A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Oct 2018 19:20

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Naissance du droit féodal
Message Publié : 01 Mars 2017 19:53 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 456
Localisation : Belsa
Mais l'éclatement du pouvoir carolingien n'a aucune incidence sur le dynamisme des productions de manuscrits de textes de droit romain, dans les chapitres cathédraux et canoniaux, ainsi que dans les scriptoria monastiques lors du tournant des Xe et XIe siècles. La relation des laïques au droit romain est plus difficile à appréhender, j'en conviens, mais les avoués, les conseillers des comtes et les vicarii et subvicarii sont très certainement formés en droit romain à l'ombre des murs des scriptoria par des chanoines et des moines, comme le prouve les mentions de lois latines ou de procédures issues du droit romain dans des conflits entre laïques, bien qu'il s'agit principalement de cas méridionaux.

Je vous renvois notamment à cet article très richement illustré : Jean-Pierre Brunterc'h «Un monde lié aux archives : les juristes et les praticiens aux IXe et Xe siècles», dans Plaisir d'archives, recueil de travaux offerts à Danièle Neirinck, Mayenne, 1997, p. 409-427. Il y a également les travaux du regretté Christian Lauranson-Rosaz.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Naissance du droit féodal
Message Publié : 01 Mars 2017 20:20 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2014 12:27
Message(s) : 434
Laurent Frédéric a écrit :
Mais l'éclatement du pouvoir carolingien n'a aucune incidence sur le dynamisme des productions de manuscrits de textes de droit romain...les avoués, les conseillers des comtes et les vicarii et subvicarii sont très certainement formés en droit romain à l'ombre des murs des scriptoria par des chanoines et des moines, comme le prouve les mentions de lois latines ou de procédures issues du droit romain dans des conflits entre laïques, bien qu'il s'agit principalement de cas méridionaux.


Bien sûr qu'il y a perpétuation de la production et de l"élaboration des textes de droit (pas forcément romain)...chacun dans leurs coins, régions ou espaces juridictionnels respectifs! c'est bien cela qui va conduire à la fragmentation des interprétations et applications du système juridique carolingien et donner naissance, en fonction essentiellement de leurs contextes géographiques, à la multitude des droits coutumiers.

_________________
“Etudie, non pour savoir plus, mais pour savoir mieux. ”
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Naissance du droit féodal
Message Publié : 04 Mars 2017 14:23 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2686
Localisation : St Valery/Somme
Elviktor a écrit :
Bien sûr qu'il y a perpétuation de la production et de l"élaboration des textes de droit (pas forcément romain)...chacun dans leurs coins, régions ou espaces juridictionnels respectifs! c'est bien cela qui va conduire à la fragmentation des interprétations et applications du système juridique carolingien et donner naissance, en fonction essentiellement de leurs contextes géographiques, à la multitude des droits coutumiers.


Dans ces textes d'origines non-romaine, n'y a t'il pas une influence du droit normand ? Chez les scandinaves à l'époque le droit est exclusivement transmis oralement mais il a pu s'implanter durablement dans le nord de la France et à l'est de l’Angleterre, en Irlande, en Sicile. Un peu comme le fait de compter en douzaine s'est diffusé dans toute l'Europe.

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Naissance du droit féodal
Message Publié : 05 Mars 2017 14:14 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2014 12:27
Message(s) : 434
Almayrac a écrit :
Dans ces textes d'origines non-romaine, n'y a t'il pas une influence du droit normand ? Chez les scandinaves à l'époque le droit est exclusivement transmis oralement mais il a pu s'implanter durablement dans le nord de la France et à l'est de l’Angleterre, en Irlande, en Sicile.

Comme exposé au début de ce fil Almayrac, le plus ancien recueil de droit coutumier du nord du territoire français qui nous soit parvenu est "Le très ancien coutumier de Normandie" (rédigé vers la fin du 12e siècle), je suppose qu'il comporte probablement des vestiges et/ou influences du droit normand ancestral (de par le fait que cette région soit justement restée sous domination et se soit constituée politiquement en ces époques là sous férule normande). Il faudrait toutefois se référer à des spécialistes en "droits scandinaves" (ce que je ne suis pas) pour confirmer cela et pouvoir expliquer en quelle façons cela s'est concrètement produit. Si cela a pu également se produire en Angleterre, Irlande, Sicile (de par leurs occupations normandes) je ne vois toutefois pas très bien comment, combien ou en quoi ce droit ancestral normand aurait pu influer sur le reste des territoires et des droits coutumiers du nord du territoire français...
Almayrac a écrit :
Un peu comme le fait de compter en douzaine s'est diffusé dans toute l'Europe.

L'usage de compter en douzaine ne s'est pas "diffusé" en Europe puisqu'il en est autochtone et provient des anciennes mesures et système de comptes romains qui ont perduré dans les différents royaumes issus de la dislocation de l'empire romain d'occident. Mesures et système de compte revisité et actualisé par Charlemagne sur son domaine. Ainsi dans l'antiquité romaine il existait douze unités de mesure où par exemple en ce qui concernait les mesures de masse 12 onces équivalaient à 1 as. Ces mesures et système de compte seront repris par Charlemagne qui en établira les correspondances basées sur un système duodécimal "aménagé" avec des rapports 12/20/24, système qui perdurera tout le long du moyen âge et sous l'ancien régime jusqu'à la réforme du système métrique et le passage au système décimal opéré au moment de la révolution. C'est Charlemagne qui a établi ainsi et par exemple la mesure du volume des matières sèches où 1 muid compte 12 setiers ou 24 mines; ou celle des monnaies qui établissait qu'une livre équivaut à 12 deniers (monnaie qui initialement exprime littéralement la dizaine) ou 20 sols (anciennement les "solidus" romains qui deviendront nos "sous" actuels)
L'usage de compter les oeufs par douzaine nous vient donc plutôt de là, tout comme d'ailleurs dans notre manière de compter actuelle nous continuons à dire quatre-vingt (80) ou quatre-vingt-dix (90)...

_________________
“Etudie, non pour savoir plus, mais pour savoir mieux. ”
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB