A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 01 Mai 2017 3:16

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Le système Law
Message Publié : 18 Nov 2009 3:46 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 4115
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Quelqu'un peut-il expliquer de façon simple aux gens faibles en économie en mon genre en quoi consistait le fameux système Law et pourquoi son effondrement a représenté un drame?

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 18 Nov 2009 7:09 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
C'est l'histoire d'une bulle spéculative. Divers sites internet :
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_Law
- http://sceco.univ-poitiers.fr/hfranc/systLaw.htm
- http://www.flfa.fr/enquete8.htm
- http://www.herodote.net/histoire/evenem ... r=17160502
- http://cour-de-france.fr/article685.html avec un fichier pdf qu'on peut télécharger.

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 18 Nov 2009 8:18 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 24 Nov 2007 16:02
Message(s) : 82
Localisation : SAINTES MARIES DE LA MER 13
Je ne sais pas faire court, mais je pense que mon résumé de cette histoire est assez claire :

1715 : Louis XIV meurt. Les finances de la France sont dans un état lamentable : le roi avait dépensé tout l’argent dans les guerres et les constructions, les banquiers eux-mêmes s’étaient enrichis au dépend du royaume. Philippe d’Orléans est nommé Régent.

Law offre ses services en tant qu'économiste à Philippe d'Orléans. Il propose la création d’une banque qui émettra de la monnaie-papier en échange de l’or et prêtera à l’Etat le métal reçu.

1716 : le Régent le suit et lui permet de créer la Banque Générale, située rue Quincampoix à Paris (l’ancien hôtel particulier de François de Vendôme) qui deviendra Banque Royale en 1718, en reprenant le modèle des banques hollandaises : dépôt en monnaie contre des billets, sans prendre de bénéfice, ceux-ci sont réalisés grâce au change et opérations d’escompte.

L’opération est un succès, les billets étant bien plus pratiques pour le commerce, la banque augmente le volume de ses émissions, mais elle reste fragile ayant prêté son or à l’Etat, elle n’est pas en mesure de faire face aux remboursements éventuels de ces billets.
De plus, un nouvel édit est créé : les billets peuvent être reçus pour régler les impôts.

1717 : Law crée la Compagnie d’Occident, regroupant ainsi la Compagnie du Sénégal, la Compagnie de Chine et celles des Indes Orientales, obtenant le monopole du commerce avec la Louisiane pour 25 ans, cette compagnie disposant d’une souveraineté sur le port de Lorient qui connait une activité commerciale sans précédent.

1719 : Law se convertit au catholicisme et rachète la Compagnie du Mississipi au financier Crozat, il regroupe les compagnies mentionnées ci-dessus et fonde la Compagnie Perpétuelle des Indes.
En juillet la Compagnie reçoit le monopole d’émission de la monnaie en France.

La Compagnie négocie pour le compte du royaume la multitude de rentes dont il est redevable, elle offre au royaume de lui prêter 1 200 millions de livres nécessaires à cette opération de rachat, les règlements se faisant en billets de banque. Les souscriptions sont bien accueillies, les nouveaux billets ont une valeur supérieure à la monnaie, ce qui engendre un début d’inflation.

Les spéculateurs sont nombreux, le cours des actions s’envole, mais les revenus des mines d’or du Mississipi ne sont pas encore prouvés. Les gros investisseurs, commençant à avoir des craintes, se mettent à vendre leurs actions et se font rembourser en espèces. L’action se négociait à 10 000 livres pour une valeur nominale de 500 livres !!!

Début décembre : Law prenait déjà des mesures avant que la catastrophe n’arrive : il permet aux créanciers de se faire rembourser en billets par les débiteurs et annonce une dévaluation, il octroie une prime de 5% en faveur des billets sur l’argent et limite la quantité de monnaie autorisée pour les paiements. Fin décembre, le système connait son premier problème : baisse du cours des actions de la Compagnie des Indes.

1720 : le 4 janvier, Law est nommé contrôleur général des finances, afin d’enrayer cette baisse, puis nommé Surintendant Général des Finances. Il avait fait racheter une partie de ses propres actions pour enrayer cette chute. Surtout que tout le monde voulait se faire rembourser à prix fort, la Compagnie devait rembourser près de 300 millions.

Law décide alors de fermer le bureau des achats de la Compagnie et en février la banque Générale sera absorber par la Compagnie des Indes. Ce regroupement permettait à la Compagnie de récupérer 100 000 actions appartenant au roi : 1/3 reste en caisse, 1/3 remboursable dans l’année et le reste payable sur 10 ans.
Le système est proche de sa fin : les ennemis de Law (le duc de Bourbon, le prince de Conti, les financiers privés) poussent à la spéculation à la hausse pour faire effondrer le système. Les actions passent à 20 000 livres. !

Début mars : Law fixe la valeur des actions à 9 000 livres, annonce une refonte des monnaies afin d’acheter des actions et payer les billets avec des espèces surévaluées, il accompagne ceci de mesures sévères : ordre d’apporter les monnaies à l’hôtel des monnaies, interdiction de transporter les matières or et argent, introduction des billets dans toutes les villes du royaume, réduction fiscale à ceux qui payaient les impôts en billets, interdiction de détenir plus de 500 livres en espèces au domicile.

Fin mars : début de la banqueroute du système Law : Les Grands (Prince de Conti et Duc de Bourbon) viennent en personne récupérer leur argent, les actionnaires se présentent en masse pour échanger le papier monnaie contre des espèces, que la banque n’a pas (Law ayant renfloué les caisses de l’Etat et les richesses coloniales n’étant pas encore arrivées), plus personne n’a confiance, la France et l’Europe rentrent en pleine crise économique : des émeutes ont alors lieu.

Fin mai : Law réduit la valeur des actions à 5 000 livres. Le Régent poussé par le Parlement renvoie Law fin mai 1720 et le fait « embastiller ».

D’Argenson, estimant Law, le met seulement aux arrêts dans son hôtel. Une commission fut chargée de vérifier les comptes de la Banque, Law revient en grâce car rien de négatif n’est trouvé.

Début juin, il est libéré, promu Surintendant du Commerce de France, directeur général de la Banque Royale et de la Compagnie des Indes, et reprend sa place au conseil de Régence.

Entre juin et décembre 1720, Law essaye de trouver les moyens de résorber les billets et les actions pour éviter l’anéantissement de son système.

Juillet : il met sur pied un plan destiné à éponger 2 200 millions de billets, malgré tout il y eut 17 morts lors d’une nouvelle émeute rue Quincampoix.

Début août : remise à niveau des espèces par rapport aux billets. Le 15 août, Law commence à abandonner définitivement les billets et supprime les avantages fiscaux accordés aux billets.

Octobre : les billets furent retirés de la circulation par une nouvelle opération monétaire (les nouvelles espèces à recevoir seraient payables un tiers en billet).
Entre temps, Law avait offert aux porteurs d’action le pouvoir de les convertir en compte courants de la Banque, mais amputés de ¾ de la valeur, ce qui eut pour effet d’augmenter l’échange des actions contre des billets.
Vers la fin du mois, Law perd le contrôle des décisions financières : il ne peut plus procurer au Trésor Public les fonds nécessaires, n’ayant plus de billets.

Décembre 1720 : Law donne sa démission. Il quitte Paris le 14 décembre et la France le 22 décembre pour s’installer à Bruxelles.

La liquidation du système est confiée aux frères Paris, anciens munitionnaires enrichis pendant la guerre de Succession d'Espagne. Un arrêt du 28 octobre oblige les détenteurs d'actions à les faire « timbrer » au siège de la société. Ceux jugés « de bonne foi » les reçoivent sous huitaine, les autres… sous trois ans. Environ 2 millions de personnes, soit 10 % de la population furent concernés par cette liquidation.

La Compagnie des Indes, réorganisée en 1722, disparaitre en 1769.


Vous me direz si vous avez tout compris !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 29 Avr 2010 20:55 
Citer :
Quelqu'un peut-il expliquer de façon simple aux gens faibles en économie en mon genre en quoi consistait le fameux système Law et pourquoi son effondrement a représenté un drame?


Le problème du système de Law est qu'il était basé sur du vent, du vide. John Law, après avoir crée sa banque privée (qui deviendra Banque d'Etat) puis sa compagnie de commerce, réussi à faire croire que la Louisiane était riche et prospère faisant même circulé un carrosse entouré de gardes contenant de l'or (alors qu'en réalité il n'y en avait pas) dans les rues de Paris afin de convaincre la population sur la richesse de la Louisiane et du coup vendre un maximum d'actions, chose qui fonctionne très bien, les actions se vendent à prix d'or. Je précise que lors de la création de sa banque privée les 1200 actions partent rapidement.
Dès lors en 1718-1719 il me semble, la compagnie d'Occident créée par Law va englober toutes les autres de sorte à avoir le monopole total sur le commerce extérieur, la chute en sera d'autant plus terrible.
Pour la mise en place des billets par la Banque, lors de la crise le système va vite s'emballer tout simplement car il y aura beaucoup plus de billets en circulation que d'or présent dans les caisses, c'est à cause de cela que le papier monnaie va être longtemps rechigné par les Français qui s'en méfieront.
Ce sont les Nobles qui vont d'abord voir les failles du système en venant retirer leur or à la Banque dès 1720, c'est cela qui par la suite crée un vent de panique et très vite les caisses se vident. Les actions ne valent plus rien, tout était basé sur le mensonge et la propagande de l'époque.

J'ai fait un gros résumé, ce qu'il faut en ressortir, c'est que grâce à cela la France divise sa dette par 2. Mais les Français en garderont un très mauvais souvenir car beaucoup perdront leurs économies, la Banque d'Etat qui est une réussite en Angleterre ne s'installera en France qu'avec Napoléon. Certains par contre en sortiront considérablement enrichi ayant très bien su déceler les incohérences.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 25 Mai 2010 11:46 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 25 Mai 2010 11:35
Message(s) : 88
Law avait pour but d'émettre des billets de banque. Il estimait injustement que ces billets de banque égalèrent des empreints du gouvernement au public. Les billets de Law n'avaient pas une valeur fixe; ils se réagissaient à proportion de leurs valeurs sous-jacentes. Ces billets égalaient des actions plutôt que des billets de banque de nos jours.
Quand les valeurs sous-jacentes ne valurent rien, les billet de Law ne valurent rien. Or, l'argent francais ne valaient rien! D'un coup, le système monétaire français écrasa et les nobles français furent pauvres.
C'est à cause de la faillite du système de Law que Hume put imaginer sa théorie monétaire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 25 Mai 2010 14:09 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9719
Localisation : Région Parisienne
Poldertijger a écrit :
! D'un coup, le système monétaire français écrasa et les nobles français furent pauvres.
.


Oh, il n' eut pas que les nobles. Et puis, cela permit à l'Etat de se désendetter, les guerres de Louis XIV furent donc payées en partie par....ceux qui ne payaient pas d'impôts.

Finalement, c'est très moral... :mrgreen:

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 25 Mai 2010 19:15 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2010 19:48
Message(s) : 154
Localisation : proximité Lyon, Ain
C'est moins connu mais la Suède de Charles XII a connu le même phénomène avec le baron gorz qui émit à la place de billets des monnaies fiduciaires. L'expérience a très mal finie pour son concepteur. :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 26 Mai 2010 13:57 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 25 Mai 2010 11:35
Message(s) : 88
Jean Marc Laban a écrit:
Citer :
(La faillite du système de Law) permit à l'Etat de se désendetter, les guerres de Louis XIV furent donc payées en partie par....ceux qui ne payaient pas d'impôts.

Cependant, ce fût une mesure draconienne, qui faisait que le système monétaire de la France fût en désordre longtemps, pour que l’État français pût se désendetter. En avez vous des prouves?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 26 Mai 2010 14:32 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9719
Localisation : Région Parisienne
Ceux quint gardé des espèces métalliques ne sont pas touchés. Simplement, l'Etat a payé des dettes avec du papier monnaie qui ne valait rien. Il a indemnisé les petits épargnants, mais pas les gros.

Il a enfin modifié la valeur de la Livre, qui deviendra le Franc sous la Révolution, et la valeur de cette monnaie ne variera quasiment pas entre 1720 et 1914.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 26 Mai 2010 15:03 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 25 Mai 2010 11:35
Message(s) : 88
Jean-Marc Labat a écrit :
Ceux quint gardé des espèces métalliques ne sont pas touchés. Simplement, l'Etat a payé des dettes avec du papier monnaie qui ne valait rien. Il a indemnisé les petits épargnants, mais pas les gros.

Il a enfin modifié la valeur de la Livre, qui deviendra le Franc sous la Révolution, et la valeur de cette monnaie ne variera quasiment pas entre 1720 et 1914.

D'acord, mais est ce qu’il est l’issue d’un dessein préconçu ou pas ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 26 Mai 2010 15:43 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9719
Localisation : Région Parisienne
Non, ce n'est pas le but visé au départ. Tout comme les assignats durant la Révolution.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 26 Mai 2010 23:04 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1352
Localisation : Belgique
Poldertijger a écrit :
Law avait pour but d'émettre des billets de banque. Il estimait injustement que ces billets de banque égalèrent des empreints du gouvernement au public. Les billets de Law n'avaient pas une valeur fixe; ils se réagissaient à proportion de leurs valeurs sous-jacentes. Ces billets égalaient des actions plutôt que des billets de banque de nos jours.
Quand les valeurs sous-jacentes ne valurent rien, les billet de Law ne valurent rien. Or, l'argent francais ne valaient rien! D'un coup, le système monétaire français écrasa et les nobles français furent pauvres.
C'est à cause de la faillite du système de Law que Hume put imaginer sa théorie monétaire.


Poldertijger,

bienvenu mon ami économiste néerlandais du forum histoire BBC. Heureux de vous voir ici avec toutes vos compétences. Hmm, j'arrète, les gens n'aiment pas le café de commerce (the pub) comme dans les messages du BBC. C'est hors sujet ici, mieux de continuer notre conversation sur "l'Agora".

Cordialement et avec estime,

Paul.

PS: J'ai déja beaucoup cherché autour du système Law, même commencé un fil sur le BBC, mais ici j'ai appris encore plus...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 27 Mai 2010 13:44 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 25 Mai 2010 11:35
Message(s) : 88
Poldertijger a écrit :

Jean Marc Labat a écrit :
(La faillite du système de Law) permit à l'Etat de se désendetter, les guerres de Louis XIV furent donc payées en partie par....ceux qui ne payaient pas d'impôts.


Cependant, ce fût une mesure draconienne, qui faisait que le système monétaire de la France fût en désordre longtemps, pour que l’État français pût se désendetter. En avez vous des prouves?




Jean-Marc Labat a écrit :
Non, ce n'est pas le but visé au départ. Tout comme les assignats durant la Révolution.

Je suis de votre avis.

Cependant, c'est l'homme-de-la-rue qui devrait payer la désendettement de l'État français. La faillite du système de Law aboutissait à une crise financière qui a duré quelques années. Pendant cette durée, on ne pouvait pas investir et il y avait un chômage structurel considérable.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 27 Mai 2010 13:52 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9719
Localisation : Région Parisienne
Poldertijger a écrit :
Pendant cette durée, on ne pouvait pas investir et il y avait un chômage structurel considérable.



Oh, ce que vous nous dites là est une notion très moderne, le manque d'investissement qui entraîne le chômage n'est concevable qu'une fois réalisée la révolution industrielle, elle est inconcevable dans un pays qui est à 90 % agricole. Les petits porteurs, ceux qui avaient investis 400 livres ou moins furent remboursés par l'Etat, et il y eut un système dégressif pour les autres. C'est la noblesse et le bourgeoisie qui payèrent les pots cassés, pour les autres, ce fut indolore.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le système Law
Message Publié : 27 Mai 2010 14:23 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 25 Mai 2010 11:35
Message(s) : 88
Jean-Marc Labat a écrit :
Poldertijger a écrit :
Pendant cette durée, on ne pouvait pas investir et il y avait un chômage structurel considérable.



Oh, ce que vous nous dites là est une notion très moderne, le manque d'investissement qui entraîne le chômage n'est concevable qu'une fois réalisée la révolution industrielle, elle est inconcevable dans un pays qui est à 90 % agricole. Les petits porteurs, ceux qui avaient investis 400 livres ou moins furent remboursés par l'Etat, et il y eut un système dégressif pour les autres. C'est la noblesse et le bourgeoisie qui payèrent les pots cassés, pour les autres, ce fut indolore.

La société française de l’Epoque moderne antérieur avait une classe bourgeoise considérable. C’est celui-ci qui est touchée excessivement à force de la crise.

Alfred Teckel a écrit :
...en quoi consistait le fameux système Law et pourquoi son effondrement a représenté un drame?


Orev a écrit :
Fin mars : début de la banqueroute du système Law : Les Grands (Prince de Conti et Duc de Bourbon) viennent en personne récupérer leur argent, les actionnaires se présentent en masse pour échanger le papier monnaie contre des espèces, que la banque n’a pas (Law ayant renfloué les caisses de l’Etat et les richesses coloniales n’étant pas encore arrivées), plus personne n’a confiance, la France et l’Europe rentrent en pleine crise économique : des émeutes ont alors lieu.


Cela ne semble pas avoir étée une bagatelle.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB