en France, quand soixante ans après la Shoah, on déterre des morts juifs», se lamente le prêtre, qui refuse de pointer un doigt vers de possibles auteurs de ce document truffé de références religieuses catholiques. «C'est un symbole que l'on vise », insiste son avocat Me Patrick Klugman. Alertée, la Conférence des évêques a publié sur son site un communiqué de soutien au religieux. Tandis qu'au secrétariat de l'enseignement catholique, on se demande «qui en veut au père Desbois» ?

Partout, le courrier suscite surtout l'indignation. «Il n'y a pas de tensions en France entre l'église catholique française et le judaïsme», assurent tous les interlocuteurs qui s'interrogent sur le but visé par ce faux. Le Crif, à son tour, s'est indigné de «cette grossière manœuvre pour discréditer le père Desbois», selon son président Richard Prasquier, qui croit voir la main «des partisans de Richard Williamson». Tandis que le politologue spécialiste de l'extrême droite Jean-Yves Camus évoque «une prose qui rappelle celle des catholiques “conspirationnistes” qui sévissaient avant même la Seconde Guerre mondiale. Ils voyaient la main des Juifs derrière chaque événement». Alors que le brûlot continue d'être envoyé à de nouveaux destinataires, son origine reste mystérieuse.

Les soutiens du père Desbois soulignent que ce document fait suite à une première contestation des travaux de l'homme d'église, en mai dernier. Au cours d'une émission sur France Culture, son ancienne assistante Alexandra Laignel-Lavastine critique ses méthodes de recherche, affirmant notamment que la présence d'un garde armé exerçait une pression sur les témoins. Depuis, elle a été exclue du séminaire qu'elle donnait avec lui à la Sorbonne.

«Donner une sépulture à ces morts »

D'autres historiens dénoncent alors sa propension à choisir des lieux sans mémorial pour faire figure de pionnier devant les caméras. Le débat, jusqu'à présent confiné dans un cénacle de spécialistes, est devenu public lorsque deux grandes figures ont pris parti, à l'aune de leurs œuvres. D'un côté Claude Lanzmann, le réalisateur de Shoah, a regretté que Desbois ne s'intéresse pas aux bourreaux. «Desbois minimise le rôle des populations civiles dans ces massacres», critique le réalisateur. En face, l'avocat Serge Klarsfeld, qui a tiré de l'anonymat les Juifs de France déportés en établissant la composition de chaque convoi parti vers les camps de la mort a salué l'œuvre de Desbois, comme inspirée de la même volonté de restituer les défunts à l'histoire.

Le prêtre, lui, temporise la querelle des historiens : «Je ne récuse pas ces critiques. Je cherche à reconstituer des scènes, à donner une sépulture à ces morts. Ensuite, le matériel historique, les témoignages oraux sont à disposition des universitaires et des chercheurs.» Un centre de recherche ouvrira d'ailleurs en octobre, dans les locaux du Service des relations avec le judaïsme, en partenariat avec la Sorbonne.

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... shoah-.php

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 214 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB