Nous sommes actuellement le 07 Août 2020 2:22

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 16 Mars 2012 18:17 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 04 Mars 2012 11:38
Message(s) : 8
Localisation : Bretagne
Bonjour à toutes et tous
J'ai en ma possession le courrier (daté du 26-12-1870) d'un soldat du 94e de ligne dont l'enveloppe, postée à Brest, porte la mention suivante:" Armée de l'Ouest" Brest. Ce soldat n'est pas blessé, donc pas de rapatriement sanitaire vers un hopital.
Or à ma connaissance, le dépôt n'a pas été transféré vers cette localité.
Sauf erreur de ma part, il me semble que ce régiment est basé à Bar-le-Duc et intégré à l'Armée du Rhin. Dans les batailles décrites dans le site "Loire 1870", je site: "Affrontement sur Pont-de-Gennes et Montfort entre la 17e division et les troupes (1 compagnie de fusiliers-marins, 3 compagnies du 94e et 3 compagnies de marins) du général Jaures." Il est possible que certains éléments ont été détachés vers l'armée de la Loire pour combattre et vous le confirmez.
Cependant ce soldat écrit à ses parents et leur donne sa nouvelle: Soldat DUMAS, 94e Infanterie de Ligne, 8e compagnie, à Brest (Finistère).

Ma question: avez vous connaissance d'un transfert des éléments de ce régiment vers Brest ?
Il est peut-être possible aussi que ces soldats "perdus" dans l'Ouest de la France, ait été rapatriés avec des éléments de la Compagnie de fusiliers-marins ou des Compagnie de marins, si bien entendu, ces derniers étaient de Brest.
Peut-être une explication de votre coté?
Cordialement
Robert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2012 13:52 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1121
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
bonjour

il est vrai que nos 100 Régiments d'Infanterie de ligne ont tous disparu, sauf les 6 d'Algérie et Rome (16e 35e 38e 39e 42e 92e) avant novembre 1870 et on est surpris de trouver encore un 94e "de ligne" à cette date, il reste bien les 4e Bataillons de ces régiments mais ceux-ci sont absorbés à leur tour dans des régiments de marche

exception à la régle donc ces compagnies de depôt du "94e de ligne" semblent encore figurer dans certains Ordres de bataille comme celui mentionné, car les depôts de ces régiments eux existent encore

cependant je pense que la référence à Bar-le-Duc est postérieure quand les régiments et leurs depôts aprés 1873 cessent d'être assez nomades et se fixent dans telle ville ou tel departement ou région,

en 1870 le 94e et son depôt se trouvaient à Rouen, région et ville qui ne seront pas épargnées par l'invasion prusso-allemande, evidemment les unités Françaises présentes ont sans doute migré vers une autre garnison à cette approche,
il existe un livre pratiquement introuvable sur le mouvement des depôts à moins d'un historique détaillé du 94e pour nous confirmer le transfert vers Brest

Salutations
Loïc

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2012 16:11 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Oct 2005 21:35
Message(s) : 90
Bonjour,
En 1870, le 94ème de ligne et son dépôt étaient effectivement basés à Rouen. Commandé par le colonel de Geslin, le régiment fit partie du 6ème corps d’armée dirigé par le maréchal Canrobert, 3ème division d’infanterie (général Lafont de Villiers) 2ème brigade (général Colin) Il fut engagé à Rezonville et à Saint-Privat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2012 16:18 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9334
Localisation : Région Parisienne
En tapant bêtement 94ème de ligne et Brest dans mon moteur de recherche favori, je suis tombé là dessus sur le site de la société d'entraide des membres de la Légion d'honneur du Finistère nord:

ALBERT AUGUSTE MARIE GICQUEL DES TOUCHES
Comte puis Marquis - Officier d’artillerie. Admissible à l'Ecole militaire de Saint-CYR en 1870, il s'engage pour la durée de la guerre au 94ème Régiment de ligne à Brest. Il entre à Saint-CYR en 1871, et suit ensuite les cours de l'Ecole…

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2012 19:59 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 04 Mars 2012 11:38
Message(s) : 8
Localisation : Bretagne
Bonsoir à toutes et tous,
Merci pour les renseignements que vous m'avez transmis. Cependant je recherche quand même un complément d'information sur le stationnement de ce régiment à Brest. Peut-être est-il en dépôt tout simplement?
Le soldat écrit à ses parents qui habitent le département de l'Isère.
Cordialement
Robert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mars 2012 21:19 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1121
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
en fait c'est justement ce que j'écris : aprés novembre 1870 il n'y a plus que le depôt du 94e à Brest, comme tous les autres regiments d'infanterie de ligne moins 6 il n'existe plus que les régiments de marche d'une part et evidemment d'autre part les depôts des 100 régiments qui fusionneront en 1871 avec les régiments de marche pour remettre sur pied l'Infanterie (le 47e marche allant au depôt du 47e de ligne pour reconstituer ce dernier etc...)

quoi que une "8e Cie" pour un depôt me surprend un peu mais il y'a eu des compagnies provisoires formées dans les depôts

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mars 2012 18:19 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 04 Mars 2012 11:38
Message(s) : 8
Localisation : Bretagne
Bonjour,
Je vous remercie de suivre l'évolution du 94e mais ce n'est pas chose facile. En effet, à moins de trouver l'historique de ce régiment, aucune trace sur la place de Brest. Le lien ci dessous doit permettre la lecture d'une image de l'adresse communiquée.
http://cjoint.com/?BCsskVb5XwL
Cordialement
Robert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mars 2012 20:07 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1121
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Brest devient le depôt du 94e en 1870

Relation historique et critique de la guerre Franco-Allemande de Ferdinand Lecomte indique bien Rouen comme garnison et Brest pour le depôt
à l'époque le depôt n'était pas toujours dans la même ville de garnison que le reste du régiment

Salutations
Loïc

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mars 2012 11:36 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 04 Mars 2012 11:38
Message(s) : 8
Localisation : Bretagne
Bonjour à toutes et tous,
Bonjour Loïc
Si je peux me permettre: y a-t-il corrélation entre le déplacement des unités comme durant la guerre de 14-18. En effet, dans le cas d'occupation du territoire, le régiment qui avait toujours comme base la localité d'attache mais son dépôt était transféré dans une ville à l'arrière pour maintenir la gestion des militaires comme il semble être le cas pour le 94e. Ville d'attache Rouen, dépôt Brest. Me trompe ai-je ?
Autre question, dans le document que vous citez, l'ensemble des régiments avec ville de garnison et dépôt est-il décrit? En effet, avant de l'acquérir,je souhaiterai avoir un aperçu rapide.
Dans le lien ci-dessous, vous trouverez un extrait du courrier.
http://cjoint.com/?BCtlGZlwyKl
Avec mes remerciements anticipés.
Cordialement
Robert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mars 2012 18:19 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1121
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
bonjour
il s'agit d'un livre ancien donc assez difficile à trouver hélas

avant 1873 les régiments n'ont pas vraiment d'assise régionale, ils sont trés trés nomades et n'ont aucune attache, identification avec un terroir particulier, tous les ans ou deux ans ils changent de garnison avec ou sans leurs depôts* ce qui fait que les conscrits peuvent voyager d'un bout à l'autre de la France pour joindre leurs régiments d'affectation (et tout d'abord le depôt) ce qui conduira à des situations absoluments ubuesques en 1870 comme les réservistes Nordistes se rendant au depôt du 86e à Saint Malo avant de rejoindre le régiment lui même à Lyon

*records d'éloignement en 1870, entre 800 et 900 kilométres de distance entre le Depôt régimentaire et la garnison principale du régiment
le 77e à Châlons, depôt à Bayonne
le 97e à Lyon, depôt à Quimper
le 13e à Bethune, depôt à Romans
le 86e à Lyon, depôt à Saint Malo
le 98e à Dunkerque, depôt à Lyon

Salutations
Loïc

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mars 2012 23:12 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 04 Mars 2012 11:38
Message(s) : 8
Localisation : Bretagne
Bonsoir toutes et tous,
Bonsoir Loïc
Merci pour tous ces renseignements. Le livre "Relation historique et critique de la guerre Franco-Allemande de Ferdinand Lecomte (Tome I) a été réédité en 2010. Je pense que je vais pouvoir me le procurer dans les meilleurs délais.
Ainsi, je pourrai déterminer et nommer tous les régiments stationnés sur le territoire breton pendant cette période car je suis particuliérement attaché à "L'Histoire de cette Région" .
Bonne nuit
Cordialement
Robert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Mars 2012 17:05 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1121
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
en fait du côté des Régiments d'Infanterie de ligne étaient en Bretagne

25e Lorient, depôt à Vannes
28e Nantes
70e Brest, depôt à Saint Brieuc
depôt du 86e à Saint Malo (garnison du Régt Lyon)
depôt du 97e à Quimper (garnison du Régt Lyon)

5e Bataillon de Chasseurs à pied (Rennes)

par la suite
le 36e Régiment de marche organisé à Saint Brieuc en octobre 1870
les 11e 12e 13e Bataillon de marche de Chasseurs à pied en novembre à Rennes

Bien evidemment il y'a aussi les Régiments de la Garde Nationale Mobile

pour illustrer cette absence de relation entre la garnison de cantonnement et le recrutement comme souligné, à titre d'exemple le depôt du 12e ligne à Riom pendant la guerre recevait lui des réservistes Bretons

Salutations
Loïc

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Mars 2012 17:15 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14183
Localisation : Alsace, Colmar
Loïc a écrit :
bonjour
il s'agit d'un livre ancien donc assez difficile à trouver hélas

avant 1873 les régiments n'ont pas vraiment d'assise régionale, ils sont trés trés nomades et n'ont aucune attache, identification avec un terroir particulier, tous les ans ou deux ans ils changent de garnison avec ou sans leurs depôts* ce qui fait que les conscrits peuvent voyager d'un bout à l'autre de la France pour joindre leurs régiments d'affectation (et tout d'abord le depôt) ce qui conduira à des situations absoluments ubuesques en 1870 comme les réservistes Nordistes se rendant au depôt du 86e à Saint Malo avant de rejoindre le régiment lui même à Lyon


Bonjour,

Il me semble avoir lu quelque part que c'était un choix. Les régiments servaient aussi au maintien de l'ordre. Or, on avait peur que la troupe ne prenne fait et cause pour les manifestants. Avec ce système-là, les soldats du Nord, maintenaient l'ordre à Lyon et ainsi de suite.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Mars 2012 23:00 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 04 Mars 2012 11:38
Message(s) : 8
Localisation : Bretagne
Bonsoir à toutes et tous,
Bonsoir Loïc, Narduccio
Je vous remercie de tous ces compléments d'information que j'enregistre bien volontiers. Cela va me permettre d'évoquer plus justement les péripéties des régiments stationnés en Bretagne pendant ce conflit. En effet ma base de travail consiste à "récupérer" le plus possible d'évènements philatélique pour illustrer cette "Histoire de Bretagne" vue autrement :rool:
[url][http://histophilabreiz.pagesperso-orange.fr/index.htm/accueil_chap4_par1p1.htm/url]
Bien cordialement
Robert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mars 2012 8:36 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9334
Localisation : Région Parisienne
Il faut s'interesser au camp de Conlie, qui fut un scandale.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB