A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Sep 2018 10:54

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 18 Oct 2007 10:17 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2007 19:48
Message(s) : 24
Annexion de la Savoie et de Nice en 1860

Pour ceux qui seraient intéressés par les problèmes d’annexion et/ou de rattachement du Comté de Nice et du Duché de Savoie à la France, je vous donne quelques éléments bibliographiques que l’on ne trouve pas dans les bibliographies générales de la période :

•Sur la Savoie du XIXe siècle :
PALLUEL-GUILLARD (A.), SORREL (Ch.), RATTI (G.), FLEURY (A.), LOUP (J.), LEGUAY (J.-P.), La Savoie de la Révolution à nos jours (XIXe-XXe siècles), Rennes : Ouest-France Editions, vol. 4, 1986.
C’est le 4e volume d’une histoire générale de la Savoie des origines à nos jours. Cette collection déjà ancienne est la seule bonne synthèse pour une approche détaillée de l'histoire de la Savoie. Aujourd'hui un peu vieillie, elle reste néanmoins la seule synthèse d'envergure sur l'histoire locale faite par des universitaires et des historiens français et italiens spécialistes de la question.
•Sur l’annexion proprement dite :
GUICHONNET (P.), Histoire de l’annexion de la Savoie à la France, dernière édition revue et augmentée, Montmélian : La Fontaine de Siloé, 1998.
Cette étude reprend intégralement la première édition. Néanmoins j’insiste sur le fait que ces ajouts ont été faits dans des conditions particulièreS de polémiques locales dans les années 90 sur la teneur de l’annexion ; Il en va de même pour La nouvelle histoire de la Savoie parue chez Privat durant la même période.
HEYRIES (Hubert), Les militaires savoyards et niçois entre deux patries 1848-1871 : approche d’histoire militaire comparée, armée française, armée piémontaise, armée italienne, Montpellier : Université Paul-Valéry, 2001.
Cette étude est fondamentale pour comprendre entre autres le problème du choix des Savoyards et Niçois entre la France et la fidélité à la Maison de Savoie. Elle se base sur des documents inédits. C’est véritablement l’une des premières études qui insère la problématique savoyarde et niçoise dans un contexte en relation avec le Piémont, et des relations avec les autres composantes du royaume de Piémont-Sardaigne.
La question de l’annexion ne peut en effet pas se résumer à la question linguistique mais elle sous-entend d’autres problématiques, notamment sur la nature même du royaume de Piémont-Sardaigne et sur le processus d’unification italienne. Sur ce point, je renvoie à l’excellente étude ci-dessous qui posent un certains nombre de questions :
GRAZIANO (Manlio), L’Italie : un Etat sans nation ? Géopolitique d’une identité nationale incertaine, Lyon : Erès Editions, 2007.
Pour ceux qui seraient intéressés par la question, je signale la préparation en cours d’un colloque international sur la question par les associations, sociétés et académies savoyardes en collaboration avec leurs homologues suisses et italiennes. Pour en savoir plus, vous pouvez aller sur le site de la Société Savoisienne d’Histoire et d’Archéologie :
http://www.histoire-en-savoie.org
Enfin sur le choix des termes annexion ou rattachement, la cession de Nice et de la Savoie ayant été conditionnée par le Traité de Turin, il faut parler d’annexion (qui est un terme juridique) et non de rattachement…


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Oct 2007 10:27 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10272
Localisation : Région Parisienne
Il se peut que le terme annexion appartienne au langage juridique, il n'en demeure pas moins que celui-ci dans la langue courante a une tout autre signification et signifie une contrainte pour les peuples qui y sont soumis.

L'Alsace-Moselle subit une annexion, car elle n'a pas été ratifiée par ses habitants. Ce n'est pas le cas de la Savoie et de Nice.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Oct 2007 20:18 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2005 19:49
Message(s) : 140
Localisation : Saint-Etienne
Bonsoir,

Dans le vocabulaire juridique, on rattache une terre sans maître à un Etat. La Terre Adélie est rattachée à la France. On annexe un territoire qui vivait sous un ordre juridique conforme au droit des gens (droit international public). La Savoie a été annexée à ou par la France. L'accord des populations ou des gouvernements n'est pas un critère.
Dans le langage courant, annexion a effectivement une connotation de violence, voire d'irrégularité.

D


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Oct 2007 20:30 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2005 19:49
Message(s) : 140
Localisation : Saint-Etienne
Re,

Pour être complet, l'annexion emporte également l'application du droit des gens sur le nouveau territoire selon les mêmes normes que sur le territoire de l'Etat qui accueille ( critère de finalité ). A l'inverse du rattachement qui autorise des souplesses... Ainsi des colonies "rattachées" à leur métropole.

D


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Oct 2007 20:51 
De plus cette annexion de la Savoie, précisément, entrainait des obligations que la France n'a jamais respectée ( neutralité et zone franche ) et qui fachèrent un temps nos voisins suisses mais le temps immuable passe et efface les outrages - seuls quelques savoisiens un peu floklorique en garde un souvenir et tente de le faire ressuciter !!! Mais qui conteste quoi que ce soit aujourd'hui ?? ( si ce n'est que de créer une région "Savoie" ! Une idée qui court )

Corlin de Coubron


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Oct 2007 22:21 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2005 19:49
Message(s) : 140
Localisation : Saint-Etienne
Bonsoir,

Je n’ai pas de souvenir de ce cas précis, mais la dispute se situe probablement là : les Français n’ont-ils pas fait preuve d’arrogance, été un peu trop vite ? Non, ce serait mal les connaître !

Damien


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Oct 2007 13:02 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
L'abbaye de Hautecombe (qui donne sur le lac du Bourget) contient les sépultures des membres de la Maison de Savoie (dernière dynastie à avoir régné en Italie).
Les moines qui la desservaient l'ont quittée pour se retirer à Ganagobie (Alpes de Haute-Provence) afin d'éviter d'être incommodés par les sports nautiques pratiqués sur le lac à proximité de leurs murs...

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : petit complément....
Message Publié : 23 Oct 2007 18:34 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2007 19:48
Message(s) : 24
Jean-Marc Labat a écrit :
Il se peut que le terme annexion appartienne au langage juridique, il n'en demeure pas moins que celui-ci dans la langue courante a une tout autre signification et signifie une contrainte pour les peuples qui y sont soumis.

L'Alsace-Moselle subit une annexion, car elle n'a pas été ratifiée par ses habitants. Ce n'est pas le cas de la Savoie et de Nice.


Le terme de rattachement reste cependant impropre car il s’agit bien d’une annexion signée dans le cadre d’un traité de droit international.

Le terme d’annexion n’est pas une critique de ma part sur le fait que la Savoie soit depuis 1860 française, loin de là, mais la place faite au plébiscite dans ce processus me laisse parfois rêveur.

Je rappelle en effet que dans ce processus,
- le plébiscite n’est que la conséquence de l’application du traité de Turin et non une cause ;
- que la cission du royaume de Piémont-Sardaigne en une partie occidentale rattachée à la France et une partie orientale constituant le futur royaume d’Italie à partir de 1861 ne se base pas sur des questions linguistiques… Le Val d’Aoste est devenu italien après 1861…

La principale critique que je fais aux historiens non-connaisseurs de la Savoie ou de Nice est qu’ils ont mis au centre de la question le plébiscite et son résultat alors qu’il n’est qu’une conséquence de l’amorce du processus d’unification de l’Italie sous l’égide de la Maison de Savoie et du royaume de Piémont-Sardaigne. D’autre part, ils ont complètement évacué la question de l'éventuelle annexion par la Confédération helvétique d’une partie de la Savoie du Nord (qui correspond à peu près à la Haute-Savoie). L’annexion de la Savoie a eu des réalités beaucoup plus complexes au niveau international qu’il n’y paraît au premier abord. Mais cet aspect n’est pas le seul.

En effet, le choix des habitants de la Savoie et de Nice ne se sont pas faits en fonction de problématiques politiques internationales mais biens d’enjeux internes au royaume de Piémont-Sardaigne. Pour rappel, ils sont principalement de deux ordres :
- le refus de la classe politique savoyarde – en particulier des parlementaires savoyards du Parlement de Turin – de voir se constituer une unification de la péninsule italienne qui aurait par là même « dénaturé » le royaume de Piémont-Sardaigne et affaibli de fait le poids des élites savoyardes dans le fonctionnement de l’Etat ;
- l’opposition constante d’une grande partie des populations savoyardes face à la politique d’incamérisation des biens de l’Eglise entamée sous le gouvernement précédent celui de Cavour, ce qui explique en partie l’attrait de la figure de Napoléon III et d’une France protectrice de l’Eglise.

Cela n’a cependant pas empêché plusieurs centaines de Savoyards de mourir sur les champs de bataille pour l’unification de l’Italie. Je rappelle que les Savoyards comme les Niçois ont combattu dans l’Armée royale piémontaise à la fois dans unités distinctes comme la Brigade de Savoie (qui d’ailleurs a permis la victoire de San Martino sur les Autrichiens) alors qu’ils ne considéraient pas la guerre de 1859 comme « leur » guerre…

Pour finir, le drapeau vert-blanc-rouge avec les armes de Savoie SANS la couronne fut celui du royaume de Piémont-Sardaigne après l'adoption du Statut de 1848. Le choix de ces couleurs par Charles-Albert marquait par la même une référence à l'italie des années 1790 mais il ne faut pas le comprendre comme le symbole d'une Savoie ou d'un Comté de Nice italiens. Pour finir, le drapeau adopté par l'Italie à partir de 1861 fut le tricolore vert-blanc-rouge aux armes des Savoie AVEC une couronne dans sa partie supérieure...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB