Nous sommes actuellement le 15 Juil 2019 23:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 15 Avr 2019 16:36 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 921
Cet épisode, tiré de J.-B. Duroselle, Politique étrangère de la France. L'abîme 1939-1944, Points Seuil, N°H138, p.443-444, se situe au moment de Bir-Hakeim donc en juin 1942, quand «pour la première fois depuis juin 1940, le contact est pris entre Français et Allemands». L'auteur précise : «Comme les Allemands, conformément à l'armistice, menaçaient de fusiller les soldats français de race blanche, de Gaulle annonça aussitôt que les prisonniers allemands subiraient le même sort et ceci arrêta totalement la menace». (p. 444)

Le général aurait-il vraiment donner l'ordre de fusiller des prisonniers ?

Et quand Duroselle dit que de Gaulle "annonça" cette mesure, cela veut dire quoi ? Qu'il en donna l'ordre au général Koenig ou
qu'il fit un message radiodiffusé ? Ou cela se fit-il par tracts lancés derrière les lignes ennemies ?

Je suis allé vérifier dans le texte de l'armistice de juin 1940 et effectivement à l'article 10, que je reproduis ci-dessous en français d'abord puis en allemand,
il y a un paragraphe qui dit que les ressortissants français qui continueraient à faire la guerre seraient traités en francs-tireurs (donc il faut comprendre qu'ils seraient fusillés)

Pourquoi Duroselle précise t-il , "les soldats français de race blanche " ? Les allemands faisaient-ils vraiment la distinction ? Est-ce pour plaire et appâter les éventuelles troupes coloniales ?


Convention d'armistice (français) a écrit :
Article 10.
Le Gouvernement français s'engage à n'entreprendre à l'avenir aucune action hostile contre le Reich allemand avec aucune partie des forces armées qui lui restent, ni d'aucune autre manière.
Le Gouvernement français empêchera également les membres des forces armées françaises de quitter le territoire français et veillera à ce que ni les armes, ni des équipements quelconques, ni navires, avions, etc., ne soient transférés en Angleterre ou à l'étranger.

Le Gouvernement français interdira aux ressortissants français de combattre contre l'Allemagne au service d'États avec lesquels l'Allemagne se trouve encore en guerre. Les ressortissants français qui ne se conformeraient pas à cette prescription seront traités par les troupes allemandes comme francs-tireurs.



Convention d'armistice (en allemand) a écrit :
1o. Die französische Regierung verpflichtet sich, mit keinem Teil der ihr verbliebenen Wehrmacht und in --keiner anderen Weise weiterhin feindselige
Handlungen gegen das Deutsche Reich zu unternehmen.
Ebenso wird die französische Regierung verhindern, daß Angehörige der französischen Wehrmacht außer Landesgehen und daß Waffen und
Ausrüstungen irgendwelcher Art, Schiffe, Flugzeuge usw. nach England oder in das sonstige Ausland verbracht Werden.
Die französische Regierung wird französischen Staatsangehörigen verbieten, im Dienst von Staaten, mit denen sich das Deutsche Reich noch im Kriege befindet, gegen dieses zu kämpfen. Französische Staatsangehörige, die dem zuwiderhandeln, werden von den deutschen Truppen als Freischärler behandelt werden.

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Avr 2019 16:55 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Mars 2019 12:34
Message(s) : 31
De mes lointains souvenirs des mémoires de De Gaulle, il l'a juste annoncé à la presse.
Les services allemands lisant les journaux "alliés", le message est facilement passé.

Si j'ai le temps je replongerai dedans pour essayer de trouver le passage et confirmer/infirmer ces vagues souvenirs.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Avr 2019 17:17 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 921
Merci de votre réponse Francis Walshingam. Je n'ai pas lu les Mémoires du général, je me dis que c'est incontournable mais je repousse l'échéance à chaque fois ayant d'autres priorités de lecture...

Je vais faire des recherches sur le net pour trouver éventuellement les journaux de l'époque où il l'aurait annoncé cette mesure....

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Avr 2019 19:50 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5790
De Gaulle écrit qu'il a fait connaître sa position via la BBC, et en plusieurs langues. (Je pense même qu'il a fait passer en plus le message par des capitales neutres, mais ça c'est mon opinion.)
Le communiqué :
Mémoires de guerre a écrit :
"Si l'armée allemande se déshonorait au point de tuer des soldats français faits prisonniers en combattant pour leur patrie, le général De Gaulle fait connaître qu'à son profond regret, il se verrait obligé d'infliger le même sort aux prisonniers allemands tombés aux mains de ses troupes."

La journée n'était pas finie que Radio Berlin proclamait :" A propos des militaires français qui viennent d'être pris au cours des combats de Bir Hakeim, aucun malentendu n'est possible. Les soldats du général De Gaulle seront traités comme des soldats". Ils le furent effectivement.

Demi-tour assez laborieux et réponse alambiquée de Berlin. (Difficile de ne pas voir Hitler derrière cette annonce d'exécution. J'imagine que le premier à protester fut Rommel, mais sans doute pas le seul parmi les militaires. J'ignore si cela a pu être éclairci plus tard.)

Oulligator, si les Allemands avaient assassiné leurs prisonniers français, vous pensez que De Gaulle aurait hésité longtemps avant d'infliger les représailles annoncées ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Avr 2019 20:51 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 921
Pierma a écrit :
Oulligator, si les Allemands avaient assassiné leurs prisonniers français, vous pensez que De Gaulle aurait hésité longtemps avant d'infliger les représailles annoncées ?


Non bien sûr je pense qu'il n'aurait pas hésité et il aurait eu raison, sans tomber dans l'œil pour œil, dent pour dent il n'aurait eu aucun mal à justifier son action.

Merci Pierma, au passage, pour la citation... :wink:

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Avr 2019 7:37 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 921
Quelques informations supplémentaires sur un site qui reprend le titre de la France Libre ; la citation que je fais reprend la formule de de Gaulle dans ses Mémoires et on voit que l'Amiral Muselier n'hésite pas a doubler voire tripler la peine : l'a t-il fait réellement ou a t-il lui aussi utilisé la menace par voie radiophonique ou autre pour empêcher les allemands de passer à l'acte ?

Citer :
Devant la menace que font peser sur ses hommes les dispositions des armistices franco-allemand et franco-italien sur les Français poursuivant la lutte, l’amiral Muselier, commandant des Forces navales françaises libres et commandant provisoire des Forces aériennes françaises libres, fait savoir que, si l’ennemi les traite en francs-tireurs, il fera pendre deux Allemands ou trois Italiens pour un Français libre fusillé (voir « Sous le signe de la croix de Lorraine »).

Plus tard, après la sortie des troupes de Kœnig de Bir Hakeim, le 11 juin 1942, 600 à 650 Français libres sont faits prisonniers par les Allemands. Le lendemain, la radio de Berlin ayant annoncé qu’ils seraient traités comme des francs-tireurs, de Gaulle fait diffuser par la BBC, avec l’accord du gouvernement britannique, le communiqué suivant : « Si l’armée allemande se déshonorait au point de tuer des soldats français faits prisonniers en combattant pour leur patrie, le général de Gaulle fait connaître qu’à son profond regret, il se verrait obligé d’infliger le même sort aux prisonniers allemands tombés aux mains de ses troupes. » La question disparaît ensuite jusqu’à l’intégration en 1944 des maquisards aux forces alliées.


Source : http://www.france-libre.net/la-repression-effective-des-francais-libres/

J'ai cherché -peut-être mal- sur les archives de l'INA mais je n'ai rien trouvé à part une allocution de 5min (incomplète d'ailleurs j'ai l'impression) du général au moment de Bir-Hakeim...
De même, j'ai cherché s'il y avait des archives de la BBC mais je suis tombé sur les archives du journal (papier) de la BBC, mais entre le 3 et 20 juin je n'ai rien trouvé dedans...

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Avr 2019 7:52 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 921
Puisque je ne peux pas m'empêcher, je donne sur le problème plus large des prisonniers de guerre quelques indices bibliographiques :

:arrow: Fabien Théofilakis, Les Prisonniers de guerre allemands (France, 1944-1949), Fayard, 2014

:arrow: Yves Durand, La Captivité. Histoire des Prisonniers de guerre français (1939-1945),1980


Plus deux liens : l'un sur une recension d u vocabulaire lié au monde des prisonniers dans des ouvrages récents et un deuxième un article sur les prisonniers de guerre allemands et la mémoire en Allemagne et France après 1945.

https://pgf.hypotheses.org/

https://journals.openedition.org/chrhc/691

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Avr 2019 6:54 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8753
Localisation : Région Parisienne
J'ai lu celui de Fabien Théofilakis que j'ai trouvé fort bien fait et très exhaustif.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Avr 2019 16:57 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5790
Il y a eu sur PH un sujet (assez court) sur l'utilisation des PGA dans le déminage :
viewtopic.php?f=49&t=35310&hilit=d%C3%A9minage

J'ai en tête effectivement ce récit d'un PGA employé au déminage, qui raconte un hiver de cauchemar (dans le Cotentin, il me semble) avec des rations alimentaires de famine, et le logement dans une écurie sans lumière dont il manquait une partie du toit.
Mais le Cotentin, on l'imagine, est l'endroit où il y avait déjà une quantité de Français sans abris, et dont l'agriculture avait été la plus dérangée par les combats de l'été 44.

Ce qui frappe ce sont ces 138 000 PGA restés comme travailleurs civils après 47 : le chiffre en dit beaucoup, à mon avis, sur la situation allemande d'après-guerre, spécialement dans les villes. (Il faudrait creuser, mais je pense que la motivation pouvait être de nourrir leur famille en Allemagne.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Avr 2019 21:42 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Oct 2016 17:52
Message(s) : 87
Je n'avais jamais entendu parler de cette anecdote de de Gaulle & Muselier. En tout cas, ils ont parfaitement su répondre à Adolf !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB