Nous sommes actuellement le 25 Mai 2020 2:34

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 24 Mai 2009 12:29 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Nov 2005 23:03
Message(s) : 1018
Localisation : Galaxie d'Andromède, Système solaire Zeta
Les français ont la réputation à l'étranger de paraitre parfois arrogants.
De quand date cette réputation ?
Comment a t-elle évolué dans le temps ?

_________________
"Dire que ce qu'on voit sous nos yeux s'appellera de l'histoire ". Marquise de Sévigné

"L'histoire me sera favorable car j'ai l'intention de l'écrire". Winston Churchill.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 14:04 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2476
Localisation : Lorraine
D'accord pour ce sujet, mais dans une perspective historique du style: "histoire du touriste français à l'étranger". A voir s'il y a de la matière.
Sinon, cela risque fort de virer rapidement au Café du commerce...

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 14:15 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 3549
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Deux peuples ont une réputation d'arrogance terrible, ce sont les Français et les Américains. Je pense qu'il faut chercher cette idée reçue bien plus loin que dans l'attitude réelle ou supposée des ressortissants, mais bel et bien dans le fait que ces deux pays, via leurs révolutions respectives, se veulent porteur d'une mission "universelle". On l'a vu au cours des guerres révolutionnaires et des "Républiques soeurs" que nos voisins n'envisageaient pas forcèment cela de la même façon...

Je pense qu'il faut rechercher dans cette mission universaliste autoproclamée de la Révolution française (et de Napoléon son successeur) l'idée des Français arrogants.

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 16:35 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 23 Déc 2004 6:42
Message(s) : 1614
Plantin-Moretus a écrit :
D'accord pour ce sujet, mais dans une perspective historique du style: "histoire du touriste français à l'étranger". A voir s'il y a de la matière.
Sinon, cela risque fort de virer rapidement au Café du commerce...

Ca risque d'être très court vu que le tourisme est très récent !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 16:38 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2476
Localisation : Lorraine
Citer :
Ca risque d'être très court vu que le tourisme est très récent !

Heu, le tourisme de masse sûrement, mais Montaigne (Journal de voyage), Du Bellay, le président de Brosses (Lettres), Chateaubriand (L'itinéraire), Stendhal (Mémoires d'un touriste, Voyages en Italie, Promenades dans Rome"), voire Larrey, le médecin de la Grande Armée dans son voyage en Angleterre, ou Tocqueville en Amérique, peuvent être considéré comme des touristes, non ? Et sûrement beaucoup d'autres que je ne connais pas...

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 16:43 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Mai 2007 13:35
Message(s) : 566
Localisation : Alger, Algerie
Alfred Teckel a écrit :
Deux peuples ont une réputation d'arrogance terrible ...

Bon, je crois que je peux participer pour ce qui est du cas local ici en Algérie, et pour la période plus ou moins actuelle bien entendu (+/- 15 ans).

Ici, je dirais que seuls les français dégagent parfois cette image. Les Américains se font généralement discrets, et comme ils ont souvent une image disons limitée et plutôt "exotique" de la région, ce qui les poussent a être prudents et réservés dans leur attitudes avec les locaux.

Mais bon, il faut aussi préciser que l'essentiel des occidentaux que l'on peut croiser ici sont des expatries ou des hommes d'affaire, très peu de touristes communs. Peut-être les tunisiens et les marocains seraient-ils plus utiles sur la question ?

_________________
Honeste vivere ; Alterum non Laedere ; Suum cuique Tribuere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 21:23 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Romeo a écrit :
Les français ont la réputation à l'étranger de paraitre parfois arrogants.
De quand date cette réputation ?
Il faudrait quand même préciser chez qui existe cette réputation avant d'en tirer une généralité qui paraît très hypothétique.

J'ai visité plein de pays où cette réputation n'existe pas. Par exemple, en Asie, les touristes anglais ont une réputation épouvantable (avec certaine raison d'ailleurs) et ça commence à être la même chose en Europe de l'Est du fait de leurs débordements. Si vous parlez de mauvaise réputation et d'arrogance des touristes français là-bas, les gens ne vont simplement pas vous comprendre. C'est la même chose en Amérique latine.

Par contre, il semble bien que cette réputation d'arrogance existe chez certains de nos voisins européens (qui constituent une minorité dans le monde touristique). Il serait donc intéressant de savoir où, et seulement ensuite pourquoi là et pas ailleurs.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 21:42 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 14 Août 2007 10:17
Message(s) : 868
Localisation : paris
Bonsoir,

Je me souviens de l'énervement de Tatcher et d'autres en 1988 89, quant en France se préparai les festivités du bi-centenaire de la révolution française.

K


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 22:08 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 23 Déc 2004 6:42
Message(s) : 1614
En Belgique, le préjugé sur les Français est qu'ils sont des grandes gueules, ce sont les Hollandais qui ne sont (n'étaient) pas fort appréciés car considérés comme rapiats.

Citer :
Heu, le tourisme de masse sûrement, mais Montaigne (Journal de voyage), Du Bellay, le président de Brosses (Lettres), Chateaubriand (L'itinéraire), Stendhal (Mémoires d'un touriste, Voyages en Italie, Promenades dans Rome"), voire Larrey, le médecin de la Grande Armée dans son voyage en Angleterre, ou Tocqueville en Amérique, peuvent être considéré comme des touristes, non ? Et sûrement beaucoup d'autres que je ne connais pas...

Je partais du prinçipe que seul un tourisme de masse peut créer un préjugé car je ne vois pas trop bien comment des personnes isolées pourraient créer ces mêmes préjugés. Cela dit, je n'affirme rien ;) Après bon, il y a le "tourisme" militaire aussi.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 22:10 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Savinien a écrit :
En Belgique, le préjugé sur les Français est qu'ils sont des grandes gueules
J'aime d'ailleurs beaucoup cette blague belge sur les Français:
pourquoi les autoroutes françaises n'ont-elles pas de lampadaires? Parce que les Français se prennent pour des lumières. :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 22:14 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 3549
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Savinien a écrit :
En Belgique, le préjugé sur les Français est qu'ils sont des grandes gueules


Du coup, les Belges sont tellement certains qu'on est ultra fiers de notre pays et qu'on va les taquiner qu'ils prennent sans cesse les devants... :mrgreen: Comme cette dame de Liège qui nous expliquait presque en s'excusant que c'était les Français qui avaient détruit la cathédrale saint-Lambert... ou ce flamand de je ne sais plus où qui riait beaucoup des Belges ("Nous ici on boit trop, c'est honteux" en reprenant une 2e pinte...) et des Français en particulier de notre président... :rool: :mrgreen:

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2009 23:20 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 21 Déc 2008 11:01
Message(s) : 759
Cette arrogance française ne viendrait-elle pas aussi de Versailles , du roi et de sa cour qui se prenaient pour le soleil qui illumine le monde ?
Je suis toujours surpris que les chinois , tout en se référant à l'empire du Milieu n'aient pas cette réputation d'arrogance. Réponse d'un africain " eux ils viennent pour le business , ils ne nous donnent pas de leçons de gouvernance "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2009 0:05 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
dom calmet a écrit :
Cette arrogance française ne viendrait-elle pas aussi de Versailles , du roi et de sa cour qui se prenaient pour le soleil qui illumine le monde ?
Je suis toujours surpris que les chinois , tout en se référant à l'empire du Milieu n'aient pas cette réputation d'arrogance. Réponse d'un africain " eux ils viennent pour le business , ils ne nous donnent pas de leçons de gouvernance "
Encore une fois, avant de partir sur ses grands chevaux (Versailles? Pourquoi pas Alésia tant qu'on y est...), il faudrait déjà établir que les étrangers considèrent les Français comme arrogants et depuis quand. Mis à part deux ou trois pays voisins, mon expérience personnelle me dit que ce n'est pas vraiment le cas. Pour cela, il faut évidemment voyager, visiter les différents continents et ne pas se contenter de rumeur de rumeur...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2009 2:59 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Jan 2008 16:29
Message(s) : 1795
Localisation : France
Tant qu'on est au café du commerce, lors de mon dernier voyage professionnel en Inde, je discutais avec mes collègues indiens de ce qui était les destinations touristiques de rêve, qu'il faut avoir "faites", pour la classe moyenne indienne.

Leur réponse était intéressante, je ne sais pas si elle était polie à mon égard ou vraiment sincère, mais je l'ai pensée sincère.

En numéro 1 : Paris.
En numéro 2 : Venise.
En numéro 3 : la Suisse.

A ma question : "mais pourquoi la Suisse ?", la réponse était dans mon souvenir tellement absconse que je l'ai oubliée (nos amis suisses me pardonneront)...

PS : et pour revenir au sujet, les indiens ne trouvent pas les français arrogant ; ils nous trouvent plutôt bordéliques, irrespectueux des procédures et peu enclins à faire confiance à qui que ce soit.

_________________
Les facultés de conceptualisation de l'empereur Constantin paraissent avoir été très limitées ; malgré de longues séances, les évêques ne semblent pas avoir réussi à lui faire bien comprendre la différence qui séparait l'orthodoxie de l'arianisme. (Y. Le Bohec)

Bref, un homme "au front étroit mais à la forte mâchoire" (J.P. Callu)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2009 6:30 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2476
Localisation : Lorraine
Savinien a écrit :
Je partais du prinçipe que seul un tourisme de masse peut créer un préjugé car je ne vois pas trop bien comment des personnes isolées pourraient créer ces mêmes préjugés. Cela dit, je n'affirme rien Après bon, il y a le "tourisme" militaire aussi.

Un préjugé étant par définition le résultat d’une généralisation hâtive, il me semble au contraire que la rencontre d’un seul étranger peut suffire à le créer, tandis que la multiplicité des expériences devrait en prouver la fausseté.
Mais bon, puisque je donnais l’exemple de Stendhal, voici quelques citations de son journal de voyage en Italie, précisément à Milan entre septembre et novembre 1816 ; c'est le début de son voyage, je n’ai pas été plus loin, mais il y en a tellement d’autres, surtout dans les Promenades dans Rome, quand il relate les discussions de la petite société cosmopolite dans laquelle il évolue… le touriste Stendhal ne se prive d’ailleurs pas, quasiment à chaque page, de juger lui-même les Italiens et leurs mœurs.
Bon, bien sûr, c’est Stendhal, pas le péquin moyen, aussi ce sont des préjugés « de luxe » qu’il évoque, pas ceux qui font les délices du … café du commerce. :P

D’abord, l’avis d’un Français à l’étranger sur un autre Français à l’étranger :
"Avec quelle amertume je me suis repenti d'avoir adressé la parole à M. Mal***. J'avouerai, dût l'honneur national me répudier, qu'un Français, en Italie, trouve le secret d'anéantir mon bonheur en un instant. Je suis dans le ciel, savourant avec délices les illusions les plus douces et les plus folles ; il me tire par la manche pour me faire apercevoir qu'il tombe une pluie froide, qu'il est minuit passé, que nous marchons dans une rue privée de réverbères, et que nous courons le risque de nous égarer, de ne plus retrouver notre auberge, et peut-être d'être volés. Voilà ce qui m'est arrivé ce soir, l'abord du compatriote est mortel pour moi.
Comment expliquer cet effet nerveux et cet agréable pouvoir de tuer le plaisir des beaux-arts que possède l'amabilité française ? Est-elle jalouse d'un plaisir qu'elle est impuissante à partager ? Je crois plutôt qu'elle le trouve d'une affectation ridicule".


Puis il rencontre dans une soirée le général autrichien Bubna, qui lui livre son avis sur les femmes :
"Le général Bubna, qui a été en France, et qui joue ici le rôle d'esprit léger et à bons mots, disait ce soir : "Les femmes françaises se regardent entre elles, les Italiennes regardent les hommes".

Tourisme "militaire", disiez-vous ? Portraits comparés de soldats français, allemands et autrichiens :
"Ce soir l'on disait chez madame N***: nous ne pouvons pas nous plaindre de l'insolence des Autrichiens qui campent au milieu de nous. On dirait une armée de capucins; d'ailleurs le maréchal Bellegarde est un homme fort raisonnable. " Et les Français, ai-je dit, vous savez que vous pouvez me répondre librement vengo adesso di Cosmopoli." Un officier français, commandant de place, répond un de mes amis, se faisait donner 300 francs par mois, mais il en mangeait 400 à l'Osteria, gaiement avec les amis qu'il s'était faits dans sa place. L'officier allemand serre dans trois bourses de cuir, placées l'une dans l'autre, les 42 francs destinés à sa chétive dépense pendant le mois; rien que de le rencontrer dans la rue me fait bâiller. Quant à l'insolence du soldat français, elle était superlative".

Lorsqu’il se rappelle sa conversation avec l’historien suisse Jean de Müller, qu’il avait rencontré à Cassel en 1808 :
"Je comprends maintenant ce que Jean de Müller nous disait à Cassel, que le Français est le peuple le moins dramatique de l'univers; il ne peut comprendre qu'une passion, la sienne; en second lieu, il a si bien mêlé cette passion à toutes les actions nécessaires de la vie de l'animal nommé homme, la mort, le penchant des sexes, etc., que lorsqu'on lui montre ces actions nécessaires chez les autres peuples, il ne peut les reconnaitre. Jean de Muller concluait de là que Voltaire devait être le plus grand tragique des Français précisément parce qu’il est le plus ridicule aux yeux des étrangers. Pendant huit ans, cette idée a été un paradoxe pour moi, et je l'aurais oubliée sans la grande réputation de l'auteur. L’Allemand, au lieu de rapporter tout à soi, se rapporte tout aux autres. En lisant une histoire d’Assyrie, il est Assyrien ; il est Espagnol ou Mexicain en lisant les aventures de Cortès. Quand il se met à réfléchir, tout le monde a raison à ses yeux; c'est pour cela qu'il rêve vingt ans de suite et souvent ne conclue pas. Le Français est plus expéditif, il juge un peuple et toute la masse de ses habitudes physiques et morales en une minute. Cela est-il conforme à l'usage ? Non ; donc cela est exécrable, et il passe à autre chose".

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB