Nous sommes actuellement le 07 Août 2020 4:05

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 18 Nov 2006 14:36 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Nov 2006 13:27
Message(s) : 135
A la lecture de Duby, certaines données me posent problème.

Selon lui, la "spiritualité" cistercienne adhère évidemment à l'idée d'une société des trois ordres (et comment penser autrement à cette époque ?), dans laquelle les moines ont non seulement une place, mais une place de choix.
Pourtant, le monastère cistercien refuse le système seigneurial, l'utilisation de la main d'oeuvre paysanne (pour le travail des champs, il y a les convers, et la vigueur des moins eux-mêmes), du "domaine" (tenure/réserve), des corvées. Au fur et à mesure que l'abbaye étend son territoire, grignotant sur les finages, disputant les terres et leurs revenus, elle exerce un rôle répulsif sur les paysans confrontés à cette avancée, et l'hostilité ne se dissimule plus dans la deuxième moitié du XIIème siècle, toujours selon Duby (cette lecture est vraiment riche).

Mais voilà :

L'espace cultivé s'élargissant (avec les défrichements, acquisitions, éventuellement spoliations des terres ?), comment l'abbaye peut-elle continuer à le mettre en valeur sans avoir recours à une main d'oeuvre extérieure ?
En accueillant toujours plus de convers ? En travaillant toujours plus et plus longtemps ?
Comment expliquer également que les fameuses granges cisterciennes aient été des points de rassemblement des hommes et de fixation de l'habitat au Moyen Age central, si elles n'étaient la propriété et n'étaient remplies que par les cisterciens ?

Merci de m'éclairer.

_________________
"L'insécurité, voilà ce qui fait penser."
Albert Camus


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Nov 2006 22:30 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Nov 2006 13:27
Message(s) : 135
Ca n'a pas l'air de faire frémir l'intérêt des foules...

J'ai une partie de la réponse :
Citer :
"J'ai racheté de mes deniers, à tous les paysans et à divers seigneurs qui affirmaient avoir des droits dans ce village, tout ce qui était à eux ou semblait l'être. Ce que j'avais reçu par un juste achat, je l'ai transféré, selon la coutume, dans la possession des moines de Maulbronn. Les anciens habitants et cultivateurs de tout le village ayant été ainsi écartés, il fut fait là une grange, et les frères convers seuls avec leur propre charrue cultivèrent tous les champs."
Donation de l'évêque Gautier de Spire, 1159


Mais la question des granges polarisant un habitat paysan, là, ça va au-delà de mes capacités (et c'est assez incompréhensible en regard de la répulsion voire même ici de l'éviction autoritaire des habitants)...[/b]

_________________
"L'insécurité, voilà ce qui fait penser."
Albert Camus


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Nov 2006 23:19 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 17:02
Message(s) : 460
Localisation : Hainaut (Belgique)
Je trouve ici une petite anecdote, qui semble aller un peu à l'encontre de cette théorie selon laquelle les granges cisterciennes auraient attiré la population paysanne des alentours.

A l'origine, il y avait un oratoire avec son autel dans chaque grange. En 1180, il fut défendu de célébrer la messe sur ces autels, et d'en ériger de nouveaux, pour ne pas attirer les paroissiens voisins, ce qui risquait d'entraîner des difficultés avec les curés et de troubler la paix de la grange, pour obliger aussi les convers (sauf un ou deux demeurés à la garde des bestiaux) à venir les dimanches et jours de fête assister à l'office à l'abbaye, et éviter que ne se constituât, comme chez les Clunisiens, des prieurés à peu près indépendants, avec leur chapelle que fréquentaient les fidèles aux dépens de la paroisse. La défense fut renouvelée en 1204, mais le 3 février 1255, le pape Alexandre IV accorda, à la demande du Chapitre général, le privilège de célébrer l'office dans les granges éloignées de toute paroisse, pourvu que les fidèles ne vinssent pas y assister.

Voilà, je ne sais pas si cela peut alimnter votre réflexion.

_________________
Il n'est pas sur notre sol une chose qui soit plus utile que ces sublimes monuments qui ne servent à rien (Emile Mâle).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Nov 2006 21:53 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Nov 2006 13:27
Message(s) : 135
Je n'en attendais pas moins de vous Le_Slynx.
Je ne connaissais pas le rôle spirituel de ces granges (je n'y voyais que des bâtiments d'exploitation agricole, au sens strict). Tout s'éclaire si il s'y déroule un office qui attire des ouailles (ce que prouve la répétition de l'interdiction) !
Merci.

_________________
"L'insécurité, voilà ce qui fait penser."
Albert Camus


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB