Nous sommes actuellement le 26 Sep 2022 15:59

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Philosophes et drogues
Message Publié : 05 Nov 2008 13:16 
Bonjour, j'ai vu un ancien reportage sur Arte sur les drogues et où la voix off disait que des philosophes des Lumières se mettaient dans un état second pour écrire?
Je n'avais jamais entendu cela. Est-ce fondé? Et si oui, lesquels?

Merci d'avance


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 08 Nov 2008 0:05 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Mai 2008 17:31
Message(s) : 78
Je pense que oui. La philosophie des Lumières étant une réaction à l'obscurantisme et en notant que la drogue (à l'époque sous forme de champignons) était un moyen d'"évasion" prisée de certaines classes sociales (bourgeoisie), il est fort possible que les philosophs en aient usés. La drogue leur permettait d'aller chercher au plus profond d'eux même des réponses que la pensée humaine, trop lucide, ne permattait pas d'atteindre.

_________________
Venez visiter clio-histoire.forumactif !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 08 Nov 2008 0:08 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Jan 2008 16:29
Message(s) : 1815
Localisation : France
Pour un poête, ça peut se comprendre, mais pour un philosophe, dont l'oeuvre est censée être l'expression de sa raison, je doute qu'une quelconque analyse rédigée sous l'emprise de stupéfiants ait fini ailleurs qu'à la poubelle lors de la relecture le lendemain par l'auteur...

_________________
Les facultés de conceptualisation de l'empereur Constantin paraissent avoir été très limitées ; malgré de longues séances, les évêques ne semblent pas avoir réussi à lui faire bien comprendre la différence qui séparait l'orthodoxie de l'arianisme. (Y. Le Bohec)

Bref, un homme "au front étroit mais à la forte mâchoire" (J.P. Callu)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 08 Nov 2008 14:12 
Merci pour ces réponses. J'ai recherché et j'ai pas réellement trouvé.
Des exemples de grands philosophes (des lumières ou non) qui aurait pris ces substances?
Merci


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 09 Nov 2008 0:01 
En ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15224
Localisation : Alsace, Colmar
Je suis de l'avis de Huyustus. Essayez seulement de rédiger une note sous l'emprise de l'alcool. Pour une démarche précise et rigoureuse, il faut avoir la tête claire et cela implique donc de ne pas être sous l'emprise d'une drogue quelconque.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 09 Nov 2008 1:55 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Huyustus a écrit :
Pour un poête, ça peut se comprendre, mais pour un philosophe, dont l'oeuvre est censée être l'expression de sa raison, je doute qu'une quelconque analyse rédigée sous l'emprise de stupéfiants ait fini ailleurs qu'à la poubelle lors de la relecture le lendemain par l'auteur...

D'accord avec Huyustus. Un poète, un religieux mystique, un artiste, oui. Mais un philosophe... :rool: Cela paraît assez invraisemblable.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 09 Nov 2008 18:40 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2007 13:07
Message(s) : 333
Averm a écrit :
Merci pour ces réponses. J'ai recherché et j'ai pas réellement trouvé.
Des exemples de grands philosophes (des lumières ou non) qui aurait pris ces substances?
Merci


Michel Foucault comme le raconte Paul Veyne, en prenait occasionnellement.
Je crois que la drogue en générale peut jouer un grand rôle dans l'élaboration de nouvelle idées (qui a dit "relativité" ? :mrgreen:). Par contre, écrire SOUS drogue, ça c'est une autre histoire ...

_________________
"Un monde ne saurait être fictif par lui-même, mais seulement selon qu'on y croit ou pas." - Paul Veyne


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 09 Nov 2008 20:41 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4160
Localisation : Allemagne
JP Sartre se dopait au Corydrane.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 09 Nov 2008 20:47 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2476
Localisation : Lorraine
Effet secondaire: la nausée

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 09 Nov 2008 20:57 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4160
Localisation : Allemagne
Plantin-Moretus a écrit :
Effet secondaire: la nausée


En pleine forme Plantin en soirée de ce dimanche automnal lol lol lol

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 09 Nov 2008 21:06 
Merci Faget pour ta réponse surprenante et pourtant véridique.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 09 Nov 2008 23:15 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 04 Juin 2006 12:47
Message(s) : 2720
Localisation : Centre
Aldous Huxley, philosophe, auteur de "Brave New World" et de "The Doors of Perception" a pris des drogues; en fait, il a même demandé à sa femme de lui administrer une dose de LSD alors qu'il était agonisant.
Le philosophe William James aussi, Lewis Carrol, qui en outre d'être l'auteur d' "Alice au pays des merveilles" était aussi mathématicien, de même. Idem pour Thomas Edison, Ben Franklin; ce ne sont pas des philosophes mais ce sont des gens "rationnels et sérieux".
A noter que le Corydrane, comme toutes les variétés d'amphétamines, clarifie extraordinairement les idées et maintient l'esprit dans un état de vigilance et d'attention extrême. Les pilotes de la DGM utilisaient les amphétamines pour conserver cet état d'attention extrême durant leurs missions.
Les efffets des drogues "visionnaires", comme l'ayahuasca, le peyote et les autres variétés de cactus, les champignons du genre Stropharia Cubensis, l'ibogaïne, les graines d'ipomée, la Salvia Divinorum n'ont rien à voir avec ceux des excitants/speedants comme les amphétamines et la cocaïne.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 11 Nov 2008 5:42 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Tonnerre a écrit :
Aldous Huxley, philosophe, auteur de "Brave New World" et de "The Doors of Perception" a pris des drogues; en fait, il a même demandé à sa femme de lui administrer une dose de LSD alors qu'il était agonisant.
Le philosophe William James aussi, Lewis Carrol, qui en outre d'être l'auteur d' "Alice au pays des merveilles" était aussi mathématicien, de même. Idem pour Thomas Edison, Ben Franklin; ce ne sont pas des philosophes mais ce sont des gens "rationnels et sérieux".
A noter que le Corydrane, comme toutes les variétés d'amphétamines, clarifie extraordinairement les idées et maintient l'esprit dans un état de vigilance et d'attention extrême. Les pilotes de la DGM utilisaient les amphétamines pour conserver cet état d'attention extrême durant leurs missions.
Les efffets des drogues "visionnaires", comme l'ayahuasca, le peyote et les autres variétés de cactus, les champignons du genre Stropharia Cubensis, l'ibogaïne, les graines d'ipomée, la Salvia Divinorum n'ont rien à voir avec ceux des excitants/speedants comme les amphétamines et la cocaïne.
Ma parole, vous travaillez pour le DEA :wink: lol :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 11 Nov 2008 9:53 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2007 13:07
Message(s) : 333
Plantin-Moretus a écrit :
Effet secondaire: la nausée


:mrgreen:

_________________
"Un monde ne saurait être fictif par lui-même, mais seulement selon qu'on y croit ou pas." - Paul Veyne


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Philosophes et drogues
Message Publié : 11 Nov 2008 10:29 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Mai 2008 23:54
Message(s) : 33
Localisation : Nantes
Descartes a parlé , je crois, de l'effet enivrant du pétun (le tabac de l'époque devait être très chargé en nicotine ).
Plus proche de nous le psychologue et écrivain Timothy leary, le"pape du LSD".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB