A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 12 Déc 2018 4:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Armée des Vosges
Message Publié : 04 Sep 2018 19:53 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 13 Avr 2018 20:10
Message(s) : 6
Bonsoir à toutes et à tous,

Je viens de découvrir votre forum très passionnant, sur lequel je me suis empressé de m’inscrire, car il me semble qu’il y a parmi vous un certain nombre d’érudits qui pourront très certainement apporter des réponses à mes questions.

Voilà en quelques lignes l’objet de mes recherches :
Je viens d’apprendre que mon aïeul, docteur en médecine, a participé au conflit de 1870/71, en tant que médecin aide-major au sein du deuxième bataillon de l’Egalité de Marseille (Armée des Vosges, Garibaldi). Ce bataillon faisait partie de la 2° Brigade, constituée vers le 11 novembre semble t-il.
J’aimerai savoir si les soldats de l’Egalité de Marseille étaient engagés ou mobilisés. Je dois avouer qu’à force de recherches, je ne m’en sors plus. J’ai retenu que le décret du 2 novembre 1870, par lequel la mobilisation des citoyens âgés de 21 à 40 ans, mariés ou veufs avec enfants, avait été ordonnée, ne concernait que la Garde nationale sédentaire.

Merci par avance pour votre aide précieuse
Très cordialement
Alain


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 4:59 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10346
Localisation : Région Parisienne
Ce sont des volontaires, le nom indique que ce n'est pas une troupe régulière. Je vais essayer de vous trouver quelque chose, mais l'armée Garibaldi n'a pas beaucoup combattu.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 6:50 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2082
Alain 57 a écrit :
Bonsoir à toutes et à tous,
Je viens de découvrir votre forum très passionnant, sur lequel je me suis empressé de m’inscrire ....


Sur ce : bienvenue, Alain.

_________________
Hugues de Hador.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 6:59 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10346
Localisation : Région Parisienne
Le 17 octobre, la bataillon de l'Egalité du commandant Gautier, qui commandait le deuxième bataillon est à Besançon avec 450 hommes. Voir cet ouvrage page 214. Je vais le lire pour voir si je trouve quelque chose.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... %221870%22

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 8:10 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 13 Avr 2018 20:10
Message(s) : 6
Bonjour à toutes et à tous,

Merci à Jean-Marc pour cette première réponse et merci à Hugues pour son accueil.

Garibaldi a pris le commandement de l’Armée des Vosges le 14 octobre 1870 à Dôle. Selon certains ouvrages, cette armée comprenait moins de 4000 hommes le 20 octobre (l’effectif de l’armée garibaldienne n’est cependant pas facile à déterminer). La 2° brigade, n’était pas encore constituée à cette date. Il semblerait qu’elle ait vu le jour au mois de novembre suivant.

La 2° brigade comprenait notamment les 1° et 2° bataillons de l’Egalité de Marseille, sous les ordres respectifs des commandants Gauthier et Raymond. Le 1° Bataillon de l’Egalité de Marseille, formé à Marseille, était auparavant rattaché à l’armée du général Cambriels. Ce bataillon est arrivé à Besançon le 16 octobre au matin.
Il en résulte, et sauf erreur de ma part, que Gauthier commandait le 1° bataillon et non le 2°, à la tête duquel se trouvait le commandant Raymond.
Si ces soldats étaient bien des volontaires, je suppose qu’ils ne connaissaient pas leur armée d’affectation le jour de leur engagement. En effet, on peut lire que la plupart d’entre eux refusèrent absolument d’aller auprès du général à la tête d’une armée composée d’hommes dont la plupart n’avaient ni souliers, ni couvertures, ni effets de campement et étaient presque tous armés de vieux fusils à piston.

Mon aïeul, natif et résidant à Strasbourg, se sera donc probablement engagé ailleurs que dans cette ville qui avait déjà capitulé au mois de septembre. En effet, comment imaginer qu’il se soit engagé à Strasbourg pour servir une armée qui allait combattre les prussiens, tout en laissant sa femme et son fils en danger dans cette ville. Sans doute aura t’il quitté la ville avec sa petite famille au courant du mois d’août 1870 au moment où le conflit y faisait rage.

Pardon d’avoir été un peu long……..
Cordialement
Alain


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 9:02 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 2243
Localisation : Paris
Alain 57 a écrit :
Je viens de découvrir votre forum très passionnant, sur lequel je me suis empressé de m’inscrire, car il me semble qu’il y a parmi vous un certain nombre d’érudits qui pourront très certainement apporter des réponses à mes questions.

Bienvenue Alain57 ! On espère pouvoir répondre à vos questions et que vous vous plairez sur PassionHistoire ! :wink:

Alain 57 a écrit :
Je viens d’apprendre que mon aïeul, docteur en médecine, a participé au conflit de 1870/71, en tant que médecin aide-major au sein du deuxième bataillon de l’Egalité de Marseille (Armée des Vosges, Garibaldi). Ce bataillon faisait partie de la 2° Brigade, constituée vers le 11 novembre semble t-il.

Dans l'inventaire des blessés et tués de l'Armée des Vosges, je trouve un médecin sous-aide-major P.J.E. Chardin, du 2ème bataillon, blessé au combat (Source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... /texteBrut).

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 9:06 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10346
Localisation : Région Parisienne
L'armée Garibaldi est un vaste foutoir, mais j'ai effectivement trouvé la date du 20 octobre pour la prise de commandement effective de Garibaldi. Il faut trouver maintenant un ouvrage sur cette armée qui ne s'est guère illustrée, non par la courage de ses troupes, mais par l'incurie de son commandement. Laisser passer l'armée de Manteuffel sans rien tenter sur son flanc fut criminel et n'aida pas Bourbaki.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 9:14 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 2243
Localisation : Paris
Alain 57 a écrit :
J’aimerai savoir si les soldats de l’Egalité de Marseille étaient engagés ou mobilisés. Je dois avouer qu’à force de recherches, je ne m’en sors plus. J’ai retenu que le décret du 2 novembre 1870, par lequel la mobilisation des citoyens âgés de 21 à 40 ans, mariés ou veufs avec enfants, avait été ordonnée, ne concernait que la Garde nationale sédentaire.

Pour répondre à votre question, trois groupes de Marseillais participèrent à l'armée des Vosges : les réguliers des Bouches-du-Rhône (8914 hommes dans la garde mobile), les gardes-nationaux (13290 hommes) et les francs-tireurs (environ 2000 hommes), parmi lesquels les francs-tireurs provençaux, les futurs bataillons de l'Egalité et la guérilla de Marseille. J'en déduis donc que les 2 bataillons de l'Egalité étaient composés d'engagés volontaires.
Source : Rémi Dalisson, "Mémoire de guerre et nouvelles pratiques culturelles sous la IIIe République : l’exemple du monument aux morts de 1870 à Marseille", in Cahiers de la Méditerranée, 2013, pp. 383-399.

Regardez, dans ce document, la dépêche du Petit Marseillais (12 octobre 1870), sur le départ des franc-tireurs de l'Egalité : http://www.onac-vg.fr/files/uploads/sd13-1870.pdf

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 9:45 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10346
Localisation : Région Parisienne
Une compagnie de ces Francs-Tireurs participe au combat de Genlis le 5 novembre. Il n'est pas précisé à quel bataillon cette compagnie appartenait dans ma source.

Il en reste un monument:

http://www.mairie-genlis.fr/les-monuments-aux-morts

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 9:53 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 13 Avr 2018 20:10
Message(s) : 6
Bonjour,

Pour répondre à Jean-Marc, effectivement cette armée était un vaste foutoir. De nombreux récits et témoignages existent à ce sujet. Que l’on soit pro ou anti Garibaldi, à chacun de se faire son idée, je ne m’étendrais pas là dessus.

Merci à Jadis pour son aide. Je vais m’empresser d’aller consulter les différents liens.
Afin de me permettre de faciliter les recherches, pourriez-vous svp cependant m’indiquer à quelle page de l’ouvrage se trouve le médecin sous aide-major Chardin ?

La 2° brigade était commandée par le lieutenant-colonel Louis Delpech, ancien préfet des Bouches-du-Rhône qui venait de démissionner de son poste pour rejoindre cette armée. Delpech était également rédacteur au quotidien « l’Egalité » de Marseille. Le nom des ces 2 bataillons doit trouver son origine ici.

Cordialement
Alain


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 10:41 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 2243
Localisation : Paris
Alain 57 a écrit :
La 2° brigade était commandée par le lieutenant-colonel Louis Delpech, ancien préfet des Bouches-du-Rhône qui venait de démissionner de son poste pour rejoindre cette armée. Delpech était également rédacteur au quotidien « l’Egalité » de Marseille. Le nom des ces 2 bataillons doit trouver son origine ici.

Dans Léo Taxil (1854-1907) (2016) de Robert Rossi, on lit que les Francs-Tireurs de l'Egalité ont été formés par "Louis Delpech et l'architecte Gautier". Parmi les autres francs-tireurs énumérés, Rossi parle des "Franc-tireurs de la Mort" d'Auguste Gautier (le même ?) et du "Corps franc d'Eclaireurs à cheval" organisé par le Comité de l'Egalité (créé par Delpech autour de son journal ?).

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 11:00 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 2243
Localisation : Paris
Dans Le Journal de Lyon du 24 janvier 1873, on peut lire le très intéressant rapport du comte de Ségur sur l'approvisionnement en armes et en équipements des armées pendant la guerre franco-prussienne. On y lit des choses très claires sur les francs-tireurs de Marseille.

M. le comte de Ségur a écrit :
Dès les premiers jours de la révolution, le conseil municipal [de Lyon] avait convoqué autour de lui les corps francs (séance du 20 septembre 1870) : le conseil décide : le général Cluseret prendra le commandement des volontaires du Rhône et des corps des volontaires ou francs-tireurs venant du Midi qui pourront se concentrer dans le département. [...] Le préfet télégraphie le 24 novembre au ministre de l'Intérieur : le département du Rhône a pris des engagements pour fabriquer 1200 vareuses, 200 vestes, 400 capotes, 200 képis par jour. [...] On voit délivrer 4500 pantalons, 5700 vareuses, 3100 paires de souliers, des couvertures, chemises, havre-sacs, ceintures de flanelles aux chasseurs du Havre, aux francs-tireurs de l'Ardèche, à la phalange algérienne [suit une énumération de corps.

Les volontaires de l'Egalité de Marseille prenaient 500 objets de tout ce que contenaient les magasins. Leur chef était M. Delpech. D'abord sous-préfet d'Aix, puis préfet de Marseille. M. Delpech s'était dirigé sur l'armée de Garibaldi à la tête de volontaire de l'Egalité : il était bientôt élevé au grade de lieutenant-colonel commandant de brigade et dans sa reconnaissance pour les 500 costumes qu'a donnés à son ancien bataillon l'hospitalité lyonnaise, il pense à elle pour faire équiper sa jeune brigade.

"J'envoie à Lyon mon ami Noble, officier d'ordonnance, écrit-il à M. Gonnot, le secrétaire général du Rhône. Je le charge de rapporter de là-bas tout ce qu'il pourra trouver et même davantage. Je vous le recommande tout particulièrement et vous prie de lui faciliter avec énergie les moyens de vider les magasins de Lyon au profit de ma brigade... Signé : Delpech, général commandant la 2ème brigade de l'armée des Vosges"

Source : http://collections.bm-lyon.fr/PER00317518/PAGE2_PDF

On trouve également quelques mentions des bataillons de l'Egalité dans les Souvenirs d'un franc-tireur en 1870-1871 de P. Trochon (1901)

P. Trochon a écrit :
La deuxième brigade, primitivement commandée par le lieutenant-colonel Delpech, officier supérieur improvisé, puis confiée au colonel Lobbia, sous-chef d'état-major de l'armée, offrait à son arrivée à Langres un effectif réel de douze à treize cents hommes, tout au plus, et, pour les huit dixièmes, d'origine provençale. On y comptait, en outre de deux escadrons de guides servant comme éclaireurs, et d'un détachement du génie auxiliaire, sept corps différents, dont voici la nomenclature exacte : les chasseurs (T Orient; V Égalité, de Marseille; la guérilla marseillaise; les francs-tireurs marins également de Marseille; les francs-tireurs de l'Atlas d'Alger; les francs-tireurs républicains de Bigorre, de Bagnères, et les francs-tireurs de Jonzac.


P. Trochon a écrit :
[A Prauthoy, le 28 janvier 1871], Le 1* et le 2* bataillon de l'Égalité (250 hommes) se portent également sur la droite et sur la gauche.


Source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... .item.zoom

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Armée des Vosges
Message Publié : 05 Sep 2018 13:00 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 13 Avr 2018 20:10
Message(s) : 6
Bonjour,

Merci encore une fois à Jadis pour toutes ces références.

Pour répondre à Jean-Marc à propos de Monuments au Morts :
Tout comme à Genlis, il existe à Autun (Saône-et-Loire), un monument commémoratif au cimetière de la Maladière, dédié aux 46 soldats défenseurs de la ville lors de l’attaque du 1° décembre 1870, et ayant trouvé la mort suite à ce combat.
Cependant, 259 actes de décès de soldats ont été enregistrés dans les registres d’Etat-civil de la commune, parmi lesquels figurent ces 46 soldats dont les noms sont gravés sur le monument.
Tous les autres ne sont recensés nulle part et plus personne ne savait où se trouvaient les corps qui avaient pourtant été inhumés au cimetière de la ville à l’époque. Ni le service d’Etat-civil, ni l’archiviste de la commune, ni le gardien de cimetière, n’ont pu m’apporter de réponse à ce sujet, tout le monde ignorait le sort des ces malheureux.
De longues recherches m’ont permis de les retrouver………. ils se trouvent sous le monument depuis le mois d’octobre 1877, mois durant lequel tous les corps avaient été regroupés au cimetière.

Je pense que mon aïeul est très certainement décédé des suites de maladie. En effet, il ne figure pas dans l’État nominatif, par affaires et par corps, des officiers tués ou blessés, ouvrage référencé plus haut par Jadis. Cet ouvrage ne recense par ailleurs que les officiers tués ou blessés.
D’autre part, Garibaldi avait quitté les lieux avec toute son armée depuis 15 jours, laissant probablement blessés et malades aux bons soins des différentes ambulances de la ville.

Cdlt
Alain


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB