A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Oct 2014 4:43

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 05 Sep 2005 18:03 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 14 Juin 2004 14:26
Message(s) : 149
Localisation : montgeron
Devant les nombreuses réponses ayant été apportées au sujet de l'existence ou la non existence d'un histoire de l'Afrique sud-saharienne, j'aimerais proposer un sujet pour retracer les grandes lignes chronologique de cette histoire. Je vais essayer selon mes connaissances de commencer mais je souhaiterais que chacun y porte des corrections et y ajoutent d'autres faits selon ses propres connaissances pour faire découvrir cette histoire un peu occulté par les historiens occidentaux.

v. -60 000 ans : PREHISTOIRE : les premirs chasseurs-ceuilleurs (cultures pygmées, Bochimans, Hadza, Sandawe)
v. -20 000 ans à v. -4000 : NEOLITHIQUE AFRIQUAIN (Ouchtatiens, Hassi et Abiodh, Ounaniens, Couchites, Capsiens, Abaniora)
v. -2800 : civilisation guinéenne
v. -4000 : ANTIQUITE
Egypte prédynastique (Néolithique : -4500 à -2950)
Badarien (Badarî)
Mérimdé
Négada
Unification des vallées du Nil (Ménès, v. -3200)
Ancien Empire (v. -2890 à -2052, Memphis, à caractère pharaonique)
Première période intermédiaire (chaos)
Moyen Empire (v. -2052 à -1570, à caractère solaire)
Nouvel Empire (v. -1570 à -715, dont réforme d'Akhenaton : v. -1370 à v. -1354)
Basse époque (-715 à -332 hellénisation)

Nubie Antique ( = branche Nilo-Saharienne, -3700 à 350)
Civilisation néolithique nubienne (v. -5000 à v. -2400)
Ier Royaume koushite (-IIIème millénaire au -XVIème siècle, Haute-Nubie, capitale : Kerma)
Conquête égyptienne (-1550 à -1050)
IIème Royaume koushite (-1050à 654, capitale : Napata, Religion traditionnelle + Culte d'Amon)
Royaume de Méroé (-VIème siècle à 379 : christianisation de la Nubie)

Royaumes d'Ethiopie et de Somalie

: AGE DE FER
v. -800 : MIGRATIONS NOIRES
AFRIQUE FEODALE :
Royaume du Ghana (IXème siècle au XIème siècle)
Royaume du Kanem (IXème siècle au XIème siècle)
Royaume du Shona (IXème siècle au XIème siècle)
Royaume du Mali (XIVème siècle au XVème siècle)
Royaume Kongo (XIVème siècle au XVIème siècle)
Royaume Kitara (XVème siècle)
Royaume Oyo (XVème siècle au XIXème siècle)
Royaume du Rwanda (XVIème siècle au XIXème siècle)
Royaume Mutapa (XVIème siècle au XVIIème siècle)
Royaume Ife (XVème siècle)
Royaume Igbo-Ukwu (IXème siècle)
Royaume du Bénin (XVème siècle au XIXème siècle)
Royaume du Dahomey (XVIIIème siècle au XIXème siècle)
Royaume Ashanti (XVIIème siècle au XIXème siècle)
Royaume Bounyoro (XVIème siècle au XIXème siècle)
Royaume Urundi (XVIème siècle au XIXème siècle)
Royaume Lounda (XVIème siècle au XIXème siècle)
Royaume du Grand Zimbabwe (XIème siècle au XVème siècle)

1000 à 1600 : première émigration bantoue
XIXème siècle : deuxième émigration bantoue, commerce et islamisation partielle
XXème siècle : Colonisation et christianisation, luttes pour l'indépendance

_________________
La vie n'est qu'un rêve terrifiant. Gladiator
La religion c'est l'expérience du sacré. Elliade
Nous déformons le réel. Weber
Aimez-vous les uns les autres. Jésus


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Sep 2005 19:03 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2004 20:46
Message(s) : 1469
Localisation : France
Je peux t'apporter quelques précisions sur la préhistoire (populations humaines et d'autres hominidés, paléoclimat, archéologie préhistorique) en remontant à plusieurs millions d'années en arrière, mais est-ce que ça t'intéresse ?

Je peux aussi apporter une chronologie des conflits les mieux documentés.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : re
Message Publié : 05 Sep 2005 19:22 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 14 Juin 2004 14:26
Message(s) : 149
Localisation : montgeron
Pourquoi pas, même si en tant que passionné de paléoanthropologie j'ai lu la majorité des livres de Coppens et Picq.

_________________
La vie n'est qu'un rêve terrifiant. Gladiator
La religion c'est l'expérience du sacré. Elliade
Nous déformons le réel. Weber
Aimez-vous les uns les autres. Jésus


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Sep 2005 21:38 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2004 20:46
Message(s) : 1469
Localisation : France
Une question : puisque vous parlez d'Afrique subsaharienne, pourquoi mentionnez-vous les périodes égyptiennes ?

Voici des données archéologiques :
Citer :
2,5 millions d’années :
- invention des outils de pierre en Éthiopie et au Kenya (1997, Pour la science 236, 41)
- fabrication d’éclats tranchants en Tanzanie (1997, Pour la science 236, 43)

2,34 millions d’années :
- dizaines de sites de débitages au Kenya (2003, Historia 673, 58)

2,33 millions d’années :
- outils primitifs en pierre en Éthiopie (2001, Quid 2002, 116b)

2,3 millions d’années :
- chopper (outil) sur galet aménagé en Éthiopie (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- outils de pierre en Éthiopie (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 119)
- éclats et atelier de taille au Kenya (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 7 ; 2003, Le Point 1610, 64)

2,1 millions d’années :
- outils en Éthiopie (galet éclaté) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 33 ; 1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)

2 millions d’années :
- industries plus abondantes, industrie oldowayenne, auteur inconnu, outil de base = galet aménagé (chopper, aménagement d’une pointe ou d’une arête tranchante sinueuse) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 105)
- outils de pierre en Éthiopie (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 119)
- campements et outils en Éthiopie (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)
- bouts d’os retrouvés avec Homo habilis et Australopithecus robustus ayant servi à ouvrir des nids de termites (2002, La Recherche 340, 13)
- très petits éclats de quartz (1 à 4 cm) utilisés et associés à des australopithèques (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 126)

1,8 million d’années :
- biface au Kenya (outil symétrique) (1999, Le genou de Lucy, 80)
- trace d’habitation en Tanzanie (assemblages circulaires de pierres formant tantôt un muret, tantôt une sorte de pavage, pouvant constituer les bases de huttes de branchages d’environ 3,50 m de diamètre) (1981, L’évolution de la vie, 291)
- campements et huttes en Tanzanie (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)
- habitats structurés à l’est du lac Turkana (2001, Quid 2002, 116b)
- camps de base en Éthiopie et Tanzanie (choppers, tranchoirs) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 119)
- chopper en Tanzanie (2000, S&A 638, 54)
- hachereau en Afrique du Sud (2000, S&A 638, 54)

1,7 million d’années :
- outils de pierre (petits racloirs) en Éthiopie (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 119/123)
- habitat structuré à zones spécialisées établi par Homo habilis en Éthiopie (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- industrie de galets aménagés dits oldowayens et plus ancienne structure d’habitat composé d’un cercle de pierre devant caler un abri de branchages ou de peaux tendues sur des perches jusqu’à 1,2 million d’années au Kenya (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 8)
- industrie en Tanzanie (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)

1,6 million d’années :
- trace d’habitation (Éthiopie, assemblages circulaires de pierres formant tantôt un muret, tantôt une sorte de pavage, pouvant constituer les bases de huttes de branchages d’environ 3,50 m de diamètre) (1981, L’évolution de la vie, 291)

1,5 millions d’années :
- utilisation du feu en Afrique orientale (2003, Historia 673, 62)
- apparition d’outils de pierre normalisés, analogues aux bifaces et hachereaux acheuléens, en Afrique (1997, Pour la science 236, 43)
- utilisation de galets aménagés par des australopithèques au Kenya (1982, À la recherche du passé, 171)
- outils de pierres ayant servi à racler et scier du bois en Tanzanie (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 172)
- 1ers outils en os (bâtons à fouir) en Tanzanie (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 173)

1,4 million d’années :
- racloirs abondants, 1ers bifaces vrais et 1er hachereau en Éthiopie (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 123)
- outils et utilisation du feu par australopithèques au Kenya (1982, À la recherche du passé, 168)
- domestication du feu en Éthiopie et au Kenya (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 114/133)
- utilisation du feu au Kenya (au moins 400 °C) (2003, Historia 673, 62)
- bifaces acheuléens en Tanzanie (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)

1,2 million d’années :
- 1ers bifaces au Kenya (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 8)

1,1 million d’années :
- 1es industries « acheuléennes » à bifaces en Afrique (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)

1 million d’années :
- habitat structuré (Éthiopie, Tanzanie) (1987, Quid 1988, 127a ; 1990, Quid 1991, 133b)

900 000 av. J.-C. :
- acheuléen moyen en Éthiopie (petites pièces sur éclat obsidienne, grattoirs, burins, nombreux racloirs, petits perçoirs, couteaux, abondantes pièces avec encoches et denticulations, bifaces et hachereaux) associé à l’Homo erectus (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 119)

850 000 av. J.-C. :
- grands bifaces et hachereaux fabriqués dans un autre lieu que l’habitat en Éthiopie (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 130)

400 000 av. J.-C. :
- bifaces et hachereaux particulièrement abondants et façonnés hors du gisement en Éthiopie jusqu’en 300 000 av. J.-C. (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 130)

120 000 av. J.-C. :
- ancêtre féminin de tous les Khoisans d’Afrique du Sud (l’ethnie la plus ancienne du monde) (1999, S&A 633, 38)

100 000 av. J.-C. :
- plus anciennes traces d’utilisation du feu en Afrique (1981, L’évolution de la vie, 292)

73 000 av. J.-C. :
- 2 blocs d’ocre rouge ornées de motifs géométriques, outils en os finement taillés, poinçons et pointes de sagaie en Afrique du Sud (2002, S&A 660, 23 ; 2002, S&V 1014, 28)

70 000 av. J.-C. :
- gravure de motifs géométriques sur des morceaux d’ocre en Afrique du Sud (2003, Historia 673, 70)

38 000 av. J.-C. :
- sites peints en Tanzanie (1990, S&A 515, 90)

10 000 av. J.-C. :
- grandes nécropoles en Nubie jusqu’en 8000 av. J.-C. (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 493)

8000 av. J.-C. :
- dallettes gravées en Afrique du Sud (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 25)
- gravures de la faune « soudanaise » (rhinocéros, hippopotame, girafe, éléphant, autruche) sur les falaises de la vallées du Nil (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 117)

7000 av. J.-C. :
- céramique en Aïr (Afrique) (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 307)
- gravures de la faune « soudanaise » (rhinocéros, hippopotame, girafe, éléphant, autruche) sur les falaises de la vallées du Nil (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 117)

6100 av. J.-C. :
- céramique décorée au Sahara (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 112)

6000 av. J.-C. :
- gravures de la faune « soudanaise » (rhinocéros, hippopotame, girafe, éléphant, autruche) sur les falaises de la vallées du Nil (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 117)
- écriture nilotique (2001, Quid 2002, 1053b)

5488 av. J.-C. :
- art « pastoral saharien » (bœufs bigarrés et pasteurs) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 116-117)

5480 av. J.-C. :
- céramique décorée au Sahara (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 112)

5230 av. J.-C. :
- céramique décorée au Sahara (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 112)

5095 av. J.-C. :
- art « pastoral saharien » (bœufs bigarrés et pasteurs) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 116-117)

5000 av. J.-C. :
- gravures d’animaux domestiques (bovidés, équidés, sangliers) et de navires à coque largement cintrée (bateaux de roseaux ?) sur les falaises de la vallées du Nil (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 117)

4100 av. J.-C. :
- galet aménagé et village néolithique au Sahara (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 27)

4002 av. J.-C. :
- art « pastoral saharien » (bœufs bigarrés et pasteurs) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 116-117)

4000 av. J.-C. :
- industrie légère en Afrique du Sud (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 101)
- 1ers vestiges de bétail domestique au Sahara (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 496)
- période bovidienne, art rupestre saharien (autruches, gazelles, antilopes, éléphant, girafes) jusqu’en 2000 av. J.-C. (1991, S&A HS 82, 62-63)
- gravures d’animaux domestiques (bovidés, équidés, sangliers) et de navires à coque largement cintrée (bateaux de roseaux ?) sur les falaises de la vallées du Nil (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 117)

3500 av. J.-C. :
- art « pastoral saharien » (bœufs bigarrés et pasteurs) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 116-117)
- « bovidiens » pasteurs au Sahara, se représentant sur les roches avec leurs troupeaux (scènes de chasse, de campements, d’activités familières, de rituels et d’amour) (2003, Le Point 1606, 88)

3450 av. J.-C. :
- vie rurale au Soudan (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 128)

3180 av. J.-C. :
- vie rurale au Sahara (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 128)

3000 av. J.-C. :
- momies de la nécropole du grand site de Kerma (Soudan) (1991, S&A 538, 83)

2780 av. J.-C. :
- art « pastoral saharien » (bœufs bigarrés et pasteurs) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 116-117)

2550 av. J.-C. :
- art « pastoral saharien » (bœufs bigarrés et pasteurs) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 116-117)

2000 av. J.-C. :
- fin du néolithique saharien et départ des grandes populations de pasteurs (1991, S&A HS 82, 62)

508 av. J.-C. :
- Scylax de Caryanda explore l’Érythrée (côtes de la mer Rouge) (2001, Quid 2002, 88b)

490 av. J.-C. :
- Hannon découvre les côtes africaines (2001, Quid 2002, 88b)

1 apr. J.-C. :
- « Je m’appelle Debbaghi. Moi, j’aime Dider. Et je suis là ! » martelé sur une dalle de roche, dite roche de Dider, noircie par l’oxydation, en écriture tifinagh, apparue quelques siècles av. J.-C., encore utilisée par les Touaregs (2003, Le Point 1606, 64)

Xe siècle :
- muraille longue de 160 km protégeant un royaume yoruba dans l’actuel Nigeria ; atteint parfois plus de 20 m de haut ; plus importante construction d’Afrique (1999, S&A 630, 18)

1497 :
- Vasco de Gama double le cap de Bonne-Espérance (1992, S&A 539, 54)

1994 :
- 6 avril début du génocide au Rwanda (1 million de morts) (2002, L’Histoire 267, 111)

Ca vous fait déjà de la matière.

Il me reste les hominidés du tertiaire et du quaternaire, le paléoclimat, la faune préhistorique et plusieurs guerres enregistrées par l'histoire en Afrique subsaharienne.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : re
Message Publié : 06 Sep 2005 13:08 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 14 Juin 2004 14:26
Message(s) : 149
Localisation : montgeron
Merci c'est très interressant. Est-ce que les Peuls actuels ont quelque chose à voir avoir la ciilisation saharienne que vous avez souvent évoquez?

_________________
La vie n'est qu'un rêve terrifiant. Gladiator
La religion c'est l'expérience du sacré. Elliade
Nous déformons le réel. Weber
Aimez-vous les uns les autres. Jésus


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: re
Message Publié : 06 Sep 2005 22:03 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2004 20:46
Message(s) : 1469
Localisation : France
Corbeau Blanc a écrit :
Est-ce que les Peuls actuels ont quelque chose à voir avoir la ciilisation saharienne que vous avez souvent évoquez?

Je suis totalement ignare en la matière.
Voici quelques données paléontologiques du tertiaire :
Citer :
14 millions d’années :
- tronc commun homme-chimpanzé-gorille (1987, Quid 1988, 127a)

Samburupithecus :
- 8 à 7 millions d’années (Kenya) (1999, Le genou de Lucy, 34)

Otavipithecus namibiensis

Effondrement de la vallée du rift :
- 7 millions d’années (1996, La plus belle histoire du monde, 124)
- l’Afrique connaît un foisonnement d’espèces entre 8 et 1 millions d’années (1996, La plus belle histoire du monde, 129)

Sahelanthropus tchadensis :
- 7 millions d’années (Toumaï) (2002, Le Point 1556, 62 ; 2002, S&A 666, 8 ; 2002, S&A 1020, 90-91 ; 2003, Historia 673, 51-53 ; 2004, 20 minutes 625, 37)
- 7 à 6 millions d’années (Toumaï) (2002, 20 minutes du 12/07/2002, 12)
- Toumaï : crâne et mâchoire (3 dents) ; « espoir de vie » en goran ; découvert en 2001 au Tchad ; hominidé mâle (bourrelet sus-orbitaire plus épais que celui des gorilles mâles) ou ancêtre femelle possible de gorille (face courte et plate, canines égales aux autres dents) (2002, 20 minutes du 12/07/2002, 12 ; 2002, S&A 666, 8)
- Toumaï : cerveau 350 ml, découvert au Tchad le 19 juillet 2001 (2002, Le Point 1556, 62)
- trou occipital à la base du crâne (2002, S&A 666, 9)
- régime moins frugivore que celui des singes (2002, S&A 666, 8)

6 millions d’années :
- augmentation de la calotte glaciaire du pôle Nord et baisse du niveau des mers (1990, S&V 875, 64-65)
- plaque africaine repoussée vers l’Europe (1990, S&V 875, 64-65)

Orrorin tugenensis :
- 6 millions d’années (Millenium Ancestor) (2001, La Recherche 345, 14/34-35 ; 2001, Quid 2002, 116b ; 2001, S&A 647, 7 ; 2002, Le Point 1556, 62 ; 2002, S&A 666, 8 ; 2002, S&A 1020, 91-92/95-96 ; 2004, 20 minutes 625, 37)
- Millenium ancestor : découvert en 2000 au Kenya, 13 fragments d’au moins 6 individus, plus humain que Lucy, bipède, 1,40 m, 50 kg (2001, Quid 2002, 116b)
- arboricole et bipède, mais bipédie différente de la nôtre (2004, 20 minutes 625, 37)
- du tugen orrorin « homme originel » et tugenensis en référence aux collines kenyanes de Tugen

Ardipithecus ramidus (ex-Australopithecus ramidus) :
- 6 à 5,5 millions d’années (A. ramidus kadabba) (2002, S&A 666, 8)
- 5,8 à 5,2 millions d’années (A. ramidus kadabba, Éthiopie) (2001, La Recherche 345, 14)
- 5,8 à 4,4 millions d’années (Éthiopie) (2004, 20 minutes 625, 37)
- 4,5 à 4,4 millions d’années (Éthiopie) (1999, Le genou de Lucy, 38-40/170)
- 4,4 millions d’années (Éthiopie) (1997, Pour la science 236, 40 ; 2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 4 ; 2000, S&V 996, 78 ; 2001, La Recherche 345, 29 ; 2001, Quid 2002, 116b)
- 4,4 millions d’années (A. ramidus ramidus) (Internet)
- 4,4 millions d’années (1995, S&A 576, 18)
- 4,4 à 4,3 millions d’années (Éthiopie) (1999, L’Homme des origines, 14/60)
- 4 millions d’années (2000, S&V 995, 50)
- bipède arboricole (1999, Le genou de Lucy, 40)
- découvert en 1992 en Éthiopie (1999, L’Homme des origines, 57)
- 50 dents et fragments d’os appartenant à 17 ou 20 individus (2001, Quid 2002, 116b)

Australopithèques :
- 6 millions d’années (Kenya) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 1)
- 6 à 2 millions d’années (1991, S&A 534, 30)
- 5,5 à 4 millions d’années (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 19)
- 5 à 4 millions d’années (2003, Historia 673, 51)
- 4 à 2,8 millions d’années (1990, Quid 1991, 133b)
- 4 à 2,5 millions d’années (2004, 20 minutes 625, 37)
- 4 millions d’années (1982, Atlas de la préhistoire, 76 ; 1987, Quid 1988, 127a)
- 3,7 millions d’années (Tanzanie) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- 3,5 millions d’années (1982, Atlas de la préhistoire, 76)
- 3 millions d’années (1987, Quid 1988, 127a)
- 1,75 million d’années (Tanzanie) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 18)
- 1 million d’années (derniers australopithèques) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- Afrique du Sud et de l’Est (1987, Quid 1988, 127a ; 1990, Quid 1991, 133b)
- taille 1 à 1,50 m, poids 20 à 50 kg (1987, Quid 1988, 127a ; 1990, Quid 1991, 133b ; 2001, Quid 2002, 116b)
- capacité crânienne 450 à 700 ml (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 31)
- outils en silex et en os (1982, À la recherche du passé, 159)
- outils en silex provenant de roches distantes de plusieurs dizaines de km (1982, À la recherche du passé, 159)
- armes en os d’antilopes pour écraser les crânes des babouins (1982, À la recherche du passé, 159)
- construction d’abris circulaires simples (1982, À la recherche du passé, 159)
- chassés par le léopard (1982, À la recherche du passé, 159)

Les plus anciens fossiles d’hominidés montrent des différences marquées dans la taille du corps. Ces différences sont peut-être dues à un dimorphisme sexuel prononcé, les femelles mesurant de 0,90 à 1,20 m et pesant de 25 à 35 kg, les mâles étant beaucoup plus grands (plus de 1,50 m) et gros (environ 70 kg) ; ces différences pourraient correspondre à des comportements spécialisés des sexes au sein des groupes sociaux des premiers hominidés. Selon une autre hypothèse, certaines différences de taille seraient dues à la présence de deux espèces différentes, l’une plus grande que l’autre. Quoi qu’il en soit, ces grosses différences s’atténuèrent pour disparaître complètement il y a 1 million d’années.

5 millions d’années :
- déplacement du Nil à la suite de bouleversements géologiques (1991, S&V 889, 82)

Australopithecus afarensis :
- 4,4 à 3,7 millions d’années (1991, S&A 531, 12)
- 4,1 à 2,9 millions d’années (Afrique orientale) (2002, S&A 1020, 92 ; 2003, Historia 673, 48)
- 4 à 3 millions d’années (1998, Encyclopédie Encarta ; 1999, Le genou de Lucy, 43/55)
- 4 millions d’années (Éthiopie) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 1)
- 3,9 millions d’années (Éthiopie) (1994, S&A 569, 24)
- 3,9 à 3 millions d’années (1997, Pour la science 236, 40 ; 1999, L’Homme des origines, 60 ; 2000, S&V 996, 78)
- 3,75 millions d’années (Éthiopie et Tanzanie) (Internet)
- 3,7 millions d’années (Éthiopie) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- 3,7 millions d’années (Lucy) (1982, À la recherche du passé, 163)
- 3,6 à 3 millions d’années (2001, Quid 2002, 116b)
- 3,6 millions d’années (Little Foot)
- 3,5 millions d’années (Lucy) (1981, L’évolution de la vie, 284 ; 1991, S&A 534, 30)
- 3,5 millions d’années (Little Foot) (2001, Quid 2002, 116b)
- 3,5 millions d’années (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308 ; 1991, S&V 889, 26)
- 3,5 à 2,8 millions d’années
- 3,4 millions d’années (Lucy) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 1-2)
- 3,4 millions d’années (Éthiopie) (1994, S&A 563, 11)
- 3,2 millions d’années (2001, La Recherche 345, 30)
- 3,2 millions d’années (Lucy) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 4/8 ; 2002, S&V 1020, 91 ; 2004, S&A 687, 15)
- 3,18 millions d’années (Lucy) (1994, S&A 569, 23 ; 1997, Pour la science 236, 40 ; 1999, Le genou de Lucy, 177)
- 3 millions d’années (Lucy) (1989, S&A 510, 60 ; 1996, La plus belle histoire du monde, 130 ; 1999, L’Homme des origines, 59 ; 2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 98 ; 2004, 20 minutes 625, 37)
- 2,9 millions d’années (AL 444-2) (1994, S&A 569, 24)
- Lucy (AL 288-2) : Éthiopie, 52 fragments associés du squelette d’une femme de 20 ans (1987, Quid 1988, 127a ; 1990, Quid 1991, 133b ; 2001, Quid 2002, 116b)
- Lucy (AL 288-2) : 105 à 110 cm, 25 kg (2001, Quid 2002, 116b)
- Lucy (AL 288-2) : femelle, 1,20 m, 25 kg, 20 ans (1992, L’aube de l’humanité, 55)
- Lucy : découverte en novembre 1974, femelle, 1,10 à 1,20 m, 25 kg (2004, 20 minutes 625, 37)
- Lucy (AL 288-2) : 1 à 1,20 m, 20 à 25 kg, capacité crânienne 400 ml (1999, Le genou de Lucy, 180-181)
- Lucy (AL 288-2) : femelle, 52 os, 1,05 m (1991, S&A 534, 30)
- Lucy (AL 288-2) : taille avoisinant 1 m, capacité crânienne 360 ml (1989, S&A 510, 60)
- Lucy (AL 288-2) : 1 m, 30 kg, taille d’un enfant de 4 ans, bassin d’une femme adulte de 1,70 m (2003, Historia 673, 52)
- Lucy : volume crânien 400 ml (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 99)
- Little Foot : découvert en 1994 en Afrique du Sud, 1,22 m (2001, Quid 2002, 116b)
- Little Foot : 1,30 m, 30 kg, faible capacité crânienne (450-550 ml), mangeur de viande
- AL 444-2 : Éthiopie, crâne assez complet, sans mandibule, le plus grand crâne d’australopithèque connu (1994, S&A 569, 24)
- 1,10 (femelles) à 1,35 m (mâles) (2003, Historia 673, 48)
- 1 à 1,6 m (Internet)
- 30 (femelles) à 45 kg (mâles) (2003, Historia 673, 48)
- 20 à 50 kg (Internet)
- capacité crânienne 400 à 500 ml (1998, Encyclopédie Encarta)
- capacité crânienne 450 ml (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 1)
- capacité crânienne 380 (femelles) à 430 ml (mâles) (2003, Historia 673, 48)
- squelette moteur adapté au grimper et à la marche, pas à la course (2003, Historia 673, 48)
- végétariens (fruits et feuilles), viande à l’occasion (1992, L’aube de l’humanité, 63)
- découvert en 1974 (Lucy) (1981, L’évolution de la vie, 284)

Préanthrope (Australopithecus anamensis = Australopithecus africanus) :
- 4,2 millions d’années (2001, S&A 647, 9)
- 4,2 à 3,9 millions d’années (Kenya) (1997, Pour la science 236, 40 ; 1999, L’Homme des origines, 60)
- 4,1 millions d’années (Kenya) (2002, S&A 1020, 92)
- 4,1 à 3,3 millions d’années (2001, Quid 2002, 116b)
- 4 millions d’années (Kenya) (1997, Pour la science 236, 42)
- 4 millions d’années (2000, S&A 638, 50)
- 4 à 3 millions d’années (1999, Le genou de Lucy, 43/55)
- 3,9 millions d’années (Kenya) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 4)
- Kenya (2000, S&V 996, 75)

Australopithecus (Plesianthropus) africanus (= Australopithecus anamensis) :
- 4,1 millions d’années (Kenya) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 4)
- 3,5 à 2,5 millions d’années (2002, S&A 1020, 92)
- 3 à 2,5 millions d’années (1998, Encyclopédie Encarta)
- 3 à 2 millions d’années (1992, L’aube de l’humanité, 59)
- 3 millions d’années (Afrique du Sud) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 1-2 ; 2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 4)
- 3 à 1 millions d’années (Afrique du Sud) (2001, Quid 2002, 116b)
- 2,8 à 2,4 millions d’années (1999, L’Homme des origines, 60)
- 2,5 millions d’années (Éthiopie) (1981, L’évolution de la vie, 286)
- 2,5 millions d’années (enfant de Taung) (2002, S&A 1020, 91)
- 2 millions d’années (Afrique du Sud) (2002, La Recherche 357, 7)
- persiste jusqu’à 900 000 av. J.-C. (1990, Quid 1991, 133b)
- 1,30 m, 30 kg (1981, L’évolution de la vie, 285 ; 1992, L’aube de l’humanité, 59)
- gracile, capacité crânienne 428 à 484 ml (1990, Quid 1991, 133c)
- capacité crânienne 450 ml (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 1)
- capacité crânienne 450 à 550 ml (1981, L’évolution de la vie, 285 ; 1992, L’aube de l’humanité, 59)
- régime plus omnivore (1981, L’évolution de la vie, 285)
- peut-être précurseur d’Australopithecus robustus (1981, L’évolution de la vie, 286)
- crâne de Taung : Afrique du Sud, découvert en 1925, enfant de 5 à 6 ans (1992, L’aube de l’humanité, 48)
- découvert en 1924 en Afrique du Sud (2001, Quid 2002, 116b)

Australopithecus bahrelghazali :
- 4 à 3 millions d’années (2003, Historia 673, 51)
- 3,5 millions d’années (Abel) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 4 ; 2001, Quid 2002, 116b ; 2003, Historia 673, 53)
- 3,5 à 3 millions d’années (Abel) (2001, S&A 647, 9 ; 2002, S&A 666, 11 ; 2002, S&A 1020, 92)
- 3,3 millions d’années (Abel) (2002, S&A 1020, 90-91)
- 2,5 millions d’années (Abel) (2000, S&V 996, 80)
- genre pré-humain inconnu
- Abel : Tchad (1999, Le genou de Lucy, 170 ; 1999, L’Homme des origines, 9)
- découvert en 1999 (Abel) (1999, L’Homme des origines, 9)

Empreintes de Laetoli (Tanzanie) :
- 3,75 millions d’années (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 5)
- 3,7 millions d’années (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2 ; 2000, S&V 996, 78 ; 2001, Quid 2002, 116b)
- 3,6 millions d’années (1982, À la recherche du passé, 159 ; 1992, L’aube de l’humanité, 46)
- 3,5 millions d’années (1999, Le genou de Lucy, 160/185)
- traces de pied de 3 hominidés (2 adultes et un jeune individu) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 5)
- un individu de 1,40 m, l’autre de 1,20 m (1992, L’aube de l’humanité, 46)
- pouce écarté et préhensile, démarche balancée, bipédie totale (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 6)
- pouce parallèle aux autres orteils et d’une taille à peine supérieure (1992, L’aube de l’humanité, 46)
- découvertes en 1978 (1982, À la recherche du passé, 159)

3,5 millions d’années :
- aridité du Sahara (1991, S&A HS 82, 62)

Kenyanthropus platyops :
- 3,5 millions d’années (2001, Quid 2002, 116b)
- 3,5 millions d’années (Kenya) (2001, La Recherche 345, 31/34/36 ; 2002, S&A 1020, 92 ; 2004, 20 minutes 625, 37)
- crâne KNM NT-40 000 découvert en 2001 (2001, Quid 2002, 116b)

Première famille :
- plus de 3 millions d’années (1992, L’aube de l’humanité, 57)
- au moins 13 hominidés différents des 2 sexes, depuis les bébés jusqu’aux adultes (1992, L’aube de l’humanité, 57)
- 1,50 m pour 70 kg, d’autres de corpulence nettement inférieure (1992, L’aube de l’humanité, 63)
- découverte en 1975 (1992, L’aube de l’humanité, 55)

3 millions d’années :
- phases arides et humides, avancées et reculs du désert au Sahara (1991, S&A HS 82, 62)

Australopithecus (Paranthropus/Zinjanthropus) robustus (= Australopithecus bosei) :
- 3 millions d’années (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- 2,6 à 1,5 millions d’années (Afrique australe) (1998, Encyclopédie Encarta)
- 2,6 à 1,5 millions d’années (Internet)
- 2,3 millions d’années (Afrique orientale) (1981, L’évolution de la vie, 285)
- 2,2 à 1,7 millions d’années (Kenya) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 8)
- 2 millions d’années (1987, Quid 1988, 127a ; 2001, Quid 2002, 116b)
- 2 millions d’années (Afrique) (1981, L’évolution de la vie, 287)
- 2 millions d’années (Afrique du Sud) (2002, La Recherche 340, 13)
- 2 à 1,5 millions d’années (Afrique du Sud) (2000, Le Point 1442, 33)
- 2 à 1 millions d’années (1992, L’aube de l’humanité, 62)
- 1,9 à 1 million d’années (1999, L’Homme des origines, 60)
- 1,8 million d’années (1992, L’aube de l’humanité, 54)
- 1,75 million d’années (Tanzanie) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 102)
- 1,7 million d’années (Tanzanie) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- extinction vers 1,2 million d’années (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 103)
- 1 million d’années (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)
- disparition il y a moins d’un million d’années, sans aucune descendance (1981, L’évolution de la vie, 285)
- Afrique du Sud (1981, L’évolution de la vie, 285)
- 1,50 m, 60 kg, parfois plus grand (1981, L’évolution de la vie, 285)
- mâles 1,50 m, 60 kg (1992, L’aube de l’humanité, 62)
- femelles 40 kg (1992, L’aube de l’humanité, 62)
- face et mâchoire extrêmement puissantes (1981, L’évolution de la vie, 285)
- robuste, volume cérébral 500 à 530 ml (1987, Quid 1988, 127a ; 1990, Quid 1991, 133b ; 2001, Quid 2002, 116a)
- volume cérébral 500 ml (1992, L’aube de l’humanité, 46 ; 1996, La plus belle histoire du monde, 132)
- volume cérébral 450 ml (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 8)
- nourriture presque uniquement végétale (1981, L’évolution de la vie, 285)
- alimentation à base de tubercules et de racines (2001, Quid 2002, 116b)
- outils en pierre taillée (2003, Historia 673, 57)
- Dear Boy : découvert en 1959 en Tanzanie (1992, L’aube de l’humanité, 53)

Homo habilis :
- 3 millions d’années (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308 ; 1990, Quid 1991, 133b ; 1995, Dictionnaire historique, 459 ; 1996, La plus belle histoire du monde, 134 ; 2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 117)
- apparition entre 3 et 2,5 millions d’années (2004, 20 minutes 625, 37)
- 2,6 millions d’années (1998, Encyclopédie Encarta ; 2002, Civilisations englouties – Découvertes et mystères, 75)
- 2,6 millions d’années ramenées à 2 millions d’années (Kenya) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 107-108)
- 2,5 millions d’années (Afrique de l’Est) (1994, S&A 569, 35-37)
- 2,5 millions d’années (Éthiopie) (2003, Historia 673, 56)
- 2,5 millions d’années (Kenya) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 1-2)
- 2,5 millions d’années (Tanzanie) (1999, L’Homme des origines, 57)
- 2,5 millions d’années (Europe) (1996, La plus belle histoire du monde, 145)
- 2,5 millions d’années (1990, S&V 874, 34 ; 2000, S&A 638, 58 ; 2002, Le Point 1556, 63)
- 2,5 à 1,6 millions d’années (Afrique orientale et australe) (2003, Historia 673, 55)
- 2,33 millions d’années (Éthiopie) (2002, S&A 1020, 92)
- 2,3 à 1,6 millions (Afrique orientale) (1992, L’aube de l’humanité, 74-78)
- 2,2 à 1,2 millions d’années (Kenya) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 8)
- 2 millions d’années (Afrique) (1981, L’évolution de la vie, 287-288)
- 2 millions d’années (Kenya, Tanzanie) (1987, Quid 1988, 127a)
- 2 millions d’années (Kenya) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 107-108)
- 2 millions d’années (Afrique du Sud) (2002, La Recherche 340, 13)
- 2 millions d’années (Extrême-Orient et Extrême-Occident ?) (1996, La plus belle histoire du monde, 142)
- 2 à 1,5 millions d’années (Afrique) (1982, Atlas de la préhistoire, 76)
- 1,9 million d’années (Kenya) (2001, La Recherche 345, 31)
- 1,9 à 1,6 millions d’années (1999, L’Homme des origines, 60 ; 2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 7-8)
- 1,81 million d’années (Homo georgicus, Géorgie) (2002, Le Point 1569, 26)
- 1,8 millions d’années (Kenya, Tanzanie) (1992, L’aube de l’humanité, 71)
- 1,8 millions d’années (Tanzanie) (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)
- 1,8 millions d’années (1981, L’évolution de la vie, 288)
- 1,75 millions d’années (Tanzanie) (1994, S&A 569, 24)
- 1,7 million d’années (Tanzanie) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- 1,7 million d’années (1990, Quid 1991, 133b)
- 1,6 à 1,3 million d’années (grande époque) (1992, L’aube de l’humanité, 80)
- 1,5 million d’années (Afrique orientale) (1995, Dictionnaire historique, 459)
- 1,30 m (1992, L’aube de l’humanité, 74/80)
- 1,15 (femelles) à 1,30 m (mâles) (2003, Historia 673, 55)
- 1,20 m (1997, Les fossiles, 283)
- 1 à 1,50 m (1992, L’aube de l’humanité, 80)
- 40 kg (1992, L’aube de l’humanité, 74/80 ; 2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 108)
- 30 (femelles) à 40 kg (mâles) (2003, Historia 673, 55)
- certains des plus gros spécimens présentent une face évoquant celle des australopithèques (1992, L’aube de l’humanité, 80)
- capacité crânienne 680 à 800 ml (1992, L’aube de l’humanité, 71/74)
- capacité crânienne 600 à 800 ml (1999, Le genou de Lucy, 55)
- capacité crânienne 775 ml (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 108)
- capacité crânienne 750 ml (1987, Quid 1988, 127b)
- capacité crânienne 700 ml (2001, Quid 2002, 116b)
- volume cérébral 600 à 700 ml (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 8)
- volume crânien 600 à 690 ml (2002, La Recherche 357, 10)
- volume cérébral 550 à 680 ml (2003, Historia 673, 55)
- capacité crânienne 650 ml (1990, S&V 874, 34)
- capacité crânienne 600 ml (1999, L’Homme des origines, 14/66)
- capacité crânienne 590 à 752 ml (1987, Quid 1988, 127a ; 1990, Quid 1991, 133c ; 2001, Quid 2002, 116a)
- capacité crânienne 500 ml (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 1)
- omnivore (1992, L’aube de l’humanité, 74 ; 1996, La plus belle histoire du monde, 138)
- outils en pierre taillée (2003, Historia 673, 57)

Premiers outils de pierre :
- 3 à 1,7 million d’années (1990, Quid 1991, 133b)
- 3 millions d’années (Éthiopie) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 18-19 ; 1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)
- 2,6 millions d’années (Kenya) (2001, Quid 2002, 116b)
- 2,5 millions d’années (Éthiopie) (1992, L’aube de l’humanité, 75)
- 2,5 millions d’années (Afrique orientale) (1981, L’évolution de la vie, 287 ; 1998, Encyclopédie Encarta)
- 2,5 millions d’années (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- 2,33 millions d’années (Éthiopie, mâchoire près d’outils primitifs en pierre) (2001, Quid 2002, 116b)
- galets (1981, L’évolution de la vie, 287)

3 millions d’années :
- 150 000 à 200 000 habitants en Afrique orientale (2000, S&A 638, 59)
- 150 000 humains (1996, La plus belle histoire du monde, 149)
- outils en Éthiopie (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)

Australopithecus (Paranthropus/Zinjanthropus) aethiopicus :
- 2,8 millions d’années (Éthiopie) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 4)
- 2,7 à 2,3 (voire 1,9) millions d’années (1999, L’Homme des origines, 60)
- 2,5 millions d’années (Éthiopie) (2001, Quid 2002, 116b)
- 2,3 millions d’années (Éthiopie)
- 1,50 m, 40 à 50 kg (1999, Le genou de Lucy, 55)
- la plus grande crête crânienne de tous les hominidés (Internet)
- omnivore

2,7 millions d’années :
- outils, galets taillés à Java (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 19/34)

2,6 millions d’années :
- outils en pierre taillée associés à des restes d’Australopithecus garhi en Éthiopie jusqu’à 2,4 millions d’années (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 7)

Australopithecus (Paranthropus/Zinjanthropus) bosei (= Australopithecus robustus) :
- 2,6 millions d’années (Afrique de l’Est) (1998, Encyclopédie Encarta)
- 2,5 millions d’années (Kenya) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 105-107)
- 2,5 à 1 millions d’années (Internet)
- 2,3 à 1,4 millions d’années (1999, L’Homme des origines, 60)
- 2 à 1,5 millions d’années (Tanzanie) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 5)
- 1,9 million d’années (Éthiopie) (1981, L’évolution de la vie, 286)
- 1,8 million d’années (Tanzanie) (2000, S&V 996, 77 ; 2001, Quid 2002, 116b)
- 1,75 million d’années (Internet)
- 1,7 à 1,2 million d’années (Kenya) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 8)
- Afrique de l’Est (1981, L’évolution de la vie, 285)
- Kenya et Malawi (2001, Quid 2002, 116b)
- 1,52 à 1,98 m de haut selon que l’on considère qu’ils aient de longs bras ou qu’ils soient proportionnés comme nous (Internet)
- 1,50 m, 40 à 50 kg (1999, Le genou de Lucy, 55)
- 1,40 m (1997, Les fossiles, 282)
- robuste, capacité crânienne 530 ml (1990, Quid 1991, 133b)
- variété est-africaine d’A. robustus
- chassé par l’homme (Internet)
- outils en pierre taillée (2003, Historia 673, 57)

Homo rudolphensis :
- 2,6 millions d’années (1994, S&A 569, 36)
- 2,5 millions d’années (2000, S&A 638, 58)
- 2,4 à 1,9 million d’années (1999, L’Homme des origines, 60)
- 2,4 millions d’années (lac Malawi) (1994, S&A 563, 11 ; 1994, S&A 569, 25)
- 2 millions d’années (Extrême-Orient et Extrême-Occident ?) (1996, La plus belle histoire du monde, 142)
- Afrique de l’Est, du nord du Kenya au Malawi (2001, Quid 2002, 116c)
- 1,52 m (Internet)
- capacité crânienne 600 à 800 ml (1999, Le genou de Lucy, 55)
- capacité crânienne 775 ml (2001, Quid 2002, 116c)
- outils en pierre taillée (2003, Historia 673, 57)
- lac Rodolphe, ancien nom du lac Turkana (Kenya) (1994, S&A 569, 25)

2,6 millions d’années :
- outils en Éthiopie (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 19 ; 1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308 ; 2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 119/134 ; 2000, S&A 638, 54)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Sep 2005 22:41 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2004 20:46
Message(s) : 1469
Localisation : France
Sur les populations humaines et australopithèques du quaternaire (hors Afrique du Nord) :
Citer :
Australopithecus garhi :
- 2,5 millions d’années (Éthiopie) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 4)
- 1er utilisateur d’outils en pierre et consommation de viande (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 4)

Archanthropien (Homo erectus) :
- 2,5 millions d’années (Afrique)
- 1,8 million d’années (Éthiopie) (1994, S&V 919, 91)
- 1,8 million d’années (Kenya) (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 1-2 ; 1994, S&A 566, 8)
- 1,77 million d’années (Kenya, le plus ancien (1994, S&V 919, 90-91)
- 1,7 million d’années (Afrique) (1990, Quid 1991, 133b ; 1999, L’Homme des origines, 57)
- 1,7 million d’années (Éthiopie) (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)
- 1,6 million d’années (apparition en Afrique) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 119)
- 1,6 à 1,5 million d’années (Kenya) (1998, Encyclopédie Encarta)
- 1,6 à 0,3 million d’années (Afrique, Asie, Europe) (1992, L’aube de l’humanité, 81)
- 1,5 million d’années (Afrique) (1987, Quid 1988, 127a ; 1992, S&A 541, 91 ; 1992, S&A 542, 90 ; 1994, S&A 567, 8)
- 1,5 million d’années (Éthiopie) (1994, S&V 919, 91)
- 1,5 million d’années (Kenya) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 112)
- 1,5 million d’années (Afrique du Sud) ? (1994, S&V 919, 91)
- 1,4 million d’années (OH9) (1997, Pour la science 236, 41)
- 1,4 million d’années (Éthiopie, Kenya) (1994, S&V 919, 91)
- 1,3 à 0,7 million d’années (Éthiopie) (1994, S&V 919, 91)
- 1,1 million d’années (Tanzanie) (2001, Quid 2002, 116c)
- 1 million d’années (Tanzanie) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 112)
- 1 million d’années (Tanzanie) (1992, L’aube de l’humanité, 92)
- 600 000 à 100 000 av. J.-C. (Éthiopie, évolution en Homo sapiens) (2001, Quid 2002, 116c)
- 200 000 à 100 000 (Afrique orientale et méridionale, volume crânien assez élevé, face hyper-archanthropienne) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 115)
- persiste jusqu’en 100 000 av. J.-C. (Zambie, Maroc, Chine, Java) (1990, Quid 1991, 133b ; 2001, Quid 2002, 116c)
- évolution en Homo sapiens en Tanzanie, Éthiopie et Zambie (2001, Quid 2002, 116c)
- OH9 : Tanzanie, espèce restant à définir (1997, Pour la science 236, 41/43)
- 1,50 à 1,80 m (2004, Le Point 1677, 87)
- 1,68 m pour un individu en croissance au Kenya (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 113)
- taille dépassant souvent 1,50 m (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 9)
- 1,50 m (1992, L’aube de l’humanité, 88)
- taille 1,20 m (1990, Quid 1991, 618c)
- plus grand et jambes plus longues qu’Homo habilis (1992, L’aube de l’humanité, 81)
- épaisses arcades sourcilières, front bas et fuyant, menton fuyant (1992, L’aube de l’humanité, 88)
- nette crête sur le dessus du crâne
- volume crânien 900 ml pour les spécimens africains de 1,6 millions d’années (1992, L’aube de l’humanité, 93)
- se sert du feu il y a plus de 1 million d’années (2004, Le Point 1677, 88)
- inventeur du feu et du biface (1990, S&V 874, 34)
- taille des pierres au percuteur tendre (bois ou corne)
- industrie acheuléenne en 500 000 av. J.-C. (1995, Dictionnaire historique, 459)

Australopithecus gracilis :
- 2 à 0,9 millions d’années (1987, Quid 1988, 127a)

Homo ergaster (Homo erectus archaïque) :
- 2 millions d’années (Kenya) (2000, S&A 638, 58)
- 1,9 millions d’années (Kenya) (1997, Pour la science 236, 41)
- 1,9 million d’années (Kenya et Chine centrale)
- 1,9 à 1 million d’années (Afrique, Europe du Sud, Eurasie tempérée) (2003, Historia 673, 61)
- 1,8 million d’années (dans toute l’Afrique) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 9)
- 1,8 million d’années (Kenya) (2000, S&A 638, 54 ; 2001, Quid 2002, 116c)
- 1,7 à 1,2 million d’années (Kenya) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 8)
- 1,6 million d’années (jeune de Turkana) (1992, L’aube de l’humanité, 91 ; 1995, Dictionnaire historique, 459 ; 1997, Pour la science 236, 41)
- adolescent du Turkana : 1,80 m s’il avait atteint l’âge adulte (1997, Pour la science 236, 41)
- jeune de Turkana : 1,60 m, mort à 12 ans (1992, L’aube de l’humanité, 91 ; 1995, Dictionnaire historique, 459)
- 1,55 (femelles) à 1,70 m (mâles) (2003, Historia 673, 61)
- 50 (femelles) à 65 kg (mâles) (2003, Historia 673, 61)
- 1er chasseur de gros gibier (2001, Quid 2002, 116c)
- outils en pierre taillée (2003, Historia 673, 57)
- forme kenyane pouvant être à l’origine de tous les humains ultérieurs (1997, Pour la science 236, 42)

2 millions d’années :
- Australopithecus robustus en Afrique (1981, L’évolution de la vie, 287)
- Homo habilis en Afrique (1981, L’évolution de la vie, 287-288)
- Homo habilis au Kenya et en Tanzanie (1987, Quid 1988, 127a)
- Homo ergaster au Kenya (2000, S&A 638, 58)
- migrations depuis l’Afrique orientale (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 309)

1,9 millions d’années :
- Australopithecus bosei en Éthiopie (1981, L’évolution de la vie, 286)
- Homo ergaster au Kenya
- outils de pierre très rudimentaires en Chine, associés à des fossiles plus proches des plus anciennes espèces africaines (Homo ergaster) qu’à Homo erectus (1997, Pour la science 236, 44-45)

1,8 million d’années :
- Australopithecus bosei en Tanzanie (2000, S&V 996, 77)
- Homo habilis au Kenya et en Tanzanie (1992, L’aube de l’humanité, 71)
- Homo habilis en Tanzanie (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)
- Homo ergaster au Kenya (2000, S&A 638, 54 ; 2001, Quid 2002, 116c)
- Homo erectus en Éthiopie (1994, S&V 919, 91)
- Homo erectus au Kenya (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 1-2)
- biface au Kenya (outil symétrique) (1999, Le genou de Lucy, 80)
- trace d’habitation en Tanzanie (assemblages circulaires de pierres formant tantôt un muret, tantôt une sorte de pavage, pouvant constituer les bases de huttes de branchages d’environ 3,50 m de diamètre) (1981, L’évolution de la vie, 291)
- habitats structurés à l’est du lac Turkana (2001, Quid 2002, 116b)

1,77 millions d’années :
- Homo erectus au Kenya (1994, S&V 919, 90-91)

1,7 million d’années :
- Australopithecus robustus en Tanzanie (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- Homo habilis en Tanzanie (1986, Le grand livre de l’histoire du monde, 2)
- Homo erectus en Afrique (1990, Quid 1991, 133b)
- Homo erectus en Éthiopie (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 308)

1,6 million d’années :
- trace d’habitation (Éthiopie, assemblages circulaires de pierres formant tantôt un muret, tantôt une sorte de pavage, pouvant constituer les bases de huttes de branchages d’environ 3,50 m de diamètre) (1981, L’évolution de la vie, 291)

1,5 million d’années :
- Homo erectus en Éthiopie (1994, S&V 919, 91)
- Homo erectus en Afrique du Sud ? (1994, S&V 919, 91)

1,4 million d’années :
- utilisation du feu au Kenya (1982, À la recherche du passé, 168)
- homme en Éthiopie (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 309)
- Homo erectus en Éthiopie et au Kenya (1994, S&V 919, 91)

1,3 million d’années :
- fin de la grande époque et disparition d’Homo habilis (1992, L’aube de l’humanité, 80)
- homme en Éthiopie (1985, Le grand atlas de l’archéologie, 309)
- Homo erectus en Éthiopie jusqu’en 700 000 av. J.-C. (1994, S&V 919, 91)

1,2 million d’années :
- Homo erectus et ergaster en Afrique, dans une grande partie de l’Asie, notamment la Chine (2002, S&A 662, 32)

1,1 million d’années :
- Homo erectus en Tanzanie (2001, Quid 2002, 116c)

Australopithecus (Paranthropus) crassidiens :
- 1 million d’années (Afrique du Sud)

1 million d’années :
- disparition d’Australopithecus robustus (1981, L’évolution de la vie, 285)
- disparition d’Australopithecus bosei (Afrique de l’Est)
- habitat structuré (Éthiopie, Tanzanie) (1990, Quid 1991, 133b)
- Australopithecus crassidiens en Afrique du Sud

950 000 av. J.-C. :
- Homo erectus venus d’Afrique (Tanganyka) en France (faibles groupes de 10 à 15 personnes, 1,20 m, capacité crânienne 680 ml) (1990, Quid 1991, 618c)

900 000 av. J.-C. :
- disparition d’Australopithecus africanus (1990, Quid 1991, 133b)

700 000 av. J.-C. :
- 1er grand flux migratoire de nos aïeux africains (2002, S&A 662, 28)

600 000 av. J.-C. :
- évolution de l’Homo erectus en Homo sapiens en Éthiopie (2001, Quid 2002, 116c)

Homo sapiens archaïque :
- 400 000 av. J.-C. (Éthiopie, Tanzanie) (1992, L’aube de l’humanité, 104)
- 350 000 av. J.-C. (Afrique du Sud) (1992, L’aube de l’humanité, 106)
- 120 000 av. J.-C. (Éthiopie) (1992, L’aube de l’humanité, 106)

500 000 av. J.-C. :
- homme en Afrique du Sud (1990, Quid 1991, 961b)

Homme de Neandertal ou paléanthropien (Homo neanderthalensis ou Homo sapiens neanderthalensis) :
- 50 000 av. J.-C. (Afrique occidentale) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 273)
- 43 000 av. J.-C. (Tanzanie) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 55)
- 40 600 av. J.-C. (Tanzanie) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 55)
- 38 000 av. J.-C. (Tanzanie) (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 55)

Homo sapiens :
- forme archaïque vers 200 000 av. J.-C. (Afrique) (1991, S&A 537, 14)
- 130 000 av. J.-C. (volume crânien assez élevé de 1 280 ml, nombreux caractères archaïques) Zambie) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 272)
- 100 000 av. J.-C. (crâne de morphologie très moderne avec crâne présentant des caractères de type erectus, volumes crâniens de 1 450 ml) (Éthiopie) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 272)
- 60 000 av. J.-C. (Afrique du Sud) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 273)
- 40 000 av. J.-C. (Homo sapiens rhodesiensis, Afrique du Sud) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 273)
- 38 000 av. J.-C. (homme de Rhodésie) (1982, À la recherche du passé, 163)
- homme de Rhodésie : 1,65 m, cerveau 1 300 ml, arcades sourcilières, maxillaire très développé, menton affirmé (1992, L’aube de l’humanité, 104)

Homo sapiens sapiens :
- les tenants du « monocentrisme » de l’espèce humaine défendent la thèse d’un remplacement rapide des hominidés primitifs par des formes anatomiquement modernes : tous les hommes que l’on rencontre aujourd’hui seraient nés d’une seule population d’Homo sapiens sapiens, apparue en Afrique subsaharienne entre 200 000 et 100 000 ans av. J.-C., qui aurait progressivement colonisé tout l’Ancien monde, en y remplaçant complètement les populations archaïques locales ; hypothèses s’appuyant des études de biologie moléculaire ; faiblesse de ces études : les idées d’« horloges moléculaires » et d’une origine africaine restent discutables, et ces thèses demeurent imprégnées des mythes édéniques fondant la thèse de l’unicité originelle des races (1999, L’Homme des origines, 173-174)
- tous les humains modernes proviennent de la même origine, d’une population relativement restreinte devant vivre en Afrique il y a 200 000 à 150 000 ans (1992, L’aube de l’humanité, 130)
- en 1987, une étude de l’ADN mitochondrial de 147 femmes issues de populations différentes montre qu’il y aurait eu une « Ève africaine » « mère » de toute l’humanité ; faiblesse de l’étude : échantillons tous prélevés sur des femmes vivant aux États-Unis (1999, L’Homme des origines, 173-174)
- en 1990, une étude de portions du chromosome Y qui restent généralement inchangées « Adam » était un Pygmée vivant il y a 200 000 av. J.-C. dans la forêt d’Afrique centrale (1999, L’Homme des origines, 174)
- 130 000 av. J.-C. l’homme moderne quitterait l’Afrique (2000, S&A 638, 52)
- 130 000 av. J.-C. (Éthiopie) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 463)
- 130 000 à 80 000 (Afrique du Sud) (1991, S&V 882, 38)
- 115 000 (Afrique du Sud) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 463)
- 100 000 av. J.-C. (Afrique du Sud) (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 463)
- 100 000 à 70 000 av. J.-C. (Afrique orientale et australe) (1992, L’aube de l’humanité, 131)

200 000 av. J.-C. :
- évolution de l’Homo erectus en Homo sapiens en Éthiopie (2001, Quid 2002, 116c)
- EGO Ève africaine (entre 200 000 et 150 000 av. J.-C.), ancêtre de l’Ève égyptienne et de tous les hommes actuels (2001, S&A 650, 58-59)
- homme moderne en Afrique (1994, S&A 569, 36-37)

180 000 av. J.-C. :
- évolution d’Homo sapiens en Afrique (1999, S&A 633, 38)

150 000 av. J.-C. :
- homme moderne en Afrique (1994, S&A 569, 35)

130 000 av. J.-C. :
- homme moderne en Éthiopie (1994, S&A 569, 36-37)
- Homo sapiens plus ou moins archaïque et Homo sapiens sapiens en Éthiopie (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 335)
- Homo sapiens sapiens en Afrique du Sud jusqu’en 80 000 av. J.-C. (1991, S&V 882, 38)
- 2e grand flux migratoire de nos aïeux africains (2002, S&A 662, 28)

120 000 av. J.-C. :
- ancêtre féminin de tous les Khoisans d’Afrique du Sud (l’ethnie la plus ancienne du monde) (1999, S&A 633, 38)

115 000 av. J.-C. :
- homme en Afrique du Sud (1998, Encyclopédie Encarta)
- Homo sapiens sapiens robuste en Afrique du Sud (2000, Histoire de l’humanité – « De la préhistoire aux débuts de la civilisation », 319-320)

100 000 av. J.-C. :
- Homo erectus en Zambie (1990, Quid 1991, 133b)
- évolution de l’Homo erectus en Homo sapiens en Éthiopie (2001, Quid 2002, 116c)
- les ancêtres des hommes auraient quitté l’Afrique de l’Est (2000, S&V 995, 50)
- homme moderne en Afrique orientale
- homme moderne en Afrique centrale
- homme moderne en Afrique du Sud
- plus anciennes traces d’utilisation du feu en Afrique (1981, L’évolution de la vie, 292)

80 000 av. J.-C. :
- homme moderne en Afrique du Sud et au Maroc (1994, S&A 569, 36-37)

74 000 av. J.-C. :
- éruption du super-volcan Toba (Sumatra), 99 % de la lumière solaire ne parvenant plus au sol pendant au moins 6 ans, températures chutant de 15 °C par endroits, hécatombe végétale et animale, quasi-extinction de l’humanité selon les généticiens d’après notre ADN mitochondrial, quelques milliers d’hommes survivants ; signes de résurrection depuis 20 ans, 1 milliard d’humains perdus en cas de réveil (2005, Le Point 1686, 26)

60 000 av. J.-C. :
- jusqu’en 30 000 av. J.-C., un groupe de 5 000 reproducteurs, sur un total de 30 000 autres personnes, en comptant les enfants et les grands parents, donnent naissance à tous les hommes actuels ; d’autres petites populations ont disparu sans descendance (1999, Le Point 1377, 138-142)

Néanthropien (Homo sapiens fossilis) :
- 50 000 av. J.-C. (partout en Afrique et en Eurasie, sauf en Europe centrale et occidentale, ni en Indonésie) (1999, Le genou de Lucy, 84)
- Asie, Afrique et Europe (1996, La plus belle histoire du monde, 146)

50 000 av. J.-C. :
- homme de Neandertal en Afrique (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 55)
- Homo sapiens partout en Afrique et en Eurasie, sauf en Europe centrale et occidentale, ni en Indonésie, où l’homme de Neandertal et l’homme de Java évoluent tranquillement à l’abri de leurs glaciers ou de leurs barrières marines (1999, Le genou de Lucy, 84)
- homme moderne en Afrique du Nord

48 000 av. J.-C. :
- certaines populations établies en Asie seraient revenues vers l’Afrique (2000, S&V 995, 51)

43 000 av. J.-C. :
- homme de Neandertal en Tanzanie (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 55)

40 600 av. J.-C. :
- homme de Neandertal en Tanzanie (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 55)

38 000 av. J.-C. :
- homme de Neandertal en Tanzanie (1974, L’aventure humaine de la préhistoire, 55)
- homme de Rhodésie (Homo sapiens) (1982, À la recherche du passé, 163)

15 000 av. J.-C. :
- homme d’Asselar au Sahara, différent des Touaregs, population énigmatique proche de celles de l’Afrique sub-saharienne (2001, S&A 647, 34)

10 000 av. J.-C. :
- peuples de « Bushmen » du désert de Kalahari au Zimbabwe (1990, Quid 1991, 1103b)
- des Bantous venus du Sud du Soudan et du bassin du Congo repoussent les Bushmen vers le désert (1990, Quid 1991, 1103b)

2000 av. J.-C. :
- fin du néolithique saharien et départ des grandes populations de pasteurs (1991, S&A HS 82, 62)

200 :
- 30 millions habitants en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

600 :
- 24 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

1000 :
- 50 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

1400 :
- 68 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

1650 :
- 100 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

1750 :
- 100 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

1850 :
- 100 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

1900 :
- 120 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

1950 :
- 198 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

1960 :
- 273 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

1970 :
- 352 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)

1980 :
- 449 millions en Afrique (1990, Quid 1991, 126bc)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Déc 2005 5:35 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Oct 2005 5:52
Message(s) : 225
On trouvera des informations complémentaires ici : http://www.histoire-afrique.org/rubrique6.html
Citer :
-1000 à 1000 : Togo
Les vestiges archéologiques, datés au moins du deuxième millénaire avant Jésus-Christ attestent l’existence de vies humaines sur l’espace qui deviendra le Togo

Mali
+600
Débuts de l'empire du Ghana, fondé par Cristian Zenaga, Peul, ou Sémite.
Le Songyay établit des marchés à Koukaya et Gao sur le Niger.

Afrique de l'Ouest
800 env.
Le géographe arabe Al Fazari mentionne le Ghana "Pays de l'or"
Constitution au Soudan occidental d'un empire Sanahadja

833 : Al Khwarizmi porte sur une carte les villes de Ghana et Gao. Il cite les Zaghawa

850 : Les Dia Ogo fondent le royaume de Tékrour

872 : Yakoubi parle du Roi de Ghana et Ghast (Awdaghost)

890 env. : Les rois de Koukya étendent leur autorité sur Gao

918 : Dislocation de la confédération Sanhadja, Le Ghana s'impose

950 : Ibn Haukal, un géographe arab visite Ghana et sa capitale Koumbi. Il visita le fleuve Niger.

960 : Awdaghost est sous le règne du berbère Tin Yéroutan
Kaya Magan Cissé, prine soninké établit son pouvoir au Ghana.

980 : Les Soninké Nyakaté remplacent les Dia Ogo du Tékrour

990 env. : Le Tounka (Roi du Ghana) s'emparent d'Awdaghost
Le Chef de Kaw Kaw (Gao) se convertit à l'islam
Les Sanhadja sont sous la direction de Lemtouni Tarsina

1000 : L'empire du Ghana atteint son apogée.

1010 : Le Dia Kossoï de Koukya se convertit à l'islam
Gao suucède à Koukya comme capitale

1035 : Yahia ben Ibrahim revenant de la Mecque ramène Abdalla ibn Yacine

1040: Essor du mouvement Almoravide
War Ndyaye, roi musulman du Tékrour

1054 : Les Almoravides s'emparent d'Awdaghost

1062 : Le Tounka Menin succède à son oncle Baçi

1062 : Al Bakri décrit l'Afrique occidentale

1076 : Sac de la capitale du Ghana par les Almoravides

1076 : Les Almoravides du Maroc, conquierent le Ghana. Début du déclin de l'empire du Ghana.

1087 : Mort d'Abou Bakr l'Almoravide

1087: Le Ghana redevient indépendant mais perd ses vassaux (Dyara, Sosso) et s'islamise.

_________________
"La langue est la boîte noire de toute civilisation"
Alain ANSELIN


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Déc 2005 19:03 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2004 20:46
Message(s) : 1469
Localisation : France
Pour les dates de conflits en Afrique subsaharienne :

http://ldl2.club.fr/geopolis/pgmh-intro.html


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB