A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 30 Août 2014 5:10

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 28 Fév 2006 19:35 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Nov 2005 23:03
Message(s) : 1106
Localisation : Galaxie d'Andromède, Système solaire Zeta
Impressionnant, beaucoup de sociétés françaises !

http://www.familybusinessmagazine.com/oldworld.html

_________________
"Dire que ce qu'on voit sous nos yeux s'appellera de l'histoire ". Marquise de Sévigné

"L'histoire me sera favorable car j'ai l'intention de l'écrire". Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Août 2006 22:56 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2006 21:55
Message(s) : 244
Cela me remets en mémoire une thèse de Jacques Marseille :

Citer :
L'une de ces enquêtes a eu un certain écho dans les années 1980. En comparant sur plusieurs décennies les résultats de différentes sociétés, l'historien et son équipe ont montré que les entreprises les plus rentables sur le long terme étaient les entreprises à capital familial.

Ils ont observé que les Labinal, Legrand ou encore Peugeot témoignent de performances nettement supérieures dans la durée aux entreprises publiques ou encore aux entreprises dont le capital est dispersé à la Bourse.

Jacques Marseille voit dans ces résultats le fruit d'une gestion patrimoniale soucieuse du long terme plus que du rendement immédiat.

http://www.herodote.net/personneMarseille.htm

On peut y songer à propos du refus singulier de Martin Bouygues à propos de l'achat de je ne sais plus quelle licence de téléphone particulièrement onéreuse. Il semble qu'il avait pris une décision qui se démarquait courageusement de celles de ses concurrents, qui relevait d'une autre mentalité.
Je suis l'actualité économique d'assez loin (comme en témoigne mon lien :wink: ), mais le bon sens de la réflexion de Marseille m'avait frappé.

Ici une autre et courte étude sur le même thème : "les entreprises familiales à l'épreuve de la loi des trois générations" (la première crée l'entreprise, la deuxième la développe et la troisième la ruine :D )

http://www.printemps.uvsq.fr/Angleraud.pdf


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Août 2006 7:40 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3095
Localisation : Durocortorum
Romeo a écrit :
Impressionnant, beaucoup de sociétés françaises !

Effectivement... On peut même voir que cette liste est principalement constituée de japonais, italiens et français...

Mais pourquoi spécifiquement le Japon, l'Italie et la France ? Une meilleure stabilité des institutions ?

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Août 2006 8:39 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1388
Ce n'est peut-être qu'une entreprise publique, mais la poste autrichienne ne remonte-t-elle pas aux Habsbourg du 16ème siècle ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Nov 2013 13:35 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 886
Localisation : Lyon
Je me permet de faire remonter ce vieux sujet (c'est le cas de le dire !) que je trouve très intéressant.
Outre le fait d'avoir un actionnariat familial stable, qu'est ce qui explique que certaines sociétés durent pendant des siècles tandis que d'autres meurent au bout de quelques années seulement ?

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Nov 2013 16:31 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 11786
Localisation : Alsace, Colmar
Pouzet a écrit :
Je me permet de faire remonter ce vieux sujet (c'est le cas de le dire !) que je trouve très intéressant.
Outre le fait d'avoir un actionnariat familial stable, qu'est ce qui explique que certaines sociétés durent pendant des siècles tandis que d'autres meurent au bout de quelques années seulement ?


Une entreprise répond à un besoin, voire plusieurs. Quand ce besoin disparait, ou évolue, les entreprises ont 2 choix : disparaitre ou trouver de nouveaux besoins à satisfaire. Les entreprises qui ont une longue histoire surent soit diversifier leurs marchés, soient elles furent sur des marchés qui ont persisté au fil du temps.

Il y a une étude relativement récente, mais qui s'appuie sur des études plus anciennes qui démontre qu'aucun acteur installé sur un marché n'a trop intérêt à développer de l'innovation de rupture qui risque de détruire le marché sur lequel il règne. Tandis que les acteurs marginaux d'un marché, ou des nouveaux venus ont intérêt à développer ces innovations de rupture. Il y a un exemple connu : IBM dit que ce sont 2 ingénieurs de chez elle qui ont inventé le PC. Elle oublie de dire que c'était une structure quasi-indépendante qui a très peu utilisé les moyens internes. Le PC venait en concurrence contre les marchés informatiques de l'époque qui étaient la chasse gardée d'IBM.

Du coup, ils ont utilisé un processeur Intel et ils se sont servi d'un OS d'une petite entreprise : Windows. Et les 2 grands gagnants du démarrage du marché du PC furent effectivement Intel et Windows. D'autres purent à certain moment penser qu'ils tiraient leur épingle du jeu et qu'ils pouvaient devenir un acteur dominant sur le marché. Mais, d'autres innovations technologiques entrainèrent l'émergence de nouveaux marchés et de nouveaux acteurs.

Et on peut appliquer ce raisonnement à la plupart des innovations technologiques de rupture du passé.

J'insiste bien sur le terme d'innovation de rupture. Prenons le transport de marchandises ou de personnes. Pendant des siècles, c'est le règne de la route et des chariots. D'accord, ils s'améliorent au fil du temps et entre les premiers chariots et les dernière diligences, il s'est passé plus de 20 siècles. Les routes ont été améliorées et les durées de voyage ont diminuées. Puis, on inventa le chemin de fer et les trains. Les débuts furent assez lents. Mais, dès 1860, le chemin de fer se lance à l’assaut de la planète. Vers 1910, il est en position dominante. En ce qui concerne les trajets supérieurs à 10 km, il a un quasi-monopole. Donc, la plupart des sociétés qui faisaient du transport avant son émergence ont, soit disparues, soit, elles se sont reconverties dans des sociétés ferroviaires.

La guerre de 14/18 permet le développement rapides de camions fiables. Du coup, à la fin de la guerre, le transport de voyageurs ou de marchandise va passer d'un moyen à l'autre. De 1920 à 1950 de nombreuses petites lignes disparaissent au profit de la route. Après la SGM, on voit un développement massif du transport individuel grâce aux voitures. Et d'autres sociétés disparaissent. Tandis que d'autres apparaissent. Parce qu'il y a aussi le développement du transport aérien.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB