Nous sommes actuellement le 22 Nov 2019 9:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Des études pour le plaisir...
Message Publié : 15 Avr 2007 15:52 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 15 Avr 2007 12:38
Message(s) : 47
Bonjour!

J'aurais voulu savoir s'il était arrivé à quelqu'un de faire une licence, un master - enfin, d'avoir suivi des cours d'Histoire en faculté - pour son simple plaisir, et pour acquérir des connaissances; et ce, sans soucier d'obtenir son diplôme?

Je ne suis pas clair. En fait, peut-on envisager de suivre des cours d'Histoire sans pour autant se destiner à l'enseignement, la recherche, et les autres orientations qui en découlent, seulement pour le plaisir d'apprendre ce que les "années lycée" n'ont pu satisfaire?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Avr 2007 17:46 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 09 Mai 2006 21:43
Message(s) : 717
On peut s'inscrire en "auditeur libre", ce qui ouvre la porte aux ressources de la Bibliothèque Universitaire. Si on ne veut pas payer, il y a de nombreuses Universités dans lesquelles la carte d'étudiant/d'auditeur libre n'est pas réclamée pour accéder aux cours.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Avr 2007 9:23 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Avr 2007 12:39
Message(s) : 67
Localisation : Isère
Il est toujours possible de suivre les cours magistraux de l'université sans être inscrit dans celle-ci. Tout dépend de vos motivations car faire des études post bac sans envisager de faire un métier dans ce secteur, cela me parait bizarre. En revanche, si vous avez déjà un métier et qu'il s'agit d'une simple passion et que vous voulez juset assouvir une passion alors là, pas de soucis, foncez :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Avr 2007 18:59 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 15 Avr 2007 12:38
Message(s) : 47
Ah, enfin de bonnes nouvelles! Merci à tous les deux d'avoir répondu à mon assez sotte question!

Il s'agit d'une passion! Je me dirige vers un autre métier mais j'ai toujours un petit pincement quand je repense à l'Histoire; je pense que je suivrai ces cours une fois que je serais bien installé. J'ai hâte!

Merci encore! :P


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Avr 2007 12:00 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 15 Jan 2007 12:55
Message(s) : 3
Localisation : Florensac (hérault)
Bonjour Louis-Armand

C'est ce que j'ai décidé de faire dès la rentrée prochaine.
J'ai un métier qui me plaît (infographiste) et les aléas de mon cursus scolaire ne m'ont pas permis d'étudier l'Histoire.

Mais maintenant, j'ai 32 ans, un métier stable, une famille (marié, 1 enfant)... tout est "calé"... je peux me mettre à une passion laissée de côté pendant de nombreuses années.

Seulement, par où commencer ? Que lire pour ne pas partir dans tous les sens, dans toutes les époques ?

C'est pour cela que je m'incris en LMD d'Histoire à distance de Besançon, pour avoir une structure, pour avancer et accessoirement pour le diplome.
En plus le CED de Besançon permet de faire un semestre par an, ce qui est très bien quand on travaille à temps plein.

Voilà pour ma part.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Avr 2007 12:37 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Avr 2007 12:39
Message(s) : 67
Localisation : Isère
Et bien, je vous félicite, je pense que c'est une très bonne décision car il est utilse de toujours se cultiver.
De plus, comme vous le dites, les études vous donneront un cadre pour aborder l'histoire qui de face est très difficile à étudier. La disersion, tel est le grand danger.
Bon courage pourla suite :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Avr 2007 18:59 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 22 Oct 2006 19:15
Message(s) : 60
Localisation : Paris
Attention à vous : vous pourriez vous prendre au jeu !
J'ai un étudiant de 41 ans en licence qui a commencé comme ça il y a quatre ans et qui va finir professeur d'histoire. :wink:

Blague à part, pratiquer de cette manière est pour moi la plus belle façon de faire de l'histoire. L'amateur c'est avant tout celui qui aime.

_________________
<i>On ne se fait pas putain comme on s'fait nonne,
C'est du moins ç'qu'on prêche en latin à la Sorbonne<i>


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Avr 2007 19:48 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4176
Localisation : Allemagne
Ayant pris ma retraite dans une ville universitaire allemande, je "butine" sur le programme qui est renouvelé chaque semestre.En histoire certes, mais aussi en archéologie, langues et civilisation des pays que je connais.Bien sûr presque toujours en cours magistraux. Parfois, si on a des atomes crochus avec le prof on peut demander d'assister aux séminaires.
Cela permet en plus des contacts avec des jeunes de nationalités diverses.
Et dire qu'il y en a qui s'ennuient à la retraite :!: :!: :!:

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Avr 2007 13:47 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Avr 2007 12:39
Message(s) : 67
Localisation : Isère
Il y en a aussi qui s'ennuit dans leurs études d'histoire tout court et c'est bien dommage. Le choix de cette filière par défaut est parfois désastreuse et je l'ai vu avec beaucoup de mes amis. Ils se retrouvent avec au mieux un DEUG qui ne leur sert à rien sur le marché du travail. Dur, dur...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Avr 2007 15:16 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2007 19:48
Message(s) : 11
Je travaille dans le secteur privé en ayant fait comme études initiales de l'histoire (Université Marc-Bloc de Strasbourg)et j'ai repris il y a quelques années des études (master 2 sur 2 ans) à l'Université de Savoie et je compte m'inscrire en thèse à la rentrée 2008.

Je ne cherche pas réellement de débouchés avec ces diplômes dans l'enseignement ou la culture (je ne peux pas me permettre de préparer des concours et je préfère de loin assouvir ma passion dans les associations d'histoire dite "locale"...).

Un de mes amis prépare actuellement une thèse en histoire moderne alors qu'il est également salarié dans le secteur privé...

Conseil d'ami (ayant travaillé dans les RH): ne pas parler de reprise d'études dans son cadre professionnel, ça pourrait être mal interprété....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Mai 2007 22:34 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Mai 2007 22:16
Message(s) : 1
Localisation : PARIS
Bonjour à tous,
Je suis heureuse d'avoir trouvé un forum où je vois que je ne suis pas seule... Je me suis aussi inscrite à la fac Paris X pour la rentrée prochaine à distance (licence d'histoire).
Je travaille dans l'informatique, et je me dis qu'avec ces études qui m'attirent depuis longtemps mais que je n'ai jamais osé aborder, je pourrais peut être m'orienter doucement dans ce domaine.

Petite question : que disent les RH sur ce sujet, et y a t'il une manière d'en parler dans le bon sens ? Je n'en suis pas là, c'est surtout pour combler ma curiosité, mais je suis aussi en train de chercher un nouveau poste alors...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Attitude des RH
Message Publié : 28 Mai 2007 10:37 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2007 19:48
Message(s) : 11
J'ai obtenu un master 2 en histoire médiévale tout en travaillant dans les RH mais je me suis toujours investi dans les associations d'histoire locale depuis une quinzaine d'années.

Le seul conseil que je peux vous donner c'est de ne pas parler de votre reprise d'études à vos collègues et ou votre supérieur hiérarchique. Certains ont en effet une ouverture d'esprit certaine et ne vous poseront aucun problème... Quant aux autres c'est moins évident... Une reprise d'étude est souvent assimilée à une volonté de changer de voie et de quitter l'entreprise... On pourra même vous faire des propositions pour sortir encore plus vite...

Ce que je dis là n'est pas caricatural... Un de mes amis a été dans cette situation et j'ai vécu dans une moindre mesure la même chose... (on m'a proposé un chèque quand mon DRH a appris que je m'investissais dans la création d'un musée associatif...)

Gardez toujours à l'esprit qu'en France on aime bien les cases.... et pour vivre heureux il faut toujours resté caché....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Mai 2007 10:59 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mai 2007 13:53
Message(s) : 256
Localisation : Alba
Un cours (pas les td) universitaire est par définition public, donc n'importe qui peut y assister.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Mai 2007 16:18 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Mai 2007 15:56
Message(s) : 13
Localisation : La Rochelle
Bonne nouvelle ça :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Juin 2007 18:44 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Oct 2002 15:32
Message(s) : 24
Localisation : Duesseldorf
Comme Olivier je poursuis des études d'histoire médiévale.
Après une maîtrise il y a plus de dix ans, et alors que mon métier de documentaliste d'entreprise (dans l'ingénièrie pétrolière...) n'a pas grand chose à voir avec le Moyen-Age, je m'étais inscrite cette année en Master-2, poussée par mon directeur de maïtrise qui me suggérait depuis quelques années de continuer la recherche. Par ailleurs j'avais continué de-ci de-là à faire un peu de recherche et écrit un peu.
Le but avoué est bien sûr de faire une thèse. Un projet initialement prévu pour ma retraite, mais qui verra sans doute le jour plus tôt que prévu.

Pour ce qui est de la vie professionnelle, il vaut mieux en effet en dire le moins possible, les collègues seront toujours contents d'être invités à la soutenance dans quelques années...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB