Nous sommes actuellement le 16 Août 2022 5:09

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 10 Fév 2015 8:30 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3956
Localisation : Versailles
Quand et comment l'organisation des jeunesses hitlériennes a t elle été introduite en Alsace annexée ? Comment fonctionnait elle ? Quel souvenir en ont gardé les jeunes concernés ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Fév 2015 15:17 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15197
Localisation : Alsace, Colmar
Jerôme a écrit :
Quand et comment l'organisation des jeunesses hitlériennes a t elle été introduite en Alsace annexée ?


Je sens que vous aller me taxer de ne pas respecter les séparations chronologiques du forum ... Puisque d'après quelques spécialistes l'introduction de la HJ en Alsace daterait de 1926, soit la même année que la création de la HJ en Allemagne... Et cela est dévoilée par une source officielle nazie donnée dans le livre Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande de Marie-Joseph Bopp (ISBN : 978-2-35578-077-6). La source nazie est : der Schulungsbrief VIII (9/10, Folge, 1941, p 157).

Je m'explique, en 1926 est crée le Bund Erwin von Steinbach (Société Erwin von Steinbach, du nom de l'architecte de la cathédrale de Strasbourg). Cette société réunissait "les jeunes qui parcouraient le pays à la recherche de la force populaire, non touchée dans son âme par l'influence française, le Welschtum, à la recherche aussi de tout ce qui était allemand". Ce mouvement masculin avait un pendant féminin : Elsassïsche Jungmannschaft et avaient été crée par Bickler. Dès que la HJ fut crée en Alsace, les membres de ces 2 sociétés y furent intégrés et firent souvent parti des cadres.

Dans le Bas-Rhin, la HJ a été créée le 05 juillet 1940. Le premier acte fut d'envoyer 2 cadres de la HJ badoise pour architecturer tout cela. Mais, pour ne pas effaroucher les alsaciens, cette organisation fut d'abord nommée Deutsche Volksjugeng im Elsass, soit Jeunesse Populaire Allemande en Alsace. Officiellement, la HJ fut introduite en Alsace le 2 septembre 1940. Elle était "facultative". Mais, dès 1941, il était impossible de fréquenter un établissement secondaire si on n'était pas membre de la HJ ou du BDM. Bopp cite un cas précis dans son livre. Un élève d'un lycée de Colmar qui refusa d'entrer dans la HJ pour des raisons religieuses.
Citer :
Il fut immédiatement renvoyé du lycée ainsi que son frère et sa sœur. Mais, comme il avait plus de 16 ans, il fut dénoncé par le chef de la HJ à la direction du Service du Travail qui le mobilisa sur-le-champ. Le père accompagna lui-même son fils au camp et le présenta au chef. Il lui dit que son fils ferait n'importe quel travail, mais qu'il refusait catégoriquement de faire le salut hitlérien et de préter serment à Hitler...
Et l'enfant ne céda pas. Il fit de la prison militaire, puis fut transféré au camp de concentration de Schirmek, puis au Struthof; enfin, il passa près de deux ans à Buchenwald et ne fut délivré que par l'arrivée des Américains. Pas une minute, il n'a faiblit pendant ces années de misère. Il savait que son père avait été également arrêté.


Les diverses dates sont très importantes. En fait, la création de la HJ en Alsace, soit sous sa forme déguisée, soit sous sa forme définitive furent parmi les premières décisions prises par les nazis lors de leur implantation en Alsace. Ce qui donne une idée de l'importance que cela avait pour eux.

Jerôme a écrit :
Comment fonctionnait elle ?

Citer :
D'après la loi, tous les garçons de 10 à 14 ans appartiennent au Jungvolk (le jeune peuple), de 14 à 18 ans à la HJ proprement dite. Quant aux jeunes filles de 10 à 14 ans, elles sont membres du Jungmädelbund (Association des toutes petites jeunes filles, et de 14 à 21 ans du BDM


Il y a 3 fêtes importantes dans cette organisation. La première est vue, par les dirigeants nazis comme l'équivalent de la première communion pour les catholiques ou de la confirmation pour les protestants. Elle a lieu un dimanche du mois de mars et elle signe le passage du Jungvolk vers les HJ pour les garçons et du Jungmädelbund vers le BDM pour les filles. Avec prestation d'un serment de fidélité au Führer, au parti et au drapeau. La seconde, réservé aux plus méritants qui étaient autorisés à entrer dans le parti. SOuvent à 18 ans, mais il y eût des cas à 16 ou 17 ans. On leur remettait un diplôme de membre du parti et un insigne qui devaient porter à la boutonnière. La troisième consiste en de grands concours sportifs le mois de juin nommés Reichssportwerttkampf (concours sportif pour le Reich). Si l'athlétisme, la boxe, la gymastique, la lutte, l'escrime étaient prévus au programme, on y trouvait aussi des épreuves de lancer de grenade à main, de tir et de lecture de cartes d'état-major...

Pour le reste de l'année, il y a des réunions obligatoires 2 fois par semaines et souvent aussi le dimanche matin. Les réunions du dimanche matin sont aux horaires des principaux offices religieux ... Lors de ces réunions, il y a un entraînement "militaire" et des instructions de diverses natures. Avec des conférences sur la politique générale et sur les questions liées au parti. A coté du sport, il y avait aussi, dès 12 ans, des cours pour apprendre à manier le fusil ou les mitrailleuses. A partir de 14 ans, tout membre de la HJ en Alsace devait passer 4 semaines dans un camp militaire pour un cours nommé Wehrertüchtigunslager (camp de la préparation militaire). Et ces 4 semaines se faisaient pendant l'année scolaire...

L'un des but est de détacher les jeunes de la religion. L'autre est de les réparer à l'avenir. Le métier des garçons sera donc le métier des armes. Le sort des jeunes-filles étant la maternité.

Jerôme a écrit :
Quel souvenir en ont gardé les jeunes concernés ?

Mitigé. Mais j'ignore de quoi cela dépend. Certains jeunes de l'époque ne semblent ne se souvenir que du sport et des exercices militaires. D'autres, semblent ne se souvenir que de l'embrigadement moral. Il est évident que les premiers en gardent un meilleur souvenir que les seconds. Les remarques les plus défavorables que j'ai lu viennent des rangs des personnes proches du catholicisme ou du protestantisme. Surtout de nombreuses personnes qui militèrent ensuite dans des mouvements et des partis proches de ces sensibilités. Qu'ils soient d'ailleurs plutôt de tendance conservatrice ou réformiste, ce que l'on a nommé l'humanisme rhénan alsacien. On parle là de gens qui furent députés ou encartés du RPR, de l'UDF, de l'UMP, souvent de tendance plutôt centriste. J'ai trouvé peu de remarques provenant de la gauche alsacienne. En fait, ils n'en parlent pas ! Ils font souvent comme si cette période n'avait pas existé.

J'aimerais ajouter que les autorités nazies durent mettre en place divers stratagèmes pour obtenir une certaine adhésion. Ce fut d'abord l'envoi d'une circulaire ou l'on mettait en avant le bénéfice pour l'enfant, surtout qu'ainsi, il ne serait plus soumis aux influences des méthodes pédagogiques françaises "libres et sans freins". Par la suite, et dès le 2 janvier 1942 où la participation de tous les enfants des ages concernés était obligatoire dans la HJ, les parents furent menacés de graves sanctions qui pouvaient aller jusqu'à l'emprisonnement. La première de ces sanctions était une amende de 200 marks, soit 4000 francs de l'époque. Ce qui était énorme pour la bourse de la plupart des alsaciens.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Fév 2015 18:14 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3956
Localisation : Versailles
Je remercie Narduccio pour la qualité de sa contribution

Une question : ne faut il pas voir dans la variété des souvenirs une variété des personnalités et des familles ? Je m'explique : les familles et les jeunes germanophiles voire pro nazis ( cela devait exister) devaient vivre cette expérience des JH avec un meilleur œil que les francophiles et antinazis ! De même les sportifs devaient être moins choqués que les gringalets ...peut être les urbains et les jeunes plus mûrs voyaient ils dans ces exercices l'occasion de quitter la ville et l'autorité paternelle ?

En tout cas j'ignorais la dimension laïque de la JH !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Fév 2015 18:48 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15197
Localisation : Alsace, Colmar
Chacun est différent et ressent les choses de manières différentes. De plus, il y a les éléments externes qui changent les perceptions. Quand vous avez 14 ans en 1941 et que vous entrainez au fusil, vous pensez que vous allez devenir soldat vers 1945 et d'ici-là, la guerre sera finie. Quand vous avez 16 ans en 1943, vous savez que çà peut-être demain et qu'ils sont déjà nombreux à ne pas être revenus... En 41, c'était amusant, en 43, ça l'était nettement moins.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Fév 2015 19:09 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1592
Localisation : Lorraine
Narduccio a écrit :
[...]le Bund Erwin von Steinbach [...] avait été crée par Bickler.

Hermann Bickler, le Mosellan de Hottviller (pays de Bitche), de confession menonnite (c'est original dans cette région) devenu colonel SS à Paris, ami de Louis-Ferdinand Céline, et qui a arrangé l'exfiltration de celui-ci de Sigmaringen vers le Danemark.

_________________
Sujets lorrains :
===> Bibliothèque lorraine
et aussi : Histoires lorraines sur Facebook


Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Fév 2015 2:24 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 16 Fév 2015 2:48
Message(s) : 1
Bonjour,
pour ma part je voudrai poser une question plus générale en ce qui concerne la HitlerJugend: connaissez vous des livres historiques sur cette organisation ? Je suis passionné par cela, mais finalement j'obtiens mes informations ou mes sources dans divers chapitres de plusieurs livres ou quelques parties dans plusieurs sites web mais jamais véritablement dans un livre retraçant l'Histoire du debut à la fin... Connaitre les racines de la HJ, avec des témoignages...
Connaissez vous quelque chose :?: :?:

_________________
Jeune homme, étudiez l'Histoire, étudiez l'Histoire... C'est dans ses mensonges que résident tous les secrets de l'art de gouverner !
(Wiston Churchill à James Humes)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Fév 2015 10:12 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4161
Localisation : Allemagne
Les bibliographies sur Wikipédia, tant en allemand bien sûr, qu'en anglais ou en français sont surabondantes. Il n'est pas mauvais que vous en lisiez plusieurs avec un œil critique afin de vous faire une opinion, plutôt qu'un seul qui prétendrait faire la somme et détenir la vérité.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB