A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 15 Déc 2017 1:42

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Prix littéraires 2017
Message Publié : 07 Nov 2017 20:12 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4522
Localisation : Allemagne
Je suppose que nombre d'entre vous ont remarqué que le Goncourt et le Renaudot ont été attribué cette année à des ouvrages inspirés par l'histoire. En outre, les deux ont un lien direct avec la période nazi. Je n'en tire aucune conclusion mais je suis un peu surpris par ce doublé.
Qu'en pensez vous ?

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix littéraires 2017
Message Publié : 07 Nov 2017 21:08 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 1020
Eric Vuillard a écrit un grand bouquin. Ce n'est pas de l'histoire, mais un récit. Court, en plus. Son 14 juillet était également très bien. Plus difficile, je trouve. Un style particulier, mais une belle plume et un bel esprit. Un Goncourt mérité, une critique littéraire emballée, et puis ça fait du bien, les Goncourts inattendus !

Pas d'avis sur le Renaudot.

Mais foncez sur le Goncourt (même si ce n'est PAS de l'histoire).

Pour le doublé (les deux œuvres portent sur le nazisme), c'est un hasard. Comme quoi, ces salopards auront au moins fait quelque chose de bien : ils inspirent de bons bouquins (et font de merveilleux méchants).

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix littéraires 2017
Message Publié : 08 Nov 2017 13:33 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1531
Localisation : Vienne (86)
Jefferson a écrit :
Eric Vuillard a écrit un grand bouquin. Ce n'est pas de l'histoire, mais un récit.


Au risque de poser une question bête, en quoi ce récit historique n'est pas de l'histoire :?:

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix littéraires 2017
Message Publié : 08 Nov 2017 16:21 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1531
Localisation : Vienne (86)
nico86 a écrit :
Jefferson a écrit :
Eric Vuillard a écrit un grand bouquin. Ce n'est pas de l'histoire, mais un récit.


Au risque de poser une question bête, en quoi ce récit historique n'est pas de l'histoire :?:


Pour aller plus loin dans mon raisonnement "Le récit historique, en étant une forme de méthode historique, ne contribue t'il pas à nourrir l'historiographie ?"

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix littéraires 2017
Message Publié : 08 Déc 2017 13:01 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
J'ai partagé l'étonnement de Faget mais j'ai fait l'effort de lire "l'ordre du jour".

J'ai apprécié ce livre sur le plan strictement littéraire : il est bien construit, le style est austère mais maitrisé.

Si nous passons au plan historique, il est clair que la thèse défendue est discutable. En gros, l'origine du nazisme serait l'anticommunisme de Krupp, Opel, BMW et autres géants de l'industrie allemande ! Quand aux catholiques autrichiens ce sont des lâches.

Pas une fois Vuillard ne s'interroge par exemple sur ce qu'ont fait (ou plutôt pas fait), par exemple, les communistes allemands ou Joseph Staline lui-même. Par exemple combien Hitler a-t-il tué ou emprisonné de personnes entre 1933 et 1938 ? quelques dizaines de milliers. Et combien pour Staline entre 1924 et 1938 ? quelques millions ! Cette simple comparaison est éclairante - et que nul n'y voit une justification d'un régime qui libéré de toute entrave se livrera à partir de 1941 à une orgie de crimes. Mais en 1933 ou en 1938 comment savoir que Hitler n'était pas une simple émule de Mussolini mais un autre Staline ?

Quant à la mécanique des prix littéraires, elle est très commerciale et repose largement sur des échanges non-dits entre critiques, éditeurs et auteurs. De ce point de vue, il sera difficile d'obtenir un prix pour un ouvrage ouvertement pétainiste ou colonialiste, par exemple. Si on veut un prix, il est préférable d'aller dans le sens des critiques et des jurés. On peut penser que Krupp ou BMW ne pèsent rien dans la république des Lettres alors que l'anti-nazisme y reste virulent.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix littéraires 2017
Message Publié : 08 Déc 2017 18:15 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 1020
C'est vrai. Comme le disait Desproges, il faut arrêter avec l'anti-nazisme primaire. Les nazis peuvent aussi avoir un cœur. Vivement que la République des Lettres récompense un bon vieux facho. Ou un nostalgique de l'Algerie française. Un roman négationniste ? On se prend à en rêver.

Je suis curieux en revanche sur ces échanges "non-dits" entre auteurs, éditeurs et critiques. Parce que justement, s'il y avait un bouquin que personne n'attendait pour le Goncourt, chez Actes Sud ou les critiques littéraires, c'était bien l'Ordre du jour.

Pour le reste, ma foi, c'est de la littérature. Et c'est bien pour ses qualités litteraires, et non les thèses historiques qui le soutiennent, évidement discutables, qu'il a été récompensé.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix littéraires 2017
Message Publié : 09 Déc 2017 9:50 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
On peut etre un grand écrivain et une parfaite ordure : de Rousseau à Céline en passant par Aragon, Brasillach, Drieu la Rochelle, ...les exemples ne manquent pas.

Chacun sait que le milieu éditorial est petit et que les jurés connaissent bien les éditeurs et réciproquement.

Et pour finir : Nul n'ignore le nom et la fonction de l'éditeur d Eric Vuillard !

PS : il est abusif de comparer le n'aime à l'Algerie française !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix littéraires 2017
Message Publié : 09 Déc 2017 10:25 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 1020
Jerôme a écrit :

Chacun sait que le milieu éditorial est petit et que les jurés connaissent bien les éditeurs et réciproquement.

Et pour finir : Nul n'ignore le nom et la fonction de l'éditeur d Eric Vuillard !


Vous vous trompez, Jérôme. C'est justement parce que personne n'ignore le nom et la fonction de l'éditeur de Vuillard que l'on n'imaginait pas qu'il puisse avoir le Goncourt. Ne pas l'avoir disqualifié pour cette raison est justement une preuve de l'honnêteté intellectuelle du jury. C'est intéressant, d'ailleurs, parce qu'on aurait pu penser qu'ils ouvraient le flanc pour ce genre d'attaque en dessous de la ceinture. Rien. Les critiques comme les libraires sont unanimes : c'est un bon choix. Et personne n'y a vu la main de notre ministre de la culture. Le seul truc que regrettent les libraires, c'est qu'il ne coûte que 16 euros !

Quant à dire que les jurés connaissent bien les éditeurs, c'est une évidence. Sous entendre qu'il y a des collusions pour favoriser l'un ou l'autre, c'est en revanche une méconnaissance du milieu aujourd'hui. On peut parler d'un effet d'œillères, ou de loupe si vous préférez, avec un jury de Goncourt qui récompense trop souvent la production de trois ou quatre gros éditeurs de littérature - pour l'essentiel Gallimard, Grasset, Seuil et Actes Sud - mais sous-entendre des magouilles en sous-main, c'est un jugement a l'emporte-pièce.

Il y a eu des bévues importante, des ratages mémorables, des pressions éditoriales, et sans doute quelques "affaires", bien sûr, mais ce sont là des pratiques du passé. Le jury aujourd'hui peut se tromper, mais il est honnête.

On peut ne pas aimer ce qu'a fait Vuillard, mais il mérite son prix. Et c'est un type extrêmement gentil, en plus. Ca ne gâche rien.

Pour ce qui est des salauds et du Goncourt, je vous rejoins sur la nuance à apporter entre l'homme ou la femme et son œuvre, mais les jurés sont aussi des citoyens. Ils ne voteront sans doute pas pour un type effroyablement antipathique. Est-ce une mauvaise chose ? Je n'ai pas d'avis. Chaque prix est le résultat d'une myriade de choix. La personnalité de l'auteur est sans doute un paramètre à prendre en compte, mais seulement à la marge, à mon avis.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix littéraires 2017
Message Publié : 09 Déc 2017 13:41 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
Jefferson a écrit :
Jerôme a écrit :

Vous vous trompez, Jérôme. C'est justement parce que personne n'ignore le nom et la fonction de l'éditeur de Vuillard que l'on n'imaginait pas qu'il puisse avoir le Goncourt. Ne pas l'avoir disqualifié pour cette raison est justement une preuve de l'honnêteté intellectuelle du jury. C'est intéressant, d'ailleurs, parce qu'on aurait pu penser qu'ils ouvraient le flanc pour ce genre d'attaque en dessous de la ceinture. Rien. Les critiques comme les libraires sont unanimes : c'est un bon choix. Et personne n'y a vu la main de notre ministre de la culture. Le seul truc que regrettent les libraires, c'est qu'il ne coûte que 16 euros


Soyons clairs : en distinguant un auteur d actes Sud le jury a voulu marqué son indépendance à l'égard du ministre de la culture. Je dirais même plus, c'est quasiment un acte de rébellion contre le Gouvernement. :P :P :P

"La femme de César ne doit pas même être soupçonnée " disait on jadis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB