Nous sommes actuellement le 27 Mai 2020 1:32

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Qui sont les "sans-culotte"?
Message Publié : 06 Avr 2020 17:36 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 12 Déc 2018 20:12
Message(s) : 1
Bonjour,

On lit "l'armée de l'Ouest passe sous la domination des sans-culotte". Donc ce serait un groupe politique organisé, et cohérent avec des chefs reconnus par tous les SC? On lit encore encore "les SC étaient hostiles à Robespierre", "la concurrence entre les Montagnards et les Sans-Culotte", etc.

Sur divers supports on lit la définition: "petit peuple révolutionnaire", ce qui est très large et ne suppose en rien un parti unifié. Pourtant, en lisant ce terme dans la littérature historique, il est employé parfois comme s'il s'agissait d'un parti avec des buts et orientations politiques bien définis, parfois comme s'il s'agissait d'une sorte d'armée organisée (qui les dirige?), parfois comme "le peuple" (quelle portion?). Dans ce dernier cas, cela veut dire qu'ils pouvaient adhérer à divers partis, clubs ou factions. Y a-t-il adéquation parfaite entre les Hébertistes et eux? Entre le club des Cordeliers et eux? (c-à-d tous les Hébertistes étaient-ils sans-culotte et vice-versa? Tous les membres des Cordeliers?). Y avait-il des sans-culottes Jacobins, des sans-culotte Girondins, ou Montagnards? Avaient-ils seulement l'instruction politique nécessaire pour s'y retrouver? On connaît des porte-paroles, comme Marat, mais avaient-ils des chefs?

Alors, qu'entend-on par "les sans-culotte", en histoire, et comment bien employer ce terme?
En prime, doit-on écrire "les sans-culotte" comme "les sans-domicile" (l'absence de culotte en fait un singulier), ou les "sans-culottes" avec un S?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Avr 2020 11:10 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1343
Localisation : Orne
Concernant le vocabulaire, les membres de l'Académie française n'ont pas inclus le terme Sans-culotte dans leurs éditions du dictionnaire de 1798 et de 1835. Il n'apparait qu'avec l'édition de 1878 : "SANS-CULOTTE. s. m. Nom que se donnaient les révolutionnaires de 1793." . L''édition suivante, de 1932-35 donne la raison du terme, ainsi que le pluriel : "SANS-CULOTTE. n. m. Nom que se donnaient les révolutionnaires de 1793, qui portaient le pantalon au lieu de la culotte courte. Des sans-culottes."

Je laisse le soin aux spécialistes de la Révolution française de répondre à vos autres questions plus historiques.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Avr 2020 20:09 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3307
Localisation : Versailles
Quelques éléments de réponse donnés par HÉRODOTE

Nom sous lequel se désignent à partir de 1792, au plus fort de la Révolution française, les agitateurs parisiens issus du petit peuple d'artisans, de commerçants et d'ouvriers. Ils veulent de la sorte se différencier des aristocrates et des bourgeois qui portent des culottes de soie tandis qu'eux-mêmes se contentent de pantalons de toile.

Les sans-culottes se rangent suivant la Constitution de 1791 parmi les citoyens « passifs » : faute de payer assez d'impôt, ils n'ont pas le droit de vote !

Ils sont surtout nombreux dans les faubourgs ouvriers Saint-Antoine et Saint-Marcel (à l'est de la capitale). Partisans des députés de la Montagne, ils se répartissent entre les 48 sections de Paris (il s'agit de circonscriptions électorales) ; à ce titre ils sont aussi appelés sectionnaires. Les sans-culottes ont la passion de l'égalité plus que de la liberté et pour l'affirmer, affectent le tutoiement patriote. Leur chant favori est la Carmagnole. Ils portent parfois un bonnet rouge inspiré de celui des esclaves affranchis de Phrygie (Asie mineure) pour souligner leur parenté avec les démocrates de l'Antiquité grecque.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Avr 2020 20:55 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2019 3:29
Message(s) : 714
Cette définition n'est pas exacte, puisqu'elle circonscrit les sans-culottes à Paris et sa périphérie. On parle des sans-culottes dans toute la France.

Image

et

https://www.persee.fr/doc/ahrf_0003-443 ... 231_1_4472

_________________
Image message du Loire au Dalgonar, oct. 1913


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Avr 2020 23:10 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1698
La révolution est tout de même partie de Paris et la province a, selon les lieux, suivi avec plus ou moins d'ardeur.
Etaient sans-culotte ceux qui se définissaient comme tels. Tout comme les Gilets Jaunes en 2019. C'est plus un qualificatif qu'une identité. Etait sans-culotte un homme du peuple qui manifestait ses penchants pour un gouvernement républicain et populaire. Mais qu'est-ce qu'un homme du peuple et qu'est-ce qu'un gouvernement populaire ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Avr 2020 6:13 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3307
Localisation : Versailles
Barbetorte a écrit :
La révolution est tout de même partie de Paris et la province a, selon les lieux, suivi avec plus ou moins d'ardeur.
Etaient sans-culotte ceux qui se définissaient comme tels. Tout comme les Gilets Jaunes en 2019. C'est plus un qualificatif qu'une identité. Etait sans-culotte un homme du peuple qui manifestait ses penchants pour un gouvernement républicain et populaire. Mais qu'est-ce qu'un homme du peuple et qu'est-ce qu'un gouvernement populaire ?


Le phénomène ne va t il pas au delà des opinions pour intégrer une dimension militante - et un militantisme violent ?

Car les sans culottes étaient en fait les "soldats" des "journées " révolutionnaires. C était eux qui avaient fait le 10 août (avec d'ailleurs bien des marseillais parmi eux, c'est exact) - comme c était eux qui avaient laissé tomber Robespierre en Thermidor.

Comme c était eux qui peuplaient les tribunes de la convention en applaudissant les montagnards et en insultant les modérés .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Avr 2020 7:47 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1538
Localisation : Vienne (86)
Une chose est certaine, la place tenue par les sans culotte va aiguillonner, et diviser, l'historiographie Révolutionnaire.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Avr 2020 10:04 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2019 3:29
Message(s) : 714
https://www.persee.fr/doc/ahess_0395-26 ... 8_6_421088

_________________
Image message du Loire au Dalgonar, oct. 1913


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB