A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 28 Fév 2017 8:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Marquis de Pombal
Message Publié : 17 Mai 2016 9:02 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 24 Fév 2016 19:44
Message(s) : 12
Cette célèbre figure des lumières me fascine depuis des lustres. Voici un petit résumé de ce que je sais sur ce personnage :

MARQUÊS DE POMBAL

Personnage emblématique du Portugal, Sebastião José de Carvalho e Melo, futur marquis de Pombal, est considéré comme l'homme qui fit entrer le Portugal dans le siècle des Lumières.

DES DEBUTS CHAOTIQUES :
Né en 1699 de parents issus d'une toute petite noblessse, Sebastião José de Carvalho e Melo commença une carrière peu reluisante : Jusqu'en 1738 il se montre avide d'honneur et de fortune, à la recherche d'alliance matrimoniales et de soutiens politiques. A 24 ans il enlève une veuve de haute noblesse dans le but de l'épouser. Mais grâce à un oncle bien placé il entame finalement sa carrière diplomatique : Il se trouve ainsi à Londres et Vienne où il s'ennuie et ne fait qu'envoyer des rapports grincheux et peu larges d'esprit... Le Roi D. João V, qui ne l'aime pas, le confine d'ailleurs dans un rôle restreint.
Jusqu’au jour où le Roi meurt et cède la place à Dom José . C’est à ce moment que le Roi choisit de confier le gouvernement au futur marquis dont il attendait une remise en ordre des affaires de l’Etat et la restauration de l’autorité monarchique par la suppression des abus scandaleux qui avaient flétri la fin du règne de D. João V. Dom José était certes du genre à préférer l’opéra que la politique, mais il n’en est pas à laisser les rênes du pouvoir à n’importe qui. Son choix se conforte lorsque Pombal se montre le seul à faire preuve de sang froid lors du tremblement de terre qui détruisit une grande partie de Lisbonne en 1755.

LA POLITIQUE RELIGIEUSE :
Le succès le plus net de Sebastião José de Carvalho e Melo est sans aucun doute au niveau de sa politique religieuse. Même si tout n’a pas été un franc succès, Pombal n’en a pas moins fait rentrer le Portugal dans le mouvement général des Lumières et du rationalisme du XVIIIème siècle. Peut-être ne faut-il pas voir dans son œuvre ni une tentative de rationalisation de l’administration, ni une croyance en le pouvoir absolu de l’Etat de gérer les inégalités de classe, mais essentiellement un effort de laïcisation d’un pays soumis depuis ses origines à l’omniprésence du clergé.
Il ira jusqu’à rompre, entre 1760 et 1770, toute relation avec le Saint-Siège lorsque Clément XIII s’érigea en défenseur de la Compagnie de Jésus. Car la grande affaire de Pombal et de son règne fut la lutte contre les Jésuites.
En 1755, Pombal commence par retirer aux jésuites du Brésil et du Paraguay la tutelle qu’ils exerçaient depuis deux siècles sur les Indiens. Il offre l’émancipation aux Indiens, ce qui révolte les Jésuites qui, lors du tremblement de terre de Lisbonne quelques mois plus tard, n’hésiteront pas à faire courir le bruit que Pombal est le mal incarné et la cause directe de la terrible punition divine sur Lisbonne…
Pombal fait exécuter certaines têtes de ce mouvement, par des procès horribles et fait décrété en 1760 la fermeture et la confiscation de tous les biens et collèges de la société de Jésus au Portugal. En 1768, il publie un pamphlet ouvertement anti-jésuite, le Dedução Cronològica. La mort de Clément XIII permirent au Portugal de renouer avec la papauté et d’obtenir la suppression définitive de la Compagnie de Jésus.

LE REFORMES SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES :
L’expulsion des jésuites entraîna évidemment un problème de remplacement des principaux éducateurs du pays. Pombal improvise une réforme inspirée du philosophe Luís António Verney (1713-1792) et de son œuvre ‘Verdadeiro metodo de estudar’ (de la véritable méthode d’étudier). En juin 1759, un décret annonce la création d’écoles régionales où l’on enseignerait le latin, le grec, l’hébreu et la rhétorique mais, faute d’un nombre suffisant de maîtres, seules les grandes villes en seront dotées. En 1772, Pombal crée deux facultés nouvelles à Coïmbra, celle de mathématique, puis celle de philosophie où l’on enseignait non seulement la logique, la métaphysique et l’éthique, mais aussi l’histoire naturelle, la physique et la chimie.

LE TREMBLEMENT DE TERRE DE LISBONNE :
Sans doute le tremblement de terre le plus violent de l’histoire moderne, il détruisit la partie la plus riche et la plus ancienne d’une des plus belles capitales de l’époque. Seul à garder son sang froid, et considérant qu’il n’était plus l’heure de faire dans la moralisation, Pombal entrepris sans faillir la reconstruction de Lisbonne selon des plans modernes et rationnels, dans un style baroque assagi. Nous lui devons aujourd’hui encore le splendide quartier de la Baixa ainsi que sa fabuleuse Praçia do Comercio.


LES REFORMES ADMINISTRATIVES ET FISCALES :
Les principales mesures dans ce domaine touchent l’égalisation et l’unification des statuts juridiques. Pombal supprima toute distinction entre les vieux et les nouveaux chrétiens. Tous eurent ainsi le droit d’accéder aux emplois publics. Il affranchit les esclaves qui touchent le sol Portugais ou y naissent, ce qui contribuera à sa disparition. Enfin, nombre de mesures concernent les fraudes et la contrebande maritime qui ruinent le trésor royal.

LA DISGRÂCE :
Le marquis de Pombal imposa son autorité souvent de façon brutale. Il réprima des mouvements populaires et fit exécuter pour se faire entendre. Aussi, quand Dom José mourut, le vieux ministre détesté est contraint de démissionner et de se retirer à Oeiras, puis Pombal dont il devint marquis. Il mourut l’année suivante.

Je m'intéresse particulièrement au domaine de l'éducation : a-t'on un équivalent en France ou dans d'autres pays d'Europe ? un autre exemple de création d'écoles locales basées sur des principes modernes ? Je pense à Turgot ? sans trop connaître...

_________________
Le Livre Noir de la Philosophie
Nous n'avons pas le choix de nos sources, Pierre Briant.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB