Forum Histoire - Passion Histoire
http://www.passion-histoire.net/

Transport des malades dans les hôpitaux, sanas et thermes
http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=72&t=40300
Page 1 sur 1

Auteur :  Jean-Mic [ 01 Oct 2017 16:45 ]
Sujet du message :  Transport des malades dans les hôpitaux, sanas et thermes

Suite à un fil précédent sur le relevage et le transport des blessés sur le champ de bataille, je crée celui-ci.

Quel est l'apport de la médecine civile à la question du brancardage et du transport des malades à l'intérieur des hôpitaux et lieux de soins ? Quand et comment apparaissent les brancards, les chaises roulantes, les chaises à porteurs et autres dispositifs de transports ? Quelles nouveautés apportent le développement des sanatoriums et établissements thermaux au cours du XIXème siècle ?

Merci d'avance

Auteur :  Unagi [ 28 Jan 2018 9:41 ]
Sujet du message :  Re: transport des malades dans les hôpitaux, sanas et therme

Bonjour,

Wikipédia me semble utile au sujet du fauteuil roulant : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fauteuil_roulant
Sur les sanatoriums, en dépit du fait qu'ils reposent en partie sur un mythe ( voir http://www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_ ... _30_1_2373 ), ont certes des vertues (le grand air, la tranquillité, etc.) mais, bien plus, si l'on prend l'exemple de la tuberculose, il s'agissait d'un marqueur de la maladie. Ceux qui allaient à la montagne pour guérir de cette maladie étaient d'abord riches, mais surtout considérés comme curables. Les autres nettement moins.
Pour autant, cette même lutte contre la turberculose permettra la mise en place d'une certaine démocratisation du sanitaire ( http://www.persee.fr/doc/abpo_0399-0826 ... _0333_0000 ) en cela que les autorités comprennent que les causes des maladies dépendent beaucoup de la "misère et des souffrances populaires". Ce lien médico-social donna naissance, pour l'historienne, à l'assistance sociale (c'était auparavant la visiteuse médicale).

Le regard médical posé sur le patient est capital pour comprendre ces nouveautés: à contrario des léproseries qui semblent être le négatif de l'homme "sain", les thermes et sanatoriums sont, au moins dans les premiers temps, des symboles de guérison, une cour des miracles des sommets ou des eaux sulfurées.
Je vous conseille le bel ouvrage de H.Hatzfeld (Jacques Le Goff en parle en ces termes: https://www.monde-diplomatique.fr/1990/04/LE_GOFF/42534 ) qui mêle une histoire du capitalisme à l'Assistance publique.

Que cela soit la guérison présumée de Louis XVIII grâce aux eaux de la future Enghien-les-Bains, de la relation qu'entretenait Nietzsche avec l'air alpin ou de cette même relation avec le spectral James Bond, il y a une véritable mythologie "thermale". Cependant, cet élitisme sanitaire ne peut faire sans l'apparition du couple social-médical qui pourra aboutir à terme à la Sécurité sociale.

J'ai l'impression de m'être éloigné du sujet de base, veuillez m'en excuser.

Auteur :  Jean-Mic [ 05 Fév 2018 12:35 ]
Sujet du message :  Re: transport des malades dans les hôpitaux, sanas et therme

Merci de réactiver ce fil, qui n'a pas connu de succès jusqu'à maintenant.
A vrai dire, c'est parce que l'article de Wikipedia est un début mais qu'il n'apporte pas grand chose en profondeur, que j'ai posé la question.

Il me semble que le matériel de transport des malades a connu une première évolution au cours du XIXe, dans trois milieux complémentaires : les sanatoriums, les établissements thermaux, ... et le pèlerinage de Lourdes. On y voit notamment apparaître des nouveautés telles le tringlot et le transport à bretelles tandis que la généralisation de la chaise roulante justifie le début d'une production en série, alors qu'auparavant, il ne s'agissait que de pièces bricolées à l'unité.

Qui pourrait être plus précis sur cette évolution ?
Qui connait suffisamment les sanas, les thermes, les pèlerinages de malades au XIXe, pour m'éclairer sur le sujet ?

Auteur :  Jean-Mic [ 26 Avr 2018 11:38 ]
Sujet du message :  Re: Transport des malades dans les hôpitaux, sanas et therme

Un engin qui me semble apparaître après 14-18 : le tricycle Poirier.
Le volant permet de donner la direction, évidemment, mais aussi à faire avancer l'engin par un mouvement de va-et-vient d'avant en arrière qui entraîne un jeu de chaînes et de pignons.
Peut-être existait-il avant la guerre de 14, mais il doit son succès (!) aux nombreux mutilés de guerre. Il marque un progrès capital en terme de mobilité de ceux qu'on appelait les invalides de guerre. On en voyait encore sur les routes jusque dans les années 1970, cette fois aux mains de ceux qu'on appelait désormais les infirmes civils.
Poirier n'a pas été le seul constructeur de tricycles d'infirmes, mais c'est sans doute la maison qui en a produit le plus longtemps. Aujourd'hui, la maison Poirier reste un des grands spécialistes européens en équipement et accessoires pour personnes handicapées ou à mobilité réduite (le vocabulaire évolue aussi), grand fournisseur des institutions (hôpitaux, EHPAD) et des particuliers.

Pièce jointe :
tricycle Poirier 1.jpg
tricycle Poirier 1.jpg [ 151.99 Kio | Consulté 712 fois ]
Pièce jointe :
tricycle Poirier 4.jpg
tricycle Poirier 4.jpg [ 101.82 Kio | Consulté 712 fois ]
Pièce jointe :
poirier 7.jpg
poirier 7.jpg [ 93.97 Kio | Consulté 712 fois ]

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/