A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Juil 2018 15:47

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 30 Mars 2018 23:40 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1043
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
La Gallée ayant été déniché par Chevert

voici un peu de couleur(s) qui correspondent à
d'Authville des Amourettes Essai sur la Cavalerie tant ancienne que moderne
«4 étendards de soie verte (au) soleil et devise du Roi en or, au revers les armes d'Heudicourt fond de gueules, bandes de sables & carneaux d'argent avec (la devise) si fractus illabatur orbis brodés et frangés d'or»

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Mars 2018 9:11 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 01 Mars 2013 11:49
Message(s) : 50
« Ce régiment à 4 étendards de soie verte, soleil et devise du roi en or, au revers les armes d’Heudicourt fond de gueules, bandes de sable et carreaux d’argent avec ces mots « SI fractus illabitur orbis » brodés et frangés d’or. »

Dans la devise « Si fractus illabatur orbis «  : Orbis peut être traduit par monde, univers, globe mais aussi ciel et j’aime bien cette dernière interprétation.
« Horace fait ici allusion à la peur des premiers hommes , qui appréhendaient que le ciel ne tombât sur eux. Cette même crainte s'est conservée long-temps dans l'esprit de certains Peuples : car les Celtes avouèrent hardiment à Alexandre, que c’était là toute leur appréhension. »

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Avr 2018 1:33 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1043
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Bonjour

le Régiment de Cavalerie légère d'Heudicourt de août 1743 à août 1744 qui je suppose est la période qui intéresse

à l'hivernage à Ancenis fin 1740 il n'est pas mentionné dans le Pajol pour l'année 1743 dans Les Guerres sous Louis XV Tome 2, Guerre de Succesion d'Autriche,

il apparaît avec l'Armée du Rhin comme susmentionné plusieurs fois, courant mai 1744 au camp sous Landau embrigadé avec Bretagne Cavalerie dans la Brigade de Payanne
les différentes Brigades du camp de Landau sont bien distraites pour d'autres mouvements par la suite mais Pajol ne précise plus nominalement les régiments concernés

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Avr 2018 9:07 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 25 Mars 2018 13:00
Message(s) : 4
Chevert a écrit :
Il semble se confirmer qu’il s’agit bien du régiment de cavalerie de Gœuri Sublet dit le comte d’Heudicourt mestre de camp d’un régiment de son nom depuis 1735. Il se démet en 1748 en faveur de son parent le comte de Lenoncourt alors capitaine du régiment.

Les contrôles des troupes de 1747 et 1748 montrent la présence d’un capitaine La Gallée dans ce régiment .
Il semble que ce soit Jean Philippe Prunier de la Gallée, il est autorisé à lever une compagnie en 1743 qui est incorporé dans Heudicourt. Il deviendra lieutenant colonel de ce même régiment en 1761, le régiment s’appelle alors Toustain de Viray depuis 1758. On le trouve aussi appelé jean Philippe de Blanc de Prunier de la Gallée.

La première famille est originaire de Lorraine, et la seconde de la Drôme.


Merci encore pour toutes vos contributions. Le cadre dans lequel mon lointain cousin a évolué il y a près de trois siècles se précise peu à peu.

J'ai fait quelques recherches dans la Drôme avec le patronyme que propose Chevert, Prunier de la Gallée, j'ai trouvé cinq entrées aux archives départementales. Il s'agit d'inventaires de fonds, l'intégralité des textes n'est malheureusement pas accessible en ligne.

Trois de ces entrées concernent des audiences judiciaires pour la période 1723-1749. Philippe François de la Gallée est cité comme une des parties. Dans une des ces entrées il est mentionné qu'il est capitaine de cavalerie.

Dans une autre entrée, pour 1765, on trouve Jean Philippe François de la Gallée cité comme partie dans une audience avec dame de Saint Meloir

Enfin la dernière entrée relate le baptême de Marie Julienne Prunier de la Gallée fille de Jean Philippe et Antoinette de Simiane le 21 octobre 1723.

Cette date précise me donne plein d'espoir pour dresser un portrait généalogique du capitaine, malheureusement la paroisse de naissance n'est pas mentionnée et aucun des sites de partage des généalogistes (geneanet, filae) ne connait cette famille. Je vais rechercher un moyen d’accéder aux archives sur place, mais la Drôme est à 600km de mon domicile...

En ce qui concerne le détail des opérations militaires j'avoue avoir quelques difficultés à comprendre ce qui se passe exactement en août 1744. Le capitaine de la Gallée dit au curé qu'au moment où Jacques Lecomte abandonne la compagnie, celle-ci s'apprête à traverser le Rhin. Existe-t-il un ouvrage qui décrit ce conflit de façon détaillée ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Avr 2018 9:42 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4737
Localisation : Bade-Württemberg
On trouve pas mal d'infos sur internet.

Après une première phase offensive où la France s'enfonce en Allemagne jusqu'en Bohême (1740-1742), s'emparant de Prague, la contre-attaque autrichienne nous enlève tous nos gains (1742-1743). Prague tombe après un siège de sept mois, les Français sont expulsés d'Allemagne et contraints à la défensive sur le Rhin.
Début 1743, il est décidé de relancer l'action vers l'Est, mais les Autrichiens manoeuvrent habilement, obligeant l'armée française du Rhin commandée par le maréchal de Coigny à rétrograder une nouvelle fois vers l'Ouest, derrière le fleuve, pour s'opposer à une invasion par la Sarre. Les manoeuvres et contre-manoeuvres gèlent toutefois les mouvements, puis l'hiver s'en charge.

A l'été, la frontière orientale de la France est toujours sous la menace d'une invasion autrichienne. Le 1er juillet 1744, l'armée autrichienne franchit le Rhin à Philippsbourg et déborde les lignes de Wissembourg, menaçant de faire irruption dans la plaine d'Alsace découverte par le repli de l'armée de Coigny sous Strasbourg. C'était sans compter sur le coup de tonnerre de l'entrée en guerre de la Prusse, qui envahit la Bohême autrichienne laissée sans protection en août 1744. L'armée autrichienne, la seule disponible pour s'opposer à cette attaque dans le dos, est donc rappelée vers l'Est. L'armée française du Rhin ne s'oppose que mollement à son retrait (son commandement perturbé par la grave maladie de Louis XV, qu'on pense agonisant à Metz).

En août 1744, les Autrichiens sont donc en train de se replier vers la Bohême, en laissant quelques détachements de couverture sur le Rhin. Les Français se préparent à les poursuivre, mais ne disposent que d'effectifs limités pour cela, l'effort stratégique devant être porté dans les Pays-Bas autrichiens par l'armée des Flandres. Seuls quelques partis destinés à prélever des ressources à l'est du Rhin semblent avoir été envoyés, ainsi qu'un corps destiné à soutenir l'armée bavaroise qui, elle, cherche à libérer les Etats héréditaires occupés par les Autrichiens.
Il est possible que le régiment d'Heudicourt fasse partie de ce détachement placé sous les ordres du comte de Ségur.

Je suppose que d'autres auront des informations plus spécifiques tirées d'ouvrages spécialisés (notamment contemporains ou légèrement postérieurs aux évènements).

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Avr 2018 18:31 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 01 Mars 2013 11:49
Message(s) : 50
A noter que la description des armoiries dans l’état militaire de 1741 semble erronée. Beaucoup d’auteurs se recopient ensuite, mais dans les états militaires suivants comme JVB en 1748 , il n’est simplement mentionné qu’au revers figurent les armes du colonel.
La Maison de Sublet d’Heudicourt portait "d'azur, au pal brétessé d'or, maçonné de sable, chargé d'une vergette du même" et la Maison de Lenoncourt portait "d'argent, à la croix engrêlée de gueules"

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB