A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 12 Déc 2017 15:12

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 17 Mai 2017 13:37 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Mai 2008 10:32
Message(s) : 115
Quels étaient les droits des vilains par rapport à la terre qu'ils cultivaient ?

Y avait-il besoin de l'autorisation du Seigneur pour la vendre à un autre tenancier ? Concrètement comment cela ce passait-il ?

merci pour votre aide.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mai 2017 16:54 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10000
Localisation : Région Parisienne
Vilain est un terme bien vague. Tout dépend du statut et de l'époque. Si il est serf, il n'a pasle droit, s'il est allotier, il peut sans rien demander. A partir des Croisades, le besoin d'argent se faisant sentir, le seigneur peut vendre des lopins qui restent sous redevance seigneuriales, mais qu'ils peuvent céder. L'inflation du XIIIe siècle qui réduisit de beaucoup la valeur des redevances qui étaient fixes ont amenés aussi des ventes.

Donc, tout dépend de l'époque.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mai 2017 17:05 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Mai 2008 10:32
Message(s) : 115
Par vilain j'entends ceux qui cultivaient une tenure contre paiement d'un cens. Par opposition aux serfs. Mais je ne sais pas quel est le terme exact.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mai 2017 9:53 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1526
Localisation : Vienne (86)
brunehilde a écrit :
Par vilain j'entends ceux qui cultivaient une tenure contre paiement d'un cens. Par opposition aux serfs. Mais je ne sais pas quel est le terme exact.


Bien que cette définition soit fluctuante selon les époques, les tolérances seigneuriales et de la coutume locale, on peut s'entendre sur une règle d'ordre générale.
Parmi les paysans, on distingue les serfs et les vilains libres. Les serfs sont attachés à la terre qu'ils cultivent et vendus avec elle, quant aux vilains libres ils peuvent quitter le domaine et se marier à leur gré.
Ceux ci sont assujettis à une imposition seigneuriale (la taille, et un loyer, le cens, prélèvement d'une part de leur récolte, corvées et droits d'usage et d'octroi pour utiliser le moulin, le four et le pressoir du château.
Ainsi qu'une imposition "cléricale" en étant soumis à la dîme correspondant au dixième de leur récolte.

Cette réflexion m'amène à poser une autre question à Jean Marc. A partir de quelle période et en quels lieux les gens de la terre ont t'ils pu acheter des droits de propriété pleins et entiers, à savoir libre de toute redevance seigneuriale ?

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mai 2017 10:05 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1526
Localisation : Vienne (86)
Jean-Marc Labat a écrit :
Si il est serf, il n'a pasle droit, s'il est allotier, il peut sans rien demander.


N'est ce pas plutôt alleutier ?!?

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mai 2017 11:43 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 08 Jan 2014 16:12
Message(s) : 52
A priori, les vilains pouvaient effectivement vendre leur tenure, moyennant une autorisation et un droit de lods et vente au seigneur. Le commerce foncier était d'ailleurs assez dynamique, contrairement à ce que l'on pourrait imaginer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mai 2017 13:21 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10000
Localisation : Région Parisienne
Oui, il y a quelques cas où une censive est devenue alleu, sans qu'on sache comment. Autrement, c'est plus une cession de bail, la propriété intégrale du sol est rarissime à cette époque. Il existe même des systèmes de bail sur trois générations où le fermier à la sortie se retrouve propriétaire du sol parce que personne ne connaît les origines du bail.

On peut dire alleutier, allotier, alodier.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mai 2017 13:40 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1526
Localisation : Vienne (86)
Jean-Marc Labat a écrit :
Oui, il y a quelques cas où une censive est devenue alleu, sans qu'on sache comment. Autrement, c'est plus une cession de bail, la propriété intégrale du sol est rarissime à cette époque. Il existe même des systèmes de bail sur trois générations où le fermier à la sortie se retrouve propriétaire du sol parce que personne ne connaît les origines du bail.


Intéressant ! mais qui gérait les sources écrites relatives aux différents titres de propriété ? l'enrichissement d'un cadastre, le bornage et le tracé des parcelles était t'il du ressort et/ou du bon vouloir de chaque seigneur ? les édits royaux n'ont t'ils pas à une certaine période imposé une clarification sur ce point ?

Jean-Marc Labat a écrit :
On peut dire alleutier, allotier, alodier.


Merci !

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mai 2017 15:27 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10000
Localisation : Région Parisienne
A la période qui nous occupe, bien des sources écrites ont disparu lors de la Guerre de Cent Ans, le bornage lui même a du être refait, des seigneuries ont été anéanties, reprises par des collatéraux qui ne connaissaient pas les lieux et qui devaient se fier à la mémoire des anciens. Des fermages ou métayages ont été conclus à des conditions fort avantageuses pour le preneur, car les terres manquaient de main d'oeuvre.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB