Nous sommes actuellement le 06 Août 2020 16:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Evénement ou évènement ? !!!
Message Publié : 30 Oct 2008 19:06 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 1904
Localisation : village des Pyrénées
Après avoir lu cette histoire sur le site Orthonet, et après qu'elle ait été remplacée par d'autres, j'ai demandé à son auteur de me la faire parvenir pour la poster ici, ce qu'il a fait.
(Je croyais l'avoir déjà posté, ou évoqué, mais je ne le trouve plus.)
Orthonet a écrit :
DES ÉVÈNEMENTS
Plusieurs de nos patients ont questionné Orthonet sur l’événement et ses accents, et nos réponses ont été parfois sommaires. Réglons enfin ce cas ; non que ce détail de notre accentuation soit important ; mais son histoire est significative, et mérite d’être connue.
Préparant la 3e édition du Dictionnaire, l’abbé d’Olivet entreprit de mettre de l’ordre dans l’accentuation de la voyelle E, et s’employa à y introduire le circonflexe et l’accent grave. En fin de syllabe, s’il n’est pas « caduc », ou « muet », l’E devra porter l’aigu, comme dans siéger, régler, ou le grave, comme dans siège, règlement ; la prononciation dicte le choix : quand la syllabe suivante a un E caduc, comme dans fidÈle, fidÈlement, la précédente se prononce en E ouvert, donc s’écrit avec accent grave ; dans le cas contraire, comme dans fidÉlité, idÉal, dÉlicat, E fermé, accent aigu.
Les prédécesseurs de l’abbé d’Olivet, qui utilisaient l’accent aigu (verité, désormais vérité), usaient peu d’un troisième accent : « En parlant de la Langue Françoise, on appelle circonflexe un accent qui est fait comme un V renversé, & qu'on met sur les mots dont on a retranché une lettre, comme sur le mot âge, qui s'escrivoit autrefois aage » ; il va l’étendre aux mots, très nombreux, où l’E était suivi d’un S qui ne se prononçait plus depuis longtemps : teste va s’écrire tête, resver devient rêver ; on distinguera ainsi fête, fêter, où l’S est remplacé par le circonflexe, de festin où il subsiste dans l’orthographe comme dans la prononciation.
Mais la promotion de l’accent grave était moins évidente.

UNE PANNE…
Or le sieur Coignard, l’imprimeur du Dictionnaire, n’avait pas prévu une invasion de È coiffés de l’accent grave, nouveau-venus dans ses casses ; et dans certains articles comme celui de mère, il n’en fallait pas moins de 40. Alors, ayant informé en 1736 l’abbé d’Olivet de ce manque, et en attendant qu’il en fît fondre encore un lot, il mit des É. Et, provisoirement, la mere des éditions précédentes fut une mére. Quand le fondeur aura livré des È en suffisance, on rectifiera en mére . Ce qui fut fait.
Mais il y eut des oublis. Dans l’édition de 1740, un certain nombre de mots avaient gardé un accent aigu injustifié ; dans la suivante, en 1762, une dizaine ont échappé aux révisions, et ont survécu, dont allégement, allégrement, événement, etc. Les deux éditions suivantes négligèrent ces rebelles, contraires à la belle harmonie instituée par le sage linguiste qu’était feu l’abbé Pierre Joseph Thoulier d’Olivet (1682-1760). En 1835, la 6e édition du Dictionnaire, qui a fait d’importantes réformes orthographiques, n’a pas touché aux accents ; on ne peut pas tout faire à la fois. Et cette série d’oublis, qui ne se fondent ni sur la prononciation, ni sur une cohérence quelconque, sont devenus des normes… par pure négligence.

DU CULTE DE L INCOHÉRENCE
Au 19e siècle, à une époque où l’orthographe prenait de l’importance, ce fut donc une faute d’écrire ou d’imprimer évènement comme avènement, ou règlementaire comme règlement. Et nos chères conjugaisons conservaient une curieuse différence d’accentuation entre il lésera et il pèsera, entre ils achèteront et ils adhéreront. Mais les pédants veillaient au respect de l’incohérence, et les imprimeurs obéissaient.
La 7e (1878) offrait de bonnes raisons d’y mettre de l’ordre : d’abord c’est l’époque où Jules Ferry organise une école primaire pour toute la nation, et où la dictée va devenir une étape significative de la culture populaire ; à quoi bon conserver, enseigner et faire respecter de tels accidents ? Et puis l’Académie comptait dans ses rangs Emile Littré, qui dans son dictionnaire avait, pour plusieurs des mots concernés, souhaité une correction. Il n’en fut rien. Tout changement semblait un attentat à la tradition ! Pas davantage dans la 8e de 1932-35. Et les mots oubliés en 1740, ainsi que les futurs et conditionnels d’une centaine de verbes, continuaient à défier tous ceux qui voulaient « mettre les accents », si volontiers négligés ; connaître ces verrues était un signe d‘érudition, sinon de grande culture, et, pour les auteurs de dictées, c’était une source inépuisable de « demi-fautes ».

LE PAVÉ DE L’OURS.
Dans les rectifications de 1990, la mise en bon ordre de l’accentuation était un tardif succès du bon sens. Elle tient en quelques lignes, se passe d’une liste d’exceptions. Elle mettait fin à deux siècles d’incohérence gratuite ; Littré la souhaitait ; non seulement l’Académie l’a approuvée, mais elle l’applique dans les entrées et dans les articles de son Dictionnaire actuel. Cela ne contredit pas la prononciation usuelle, mais contribue au contraire à freiner les prononciations négligées qui confondent pré et prêt, serai et serais..
On peut s’étonner quand on voit de soi-disant défenseurs de notre langue traiter avec dédain ou combattre avec passion des mesures aussi sensées, quand ils rejettent en bloc l’ensemble des rectifications proposées, sans information ni discussion. Orthonet, qui suggère à ses consultants une certaine hygiène dans leur pratique, un peu moins de servilité et un peu plus de raisonnement, ne peut que s’inquiéter d’une idée aussi obtuse, d’une conception aussi néfaste du service de la langue nationale, et de sa « défense ».


je trouve cette histoire savoureuse. .

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Nov 2008 10:40 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mars 2005 16:29
Message(s) : 658
Très intéressant, merci bien...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2008 8:26 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 1904
Localisation : village des Pyrénées
La relecture attentive de ce texte m'a inspiré cette question : Quand on change l'orthographe d'un mot (ici l'accentuation), il faut aller changer dans les dictionnaires :
- l'entrée de ce mot (facile)
- mais tous les endroits où il est utilisé dans les définitions des autres mots. Avant l'informatique, comment faisait-on ?

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Nov 2008 9:32 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Oct 2006 16:33
Message(s) : 193
Localisation : Paris
Du même avis qu'Hélène .

_________________
"De tous les legs du passé qui commandent notre présent, le legs du XVIII siècle est un des plus importants". Pierre Chaunu.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Nov 2008 9:46 
Merci pour cet article.
Je me posais souvent ces questions, et notamment sur événement. :P


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Nov 2008 12:09 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1353
Localisation : Orne
Merci pour cet éclairage sur l'invention de l'accent grave sur le e. Donc en résumant grossièrement, ce serait une initiative de quelques dictateurs parisiens voulant aplanir les différences régionales de prononciation. Mais cela a engendré de nouveaux problèmes dans quelques cas à cause de quelques dictateurs imprimeurs qui ont eu le dernier mot. Maintenant, on peut plus, ni revenir en arrière avant l'apparition de l'accent grave, ni corriger les erreurs d'accentuation à cause de quelques dictateurs conservateurs.

Pour changer l'orthographe d'un mot avant les outils informatiques, il fallait simplement faire une recherche dans le texte en le lisant avec attention. C'est un travail fastidieux, mais qui n'est pas très difficile. Plusieurs fois, j'ai lu comme cela des livres à la recherche d'un ou deux mots particuliers parce qu'ils ne figuraient pas dans l'index ou qu'il n'y avait pas d'index du tout. Bien sûr on ne peux jamais être certain de ne pas avoir laisser passer une occurence par distraction. Il faut vivre avec le doute et être humble.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2013 18:07 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 1904
Localisation : village des Pyrénées
Les c... bêtises ont la vie dure : au Jeu des mille euros, les candidats ont eu "faux" à la question de l'orthographe du mot "évènement", parce qu'ils l'épelaient comme moi ici,c'est à dire correctement.

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2013 20:01 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 1726
Localisation : Nantes
En raison de l'usage courant de l'informatique, beaucoup de gens ont perdu l'habitude d'accentuer les majuscules, ce qui est pourtant la norme selon l'Académie Française.
Il faut dire que les majuscules accentuées s'obtiennent au prix d'une manipulation particulière, Par exemple, le É majuscule s'obtient en tapant ALT+144 : le jour où j'ai expliqué cela à mes collègues, on m'a carrément demandé d'écrire un message sur l'intranet local dans la rubrique Trucs et Astuces (il faut dire que j'avais un directeur dont le nom se termine par un É et il tenait mÉchament à son accent...) :wink:

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Nov 2013 7:33 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 1904
Localisation : village des Pyrénées
Autre astuce : utiliser un correcteur orthographique. J'écris ici Ecole (non corrigé), il me propose École (corrigé). (Le choix de ce mot ne doit pas être anodin).
J'ajoute que mon nom se termine par E (sans accent), et que 50% des gens qui le lisent le prononcent É. Parmi ceux-là, un grand nombre me répond : "Vous êtes sûr ? - Eh, ducon, c'est MON nom !")

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Nov 2013 7:37 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Août 2012 20:56
Message(s) : 500
Localisation : Suisse
Dédé a écrit :
Autre astuce : utiliser un correcteur orthographique. J'écris ici Ecole (non corrigé), il me propose École (corrigé). (Le choix de ce mot ne doit pas être anodin).
J'ajoute que mon nom se termine par E (sans accent), et que 50% des gens qui le lisent le prononcent É. parmi ceux-là, un grand nombre me répond : "Vous êtes sûr ? - Eh, ducon, c'est MON nom !")


Avez-vous utilisé un correcteur payant, qui n'est pas celui intégré directement dans Office ou nos navigateurs?

_________________
Comme disaient les Kennedy, "faut pas se laisser abattre"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Nov 2013 8:30 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 1904
Localisation : village des Pyrénées
J'utilise ici le correcteur de Firefox,
Celui de Word accepte Ecole ou École, Si on écrit Ecle, il propose les deux.
Enfin, je viens de tester pour vous un petit utilitaire :
http://alomphega.blogspot.fr/2008/01/vi ... cules.html
qui fonctionne (trop ? puisqu'il transforme aussi le . du pavé décimal en ,). Je tape ÉÇÈÀ Ça marche,
Voir aussi http://www.academie-francaise.fr/la-lan ... -em-strong

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Nov 2013 8:38 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2324
Pour revenir à la question initiale, il y a beaucoup d'exemples où l'orthographe d'un mot voire l'usage d'une ponctuation ont été fixés par un imprimeur influent, pour le meilleur ou pour le pire. Cela a été le cas pour maints autres usages de la langue, les règles typographiques entrant même souvent en conflit avec les avis des grammairiens ou académiciens, y compris à une époque récente (19ème siècle par exemple).

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Nov 2013 8:45 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Août 2012 20:56
Message(s) : 500
Localisation : Suisse
D'ailleurs concernant cette question du E ou É, tout en reconnaissant que sur un ordinateur je ne fais jamais l'effort de mettre l'accent :mrgreen:, c'est une pratique assez courante dans de nombreux livres. Je vois très souvent Etat plutôt qu'État.

Je me rappelle que pour mon mémoire, j'avais fait une recherche pour toutes les voyelles accentuées majuscules afin de les corriger et de rajouter l'accent.

_________________
Comme disaient les Kennedy, "faut pas se laisser abattre"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Nov 2013 9:01 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2324
C'es pour cela que je faisais ma remarque. Les vieux typographes ou correcteurs d'imprimerie avaient pour doctrine de ne jamais accentuer les majuscules (qui existaient rarement dans les "casses" du temps du plomb, d'ailleurs). L'ordinateur a changé cela.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Nov 2013 10:03 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6981
Le correcteur d'orthographe de Firefox réclame des majuscules accentuées. En même temps si il faut sortir la liste des codes ASCII... Je trouve normal que ça tombe en désuétude.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB