A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Août 2018 2:34

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Message Publié : 22 Mars 2017 9:44 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Ceci est évoqué par H. Leuwers.
"Citoyens représentants, un Cromwell nouveau siégeait parmi vous ! Robespierre sous le masque d'une popularité hypocrite, avait osé prétendre au pouvoir absolu !" (société populaire de Strasbourg)

"Un groupe très nombreux s'entretenait de la maladie de Robespierre. Le peuple en parait si affecté qu'il dit que si Robespierre venait à mourir, tout serait perdu ; lui seul disait une femme, déjoue tous les projets des scélérats"

"Lorsqu'il est arrivé au CSP, il était déjà l'être le plus important de la France. Si l'on me demandait comment il avait réussi à prendre tant d'ascendant sur l'opinion publique, je répondrais que c'est en affichant les vertus les plus austères, le dévouement le plus absolu, les principes les plus purs." (Billaud-Varenne, juillet 1793)

Il faut équilibrer ceci avec des bruits de dictature et même d'envie de royauté en juin 1791. Robespierre partage ces dénonciations avec Pétion.

"On (l'Angleterre en la personne du duc d'York) nous rendre suspects au peuple et nous ôter le courage de démasquer et battre nos ennemis" (R. : 21 juin 1794)

"Chaque mot de l'orateur (Robespierre) vaut une phrase, chaque phrase un discours, tant il renferme de sens et d'énergie dans ce qu'il dit."

"A Londres, on me dénonce à l'Armée française comme un dictateur [...]. A Paris, on dit que c'est moi qui ait organisé le tribunal révolutionnaire, que ce tribunal a été organisé pour égorger les patriotes et les membres de la Convention. [...] C'est ainsi que l'on absout les tyrans, en attaquant un patriote isolé qui n'a pour lui que son courage et sa vertu" (juillet 1794)

"C'est bien étonnant que l'auguste Assemblée conserve dans son sein un monstre tel que Robespierre, qui n'a ni foi, ni loi, ni religion et dont le génie ne respire que sang et carnage." (avril 1790).

Il semble donc que ce ne soit pas seulement le 9 thermidor qui lance une "légende noire", l'homme était déjà au centre d'avis très divers. Il y aura le discours désastreux du 8 thermidor. Il y a aussi la place de Robespierre dont "les proches tiennent les rênes du pouvoir centralisé à Paris".

Après 4 pages, conclusion est faite d'une "rupture de confiance" ? Avec qui ? Le peuple de Paris... Ceci peut-il expliquer le 9 thermidor ? Le ralliement des sections "... de la même manière qu'elles ont accepté l'arrestation des Hébertistes puis des Dantonistes quelques mois plutôt."
Un peuple, tout juste initié à la Liberté ne saurait-il que se conduire en mouton docile ? Qui donc fait cette docilité ?
Je ne comprends pas cette courte conclusion en forme de réponse.
Qu'en penser ?

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB