Nous sommes actuellement le 05 Déc 2020 12:15

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
Message Publié : 21 Nov 2014 8:38 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1338
Localisation : Corsica
"familles entières avec femmes et enfants"

Présence sarrasine en Francie
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9se ... en_Francie
En outre, ils firent venir d'Afrique du Nord des familles entières avec femmes et enfants afin d'élargir les bases de leur occupation13,14. (WIKI)
· Commission archéologique de Narbonne, Bulletin de la Commission archéologique de Narbonne, Imprimerie Caillard, 1877, v. 20, p. 349
· ↑ Jean Lacam, Les Sarrazins dans le haut Moyen Âge français (Histoire et archéologie), par G.P. Maisonneuve, 1965, p. 22


Contexte : présence des sarrasins sous allégeance au califat de Damas.
(Sources : simple copier coller avec des risques d’erreurs.)
661 Califat de Damas (émirat dépendant de Damas : 711 – 756)
711 Mai - Débarquement Tarik ibn Ziad
711 Guadalete
712 Juin - Débarquement Moussa
718 Agde, Béziers, Nîmes
719 Narbonne
720 Narbonne (720-759 base permanente - Moussa)
721 Toulouse, Moissac
724 Carcassonne, Nîmes
725 Carcassonne,
725 Septimanie, vallée du Rhône, Autun
726 Carcassonne, Nîmes
728 Monastère de Lérins
=> Emir Abdérame de Cordoue, allégeance au califat de Damas
732 Bordeaux, Lyon, Macon,
732 Sens (100 km de Paris)
732 Poitiers
734 Moissac
736 Arles, Avignon, Uzès, Viviers
737 Avignon, Narbonne, Berre, Béziers, Agde, Maguelonne , Nîmes.
738 Arles Provence
739 Monastère de Lérins (via la Corse ?)
752 Narbonne
756 L’émirat de Cordoue indépendant (756 – 929)
759 Narbonne
929 -Le califat de Cordoue : 929 - 1031

Hypothèses et Inconnues :
- les armées étaient probablement composées en partie par des mercenaires convertis des territoires conquis qui ne parlaient pas l’arabe, il est "impossible" d’en connaître l’importance relative ?
- Les enfants des premiers combattants arrivés à partir de 711 étaient en age de combattre à partir de 725 donc opérationnels en 732, quel était l'importance relative de ce sang neuf ?
La politique de natalité a une certaine importance à partir d’une période de 15 à 20 ans.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Nov 2014 17:12 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 422
Localisation : Belsa
On devait aussi logiquement trouver des hispano-wisigoths, car tous n'avaient pas ralliés les poches de résistance qui commençaient à se créer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Nov 2014 18:40 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2014 12:27
Message(s) : 535
Localisation : Andalousie
Kurnos a écrit :
Contexte : présence des sarrasins sous allégeance au califat de Damas.

661 Califat de Damas (émirat dépendant de Damas : 711 – 756)
711 Mai - Débarquement Tarik ibn Ziad
711 Guadalete
712 Juin - Débarquement Moussa
718 Agde, Béziers, Nîmes
719 Narbonne
720 Narbonne (720-759 base permanente - Moussa)
-
-
-
728 Monastère de Lérins
=> Emir Abdérame de Cordoue, allégeance au califat de Damas
732 Bordeaux, Lyon, Macon,
732 Sens (100 km de Paris)
732 Poitiers
734 Moissac
736 Arles, Avignon, Uzès, Viviers
737 Avignon, Narbonne, Berre, Béziers, Agde, Maguelonne , Nîmes.
738 Arles Provence
739 Monastère de Lérins (via la Corse ?)
752 Narbonne
756 L’émirat de Cordoue indépendant (756 – 929)
929 -Le califat de Cordoue : 929 - 1031

Hypothèses et Inconnues :
- les armées étaient probablement composées en partie par des mercenaires convertis des territoires conquis qui ne parlaient pas l’arabe, il est "impossible" d’en connaître l’importance relative ?
- Les enfants des premiers combattants arrivés à partir de 711 étaient en age de combattre à partir de 725 donc opérationnels en 732, quel était l'importance relative de ce sang neuf ?
La politique de natalité a une certaine importance à partir d’une période de 15 à 20 ans.


Expansion musulmane (ARABE) vers l'occident
661 - Instauration par Muʿāwiya (gouverneur musulman de la province de Syrie) du Califat Omeyyade (clan des Banü Umeyya) qui fait de Damas sa capitale et y place le siège du pouvoir Islamique auparavant localisé à Médine.
La dynastie arabe des Omeyyades (ou Umayyades) s'appuie sur la tribu des Quraychites d'Arabie (dont est issu également le clan de Mahomet, celui des Hachémites), ce sont des groupes sociaux au mode de vie typiquement arabo-bédouin où le pouvoir religieux et politique est entre les mains du Calife (le "Successeur" de Mahomet).
Le pouvoir Omeyyade sera constamment disputé par 2 groupes supratribaux:
- celui des Kaisites (ou Qaysites) les Arabes du Nord, dont la plus noble des tribus est celle des Quraychites (clans des Umeyyades, des Hachémites, des Fihrites...) et d'autres tribus de la Mecque ou de ses alentours (Les Kinäna, les Tamîn, Les Sulaym...)
- celui des Yéménites (également appelés Himyarites), les Arabes du Sud, composé particulièrement par les 2 tribus ayant accueilli le Prophète à son arrivée à Médine: les Aws et les Khazradj mais également par d'autres telles que les Asad, les Lakhm ou les Kalb.
Les conflits entre ces 2 "factions" auront non seulement une très grande importance sur le pouvoir exercé à Damas (puis Bagdad) mais se répercuteront dans l'Espagne musulmane, dont ils prépareront la chute.
Le "règne" de Muʿāwiya Ier est marqué par une stabilité politique et une rapide expansion territoriale vers Le territoire de l'Africa byzantine (qui correspond aujourd'hui à la Tunisie, à l'est de l'Algérie et à l'ouest de la Libye).
670 - Fondation de Kairouan (Tunisie)
684 - Marwān Ier, quatrième calife omeyyade, mais premier à descendre d'une autre branche omeyyade (à laquelle il donne son nom: les Marwanides) que celle de ses prédécesseurs.
698 - prise définitive, par une armée de 140 000 hommes de Carthage et de Tunis aux Byzantins (La seule place-forte byzantine en Afrique reste alors Ceuta).
702 - Fin des combats avec les Zénètes (Berbères) rassemblés autour de la fameuse Kahena qui est vaincue près de l'actuelle Tabarka et dont la tête est envoyée au Calife Abd Al-Malik à Damas. qui créé le nouveau gouvernorat d'Ifriqiya au Maghreb.
705/710 - Le nouveau gouverneur (Wali) de l'Ifriqiya, un"mawâlî" (un "client") de la tribu des Lakhm (des "Yéménites") nommé Musa ben Nusayr afin de pacifier définitivement l'Afrique du Nord et en vue de la conquête de la péninsule ibérique demande aux Zénètes -déjà islamisés- de leur fournir un contingent de plusieurs milliers de combattants et désigne l'un de ses affranchis, Tariq ibn Ziyad (d'origine berbère, à qui il avait déjà confié auparavant le commandement de Tanger) à la tête de cette expédition.
710 - Accession au trône wisigothique de Roderic (Rodrigue) dans des contextes politique et social très tendus et instables.
711 Printemps - Débarquement près de Gibraltar de Tarik ibn Ziad, avec une troupe d'environ 12 000 guerriers (selon les sources) à majorité Berbères.
711 Juillet - Combat du rio Guadalete (Wadi Lakko) près d'Algeciras entre les troupes de Roderic et celles de Tariq b. Ziad. 1ere défaite des Wisigoths et mort de Roderic.
711 Été / Automne - Ralliement de tous les mécontents du régime Wisigothique (esclaves en fuite, Juifs du sud de l'Espagne...) aux nouveaux venus musulmans et deuxième victoire de T.bin Ziad sur des troupes Wisigothiques près d'Ecija.
712 Juin - Débarquement en Espagne de Musa b. Nusayr avec le Djund (armée) arabe (Djund et Flotte destinés initialement à la conquête de la Sicile)
Jusqu'à 714 - Occupation méthodique par les troupes musulmanes des territoires wisigothiques (dont Tolède, leur capitale) dans la péninsule ibérique.
Musa b. Nusayr (accompagné de son affranchi T. B Ziad) est convoqué, pour rendre compte de la conquête (et du butin accumulé-->épisode de la "Table de Salomon") par le Calife à Damas. Un nouveau Gouverneur arabe est nommé à Kairouan.
A partir de 715 - La province d'Al Andalus (de l'ancien nom donné par les Wisigoths à leur royaume /Lhanda Lauts/ ) est créée et l'établissement du siège de son gouvernement fixé à Cordoue, les Gouverneurs qui s'y succéderont seront toujours issus de "l'aristocratie" arabe; (plus de "mawla" ) et ce sont à présent le Djund arabe et ses chefs qui occuperont le devant de la scène.
De 716 à 719 - Islamisation et assimilation intensive de la population indigène d'Al Andalus, (exemption d'impôts des familles et intégration des hommes à égalité de statut dans l'armée si conversion, polygamie envers les femmes indigènes, système de la clientèle/Wala..). Arabisation continue du pouvoir et de ses cadres et structures, Mise au pas et mesures de rétorsion envers les berbères par le gouverneur arabe al-Hurr. Arrivée de contingents de "musta'riba" (tribus des arabes chrétiens de Syrie).
Les forces arabo-berbères d'Al Andalus continuent leur expansion et pénètrent en Septimanie (territoire wisigothique)
718 - Siège de Constantinople par une armée Omeyyade de 200 000 hommes et 5000 navires (selon les sources contemporaines des faits).
720 - Prise et Installation à Narbonne (capitale de la Septimanie), frappe des 1eres monnaies uniquement en arabe d'Al Andalus.
A partir de 721 - Nommination d'Abd al-Rahmân al-Ghâfiqi comme Gouverneur d'Al Andalus. Expéditions et raids musulmans vers le Toulousain et la vallée de la Loire (territoires sous domination du duc mérovingien Eudes d'Aquitaine)
724 - Hisham b. abd al-Malik nouveau et dixième calife omeyyade de Damas prône un nouvel effort de "djihad" pour l'ensemble de la communauté et de "l'empire" musulman.
725/726 Occupation de Nîmes et Carcassonne.
732 - En accord avec la politique Califale de Damas d'expansion, le Gouverneur de Cordoue Abd al-Rahmân al-Ghâfiqî conduit une importante armée (avec des composantes arabes, berbères et indigènes) vers l'Aquitaine depuis Pampelune en passant par les Pyrénées occidentales. Il fait brûler les faubourgs de Bordeaux et inflige au duc D'Aquitaine Eudes, une première sévère défaite au confluent de la Dordogne et de la Garonne. le duc d'Aquitaine n'a guère d'autre choix pour arrêter l'avancée arabe sur son territoire que de faire appel à Charles Martel son rival Franc pour l'y aider. Vers Octobre de cette année, aux environs de Poitiers (sur les communes actuelles de Moussais ou de St Martin de Tours), l'armée de francs de Charles Martel et d'aquitains d'Eudes rencontre celle musulmane d'Abd al-Rahmân. Après plusieurs jours d'escarmouches le combat frontal eut lieu et le Gouverneur d'Al-Andalus y trouvera la mort. Au jour suivant Les troupes musulmanes restantes quittent le combat et regagnent leur(s) territoire(s) d'Al Andalus. Charles Martel installe une première "main-mise" sur l'Aquitaine et se présente dorénavant avec ses francs comme le seul adversaire de force face aux musulmans.
741 - Révolte des Berbères kharédjites au Maghreg central et occidental qui y établissent des pouvoirs indépendants du califat. Le Calife envoie une armée (à composante Qasyte) pour y rétablir l'ordre. Celle-ci est défaite et passe en Al-Andalus où elle aide le pouvoir omeyyade local en place (à dominante Yéménite) et qui se trouvait coupé de Damas, à vaincre le soulèvement Berbère dans la péninsule ibérique mais y enclenche également des troubles interarabes pendant plusieurs années.
750 - Fin du Califat des Omeyyades de Damas et début du Califat des Abbassides (descendants d'un oncle du Prophète, Abbâs) qui exterminent presque tous les membres de la famille omeyyade excepté le prince Abd Al-Raḥmān ibn Muʿāwiyah (futur Abd al-Rahman Ier d'Al Andalus) qui réussit à s'échapper et réfugier dans la péninsule Ibérique.
755 - Fondation de l'émirat Omeyyade de Cordoue, indépendant du Califat Abbasside, par Abd al-Rahmân Ier.
Entre 751 et 759 - Passage des villes de Septimanie (Nimes, Agde, Béziers, Narbonne) sous domination de Pépin le Bref (1er des Carolingiens)
762 - Fondation de Bagdad par les Abbassides qui y transfèrent le siège de leur pouvoir.
929 - Proclamation du Califat Omeyyade de Cordoue (en opposition à celui des Abbassides de Bagdad).



Kurnos a écrit :
Hypothèses et Inconnues :
- les armées étaient probablement composées en partie par des mercenaires convertis des territoires conquis qui ne parlaient pas l’arabe, il est "impossible" d’en connaître l’importance relative ?
- Les enfants des premiers combattants arrivés à partir de 711 étaient en age de combattre à partir de 725 donc opérationnels en 732, quel était l'importance relative de ce sang neuf ?
La politique de natalité a une certaine importance à partir d’une période de 15 à 20 ans

Il n'y avait pas (et il n'y aura jamais) de mercenaires dans le djund d'Al-Andalus.
Ce n'est pas seulement la natalité/descendance des premiers ou quelques combattants qu'il s'agit de considérer pour évaluer la "force" , puissance ou capacité des nouveaux maîtres de la péninsule ibérique mais de réaliser qu'à partir d'environ 714 c'est toutes les composantes de la population y vivant qui constituent une nouvelle société musulmane nommée désormais Al-Andalus.

_________________
“Etudie, non pour savoir plus, mais pour savoir mieux. ”
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Nov 2014 19:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2014 12:27
Message(s) : 535
Localisation : Andalousie
Laurent Frédéric a écrit :
On devait aussi logiquement trouver des hispano-wisigoths, car tous n'avaient pas ralliés les poches de résistance qui commençaient à se créer.


Les autochtones espagnols (qu'on peut nommer des ibéro-wisigoths) vont quasi exclusivement soit se soumettre (statut de Dhimmi) soit se convertir très rapidement afin de bénéficier d'un statut priviliégié dans la nouvelle société et hiérarchie qui sont mises en place par les nouveaux maîtres musulmans dans les territoires auparavant sous domination wisigothique (L'Hispania). Le nord-ouest de la péninsule ibérique était toujours restée plus ou moins indépendant du pouvoir wisigothique et le restera avec les nouveaux conquérants.

_________________
“Etudie, non pour savoir plus, mais pour savoir mieux. ”
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Nov 2014 21:26 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Déc 2011 10:16
Message(s) : 316
Elviktor a écrit :
Il n'y avait pas (et il n'y aura jamais) de mercenaires dans le djund d'Al-Andalus.
.
Ceci est bien sûr faux. D'où le tenez-vous ?

Elviktor a écrit :
Le nord-ouest de la péninsule ibérique était toujours restée plus ou moins indépendant du pouvoir wisigothique et le restera avec les nouveaux conquérants.

Ceci aussi est faut d'ailleurs.

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur


Dernière édition par furtif le 22 Nov 2014 21:41, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Nov 2014 21:29 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Déc 2011 10:16
Message(s) : 316
Laurent Frédéric a écrit :
On devait aussi logiquement trouver des hispano-wisigoths, car tous n'avaient pas ralliés les poches de résistance qui commençaient à se créer.

Oui il y en a eu. Il faudrait que je recherche dans les sources…

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Nov 2014 22:54 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2014 12:27
Message(s) : 535
Localisation : Andalousie
furtif a écrit :
Elviktor a écrit :
Il n'y avait pas (et il n'y aura jamais) de mercenaires dans le djund d'Al-Andalus.
.
Ceci est bien sûr faux. D'où le tenez-vous ?


Je le tire de n'importe lequel des spécialistes français de la période tels que Pierre Guichard, Gabriel Martinez Gros, Denis Menjot, Bruno Dumezil ou espagnols tels que Miguel Cruz Hernandez ou Joaquin Vallve,,,si vous vous donnez la peine, bien sur, de les lire.
Le Djund, sous l'émirat de Cordoue, est l'armée composée exclusivement des contingents ARABES, Il est censé être composé par "l'élite sociale" des combattants, soit: les aristocrates et hommes des tribus et des factions arabes (qu'ils soient Yéménites ou Qaysites).
Ce qui ne veut pas dire que :
1) Il n'y a pas d'autres combattants d'autres origines ethniques dans les troupes, tels que les berbères ou les convertis indigènes...mais ceux ci ne composent pas le Djund qui est (à cette époque) uniquement arabe.
C'est d'ailleurs cette séparation (ou discrimination) entre musulmans "Syriens", Berbères et Andalous qui sera la cause dans les décennies (et siècles) suivants de graves troubles et finira par la chute et morcellement du Califat au début du XIe s, en de multiples "Taifas" (principautés).
2) Qu'à partir du Califat (soit l'année 929 et deux siècles après Poitiers,,,) Abd Al Rahman III, le 1er Calife Omeyyade de Cordoue, ne s'appuya militairement (pour contrecarrer l'influence de certaines factions arabes) sur des troupes composées d'ESCLAVES (non de mercenaires) originaires d'Europe centrale nommés "Saqâliba" (cad "slave" ou "esclavon"),


furtif a écrit :
Elviktor a écrit :
Le nord-ouest de la péninsule ibérique était toujours restée plus ou moins indépendant du pouvoir wisigothique et le restera avec les nouveaux conquérants.[
.
Ceci aussi est faut d'ailleurs.

Ce qu'il 'faut" c'est que vous revoyiez correctement toutes vos - je n'ose dire connaissances- mais au moins vos "croyances" sur cette période et états médiévaux.

_________________
“Etudie, non pour savoir plus, mais pour savoir mieux. ”
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Nov 2014 23:20 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2014 12:27
Message(s) : 535
Localisation : Andalousie
furtif a écrit :
Laurent Frédéric a écrit :
On devait aussi logiquement trouver des hispano-wisigoths, car tous n'avaient pas ralliés les poches de résistance qui commençaient à se créer.

Oui il y en a eu. Il faudrait que je recherche dans les sources…


Cherchez, cherchez,,,,m'étonnerait que vous trouviez un quelconque "mouvement" de populations significatif vers des "états" au nord (qui n'existent pas encore) ou vers quelqu'autre "poche de résistance" avant l'an 850. Et ce sont, à ce moment là effectivement, des mouvements de fuite des populations mozarabes vers les royaumes chrétiens ou des mouvements de résistance Muwallad, (cad des convertis musulmans) envers l'omni-suprématie arabe.
EN L'AN 850,,,pas pendant la conquête, ni le siècle et demi qui la suit !!

_________________
“Etudie, non pour savoir plus, mais pour savoir mieux. ”
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Nov 2014 13:44 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 422
Localisation : Belsa
Elviktor,

La chronologie des évènements que vous présentez me semble partisane :
- On y trouve rien sur le rôle joué par les "Fils de Wittiza", pour reprendre une formulation que l'on retrouve dans les sources arabes. C'est l'ambition de ce groupe familial qui explique l'invasion de 710, même si sans cela elle était inévitable,
- rien sur la succession royale après la mort de Rodéric, or Agila II, puis Ardo, lui succède, attestée par un monnayage,
- rien sur la défaite de Toulouse face au duc Eudes, célébrée par le Liber pontificalis,
- votre vision de la coopération des élites locales avec le nouveau pouvoir musulman manque de nuance : les comtes Théodemir et Fortun, pour ne prendre que ces exemples parfaitement documentés, conservent leurs pouvoirs sans qu'ils aient besoin de se convertir (au cours des premières décennies suivant l'invasion), de riches personnages comme Artavas, fils de Wittiza, participe à des expéditions militaires aux côtés des Musulmans,
- les chefs de la résistance dans les Monts cantabriques sont des fils de membres de la cour de Tolède, c'est du moins ce qu'affirme les écrits du IXe siècle, et c'est fort crédible en effet,
- l'absence de contrôle par Tolède du Nord-ouest de la péninsule relève du mythe historiographique et est contredit par l'archéologie,

Enfin, vous semblez ignorer les acquis les plus récents que l'on peut puiser dans les travaux de Del Castillo et Montenegro, écrits à quatre mains, sur le contexte de l'invasion et les premiers temps de l'occupation. Par ailleurs, l'intérêt des travaux en français d'Évariste Lévi-Provençal, restent inégalés.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Nov 2014 16:09 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1338
Localisation : Corsica
Laurent Frédéric a écrit :
…de riches personnages comme Artavas, fils de Wittiza, participe à des expéditions militaires aux côtés des Musulmans, …

J’ai retrouvé sous le nom de : Ardo / Ardabast ?
Wiki a écrit :
Il règne en Septimanie peut-être avec l'appui des musulmans, nouveaux maîtres d'une grande partie de l'Hispanie, qui ont franchi les Pyrénées et envahi le sud de la Gaule à partir de 719 environ, à moins qu'il ne soit resté plus ou moins indépendant

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ardo

Retrouvé aussi Ardabast sur PH :
Casimir a écrit :
Retrouvé deux faits qui démontrent la participation de non arabes aux armées des conquerants:
- Un général non arabe venu avec les syriens etait surnommé "El roumi" : le romain. Un non-arabe converti pouvait acceder à de hautes fonctions militaires
- dans Ibn et Koutiya celui-ci évoque les expeditions menées par Abd Er Rahman auxquelles participe Ardabast le fils de Witizza, un wisigoth de sang royal rallié

viewtopic.php?f=51&t=3421&p=50448&hilit=ardabast#p50448


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Nov 2014 17:19 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Déc 2011 10:16
Message(s) : 316
Elviktor a écrit :
furtif a écrit :
Laurent Frédéric a écrit :
On devait aussi logiquement trouver des hispano-wisigoths, car tous n'avaient pas ralliés les poches de résistance qui commençaient à se créer.

Oui il y en a eu. Il faudrait que je recherche dans les sources…


Cherchez, cherchez,,,,m'étonnerait que vous trouviez un quelconque "mouvement" de populations significatif vers des "états" au nord (qui n'existent pas encore) ou vers quelqu'autre "poche de résistance" avant l'an 850. Et ce sont, à ce moment là effectivement, des mouvements de fuite des populations mozarabes vers les royaumes chrétiens ou des mouvements de résistance Muwallad, (cad des convertis musulmans) envers l'omni-suprématie arabe.
EN L'AN 850,,,pas pendant la conquête, ni le siècle et demi qui la suit !!

Votre opinion sur les faits est intelligente mais elle contredit les faits (connus de longue date. ;)

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Nov 2014 17:37 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2067
Localisation : St Valery/Somme
Citer :
Ardabast le fils de Witizza, un wisigoth de sang royal rallié

Si cela se remarque, parcequ'un noble cela ne passe pas inaperçu, la proportion de Wisigoth sur le nombre de combatants d'origine autoctone ne doit pas être trés importante du fait qu'avant l'invasion la proportion de Wisigoth (qui constitue l'élite guerrière ibérique) comme celle des francs en aquitaine ne doit pas dépasser 10% de la population.
Qu'en est ils des éthnies puniques, suèves et basques ?

Sur le système claniques qui préexiste à l'islam :
Je n'ai pas vu dans les textes que les cavalier berbères et les frondeurs baléares qui ont accompagnés Cesar dans la guerre des Gaules aient ammené avec eux leurs femmes.
En revanche les gaulois qui ont accompagné Hannibal étaient parfois accompagnés de leurs femmes qui le cas échéant participaient au combat.

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Nov 2014 8:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 422
Localisation : Belsa
Elviktor a écrit :
furtif a écrit :
Laurent Frédéric a écrit :
On devait aussi logiquement trouver des hispano-wisigoths, car tous n'avaient pas ralliés les poches de résistance qui commençaient à se créer.

Oui il y en a eu. Il faudrait que je recherche dans les sources…


Cherchez, cherchez,,,,m'étonnerait que vous trouviez un quelconque "mouvement" de populations significatif vers des "états" au nord (qui n'existent pas encore) ou vers quelqu'autre "poche de résistance" avant l'an 850. Et ce sont, à ce moment là effectivement, des mouvements de fuite des populations mozarabes vers les royaumes chrétiens ou des mouvements de résistance Muwallad, (cad des convertis musulmans) envers l'omni-suprématie arabe.
EN L'AN 850,,,pas pendant la conquête, ni le siècle et demi qui la suit !!


Concernant les mouvements de population des populations autochtones vers le nord du pays, et jusqu'en Septimanie, ceux-ci sont partiellement documentés par les mentions d'aprisionnaires, aussi bien dans la législation carolingienne, que par les actes de la pratique.
Voyez notamment ceci : [url]http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ccmed_0007-9731_2004_num_47_186_2881?luceneQuery=%28%2B%28content%3Adepreux+title%3Adepreux^2.0+fullContent%3Adepreux^100.0+fullTitle%3Adepreux^140.0+summary%3Adepreux+authors%3Adepreux^5.0+illustrations%3Adepreux^4.0+bibrefs%3Adepreux^4.0+toctitles%3Adepreux^4.0+toctitles1%3Adepreux^3.0+toctitles2%3Adepreux^2.0+toctitles3%3Adepreux%29%29+AND+%28+%2Bjournal%3A%28ccmed%29+%2Baccess_right%3A%28free%29+%29&words=depreux&words=100&words=140&words=ccmed&words=free[/url].

Vous noterez au passage qu'un certain nombre d'entre eux portent des noms musulmans.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB