Nous sommes actuellement le 23 Oct 2019 2:10

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 12 Avr 2006 13:31 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Nov 2005 23:03
Message(s) : 1019
Localisation : Galaxie d'Andromède, Système solaire Zeta
Pourquoi la ville de Lyon est-elle devenue au gré des évènements la capitale de la résistance durant l'ensemble de la guerre ?
Le fait qu'il s'agisse de la deuxième agglomération a bien sur joué, de même que les deux années ou la ville était en zone libre.
Paris n'aurait-elle cependant pas dut être la capitale de la résistance à partir de 1942 comme elle est la capitale de tout le reste ?

A moins que ce titre de 'capitale de la résistance' soit plus honorifique qu'autre chose.

Cependant quand on se promène dans la cité rhodanienne et dans les communes des banlieues l'ont trouve en nombre innombrable des plaques, des stèles qui rappellent ce passé héroique mais oh combien douloureux !
Beaucoup de nomns de rues et de boulevards y font référence (par exemple on trouve à Vénissieux une 'Rue des Martyrs de la résistance').

Il semble que la ville a joué un rôle important à partir du moment ou se sont réunis les trois grands mouvements de la zone sud qui ont donné naissance aux MUR (Mouvements Unis de Résistance) dirigé par Jean Moulin.

Comment cependant les historiens expliquent que dans cette régions ainsi que dans d'autres la résistance contre l'occupant fut plus forte qu'ailleurs ?

Connaissant la ville, quelques facteurs locaux ont semble t-il joué, en dehors de ceux mentionnés plus haut ( zone libre et taille de la ville)
- L'importance de l'église et de la foi chrétienne dans ce qui fut la ville de Blandine.
Ainsi se créèrent à Lyon en Juillet 1941 les 'cahiers du témoignage chrétien' fondés par des hommes "qui ont rendu au titre qu'ils ont choisit la plénitude de son sens et de sa force" (Jacques Maritain).
Ils sauvèrent la vie de centaines de personnes et luttèrent avec la dernière énergie contre l'effroyable propagande antisémite.
- Une certaine tradition de lutte, durant la révolution française au 18° siècle, lors de la révolte des canuts au 19° siècle.
C'est peut-être le coté 'lyonnesque' des habitants de la ville. (?)
- L'importance du parti communiste dans une ville très ouvrière, notamment à Vénissieux, dont la municipalité était communiste à partir des années 30. Plus d'une centaines d'enfants juifs y furent sauvés d'un camp de transit dans des conditions héroiques.
(Un livre a été écrit à ce sujet).

Le tribut que payèrent les habitants de la ville fut terrible
Klaus Barbie et son équipe de criminels firent des ravages.
Cependant comment évalue t-on aujourd'hui le poids que la région lyonnaise prit dans la résistance ?
Connaissez-vous d'autres facteurs qui expliquent que la résistance fut aussi importante à Lyon (ainsi que dans d'autres régions de france) ?

_________________
"Dire que ce qu'on voit sous nos yeux s'appellera de l'histoire ". Marquise de Sévigné

"L'histoire me sera favorable car j'ai l'intention de l'écrire". Winston Churchill.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Avr 2006 18:21 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mars 2006 21:52
Message(s) : 108
Romeo a écrit :
Pourquoi la ville de Lyon est-elle devenue au gré des évènements la capitale de la résistance durant l'ensemble de la guerre ?
Le fait qu'il s'agisse de la deuxième agglomération a bien sur joué, de même que les deux années ou la ville était en zone libre.
Paris n'aurait-elle cependant pas dut être la capitale de la résistance à partir de 1942 comme elle est la capitale de tout le reste ?

A moins que ce titre de 'capitale de la résistance' soit plus honorifique qu'autre chose.

Cependant quand on se promène dans la cité rhodanienne et dans les communes des banlieues l'ont trouve en nombre innombrable des plaques, des stèles qui rappellent ce passé héroique mais oh combien douloureux !
Beaucoup de nomns de rues et de boulevards y font référence (par exemple on trouve à Vénissieux une 'Rue des Martyrs de la résistance').

Il semble que la ville a joué un rôle important à partir du moment ou se sont réunis les trois grands mouvements de la zone sud qui ont donné naissance aux MUR (Mouvements Unis de Résistance) dirigé par Jean Moulin.

Comment cependant les historiens expliquent que dans cette régions ainsi que dans d'autres la résistance contre l'occupant fut plus forte qu'ailleurs ?

Connaissant la ville, quelques facteurs locaux ont semble t-il joué, en dehors de ceux mentionnés plus haut ( zone libre et taille de la ville)
- L'importance de l'église et de la foi chrétienne dans ce qui fut la ville de Blandine.
Ainsi se créèrent à Lyon en Juillet 1941 les 'cahiers du témoignage chrétien' fondés par des hommes "qui ont rendu au titre qu'ils ont choisit la plénitude de son sens et de sa force" (Jacques Maritain).
Ils sauvèrent la vie de centaines de personnes et luttèrent avec la dernière énergie contre l'effroyable propagande antisémite.
- Une certaine tradition de lutte, durant la révolution française au 18° siècle, lors de la révolte des canuts au 19° siècle.
C'est peut-être le coté 'lyonnesque' des habitants de la ville. (?)
- L'importance du parti communiste dans une ville très ouvrière, notamment à Vénissieux, dont la municipalité était communiste à partir des années 30. Plus d'une centaines d'enfants juifs y furent sauvés d'un camp de transit dans des conditions héroiques.
(Un livre a été écrit à ce sujet).

Le tribut que payèrent les habitants de la ville fut terrible
Klaus Barbie et son équipe de criminels firent des ravages.
Cependant comment évalue t-on aujourd'hui le poids que la région lyonnaise prit dans la résistance ?
Connaissez-vous d'autres facteurs qui expliquent que la résistance fut aussi importante à Lyon (ainsi que dans d'autres régions de france) ?


Je crois qu'a ces raisons , on pourrait en rajouter d'autres :
- Lyon , de part sa position centrale , est d'importance strategique pour les mouvements de troupes ( noeud routier et ferroviaire ) , il est donc logique que la resistance eut été un peu plus aidée qu'ailleurs en materiel
- grande ville , 3e en taille a l'epoque , donc toute proportions gardées , un plus grand nombre potentiel de maquisards que dans d'autres villes de taille plus restreinte etait logique
- A quelques minutes du centre ville , on est deja dans les bois ou les monts qui entourent la ville ( mont du lyonnais , monts d'or ) , cela peut donc aider aux reunions discretes et "echappées musclées"
Et pas si loin que ça , on trouve les Alpes et le Massif Central ...
- les "traboules" . Ces sortes de fausses rues reliant les rues du vieux Lyon ont a nouveau été exploitée durant la seconde guerre mondiale . Ideales pour semer des poursuivants .

Cdt


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Avr 2006 10:13 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5368
Quant au titre de "capitale de la Résistance", il me semble qu'il a été donné par De Gaulle en personne dans un discours. (souvenir d'une visite au Musée de la Résistance et de la Déportation).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Sep 2007 5:33 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 24 Sep 2007 22:45
Message(s) : 158
Localisation : am'barak
lire le livre de bruno permezel : 2824 engagements dans la résistance à lyon -édition bga permezel................ DES RESISTANTS DE LA PREMIERE HEURE AUTOUR D'HENRY FRESNAY dés septembre 1940( plutot chrétiens et conservateurs contrairement au mythe " droite = collabo" ) , des accés rapides aux montagnes des alpes et du massif central, le fait d'étre en zone libre un esprit lyonnais anti envahisseur qu'il soit allemand ou parisien :lol: .................................... a noter que tous les assassinats et fusillades repressives DU 1ER SEMESTRE 1944 ont été à 90% du fait des GMR , DE LA MILICE , et des gendarmes français plutot que des soldats allemands. CECI explique L' EPURATION sauvage et parfois injustede la premiere quinzaine de septembre 1944


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2016 10:42 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1653
Localisation : Lyon-Vénissieux
Je me permets de déterrer ce vieux sujet que je trouve passionnant, étant moi même lyonnais.
Quelles ont été les personnalités de la résistance lyonnaise qui ont été les plus marquantes ?
Il y a bien sur Lucie Aubrac, mais les autres ?
Ont-ils joué un rôle important après guerre ?

Merci de vos éclaircissements !
:mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2016 14:31 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 2628
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Pouzet a écrit :
Je me permets de déterrer ce vieux sujet que je trouve passionnant, étant moi même lyonnais.
Quelles ont été les personnalités de la résistance lyonnaise qui ont été les plus marquantes ?
Il y a bien sur Lucie Aubrac, mais les autres ?
Ont-ils joué un rôle important après guerre ?

Merci de vos éclaircissements !
:mrgreen:


Il y a Justin Godart . En 1940, il fait partie des 80 parlementaires qui disent non au maréchal Pétain, il est à la tête du Comité du Front National clandestin pour la libération de la Zone Sud, il abrite des juifs, et il cache dans son jardin de sa maison de Pommiers, l'argent pour leur sauvetage et diffuse un journal clandestin "Le Patriote Beaujolais". Le respect qu'on lui portait était tel, qu'il fut nommé, en 1944, Maire de Lyon par intérim, dans l'attente du retour de captivité d'Edouard Herriot. Outre moult décorations, il reçoit en 2004, la médaille de Juste parmi les nations à titre posthume.
Si je ne l'ai pas connu personnellement, j'ai rencontré souvent ses enfants et petits enfants, lors des réunions d'une association qu'il a fondé, "Les amis de Lyon et de guignol"

https://fr.wikipedia.org/wiki/Justin_Go ... .A9rielles

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2016 14:51 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 2628
Localisation : Myrelingues la brumeuse
un autre cas Frédéric Dugoujon, médecin de caluire, Il met sa maison, qui abrite également son cabinet, à la disposition de la Résistance. C'est là que Jean Moulin est arrêté, le 21 juin 1943. Arrêté et emprisonné à la prison Montluc1, libéré le 17 janvier 1944, il assurera par la suite plusieurs mandats : maire député, et autres, avant de décéder le 05 aout 2004

Alban Vistel, Yves Farges, et bien d'autres ... pour ne citer que les plus connus

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lyon_pend ... A9sistance

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2016 15:12 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1653
Localisation : Lyon-Vénissieux
Merci Elgor de faire découvrir ces admirables personnalités, parfois on en sait plus sur l'histoire de pays à l'autre bout du monde que sur l'histoire de sa propre ville.
:mrgreen: :mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2016 15:35 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1650
André Bollier, originaire de Paris mais travaillant à Lyon sous l'Occupation, polytechnicien, qui meurt les armes à la main en 1944, laissant un petit orphelin qui sera lui aussi à l'X
http://www.ordredelaliberation.fr/fr/le ... re-bollier

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2016 17:40 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6117
C'est à Lyon, dans une institution pour aveugles, je crois, que se trouvait la centrale du réseau Marco Polo. Un réseau très intéressant, regroupant des scientifiques et des ingénieurs, qui s'est spécialisé dans l'espionnage technologique, en profitant du fait que beaucoup d'entreprises françaises travaillaient en sous-traitance pour l'Allemagne, et de leur propres relations - entre scientifiques - d'avant-guerre.
Pour qui disposait du bagage scientifique nécessaire, certaines demandes permettaient de voir quel type d'arme les Allemands mettaient au point.

Ils ont été les premiers à détecter la mise au point des V1, puis des V2, et à localiser et faire bombarder le centre d'essai de Penemünde.
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_Marco-Polo

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Avr 2016 3:27 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 720
L'abbé Pierre. Albert de Reyniès. Valette d'Osia.
Le Général Frère était gouverneur militaire de Lyon.
Et comment ne pas penser aux maquis du Vercors et de la Chartreuse? Ils sont un système nerveux dont Lyon est le cerveau.
Par un effet clair-obscur, Lyon est aussi le cœur de la Résistance car c'est là qu'a officié Klaus Barbie, aux commandes d'une région correspondant grosso-modo à Rhône-Alpes actuelle.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Avr 2016 10:16 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2867
C'est,à mon sens la position géographique qui est déterminante.Ce n'est pas un hasard si Lyon fut la capitale des Gaules à l'époque gallo-romaine,concentrant richesses et pouvoirs.Elle ne fut occupée de surcroit que de novembre 1942 à septembre 1944 un peu moins de deux ans.Il y eut donc du recul,le temps de mise en place,de se chercher des contacts.La région était riche en de très nombreux domaines,universitaires comme industriels.Il existe aussi des chemins qui mènent vers la Suisse même s'ils sont très surveillés,mais des renseignements peuvent atteindre les ambassades alliées


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Juin 2019 13:32 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1653
Localisation : Lyon-Vénissieux
Je me pemets de faire remonter ce sujet, j'ai trouvé un autre grand résistant lyonnais, il s'agit de
Claude Jordery, député-maire d'Oullins, une ville de l'agglomération lyonnaise (située au sud-ouest)

Citer :
Le 10 juillet 1940, il vote contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain, ce qui lui vaut d'être révoqué de ses fonctions par le régime de Vichy. Il s'engage dans la Résistance et fait partie de la direction régionale du Front national.
En avril 1944, Claude Jordery est arrêté par la Milice et la Gestapo. Il est déporté à Bergen-Belsen, où il meurt.


Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Jordery

Il a une stèle à Oullins dans un mémorial de la résistance. (voir l'article Wikipedia et son portrait)

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Pierma et 17 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB