A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 27 Mars 2017 9:26

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Prostitution dans Paris
Message Publié : 05 Fév 2017 18:11 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1371
Localisation : Vienne (86)
Bonjour,

Au sein de l'émission, concordance des temps sur France culture, consacrée à la Police Parisienne sous l'ancien Régime l'intervenant vincent Millot, Professeur d'Histoire Moderne à l'Université de Caen. Enseignant-chercheur au CRHQ, annonce le chiffre de 30 000 prostitués dans Paris, sur une population parisienne de plus de 700 000 habitants, et ce à la veille de la Révolution.

Ce chiffre m’apparaît, peut être à tort, considérable.(4 % de la population de la capitale) comment peut t'il s'expliquer.

merci pour vos éclaircissements.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 05 Fév 2017 18:17 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5641
C'est effectivement énorme. ça donnerait en gros l'équivalent de 40 000 prostituées pour la ville actuelle de Lyon !

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 05 Fév 2017 18:29 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1842
Localisation : Versailles
Sur ce sujet comme sur d'autres je ne veux pas jouer à l'expert mais ne pensez vous pas que ces chiffres incluent des non professionnelles comme le seront les grisettes ou les lorettes de l'époque romantique ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 05 Fév 2017 18:38 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3785
A titre de comparaison, un "recensement" effectué en 1810 donna un chiffre oscillant entre 18 et 21 000, soit 3,3 à 3,8 % de la population parisienne.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 05 Fév 2017 19:06 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5641
Jerôme a écrit :
Sur ce sujet comme sur d'autres je ne veux pas jouer à l'expert mais ne pensez vous pas que ces chiffres incluent des non professionnelles comme le seront les grisettes ou les lorettes de l'époque romantique ?

ça me paraît très probable.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 05 Fév 2017 19:10 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1371
Localisation : Vienne (86)
Merci pour vos réponses...l'intervenant à ajouté que Paris avait, à l'époque, la réputation une capitale du vice.Quant à la population de la prostitution je ne sais pas si il recouvre au delà des maisons de tolérance (sous le controle de la police) à savoirs les bordels clandestins tel que les garnis qui le lieud'accueil des migrants.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 05 Fév 2017 19:51 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3785
Pierma a écrit :
Jerôme a écrit :
Sur ce sujet comme sur d'autres je ne veux pas jouer à l'expert mais ne pensez vous pas que ces chiffres incluent des non professionnelles comme le seront les grisettes ou les lorettes de l'époque romantique ?

ça me paraît très probable.


Ce fut le cas en 1810. Les "intermittentes" s'élevant de 35 à 42 % du total.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 05 Fév 2017 19:53 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1647
Rendons hommage à celle au Palais Royal qui a déniaisé Buonaparte (1787 ?)

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 11 Fév 2017 16:54 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Fév 2017 21:50
Message(s) : 213
Localisation : Liège (Belgique)
En 1837, Parent-Duchatelet dans son livre De la prostitution dans la ville de Paris donne ce chiffre de 30 000 prostituées avant la Révolution avec les précisions suivantes :
Parent-Duchatelet a écrit :
Dans ce dernier nombre de trente mille on comptait les femmes galantes de tout genre, les ouvrières faisant ressource de leur coprs et les femmes de théâtre ; les femmes publiques, notoirement connues pour telles, faisaient plus de la moitié de ce nombre ; et de cette dernière classe, il y en avait neuf à dix mille qui trafiquaient dans les rues.

Erica-Marie Benabou qui citait ce passage dans son livre La prostitution et la police des moeurs au XVIIIe siècle ne se prononçait pas sur l'exactitude de ce chiffre, le considérant comme une "vieille tradition de la préfecture de police".
Elle cite également d'autres auteurs qui donnent des chiffres inférieurs, égaux ou supérieurs. Un mémoire de 1762, consulté par le même Parent-Duchâtelet, mais disparu depuis, donnait le chiffre de 25 000. Restif de la Bretonne évaluait le nombre des prostituées à 20 000 en 1769. Louis-Sébastien Mercier donnait en 1783 le chiffre de 30 000, mais y ajoutait 10 000 filles entretenues. Grimod de la Reynière en 1784 ainsi que Lecointe en 1790 parlaient de 40 000 et Elie Harel en 1784 également allait jusqu'à 60 000.
Il s'agit cependant d'estimations. Aucun recensement des prostituées n'a été effectué au 18e siècle. Il faut attendre le 19e siècle pour disposer d'informations plus précises, mais même à cette époque, un certain nombre des prostituées occasionnelles échappe aux statistiques.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 11 Fév 2017 19:23 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2352
Le chiffre avancé pour Londres au 18ème 62 000 environ soit la proportion d'une jeune femme sur cinq..Pour la majorité c'est un second métier alors qu'elles sont couturières ou modistes.....Tous les auteurs anglais présentent Londres comme la capitale du vice par excellence......


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 12 Fév 2017 7:09 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 274
Localisation : oise
Voici un article assez exhaustif sur la question qui résume le bouquin d'Erica-Marie Benabou: http://www.mgm.fr/PUB/Mappemonde/M288/p40-44.pdf

_________________
"N'allez pas où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace."

Ralph Waldo Emerson


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 12 Fév 2017 9:05 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Fév 2017 21:50
Message(s) : 213
Localisation : Liège (Belgique)
Brisbout a écrit :
Voici un article assez exhaustif sur la question qui résume le bouquin d'Erica-Marie Benabou: http://www.mgm.fr/PUB/Mappemonde/M288/p40-44.pdf

Il ne s'agit apparemment pas vraiment d'un résumé, mais d'un article qui présente des cartes qui auraient dû figurer dans le livre d'Erica-Marie Benabou. Le livre présente en effet la particularité d'être une publication posthume d'un travail dont la rédaction était sans doute très avancée, mais pas tout à fait terminée (Erica-Marie Benabou est en effet décédée en 1985, soit deux ans avant la publication de son livre). L'article dont vous donnez le lien a été rédigé par la personne qui avait réalisé les cartes et est donc davantage un complément au livre qu'un résumé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 12 Fév 2017 9:32 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 274
Localisation : oise
Lei Ming Yuan a écrit :
Brisbout a écrit :
Voici un article assez exhaustif sur la question qui résume le bouquin d'Erica-Marie Benabou: http://www.mgm.fr/PUB/Mappemonde/M288/p40-44.pdf

Il ne s'agit apparemment pas vraiment d'un résumé, mais d'un article qui présente des cartes qui auraient dû figurer dans le livre d'Erica-Marie Benabou. Le livre présente en effet la particularité d'être une publication posthume d'un travail dont la rédaction était sans doute très avancée, mais pas tout à fait terminée (Erica-Marie Benabou est en effet décédée en 1985, soit deux ans avant la publication de son livre). L'article dont vous donnez le lien a été rédigé par la personne qui avait réalisé les cartes et est donc davantage un complément au livre qu'un résumé.


Autant pour moi, c'est ce qui est écrit en bleu: La mort a surpris Erica-Marie Benabou alors quelle parachevait le manuscrit de sa thèse de doctorat-ès-lettres. Une série de cartes et graphiques, en noir et en couleurs, conçus et réalisés par Eliane Hensinger, était prête pour l'illustration de l'ouvrage. En 1987. une grande partie du texte a été publiée à titre posthume sous l'intitulé: «La prostitution et la police des moeurs au XVIIIe siècle». Mais l'iconographie prévue est restée jusqu'à ce jour inédite. En souvenir de E.M. Benabou, sont présentés ici un certain nombre de ces documents cartographiques accompagnés de quelques extraits de son livre.

J'en profite pour envoyer ce lien que j'avais oublié: http://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1987_num_42_5_283439_t1_1147_0000_002

_________________
"N'allez pas où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace."

Ralph Waldo Emerson


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 12 Fév 2017 10:51 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Fév 2017 21:50
Message(s) : 213
Localisation : Liège (Belgique)
Brisbout a écrit :
J'en profite pour envoyer ce lien que j'avais oublié: http://www.persee.fr/doc/ahess_0395-264 ... 7_0000_002

Dans ce compte-rendu, voici ce qu'Arlette Farge dit du nombre de prostituées à Paris.
Arlette Farge a écrit :
Une population prostitutionnelle évaluée 20 ou 25 000 filles. Mais ce chiffre rassemble aussi bien la bouquetière, raccrocheuse par intermittence que la Duthé à carrosse doré ou la Romainville à la fortune exceptionnelle, courtisanes entretenues sur un grand pied. Aux filles, la prison, les bas quartiers, la promiscuité des cellules de la Salpêtrière ou de Sainte Pélagie aux femmes galantes, éventails et carrosses. Entre les deux, les pensionnaires des maisons publiques où la maquerelle fait office de maman gâteau grondeuse. Bien sûr, existent aussi des demoiselles de journée, vivant à l'extérieur et faisant leur travail en demi-journée. Bien sûr, contrairement à ce on pu croire, existent des souteneurs ; souvent ce sont des soldats s'occupant, en cabaret ou en logements garnis, de filles pauvres. Les maquerelles sont un chaînon important du milieu prostitutionnel : elles servent surtout de sources de renseignements pour les inspecteurs de police. Quant la prostitution la plus pauvre, on retrouve le classement socio-professionnel traditionnel des classes populaires avec son lot de revendeuses, ouvrières en linge, blanchisseuses et salariées des métiers de la couture. Pas de surprise : les prostituées des couches sociales inférieures identifient aussi par leur profession et font partie intégrante du monde du travail.

Le nombre de 30 000 cité par Vincent Millot englobe donc une population très diversifiée. Il faut savoir aussi qu'à l'époque, on pouvait qualifier de prostituée une femme qui "accordait ses faveurs" à plusieurs hommes, à un seul homme marié ou à un prêtre, sans qu'il s'agisse pour autant d'un commerce. De nos jours, aucune statistique ne rangera ces personnes dans la catégorie des prostituées, même si certains conservent ces préjugés.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prostitution dans Paris
Message Publié : 12 Fév 2017 11:13 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 274
Localisation : oise
Vous avez raison, mais je crois que Vincent Milliot, qui travaille beaucoup avec les sources policières, se base sur un chiffre donné dans un mémoire policier datant 1762 qui évoque ce chiffre de 30 000 prostituées. Il faudrait que je retrouve la source exacte. Mais à cette époque, les seules données chiffrées établies avec certitudes sont celles de la répression: 700 à 900 filles en moyenne sont jugées par la police dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.
Par ailleurs il me semble que deux tiers des prostituées n'étaient pas originaires de la capitale, mais avaient quitté la province dans l'espoir d'échapper à la pauvreté.

_________________
"N'allez pas où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace."

Ralph Waldo Emerson


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB