Nous sommes actuellement le 16 Nov 2019 23:33

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 96 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7
Auteur Message
Message Publié : 23 Juin 2009 17:49 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2477
Localisation : Lorraine
Citer :
Premièrement, on n'entend pas, on lit.

Votre phrase avait un ton plutôt que des mots ; c’est pourquoi il me semble l’avoir plutôt entendue que lue. Et ce n’est pas bon signe en général sur un forum…
Citer :
la précaution de ne pas généraliser en moins.

Parce que L’enseignant, ce n’est pas une généralisation ?
Citer :
la discussion traitant de la notation des profs par leurs étudiants,je m'étonne que vous rapportiez le débat sur l'enseignement secondaire (les 3/4 des Français,...)

Faut-il être allé à la fac pour en savoir plus qu’un prof ? Mon père m’en remontre encore pour crépir un mur, et il l’a appris à l’école. Mon oncle a dessiné les plans de ma maison, et il n'est jamais allé à la fac. Je ne parle même pas d'enseignement secondaire, aucun des deux n'a le bac. Bel exemple d’étroitesse d’esprit que vous donnez là.

Quant à longer le sujet, c'est vous qui avez pris la tangente avec cette maxime disons... rdienne, je ne trouve pas autre chose...
Citer :
Il y a un véritable blocage culturel franco-français : la cascade des "mépris". L'enseignant dispose d'une autorité morale qui va bien au-delà de ses compétences et de ses connaissances, de laquelle il toise le Français moyen.

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juin 2009 19:31 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2008 14:42
Message(s) : 2320
Citer :
Premièrement, on n'entend pas, on lit.


Si cela ce n'est pas toiser!
Eh Bien si! Nous entendons, car nous avons un peu d'imagination. Il s'agit d'un propos qui sonne à nos oreilles même quand nous lisons. L'imagination, défaut lourdement sanctionné par les usagers en réalité manipulés par les tenant du moule normatif dans lequel les profs devraient rentrer...

_________________
Alceste

Que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants... ne soient pas des signaux de haine et de persécution...

La prière de Voltaire, Traité sur la tolérance, Chapitre XXIII


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juin 2009 20:02 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Jan 2006 15:17
Message(s) : 57
Localisation : Paris
L'imagination, alors forcément, l'argument est imparable. J'imagine donc que je dois avoir tort, notamment de penser qu'il ne serait pas nécessairement bon que les étudiants évaluent leurs profs. Je vous laisse à vos moules normatifs, et autres petites choses qui "sonnent à vos oreilles".

_________________
"Les médiocrités croient égaler le génie quand elles dépassent la raison." (Lamartine)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juin 2009 20:26 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 25 Mai 2004 21:35
Message(s) : 775
Localisation : Paris
R.d. a écrit :
Je vous laisse à vos moules normatifs, et autres petites choses qui "sonnent à vos oreilles".

Dites-vous juste que dire ceci :
R.d. a écrit :
L'enseignant dispose d'une autorité morale qui va bien au-delà de ses compétences et de ses connaissances, de laquelle il toise le Français moyen.

peut être pris pour une insulte ou juste une marque de mépris pour les enseignants. Je ne suis pas enseignant, mais je me mets à leur place : vous venez me dire que je suis méprisant avec le Français moyen, que je le toise. Et je suis obligé de bien le prendre, puisque toute réaction contraire est juste un "moule normatif".
Surtout que franchement, je doute que les enseignants aient aujourd'hui l'impression d'avoir une autorité morale. Ils aimeraient probablement bien ; peut-être qu'ils pensent même avoir les compétences requises pour disposer de cette autorité morale. Mais ils ne doivent pas beaucoup se faire d'illusions, la société leur renvoie tous les jours la mauvaise image qu'elle a de ces fainénants, va t'en grève, surpayés, inamovibles et à cheval sur leurs privilèges. Alors l'autorité morale des enseignants, en France en 2009, vraiment...

Pour revenir au sujet, je trouve l'idée d'une évaluation des enseignants pas bête. Du moins la question mérite d'être posée.
Le principal argument des anti est celui-ci : les élèves vont bien noter les profs peu exigeants, qui sont sympas et donnent de bonnes notes, et mal noter ceux qui font beaucoup travailler et qui notent durement.
Ce serait sûrement vrai si les étudiants donnent une note sur 20 à leur prof, sans appréciation. Mais, qu'il me rectifie si j'ai faux, ce n'est pas le système que semble préconiser Tonnerre. Apparemment, les étudiants doivent écrire ce qu'ils pensent de tel ou tel aspect du cours, ils doivent formuler clairement des critiques. Si je n’aime pas un prof qui m’a mis une mauvaise note, je peux lui donner 0/20, mais si je dois formuler une évaluation, je ne vais pas écrire ça; alors, je peux inventer des conneries, mais globalement je vais essayer de trouver la chose qui me déplait vraiment chez cet enseignant. Et même dans la critique d’un malveillant, il peut y avoir quelque chose d’à peu près juste.
Enfin, j’ai l’impression que c’est sous-estimer la pertinence du jugement des étudiants et leur intelligence. Je crois que même à 18 ans, j’arrivais à estimer un enseignant pour la qualité de ses cours. Un prof qui copine avec ses élèves, qui est trop sympa et qui donne des bonnes notes, c’est un faible, et il est rarement bien vu par les étudiants, qui vont en revanche être transis d’admiration pour un prof inaccessible, exigeant, mais génial. Ceci dit, je n’ai jamais eu à donner de cours à des étudiants de première année, et mon souvenir personnel, outre qu’il n’est pas représentatif, est peut-être déformé. Alors, vous avez peut-être raison de dire que les étudiants ne pensent qu’à avoir de bonnes notes, je n’en sais rien.

En revanche, je ne cautionne pas l’argument des pro-évalutation, selon lequel les anti ne sont que des conservateurs engoncés dans leur privilège et hostiles à tout changement. Je ne pense pas que tous ceux qui se sont prononcés contre les évaluations soient des enseignants-chercheurs : on peut soutenir cette opinion de bonne foi. Il est trop facile de pointer le conservatisme, surtout que le changement n’est pas bon en soi : il n’est bon que s’il apporte un progrès ; la question est de savoir si l’évaluation des profs par les étudiants est ou non un progrès.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juin 2009 21:53 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Jan 2006 15:17
Message(s) : 57
Localisation : Paris
Il était question des profs d'université, et je ne comprends toujours pas pourquoi certains propos ont pu agacer. Si les salariés du privé devaient réagir (et à juste titre) à chaque fois que des sous-entendus visent leur secteur, on ne parlerait plus beaucoup d'histoire. Mais ils prennent du recul. Est-ce trop demander à quelques enseignants un peu susceptibles d'en faire autant ?

Concernant l'autorité morale, j'entends par là celle du savoir. Un enseignant en université occupe un rang social plus élevé que la moyenne des Français, qui me contredira ? La "cascade des mépris" n'est pas mon invention, elle n'est pas péjorative non plus, c'est une expression employée par les historiens notamment modernistes pour décrire la société d'Ancien Régime. Elle existe toujours dans l'esprit de certains : j'entendais encore ce soir sur un plateau TV un universitaire qualifier les paysans français de "dix-neuvièmistes", remettant en cause leur conception de la démocratie. Si ça ce n'est pas toiser le Français moyen...

Pas très étonnant que l'idée d'être notés, donc la possibilité d'être contestés, pose un problème à certains enseignants (du supérieur). Il y a là aussi une question de fierté. Est-elle légitime ?

_________________
"Les médiocrités croient égaler le génie quand elles dépassent la raison." (Lamartine)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Juin 2009 5:09 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2477
Localisation : Lorraine
Je ne sais pas quels comptes vous avez à régler, vous "chercheur indépendant", avec les universitaires officiels, mais ne profitez pas de cette discussion pour le faire.

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 96 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB