A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 30 Juil 2014 5:59

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 29 Nov 2006 11:23 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 17:02
Message(s) : 475
Localisation : Hainaut (Belgique)
Le thème des Neuf Preux apparaît sous la plume du Lorrain Jacques de Longuyon en 1312 dans les Voeux du Paon, un roman de chevalerie écrit en vers. Ce texte apparaît comme une continuation du Roman d'Alexandre, oeuvre très en vogue à la fin du Moyen âge.

Les Neuf Preux incarnent l'idéal chevaleresque entre le XIVe et le XIVe siècles, date à laquelle disparaît la prouesse singulière au profit de l'action de l'armée dans son ensemble.

L'auteur du roman regroupe parmi ses personnages des héros nés à des époques très différentes : trois personnages de la Bible (Josué, David et Judas Maccabée), trois personnages de l'Antiquité grecque et romaine (Hector, Alexandre et César) et trois personnages incarnant le merveilleux chrétien du Moyen âge (Arthur, personnage central des romans de la Table ronde, Charlemagne, héros des chansons de geste et Godefroy de Bouillon, qui figure souvent dans les chansons de croisade). La tradition leur attribue des armoiries.

Le chiffre 9, carré de 3, évoque bien sûr la Trinité. C'est aussi un chiffre aimé des poètes pour la beauté de son harmonie.

Voici une représentation des Neuf Preux sculptée dans la vieille mairie de Cologne :

Image

On y reconnaît, de droite à gauche : Alexandre le Grand, Hector et Jules César ; puis Judas Maccabée, David et josué ; et enfin Godefroid de Bouillon, le roi Arthur et Charlemagne.

Ce thème fut très populaire au Moyen âge. Citons par exemple une enluminure au folio 125 v. du livre du XIVe Le chevalier errant de Thomas de Saluces, l'Armorial de la Toison d'Or, la très belle série de tapisseries du Château de Langeais, réalisées au XIVe siècle par les ateliers de la Marche.

Au château de Coucy (aujourd'hui malheureusement détruit), sur la cheminée, les Neuf Preux devinrent dix car Charles d'Orléans y adjoignit Bertrand du Guesclin.

Plus tard apparaissent en France les Neuf Preuses, probablement créées par Jean Le Fèvre, procureur au Parlement de Paris et auteur entre 1373 et 1387 du Livre de Lëesce, où il défend les femmes contre les auteurs misogynes de son temps. Dame Lëesce, qui incarne la joie, présente ces preuses femmes comme plus audacieuses, courageuses, et vertueuses que les hommes.

On retrouve le même groupement de personnages appartenant à des époques disparates : les reines légendaires Sémiramis, Thamyris, Teuca et Déiphyle, les Amazones Sinopé, Hippolyté, Ménalippe, Lampeto et Penthésilée.

Mais cette liste, à l'inverse de celle des Neuf Preux, ne fut jamais véritablement fixée. Dans les pays germaniques, on substitue aux Amazones et reines de l'Antiquité une triade juive avec Esther, Judith et Yael, une triade païenne avec Lucrèce, Veturia et Virginie, et une triade chrétienne avec Sainte Hélène, Sainte Brigitte, et Sainte Elisabeth.
Les Preuses sont aussi représentées en guerrières casquées, avec armure, armes, et écus armoriés.

Le thème des Neuf Preuses fut lui aussi très en vogue, citons par exemple les Preuses de l'Armorial de la Toison d'Or, celles du Chevalier Errant, les Preuses de la cheminée du Château de Pierrefonds (sculptées sous la direction de Viollet-le-Duc en leur donnant pour traits ceux de personnalités du Second Empire), la tapisserie de la Reine Penthésilée au château d'Angers, etc.

_________________
Il n'est pas sur notre sol une chose qui soit plus utile que ces sublimes monuments qui ne servent à rien (Emile Mâle).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Nov 2006 14:20 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5777
Le château d'Anjony, à Tournemire (15) offre l'une des plus belles représentations du thème des Neuf Preux, sous la forme de peintures murales du XVIe. Toute la surface murale d'une grande salle est occupée par ces représentations (les personnages sont donc "taille réelle") et l'état de conservation exceptionnel. Seul le malheureux Jules César a fait les frais du percement d'une fenêtre au XVIIIe. Je ne trouve malheureusement sur le Net aucune photo de cette oeuvre magnifique. Je suppose que leur bonne conservation interdit ou limite fortement la photo.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Nov 2006 14:52 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 17:02
Message(s) : 475
Localisation : Hainaut (Belgique)
En effet, Cuchlainn, vous faites bien de le signaler. En voici une vue que j'ai scannée pour vous :


Image

_________________
Il n'est pas sur notre sol une chose qui soit plus utile que ces sublimes monuments qui ne servent à rien (Emile Mâle).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Nov 2006 15:01 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2006 16:38
Message(s) : 1244
Localisation : Vosges
Au chateau de La Manta, en Italie (dans la région du Piemont) on trouve des fresques représentant les neuf pieux et les neuf pieuses , pour ces dernières le ou les auteurs s'étant inspiré des enluminures qui ornent le manuscrit du Chevalier errant, dont voici une représentation:
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Nov 2006 15:02 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Déc 2005 20:50
Message(s) : 44
Localisation : Picardie - canton de Coucy
Le_Slynx a écrit :
Plus tard apparaissent en France les Neuf Preuses, probablement créées par Jean Le Fèvre, procureur au Parlement de Paris et auteur entre 1373 et 1387 du Livre de Lëesce, où il défend les femmes contre les auteurs misogynes de son temps. Dame Lëesce, qui incarne la joie, présente ces preuses femmes comme plus audacieuses, courageuses, et vertueuses que les hommes.

On retrouve le même groupement de personnages appartenant à des époques disparates : les reines légendaires Sémiramis, Thamyris, Teuca et Déiphyle, les Amazones Sinopé, Hippolyté, Ménalippe, Lampeto et Penthésilée.

Le thème des Neuf Preuses fut lui aussi très en vogue, citons par exemple les Preuses de l'Armorial de la Toison d'Or, celles du Chevalier Errant, les Preuses de la cheminée du Château de Pierrefonds (sculptées sous la direction de Viollet-le-Duc en leur donnant pour traits ceux de personnalités du Second Empire), la tapisserie de la Reine Penthésilée au château d'Angers, etc.


Au château de Coucy, voici la représentation des neuf Preuses, selon Viollet le Duc :

Image

Restitution de la cheminée des Preuses par Viollet-le-Duc.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Nov 2006 2:05 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2006 21:55
Message(s) : 244
Merci beaucoup Le Slinx, j'ai enfin compris qui étaient ces mystérieux neuf preux et neuf preuses.

Ils étaient figurés aussi sur les verrières de la grande salle d'apparat de la maison de Jacques Coeur à Bourges, du temps de sa splendeur. Ils ont malheureusement disparus aujourd'hui mais on sait qu'ils s'y trouvaient encore en 1656.

Et dans le contexte, est-ce que le nom de Ménélape vous dit quelque chose ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Nov 2006 20:16 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 17:02
Message(s) : 475
Localisation : Hainaut (Belgique)
Foulques a écrit :
Et dans le contexte, est-ce que le nom de Ménélape vous dit quelque chose ?


Personnellement, cela ne me dit rien du tout, dans ce contexte du moins... Je suis désolé :cry:

_________________
Il n'est pas sur notre sol une chose qui soit plus utile que ces sublimes monuments qui ne servent à rien (Emile Mâle).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Nov 2006 20:51 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 10 Mars 2006 4:35
Message(s) : 227
C'est un personnage de la mythologie grecque mais je calle un peu quant à savoir exactement qui c'est...

Soit une femme, forte comme un homme qui fut vaincue par les trois pommes d'or.

Ou sinon je me souviens d'une histoire de chasse au sanglier géant peu avant la guerre de Troie...

Il existe des dictionnaires de l'antiquité pour être sûr.

_________________
Pessimismo di corpo, ottimismo di spirito


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Nov 2006 21:13 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2006 21:55
Message(s) : 244
Merci pour avoir cherché en tous cas !

En fait je l'avais lu dans le livre de J.Heers sur Jacques Coeur. De ces fameuses verrières, où étaient figurés les preux et preuses mais aussi les douze pairs de France, il dit que l'on a d'ailleurs retrouvé un fragment de verre avec le nom de Ménélape gravé dessus. Sans plus de précision.

Comme Ménélape m'évoque effectivement plus un nom de l'antiquité que du Moyen Age, je pensais que ce devait être plutôt en rapport avec les neuf preux.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB