Forum Histoire - Passion Histoire
http://www.passion-histoire.net/

Parachutistes dans la Normandie-Niémen
http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=49&t=41644
Page 1 sur 1

Auteur :  Rémy N. [ 28 Sep 2019 9:48 ]
Sujet du message :  Parachutistes dans la Normandie-Niémen

Bonjour à tous,

Je suis à la recherche d'information sur une possible unité parachutiste intégrée au sein de l'escadrille Normandie Niémen. Je n'en trouve trace nulle part. Si il est bien entendu fait référence aux pilotes, la plupart des articles et livres que je possède n'évoquent en sus que des mécaniciens et administratifs.

Pourtant un article (passionnant!) de 39/45 magazine, sur le cas d'un officier-médecin de la LVF passé de la LVF au maquis soviétique, avant de s'évader, décoré de la LH (!) puis à nouveau d'être repris par l'armée rouge, dans laquelle il finit la guerre, évoque "une formation parachutiste" au sein de l'escadrille, qui aurait regroupé quelques transfuges de la LVF mais " La Normandie-Niémen ne communique pas sur le sujet contairement aux anciens partisans biélorusses...".

Quelqu'un a-t-il des pistes sur ce sujet ?

Auteur :  Pierma [ 28 Sep 2019 14:18 ]
Sujet du message :  Re: Parachustistes dans la Normandie-Niémen

Cet individu aux fidélités changeantes ne me semble pas un modèle de fiabilité. Et puis d'un côté comme de l'autre, on fusillait facilement... alors changer trois fois de camp ?

En principe les Français qui se rendaient aux Soviétiques étaient "stockés" dans un camp. (le plus connu est celui de Tambov) Les Soviétiques ne cherchaient guère à savoir ce qui les avait amenés là, du fait de la complexité de la situation française.

L'intégration dans l'Armée Rouge est rarissime, mais bon, un médecin... pourquoi pas ?

En revanche, jamais entendu parler d'une unité parachutiste attachée à Normandie-Niemen. Et "Normandie-Niemen ne communique pas sur le sujet" ce n'est pas sérieux. Ces pilotes, rentrés en France, ont raconté toute leur histoire. Pourquoi auraient-ils dissimulé l'existence de cette unité ?

Auteur :  Rémy N. [ 28 Sep 2019 15:19 ]
Sujet du message :  Re: Parachustistes dans la Normandie-Niémen

Pierma a écrit :
Cet individu aux fidélités changeantes ne me semble pas un modèle de fiabilité. Et puis d'un côté comme de l'autre, on fusillait facilement... alors changer trois fois de camp ?


Effectivement, c'est une histoire folle...
Il s'agit du docteur Jean-Marie LOUIS. Après avoir été aspirant durant la campagne de France, il stocke des armes et fournit la résistance...Tout en adhérant comme son père au MSR. Il est arrêté et passera plus d'un an en prison (son neveu s'est entre temps engagé dans la LVF pour lui éviter la peine de mort...). Il finit par accepter de s'engager pour être relâché. Au front, il se signale à plusieurs reprises pour son courage sous le feu. Sa section étant décimée dans une embuscade, il est fait prisonnier inconscient par les partisans. Ceux-ci décident de le garder, il participe à plusieurs opérations d'infiltration à leurs côtés avec d'autres transfuges de la LVF (pour la plupart engagés dans le but de passer à l'Est, dont Roger DAIX qui selon l'auteur aurait servi un temps dans cette "formation parachutiste"). Il est décoré de la "médaille des partisans de la guerre patriotique de 1er degré".
Au bout de quelques mois, il s'évade néanmoins, marchant près de 70 kms pour rejoindre les lignes allemandes. Ceux ci l'interrogent, puis le transfèrent aux autorités françaises de collaboration qui décident d'en faire un héros. Il est décoré de la Légion d'Honneur et de la Croix de fer.
Il profite d'une permission pour rentrer de nouveau en contact avec la résistance, notamment avec le père de Roger DAIX auprès duquel il justifie son propre retour à la présence de sa famille en France.
Il refusera le passage de la LVF à la waffen-SS. Et c'est en tant que médecin civil en Poméranie, que refusant d'abandonner ses malades (et sa famille qui l'a rejoint) il est repris par les russes. Avec lesquels il rempile de nouveau et retrouve des transfuges...
Il sera condamné à 10 ans de travaux forcés à son retour en France commué pour raisons médicales.

Plusieurs cas, d'engagés de la LVF ayant passé les lignes sont cités dans l'article. Certains seront également repris et fusillés par les allemands (ce sera le cas de Roger DAIX). On retrouve d'ailleurs l'un d'entre eux aux côtés de Boudarel en Indochine...

Je partage votre étonnement quant à la Normandie-Niémen, d'où ma question sur ce forum.

Auteur :  Lord Foxhole [ 29 Sep 2019 16:44 ]
Sujet du message :  Re: Parachustistes dans la Normandie-Niémen

Pour m'être vaguement intéressé au cas des unités aéroportées chez les Soviétiques.... Je peux affirmer que des paras, dès 1941, ils en avaient déjà des paquets. Et l'un des principaux soucis était le manque d'équipements appropriés et de transports.
Il y a eut quelques opérations aéroportées, sur le Front de l'Est, mais généralement très foireuses, à cause de la mauvaise organisation et du matériel déficient.

Franchement, je ne vois pas trop pourquoi les Soviétiques auraient pris la peine le se fatiguer avec une poignée de paras étrangers, alors que leurs propres paras servaient généralement à pieds, dans des unités de la Garde.

Auteur :  CEN_EMB [ 29 Sep 2019 17:00 ]
Sujet du message :  Re: Parachustistes dans la Normandie-Niémen

En juin 1941, l'Armée rouge dispose de cinq corps d'assaut aéroportés comprenant chacun trois brigades, plus une brigade servant de manière isolée en Extrême-Orient.
Chaque brigade comprend théoriquement 2588 soldats, 8020 pour un corps, soit un total théorique de 42688 parachutistes disponibles au début de l'opération "Barbarossa".

Ces corps ne sont pas utilisés comme des troupes aéroportées, mais comme une infanterie conventionnelle. Trois de ces corps donneront d'ailleurs naissance à des divisions de fusiliers de la Garde.
Plusieurs autres sont mis sur pied au cours du conflit.

La référence sur le sujet est l'inévitable David Glantz.

Je suis très sceptique sur cette affaire de parachutistes du "Neu-Neu".

CEN EMB

Auteur :  Rémy N. [ 30 Sep 2019 18:31 ]
Sujet du message :  Re: Parachutistes dans la Normandie-Niémen

Merci pour vos avis sur le sujet. Cela confirme ce que je pensais. Tout au plus peut on imaginer qu'il a rejoint une unité de partisan, mais son passage par les FFL sur le front de l'est est sûrement fantaisiste.

Auteur :  Sir Peter [ 30 Sep 2019 20:22 ]
Sujet du message :  Re: Parachutistes dans la Normandie-Niémen

Normandie Nièmen a toujours été un régiment de Chasse et spécialisé dans ce rôle.Il avait un statut méticuleusement établi entre la France Libre et l'URSS,il ne pouvait pas y avoir d'initiatives étrangères à cette fonction de régiment d'aviation de Chasse....

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/