A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 16 Oct 2018 18:26

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Les femmes au pouvoir
Message Publié : 07 Déc 2013 14:14 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 09 Jan 2012 18:53
Message(s) : 116
J'ouvre ce sujet pour parler des femmes qui ont put accéder à des hautes fonctions. Il y a eut Catherine II en Russie, Cléopâtre et...?
Est ce qu'il y a des cultures ou civilisation qui permettaient à une femme de devenir chef d’État?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 07 Déc 2013 18:34 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 13 Jan 2013 13:11
Message(s) : 761
Sur le moment je pense à Zénobie, reine de Palmyre et à Boadicée, qui prit la tête de la résistance bretonne contre les romains

Il y a aussi une infinité de cas où, sans être officiellement au pouvoir, les femmes n'en exerçaient pas moins une influence prépondérante sur leur mari, leur fils ou sur des hommes de paille.

A ma connaissance chez certaines peuplades d'Asie du sud-est la transmission de l'héritage passe toujours par les femmes, je suppose que ce mode de société est très ancien.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 07 Déc 2013 19:15 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Des femmes au pouvoir il y en a eu beaucoup et pas comme régentes, comme Elisabeth Ière, Christine de Suède qui porte le titre de roi de Suède, les tsarines chères à Henri Troyat, Isabelle Ière de Castille, Marie Stuart en Ecosse ...
Aucun rapport avec la condition de la femme, c'est la qualité de fille de roi qui prime.
Au 20è siècle la situation de femmes chefs de l'exécutif est assez courante.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 07 Déc 2013 19:57 
En France, toutes les régentes : Anne de Kiev, Blanche de Castille, Anne de Beaujeu, Louise de Savoie, Catherine de Médicis, Marie de Médicis, Anne d'Autriche (j'ai dû en oublier) et à un niveau plus limité les deux impératrices Marie-Louise et Eugénie...


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 07 Déc 2013 20:28 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 2010 14:22
Message(s) : 2247
À part Zénobie reine de Palmyre,le monde arabe a-t-il connu des souveraines ?

_________________
et tout le reste n'est que littérature


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 07 Déc 2013 20:48 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2670
Comme ça à brûle pourpoint, Shajarr al-Durr, qui mit en place la domination des mamelouks en Egypte en 1250, et qui est devenu un personnage populaire grâce au roman de Baybars. Pas d'autre exemple en tête à priori.
Un pouvoir réél a aussi souvent été exercé par des femmes de harem, qui manipulaient des souverains fantôches, notamment chez les ottomans.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 08 Déc 2013 9:35 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 2356
Localisation : Nantes
Dans l'Antiquité, il est parfois difficile de faire la part entre la réalité et la légende. Ainsi de Séminaris, reine assyrienne.

Il s’agit vraisemblablement de la déformation de celui de Sammuramat, épouse de Shamshi-Adad V et mère d’Adad-nirâri III (810-783 av. J.-C.) dont elle assura la régence durant les quatre premières années de son règne. Sammuramat est le seul exemple connu de reine assyrienne ayant règnée ce qui lui valut le privilège de voir son nom inscrit dans les annales babyloniennes. Selon Georges Roux, la forte personnalité de Sammuramat aurait entraîné son assimilation avec la déesse assyro-babylonienne Ishtar de Ninive dans la tradition des Mèdes, contre lesquels Sammuramat ordonna une expédition en 810. Plus tardivement, se seraient cristallisées, au-delà de la légende mèdo-persique, non seulement la saga de Sémiramis, mais celles d’autres souveraines ou princesses plus ou moins mythiques du Proche-Orient, comme la Shirin des Sassanides, la reine d’Arménie Samiran, ou la Shéhérazade de l’époque abbasside.

Toutes ces légendes avec pour base un corpus similaire traduisent indirectement le caractère exceptionnel de l'accession au pouvoir suprême pour une femme. De même, dans la civilisation égyptienne, on ne trouvera qu'Hachepsout ; dans les civilisations grecque et romaine, aucune (que des rôles secondaires dans l'ombre du Grand Homme).

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 08 Déc 2013 10:14 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Clio a écrit :
la Shéhérazade de l’époque abbasside.
Vous êtes sûr ? Car ce qu'on sait de ce conte d'origine perse traduit plutôt la fragilité de la condition de reine: le roi fait tuer une reine par jour. Un statut précaire.
Wiki: " Le roi de Perse, Shahryar, fait exécuter sa femme pour cause d'adultère. Prétendant que toutes les femmes sont perfides, il décide d'épouser chaque jour une vierge qu'il fait exécuter au matin de la nuit de noces pour se venger. Shéhérazade, fille aînée du grand vizir, se porte alors volontaire pour faire cesser le massacre, et met au point un stratagème avec sa sœur cadette Dinarzade.
Après son mariage, le soir venu, elle raconte une histoire palpitante au sultan sans la terminer. Son époux veut alors tellement connaître la suite qu'il lui laisse la vie sauve pour une journée de plus. Ce stratagème dura pendant mille et une nuits au bout desquelles le sultan abandonne sa résolution et décide de garder Shéhérazade auprès de lui pour toujours, ayant reconnu ses qualités de cœur et d'esprit. "

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 08 Déc 2013 14:21 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 937
On pourrait aussi rajouter quelques reines de l'Espagne chrétienne au moins au X-XIe siècle : par exemple la reine de castille Urraca. Après dire si ces reines ont eu une personnalité forte au point d'impressionner les mâles contemporains, je ne saurais le dire ( il existe une «biographie» de cette reine Urraca mais je ne l'ai jamais lu). Il se peut que les circonstances aient permis l'accession au trône (qu'aucune loi de l'époque n'interdisait apparemment) : la Reconquista face aux musulmans d'Espagne mais également la lutte entre petits royaumes chrétiens... Il me semble qu'il y a eut d'ailleurs un fil consacré aux femmes sur ce forum il y a quelques années ( où j'avais d'ailleurs cité la même reine Urraca... :oops: :P )... je m'en vais le chercher...

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 08 Déc 2013 14:34 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 937
En fait il s'agissait en 2007 d'un fil consacré aux surnoms des Rois :
Oulligator a écrit :
Apparemment la reine Urraca (1082-1126) n'a pas de surnom, juste "doña Urraca", "regina et imperatrix", d'après les chartes de l'époque... j'ai parcouru sur le net l'ouvrage de Bernard F. Reilly à l'adresse suivante :
http://libro.uca.edu/urraca/urraca.htm

mais pas de surnom, j'avais tout faux comme quoi tous les rois ou les reines n'ont pas eu de surnom.. :roll:




Ce qui rejoint en partie la question d'aujourd'hui, si cette reine Urraca n'a pas eu de véritable surnom pendant et après sa vie, c'est peut-être qu'elle n'a pas autant que ça impressionné les contemporains et que l'histoire l'a oublié parce qu'elle n'é rien fait de son vivant qui mérite un qualificatif la distinguant des autres...Mais elle reste quand même une «femme au pouvoir». Je vous invite à jeter un coup d'œil à sa biographie dans le lien de la citation ci-dessus...

Bon après-midi,

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 08 Déc 2013 14:37 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 13 Jan 2013 13:11
Message(s) : 761
Je pense aussi à l'impératrice douairière Cixi. Au rôle très contrasté mais qui exerça la réalité du pouvoir en Chine pendant presque un demi siècle, et ce dans une période extrêmement troublée.
Il y a aussi plusieurs reines de Madagascar, dont certaines s'opposeront à la domination européenne.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 08 Déc 2013 14:57 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1886
Wiki donne une liste de femmes monarques, fiabilité ?

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 08 Déc 2013 20:38 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Nov 2013 0:19
Message(s) : 66
Localisation : Amsterdam
Il est très facile de lister les souveraines de plein exercice dans l'histoire, elles figurent à ce titre dans chaque lignée de succession de pays où les femmes peuvent occuper la fonction royale.
Ensuite, il faudrait définir ce que l'on entend par pouvoir car dans certains cas, si une femme pouvait bien être à la tête du pays, c'était un homme en fait qui gouvernait...Et vice-versa...

Il y a aussi les cas de pouvoir occulte ou officieux mais bien réel des favoris ou ministre (Potemkine par exemple pour Catherine II et à la même période, alors que Marie Leczinska était la reine de France en titre, Madame de Pompadour jouait un vrai rôle politique auprès de Louis XV).

_________________
Historicus autodidactus
homines manentes apud Amestelledamme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 09 Déc 2013 0:47 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 13 Jan 2013 13:11
Message(s) : 761
Je pense aussi à Galla Placidia, impératrice d'occident, la seul femme qui exerça le pouvoir sous l'empire romain à ma connaissance (au nom de son fils Valentinien III certes).

Suite à un concours de circonstances je suis tombé sur cet article parlant d'une sorte de "matriarcat basque".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Matriarcat_basque

J'ai lu d'autre part que la succession dans le royaume de Navarre se faisait sur le mode "cognatique" ( hommes ou femmes sans priorité pour les hommes), et ce contrairement au mode de type indo-européen, généralement "agnatique-cognatique" ou "agnatique", à dominance patriarcal.

Cette coutume trouverait ses origines dans la mythologie pré-chrétienne, dans le fait que, pendant que les hommes partaient en transhumance ou en mer, la femme gardait le foyer (certes ce cas est, historiquement, loin d'être unique) et dans le fait que les basques soit (avec les hongrois) l'un des rares peuples non indo-européen sur le vieux continent.

En savez vous plus sur le sujet, la succession dans le royaume de Navarre était elle vraiment cognatique? Y'a t'il eu des cas similaires historiquement :?: ( pour des Etats structurés ou de grandes monarchies notamment)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les femmes au pouvoir
Message Publié : 26 Oct 2017 22:24 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 30 Août 2010 15:50
Message(s) : 6
La reine Anne Tudor en Angleterre, mais aussi Marie I et Marie II


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB