Nous sommes actuellement le 22 Juil 2019 17:52

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 28 Sep 2014 13:16 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Sep 2014 0:36
Message(s) : 7
bonjours je suis en premier année d'histoire à l fac de nice et j'ai un gros exposé a fare concernant la cité étaat de florence au temps des medicis. C'est ainsi que je me posee la question comment peut on qualifier en quelque mots cette periode de l'histoire qui a marqué l'histoire de florence et dont sont héritage est encore visible aujourdhui? Peut on parler d'une periode faste pour Florece ou le mecenat était à son apogée ou au contraire d'une cité état oligarchique qui n'avait de république que le nom?

vous comprendrez que je ne suis qu'au préambule de mon exposé et que j'ai encore du mal à comprendre ce sujet et donc si vous avez des bons livres(assez simples de préférences) à me conseiller ce serait parfait ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Sep 2014 13:21 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Sep 2014 0:36
Message(s) : 7
bonjour la cité état de florence au temps des medicis est un sujet sur lequel je travaille actuelment et j'aurais besoin de quelques réponses à mes questions notamment concernant le duc alexandre de medicis
Comment a-t-il fait exactement pour s'autoproclamé grand duc duc de florence en sachant qu'a cette époque là c'était un régime démocratique, une république j'ai peu d'in formation sur comment alexandre a pu aussi facilment devenir tyran dans une cité historiquement républicaine. j'ai appris par exemple qu'il avait réussi à marque de son effigie les pièces de monnaie de la ville de flore,ce ce qui était impensable avant.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Sep 2014 16:03 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 18 Jan 2008 13:49
Message(s) : 454
Localisation : Paris
Bonjour,

La ville de Florence au moyen Âge central n'était pas une "démocratie", mais une république oligarchique dans laquelle le pouvoir est exercé par une élite de marchands, banquiers et propriétaires terriens intégrant éventuellement les couches supérieures de l'artisanat. Quand Alexandre de Médicis prend le pouvoir en 1531 avec l'appui de l'empereur et du pape, cela fait quasiment un siècle (1434) que la famille de Médicis exerce le pouvoir réel dans la ville, tout en conservant en façade les institutions républicaines. Deux périodes d'émeutes ont chassé les Médicis du pouvoir (1494-1512 et 1527-1531) et mis en place un régime "républicain" - en fait entre 1494 et 1498 c'est une dictature religieuse et entre 1502 et 1512 une dictature laïque. Lorsqu'Alexandre est créé duc par l'empereur (et non pas autoproclamé), c'est une reconnaissance de la seigneurie des Médicis dans la ville plus que l'installation d'une "tyrannie".

_________________
Ira principis mors est


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Sep 2014 20:49 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1285
Localisation : Orne
Bonjour,

Je ne vais pas faire l'exposé à votre place, mais juste vous donnez quelques pistes, et vous demandez de soigner votre orthographe.

L'héritage, qui est le premier sujet qui vous intéresse (c'est étrange de commencer par la fin au point de vue chronologique), est de quelle nature ? Des tableaux, des sculptures, des bâtiments, et des inventions. Sont-ils vraiment différents de ceux que l'on trouve ailleurs, par exemple à Venise, Mantoue, Gênes ?

Le second sujet auquel vous pensez est celui du mécénat (à nouveau, c'est un peu prendre le sujet à l'envers que de considérer d'abord comment la richesse est dépensée, avant de déterminer comment elle est acquise). Fut-il vraiment important, notamment par rapport à ce qui s'est passé dans les autres Etats italiens ?

Le troisième sujet que vous évoquez est le régime politique. Enfin, vous abordez là un sujet important, et un sujet qui concerne une spécificité de Florence par rapport aux autres Etats italiens.

Habituellement dans les exposés, il me semble que l'on parle du général au particulier et des temps anciens jusqu'aux nouveaux. Au début, vous pourriez donc rappeler la géographie de la Toscane, car Florence ne serait rien sans les plaines propices à l'agriculture de cette province. Ensuite, vous pourriez décrire petit à petit la dynastie des Médicis, en insistant sur les sujets qui vous intéressent, par exemple, le gouvernement et les arts.

Enfin, s'il vous plait, quand vous écrivez, mettez une lettre majuscule au début de chaque phrase et au début de chaque nom propre (Nice, Florence, Medicis). Mettez aussi un espace devant les signes de ponctuation qui sont en deux parties (? ! : ;). Mettez un espace avant une parenthèse ouvrante. Apprenez la différence entre "premier" et première", "a" et "à", "ou" et "où", "sont" et "son". En faisant tout cela, vous montrerez votre respect pour la langue française et pour vos lecteurs.

Bonne chance !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Sep 2014 23:20 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Sep 2014 0:36
Message(s) : 7
merci ta réponse est tres claire ;) mais que veut tu dire par garder en façades les institutiins républicaines c'est à dire le suffrage censitaire?, le conseil des huit? et en quoi le regime theocratique de savanarol est-il républicain ? maerci et bonne soirée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Sep 2014 1:57 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 18 Jan 2008 13:49
Message(s) : 454
Localisation : Paris
La Signoria florentine c'est le conseil des neuf : huit prieurs représentant des Arts (corporations de métier) et un gonfalonier de justice. Il n'y a pas de suffrage censitaire, parmi toute la population à partir d'un certain niveau, mais tirage au sort parmi les membres de certaines professions. Le contrôle des institutions par les Médicis se traduit notamment par le fait que le gonfalonier est toujours pris dans la famille même ou chez ses affidés et alliés. Or c'est le gonfalonier qui dirige le conseil. On continue à élire des responsables tous les deux mois, mais les décisions sont prises par les Médicis.

Le régime de Savonarole est républicain en ce sens qu'il n'y a pas de seigneur à la tête de la ville, et que le pouvoir de la Signoria est contrebalancé par deux conseils, le Grand Conseil qui réunit tous les citoyens au-dessus de 29 ans et qui élit de Conseil des 80, qui doit lui approuver les décisions de la seigneurie. Mais le magistère moral du Dominicain est tel qu'il impose sa politique à la Signoria.

_________________
Ira principis mors est


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Sep 2014 10:53 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Sep 2014 0:36
Message(s) : 7
Introduction :
Florence est certainement une des villes d’Europe les plus riches historiquement et culturellement d’Europe au cours de la renaissance notamment, le rayonnement de cette cité est alors son apogée. A l’origine de cette splendeur culturelle mais aussi politique on retient une famille emblématique florentine les Médicis. Par leur histoire et leur influence leur héritage reste toujours présent aujourd’hui et ont certainement ont marqué de leurs empreintes de l’histoire florentine entre le XIV et le XVII me siècle. Si cette famille s’est inscrite sur la durée à florence de multiples évènements ont fait que cette période de l’histoire est extrêmes vivante ou les querelles, les rivalités mais aussi les guerres ont énormes influencé l’histoire de la ville et données à florence cette dimension si attrayante et florissante. LA richesse de la ville transparait à la fois dans l’avancée politique de la société florentine qui à l’image de Venise fut l’une des premières villes d’Europe à faire confiance à la république mais aussi dans la richesse artistique ou le mecenat a fait de florence l’une des capitales de l’art en Europe au temps de la renaissance. Nous intéresserons plus particulièrement à la dimension politique de la ville et aux nombreuses formes de pouvoirs qui ont jalonnée la vie politique à florence durant cette période. De la cité état à la tyrannie il n’y a qu’un pas
Nous demanderons ainsi quels sont les facteurs qui ont contribué à l’émergence de tant de disparités politiques de la cité état au principat des Médicis.
Nous étudierons dans un première partie l’origine même de la république florentine avant de voir que cette république fur fragile et la situation géopolitique à cette époque à énormément menacé la stabilité politique de florence. Avant enfin d’approfondir sur les faiblesses de cette famille mais aussi de leur force et leur apport à la société florentine est souvent remis en cause notamment par certains historiens .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Sep 2014 11:11 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 29 Jan 2014 15:50
Message(s) : 10
[quote="Oliviert"]Bonjour,

Je ne vais pas faire l'exposé à votre place, mais juste vous donnez quelques pistes, et vous demandez de soigner votre orthographe.


Que l'orthographe est taquine!
Oui, son respect repose le lecteur. Mais qui ne fait aucune erreur? Pas moi en tous cas, mais oserais-je dire pas nous?
Amicalement...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Sep 2014 12:06 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13515
Localisation : Alsace, Colmar
Je suis aussi choqué par la manière d'écrire, surtout par quelqu'un qui est en première année d'histoire. A mon époque, avec une écriture telle que celle-là, on avait à peine le droit de faire un CAP ... et je n'idéalise pas le passé. J'ai eu un collège qui a suivi des cours du soir au CNAM. Pour sa thèse, il avait été prévenu : 1 faute de français était éliminatoire, quelque soit la qualité de son travail sur le plan technologique (il s'agissait d'un diplôme d'ingénieur en thermodynamique) et c'était dans les années 90. J'ai connu des cadres qui se sont retrouvés dans des placards pour cause d'écriture pas parfaite. Maintenant on accepte plus de fautes, mais il faut quand même le respect des règles élémentaires : une ponctuation acceptable et des majuscules en début de phrase.

J'ai pensé que barbulescoo écrivait à partir d'un téléphone ou d'une tablette. Avec les claviers sur écrans à reconnaissance de mots, il faut être extrêmement vigilant pour avoir un texte correct. Sur un PC ou en utilisant Word, il devient presque impossible de faire des fautes si on utilise les logiciels adéquats. Je conseillerais donc à ceux qui ont des difficultés d'écrire leur textes sous word ou openoffice de lancer les outils de correction orthographique et grammaticale puis, s'il faut rendre un texte manuscrit de le recopier.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Sep 2014 16:56 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Août 2014 10:25
Message(s) : 100
Bonjour,

en dehors des aspects d'orthographe et de style, le terme "la période des Médicis" est un peu vague: cela peut être la période où la famille Médicis contrôle officieusement la république de Florence (en gros le 15° siècle jusqu'à la mort de Laurent le Magnifique) ou la période très différente où la république devient le Grand-Duché de Toscane au 16° siècle, période à laquelle se rattache votre autre question portant sur Alexandre de Médicis, le premier à porter le titre de duc. Et entre temps, il y a des papes Médicis (qui règnent certes à Rome mais influencent la Toscane) et quelques condotierri comme Jean des Bandes Noires.

Pourriez-vous préciser la période qui vous intéresse?

Bien à vous

_________________
Quaerendo invenietis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Sep 2014 16:59 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Sep 2014 0:36
Message(s) : 7
Narduccio a écrit :
Je suis aussi choqué par la manière d'écrire, surtout par quelqu'un qui est en première année d'histoire. A mon époque, avec une écriture telle que celle-là, on avait à peine le droit de faire un CAP ... et je n'idéalise pas le passé. .

vous êtes assez blessant à me comparer avec un élève de cap à ce que je sache je n'ai pas dit non plus des énormités si l'orthographe vous intéresse tant allez sur un forum de grammaire mais ne me faites pas chiez avec ça maintenant comme vous voyez j'ai un peu de mal avec mon intro si vous avez un peu d'empathie essayez plutôt de m'aider de me guider dans la bonne voie ou du moins en m'encourageant je ne suis que très peu habitué au clavier de portable donc si vous plais un peu compréhension.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Sep 2014 17:03 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Sep 2014 0:36
Message(s) : 7
deja merci polybe pour votre réponse :wink: Concernant la période l'intitulé exacte est: la Cité Etat de florence au principat des Médicis du XIV ème siècle au XVIIème siècle. Cependant la période ou j'ai le plus de mal c'est surtout les prémisces des Médicis le début avec De Bicci je ne comprends exactement comment il est arrivé au pouvoir si facilement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Sep 2014 17:08 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Août 2014 10:25
Message(s) : 100
Bonjour,

pour ajouter à ce vient de dire Cornelis, la république de Savonarole était fortement inspirée de la république de Venise (Grand Conseil, Sénat) mais avec un exécutif bien plus faible (le gonfalonier de justice n'était élu que pour deux mois) qui n'a pu stabiliser le régime face aux troubles internes suscités par les partisans des Médicis, appuyés par le pape (Alexandre VI) et le duc de Milan Ludovic "le More".

Bien à vous,

_________________
Quaerendo invenietis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Sep 2014 17:22 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13515
Localisation : Alsace, Colmar
barbulescoo a écrit :
mais ne me faites pas chiez avec ça


Je vous conseille de lire notre charte. Si je le désire, plutôt que de vous donner des conseils, je peux l'appliquer et virer tous vos messages qui ne seraient pas en français correct...

Ce qui se pratiquait couramment par les modérateurs, il y a encore quelques années.


_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Sep 2014 17:24 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Août 2014 10:25
Message(s) : 100
Bonjour,

Citer :
barbulescoo: La Cité Etat de florence au principat des Médicis du XIV ème siècle au XVIIème siècle.

Vaste programme, aurait dit de Gaulle!

Un découpage standard serait :
    # Les débuts chaotiques des Médicis
    # Cosme l'Ancien et Laurent le Magnifique
    # Turbulences 1494-1527
    # Le Grand-Duché de Toscane
Devez-vous mettre l'accent plutôt sur la politique interne, externe, l'économie, les arts?

Quant à Giovanni di Bicci de' Medici et sa famille, vous pouvez commencer par les articles de Wikipedia en suivant les liens qui y sont donnés, surtout en italien, et par les notices biographiques de la Treccani http://www.treccani.it/enciclopedia/.

Et sinon, un soupçon de politesse ne messied jamais :mrgreen:

Bien à vous,

_________________
Quaerendo invenietis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB