A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Déc 2014 0:46

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Juil 2007 18:32 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1393
Localisation : Lorraine
Le dernier discours de Danton :

Citer :
"Nous avons brisé la tyrannie des privilèges en abolissant ces pouvoirs auxquels n'avait droit aucun homme. Nous avons mis fin au monopole de la naissance et de la fortune dans tous ces grands offices de l'état, dans nos églises, dans nos armées, dant toutes les parties de ce grand corps magnifique de la France.

Nous avons déclaré que l'homme le plus humble de ce pays est l'égal des plus grands. Cette liberté que nous avons acquise pour nous-mêmes nous l'avons affectée aux esclaves et nous confions au monde la mission de bâtir l'avenir sur l'espoir que nous avons fait naître.

C'est plus qu'une victoire dans une bataille, plus que les épées et les canons et toutes les cavaleries de l'Europe et cette inspiration, ce souffle pour tous les hommes, partout en tout lieu, cet appétit, cette soif de liberté jamais personne ne pourra l'étouffer. "

_________________
===> des dizaines de discussions qui intéresseront les amateurs d'histoire de la Lorraine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Juil 2007 18:58 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Avr 2007 9:19
Message(s) : 12
ajouté! (:8:)

http://perso.orange.fr/rhetorique.com/danton.htm

quelqu'un a-t-il un aute discours à proposer?
J'imagine que l'on doit pouvoir en trouver de Clémenceau, Saint Just, Mandela etc... :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Juil 2007 22:17 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1393
Localisation : Lorraine
Stalla a écrit :
d'ailleurs je compte aussi faire une anthologie des beaux discours "fictifs". En clair, des discours que l'on peut trouver dans des livres, des pièces de théâtre, des films... :wink:

Personne n'a un discours à proposer?

La fameuse harangue de Henry V à Azincourt, d'après Shakespeare.

En anglais :
Citer :
This day is called the feast of Crispian :
He that outlives this day, and comes safe home,
Will stand a tip-toe when the day is named,
And rouse him at the name of Crispian.
He that shall live this day, and see old age,
Will yearly on the vigil feast his neighbours,
And say 'To-morrow is Saint Crispian:'
Then will he strip his sleeve and show his scars.
And say 'These wounds I had on Crispin's day.'
Old men forget: yet all shall be forgot,
But he'll remember with advantages
What feats he did that day: then shall our names.
Familiar in his mouth as household words
Harry the king, Bedford and Exeter,
Warwick and Talbot, Salisbury and Gloucester,
Be in their flowing cups freshly remember'd.
This story shall the good man teach his son;
And Crispin Crispian shall ne'er go by,
From this day to the ending of the world,
But we in it shall be remember'd;
We few, we happy few, we band of brothers;
For he to-day that sheds his blood with me
Shall be my brother; be he ne'er so vile,
This day shall gentle his condition:
And gentlemen in England now a-bed
Shall think themselves accursed they were not here,
And hold their manhoods cheap whiles any speaks
That fought with us upon Saint Crispin's day.


Traduction :
Citer :
Ce jour est appelé la fête de saint Crépin :
celui qui aura survécu à cette journée et sera rentré chez lui sain et sauf
se redressera sur ses talons chaque fois qu'on parlera de ce jour,
et se grandira au seul nom de saint Crépin.
Celui qui aura vu cette journée et atteint un grand âge,
chaque année, à la veille de cette fête, traitera ses amis
et dira : C'est demain la Saint-Crépin !
Alors, il retroussera sa manche, montrera ses cicatrices
et dira : J'ai gagné ces blessures le jour de saint Crépin !
Le vieillard oublie; mais il aura tout oublié
qu'il se rappellera encore avec emphase
ses exploits dans cette journée. Alors nos noms,
familiers à toutes les bouches comme des mots de ménage,
le roi Henry, Bedford, Exeter,
Warwick, Talbot, Salisbury et Gloucester,
retentiront fraîchement au choc des coupes écumantes.
Le bonhomme apprendra cette histoire à son fils.
Et la Saint-Crépin ne reviendra jamais,
d'aujourd'hui à la fin du monde,
sans qu'on se souvienne de nous,
de notre petite bande, de notre heureuse petite bande de frères !
Car celui qui aujourd'hui versera son sang avec moi
sera mon frère ; si vile que soit sa condition,
ce jour l'anoblira.
Et les gentilshommes aujourd'hui dans leur lit en Angleterre
regarderont comme une malédiction de ne pas s'être trouvés ici,
et feront bon marché de leur noblesse, quand ils entendront parler
de ceux qui auront combattu avec nous au jour de la Saint-Crépin !

_________________
===> des dizaines de discussions qui intéresseront les amateurs d'histoire de la Lorraine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Juil 2007 22:20 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Avr 2007 0:56
Message(s) : 7
Localisation : Chalon sur Saône
Ca me rapelle le film Opération Shakespeare avec De Vito! Il débarque dans un camp de Marines et il apprend à ses élèves Hamlet et le discours que tu as mis.

_________________
"Ab alio speres altero quod feceris."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Juil 2007 23:51 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2006 16:38
Message(s) : 1249
Localisation : Vosges
Je vous propose le discours prononcé par le Mahatma Gandhi à Genève le 10 décembre 1931 : « Je me considère comme un soldat, toutefois un soldat de la paix. Je connais la valeur de la discipline et de la vérité. C’est pourquoi je vous demande de me croire lorsque j’affirme ne jamais avoir pris à mon compte le fait que la population indienne, si cela devenait nécessaire, pourrait recourir à la violence. »

« I regard myself as a soldier, though a soldier of peace. I know the value of discipline and truth. I must ask you to believe me when I say that I have never made a statement of this description that the masses of India, if it became necessary, would resort to violence. »

Une version audio est disponible sur ce lien:
http://fr.encarta.msn.com/media_4615356 ... lence.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Juil 2007 7:04 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 14 Sep 2006 12:00
Message(s) : 16
Question discours de théatre il y a aussi Les méfaits du tabac, d'Anton Tchékhov.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Juil 2007 11:16 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Avr 2007 9:19
Message(s) : 12
Shakespeare et Tchékhov:


http://perso.orange.fr/rhetorique.com/cine.htm


Gandhi:

http://perso.orange.fr/rhetorique.com/geneve.htm

Unamuno
http://perso.orange.fr/rhetorique.com/unanumo.htm
n'hésitez pas si vous en avez d'autres en tête!

Merci :D


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 09 Sep 2007 16:16 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 970
Localisation : Lyon
A la veille de la bataille de Gettysburg, le président Abraham Lincoln a publié un discours qui aux Etats-Unis est considéré comme l'un des plus remarquable.

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Sep 2007 16:29 
De Gandhi à Luther King, les plus beaux discours sont les discours de paix - ils sont les mieux entendus et d'ailleurs ils dérangent !!!

La preuve en est que, historiquement, les "va-t-en-guerre" meurent presque tous dans leurs lits et les pacifistes meurent surtout "au combat" - ils n'en sont donc que plus crédibles !!!! :wink:

Corlin de Coubron


Haut
  
 
Message Publié : 14 Sep 2007 22:13 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Nov 2005 9:43
Message(s) : 344
Localisation : Arpitanie
Fourscore and seven years ago our fathers brought forth on this continent a new nation, conceived in liberty and dedicated to the proposition that all men are created equal. Now we are engaged in a great civil war, testing whether that nation or any nation so conceived and so dedicated can long endure. We are met on a great battlefield of that war. We have come to dedicate a portion of that field as a final resting-place for those who here gave their lives that that nation might live. It is altogether fitting and proper that we should do this. But in a larger sense, we cannot dedicate, we cannot consecrate, we cannot hallow this ground. The brave men, living and dead who struggled here have consecrated it far above our poor power to add or detract. The world will little note nor long remember what we say here, but it can never forget what they did here. It is for us the living rather to be dedicated here to the unfinished work which they who fought here have thus far so nobly advanced. It is rather for us to be here dedicated to the great task remaining before us--that from these honored dead we take increased devotion to that cause for which they gave the last full measure of devotion--that we here highly resolve that these dead shall not have died in vain, that this nation under God shall have a new birth of freedom, and that government of the people, by the people, for the people shall not perish from the earth."

_________________
"Ce n'est que lorsque l'Histoire est close que l'on sait de quoi elle était faite; d'une succession d'erreurs". Philippe Muray


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Sep 2007 22:47 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 09 Mai 2006 21:43
Message(s) : 943
In french :

« Il y a quatre-vingt sept ans nos pères donnèrent naissance sur ce continent à une nouvelle nation conçue dans la liberté et vouée à la thèse selon laquelle tous les hommes sont créés égaux.

Aujourd'hui nous sommes engagés dans une grande guerre civile dont le but est de vérifier si cette nation, ou toute autre nation conçue dans un tel esprit et vouée à une telle cause, peut être viable.

Nous sommes réunis sur un des grands champs de bataille de cette guerre.

Nous sommes venus pour faire d'une partie de ce champ un lieu sacré, où pouuront jouir de leur dernier repos ceux qui ont donné leur vie pour que cette nation puisse vivre.

Il était à la fois opportun et approprié que nous agissions ainsi.

Mais, en toute vérité, il ne nous est possible ni de dédier, ni de consacrer, ni de bénir cette terre.

Les braves, morts ou vivants, qui se sont battus en ce lieu l'ont consacré bien au-delà de nos pauvres moyens d'ajouter à leur oeuvre ou de la décrier. Le monde aura à peine remarqué les propos que nous tenons en ce lieu et il n'en conservera qu'un souvenir éphémère, mais il n'oubliera jamais ce qu'ils y ont fait.

C'est plutôt nous les vivants qui devons nous consacrer à la tâche inachevée, mais si noblement conduite à son apogée par ceux qui se sont battus ici. C'est plutôt à nous qu'il appartient de nous consacrer au grand défi qui nous attend. Puissent ces morts à qui nous rendons hommage accroître notre attachement à la cause qui fut l'objet de leur ulitme et complet dévouement.

Puissions-nous, par notre détermination, faire en sorte que ces morts ne soient pas morts en vain, que cette nation, à l'ombre de Dieu, puisse renaître dans la liberté...et que le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ne disparaisse pas de la surface de la terre. »

Trouvé sur http://www.larecherchedubonheur.com/article-5541461.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Sep 2007 4:11 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 3862
Localisation : Allemagne
N'est ce pas ce discours qui est repris dans ce merveilleux film de 1935 "Ruggles of Redgap" :?: Sorti en France sous le titre : "L'extravagant Mr. Ruggles".

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Sep 2007 8:46 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Nov 2005 9:43
Message(s) : 344
Localisation : Arpitanie
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/7e.asp

En particulier le discours de Clémenceau sur les "races" dites inférieures;
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/7ec.asp

_________________
"Ce n'est que lorsque l'Histoire est close que l'on sait de quoi elle était faite; d'une succession d'erreurs". Philippe Muray


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Sep 2007 9:48 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 09 Mai 2006 21:43
Message(s) : 943
Faget a écrit :
N'est ce pas ce discours qui est repris dans ce merveilleux film de 1935 "Ruggles of Redgap" :?: Sorti en France sous le titre : "L'extravagant Mr. Ruggles".
On entend également ce discours dans Kindergarten Cop de Ivan Reitman, sorti en France en 1991 sous le titre Un Flic à la maternelle, avec, dans le rôle titre, Arnold Schwarzenegger — à chacun ses références ! :lol: :lol:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB